Appel

Unité 2012 !

Il est très rare que des blogueurs, généralement plutôt individualistes et francs-tireurs, lancent une initiative commune. C’est pourquoi  je suis heureux de vous présenter un appel de blogueurs de gauche que signent de nombreux copains, rencontrés sur le Web ou irl. Je précise que je ne suis pas signataire de cet appel (je ne signe jamais rien), mais c’est un réel honneur de vous le faire passer…

(…)

Lettre ouverte d’un électeur à tous

ceux qui font de la politique à gauche


Le Kremlin-Bicêtre, mai 2011

Chers camarades,

Comme disent les Chinois, il est des coups de massue qui rendent lucides : si la gauche veut remporter l’élection présidentielle de 2012, elle devra aller unie au combat dès le premier tour.

Imaginer que tel ou tel candidat ou candidate évitera la dispersion des voix à gauche entre vos différents partis, provoquera le réflexe d’un vote « utile », est un pari dangereux, une illusion entretenue par des sondages dont on connaît la volatilité… et la fiabilité.

Enterrer Nicolas Sarkozy trop vite est tout aussi illusoire. C’est un redoutable adversaire en campagne électorale, chacun le sait. C’est un des rares domaines où sa compétence n’a pas encore été mise en doute.

Mais surtout, Marine Le Pen sera vraisemblablement au second tour, nul besoin de sondages pour le craindre.

L’élection présidentielle de 2012 se gagnera donc au premier tour. Autrement dit, celui des deux candidats, de gauche ou de droite, qui aura le plus rassemblé son camp avant le scrutin présidentiel aura de fortes chances de l’emporter, soit parce qu’il sera face à Marine Le Pen, scénario hélas le plus probable, soit parce qu’il aura obtenu un score élevé au premier tour et aura donc créé une dynamique suffisante pour gagner le second.

C’est le bête et implacable raisonnement arithmétique qu’impose notre scrutin majoritaire à deux tours. On peut regretter qu’il en soit ainsi, qu’il ne nous soit plus permis de faire un « choix de cœur » au premier tour. Mais c’est comme ça.

Cette réalité électorale doit conduire les politiques que vous êtes à agir en conséquence, c’est à dire à vous battre pour que ce soit bien le candidat de gauche qui rassemble le plus efficacement son camp dès le premier tour, et non celui de droite, Nicolas Sarkozy.

Inutile d’attendre le dernier moment pour bâcler un marchandage de circonstance, purement politicien, ou le programme et les idées passeront à la trappe. Inutile encore de compter sur un accord entre les deux tours, vite fait bien fait, entre les partis de gauche au cas où ce serait l’un des leurs qui accède au second tour. Dans le premier cas, face à Le Pen, pourquoi le candidat s’embarrasserait-il d’une négociation avec ses amis politiques alors qu’il est pratiquement certain d’être élu ? Dans le second cas, face à Sarkozy, redoutable candidat, le spectacle de chefs de partis de gauche se rabibochant opportunément après une campagne qui les aura durement opposés sera d’un effet déplorable et ne peut que favoriser le candidat de la droite.

Avez-vous le droit d’envisager cette défaite ? N’avez-vous pas, au nom de la confiance et des mandats que vous ont confié le peuple, des obligations, dont celle de gagner pour mettre un terme à la politique désastreuse menée par Nicolas Sarkozy ?

Chers camarades, il est temps d’atterrir. D’arrêter d’avancer en ordre dispersé, avec des candidatures tactiques, « providentielles » ou fantaisistes. Bref, il est temps de prendre la mesure de cette nouvelle donne électorale et d’en tirer les conséquences. Dès que possible, vos partis doivent travailler ensemble à une plateforme commune et à la désignation d’un candidat unique pour toute la gauche. Après tout, les primaires ont bien été imaginées pour cela, non ?

Rappelez-vous : n’avaient-elles pas vocation, à l’origine, à sortir des logiques partisanes en s’adressant à tous ceux qui « partagent les valeurs de la gauche », qu’ils soient roses, verts ou rouges ? Imaginez la dimension que prendraient ces primaires si elles mobilisaient tous les partis ! Elles donneraient un autre souffle à la campagne et un autre poids au candidat ainsi désigné. Et avouons-le, elles seraient sûrement prises beaucoup plus au sérieux qu’aujourd’hui.

Pour vous, responsables politiques, ce ne sera pas facile de dépasser les clivages et les rivalités d’appareils, on l’imagine. Certains d’entre vous ne souhaiteront peut-être pas monter dans le train de l’unité. Mais l’enjeu est à la hauteur de l’effort : pour que la gauche remporte ce scrutin présidentiel, l’unité et les concessions qu’elle implique, sont le prix à payer et, soyons plus positifs, le défi à relever.

D’ailleurs pensez-vous sérieusement qu’un programme qui rassemble tous les partis de gauche soit un défi aussi insurmontable ? Nous partageons tous un socle de valeurs communes : écologie, services publics, société solidaire, emploi pour tous, fiscalité redistributive, laïcité, régulation de la finance, éducation, innovation, recherche, et bien sûr, l’ambition d’une France forte, généreuse et influente sur la scène mondiale.

Chers camarades, quelle tâche plus stimulante qu’un programme unitaire pour ceux qui aiment la politique et veulent changer les choses ! Ce n’est pas une utopie, c’est une nécessité. Les électeurs le sentent et multiplient les appels dans la presse et sur le Net. Nous sommes à un an de l’échéance, vous avez encore le temps de vous y mettre. N’attendez pas.

Un programme, un candidat… la victoire en 2012 !

Captainhaka : Le grumeau, Custin d’Astrée : 365 mots, Cycee : bahbycc , Dominique Darcy : dominiquedarcy, Eric Citoyen : Mon Mulhouse, Gaël : De tout et de rien, Jean-Claude : Slovar – Les nouvelles, Jean Renaud Roy : @jr_roy, Juan : SarkoFrance, Jules Praxis : @jules_praxis, Le Coucou : Le coucou de Claviers, Melclalex : A Perdre la raison, MrsClooney : La femme de George (s) , Nicolas : Partageons mon avis, Nicolas : La rénovitude, Nicolas Cadène : Débat socialiste, Rimbus : Rimbus le Blog, Romain Pigenel : Variae, Ronald : Intox2007, Jacques Rosselin : @rosselin, Seb Musset : Les jours et l’ennui de… , Stef : Une autre vie, Sylvie Stefani : Trublyonne, Vogelsong : Piratages, Yann Savidan Carnet de notes de…, Zeyesnidzeno : La France a peur

Pour faire avancer l’unité à gauche, faites comme nous : copiez, collez et personnalisez cette lettre ouverte, puis envoyez la vite aux responsables politiques de gauche que vous connaissez (députés, maires, sénateurs, responsables de parti, etc). N’hésitez pas à nous envoyer leur réponse. Vous pouvez pour commencer retrouver les mails de vos députés en cliquant ici. Et faites tourner !


http://www.unite2012.fr/

Be Sociable, Share!

    , , , , , , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (128)

    > Déposer une réclamation
    • Valdo dit :

      Je souscris !

    • little jo dit :

      Tout Sauf Sarkozy

      C’est sûr que François Hollande comme unique candidat à gauche, ça aurait de l’envergure…

    • Nicolas dit :

      Little Jo,

      Pauvre type. On fait un appel à l’unité et tu commences à dézinguer quelqu’un.

    • Albatros dit :

      Quand la peur donne des ailes,
      alors nous devrions tous avoir peur et ces actions devraient libérer nos politiques de leurs démons ……Ils devraient comprendre que leurs différents ne doivent pas l’emporter sur l’intérêt général et qu’ils devront réfréner leurs ambitions personnelles afin de reconquérir le pouvoir, ceux pourquoi ils sont désignés.

      Je crois beaucoup à ce type de démarches, d’engagement et je recommence à y croire.

      Belle initiative

    • Albatros dit :

      incorrigible, je sais

      ce pourquoi

      :-)

    • mry dit :

      mouhahahaha… pardon.

    • little jo dit :

      @nicolas pas mal comme insulte pour quelqu’un de gauche.

      En 2007, il y a quasiment eu unité. Ce fameux vote utile (utile pour le ps pas pour la gauche). Bayrou est monté dans les sondages. Et la gauche a continué à perdre…

    • CSP dit :

      Rhooo que c’est meugnon tout plein ! C’est frais, c’est très frais, toute cette vision de la politique en couleurs pastels, ça me rappelle mon petit neuveu quand je vais le chercher à la crèche, sérieux quand je les vois tous en train de faire de la pâte à modeler je suis tout attendri…

      Traduire : se rassembler en ordre de marche derrière n’importe quel têtard énarque du Parti “Socialiste” en accusant les réticents de faire le jeuldladrouâte. Le chantage habituel, quoi.
      Que le candidat en question commence à plancher sur un programme de gauche, on discutera du reste après. Éventuellement.

    • rosselin dit :

      Tout à fait d’accord CSP. On s’en fout du candidat. C’est la discussion sur le programme qui importe. Si la démarche est unitaire, le programme sera plus à gauche que si le candidat n’est porté que par le PS.

    • Shimegi dit :

      Sympa. Éviter les candidature multiples parce que c’est “implacable” et “arithmétique” C’est tout aussi arithmétique et implacable qu’un seul candidat sera élu président, on pourrait peut être envisager qu’une seule personne se présente à la présidentielle, tout le monde gagnera du temps. Et les sondages volatiles semblant assez pertinent pour savoir aujourd’hui qui sera probablement au second tour, autant le nommer en avance.

    • martingrall dit :

      Depuis le retour de Barcelone je me suis tapé, heu, pardon, jourd’hui faut être soft, j’ai relu et rerererelu les treize pages d’Indignez-vous.
      Et je coince, et ça coince!
      la seule question:
      Pourquoi le Pen est majoritaire?
      Et unique réponse:
      Parce qu’elle est majoritaire!

      Et on ne peut que s’inquiéter. Elle est majoritaire parce qu’elle est contre l’ensemble des partis politiques existants, (en fait leur absence, sauf pour le chèque de fin de mois) et pas seulement l’U.M.P.S.
      Et elle gagnera!
      Le discours de Lagarde :  “Je reconnais le travail commencé par…”inaudible” et poursuivrai l’effort consentis par le capital, pour amener l’ensemble du monde à la performance spéculative.” apporte dix points à Marine, pompé de chez l’U.M.P.S. Hagard. D’où vienge ? où viend’ai-je ?

      Or à septante balais Bob chante plus sûrement,
      Ecoute la réponse est dans Hessel.
      Les gens ne suivent que celui qui lui est semblable !

      Ceci étant, bonne, très bonne, très très très bonne initiative.

    • dom73290 dit :

      ça sentirais déjà le roussi !!!!! :-)

    • Chinois dit :

      Voila… Excellente initiative, on va se ranger bien sagement derrière celui qu’on nous aura désigné…Si je me rapproche suffisamment près, avec l’aide d’un microscope, j’arrive à percevoir des différences flagrantes entre les différents candidats, n’est-ce pas..? Vous aussi, j’en suis certain…
      Stupides, naïfs, indécrottables que nous sommes, c’est reparti pour un tour…

    • Malaberg dit :

      +1 à CSP. Jamais vous ne me verrez signer ce genre de trucs. Il faudrait d’abord que le PS vienne sur nos positions à nous. Et il est trop mauvais pour ça.

    • corto74 dit :

      C’est drôle mais rien qu’au travers des précédents commentaires, j’me dis, qu’à droite, nous avons encore de beaux jours devant nous !

    • Ju dit :

      @Corto74 tu es dans le vrai… malheureusement. Mais bon, il n’y a qu’à descendre dans la rue. Je suis rentrée en France il y a 20 jours, tout pile et cela me fait rager de voir tant d’autocentrisme, d’égoïsme, Les gens ne se parlent pas dans les transports, dans la rue… ca fait peur.
      J’ai une petite question, pourquoi pas un candidat unique issu du milieu associatif qui n’aurait pas l’image décrédibilisé d’un militant departi ?

    • euromix dit :

      moi j’aimerai bien savoir si il y des choses vraies dans les questions posées dans cette video:

      http://www.dailymotion.com/video/xill5a_u-p-r-les-10-raisons-qui-imposent-de-sortir-de-l-europe_news

      au dela des solutions proposées dans cette vidéeo et du style conservateur, a t on vraiment un système économique qui fonctionne sur les bases exposées ? si c’est la cas, et malheureusement je ne suis pas capable d’en juger, ça serait un vrai thème de campagne mais je vous le cite avec l’espoir d’avoir des réponses qui contredisent ou confortent ces déclarations.

    • Didier Goux dit :

      Excellent, le coup de l’appel vibrant à l’unité, et les commentateurs qui se mettent illico à s’étriller juste en dessous !

    • Nicolas dit :

      @ Chinois :

      Justement, tout le monde peut voter, tout le monde peut choisir la ou le candidat(e) à de telles primaires ouvertes à toute la gauche.

      Il faut une plateforme commune, différent(e)s candidat(e)s et un choix de l’ensemble des sympathisants de gauche.

      @ CSP : Il y aurait ainsi un choix et il ne s’agira pas forcément d’une personnalité du PS et pas non plus d’une personnalité “formaté”.

    • HollyPadre dit :

      je suis de gauche et malheureusement je suis d’accord avec Corto74 :)

      La droite a encore de beaux jours devant elle, car nos tendances ont perdues l’unité dont elles faisaient preuve il y a quelques cinquantes années.
      C’est l’idée même de nation qui est à mal dans cette discussion et c’est exactement pourquoi Le Front National remporte aujourd’hui autant de voix.
      Réfléchir au mieux être de la nation dans son ensemble c’est la mission, le but, le poste, l’essence même d’un élu politique.
      Qu’ils l’oublient pour mettre en avant (et même plus de façon subtile) leurs intérêts personnels me dégoûte, m’emplis de honte pour eux…

      l’initiative est bonne, mais n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre…
      espérons que les oreilles des gens du haut de la france se débouchent, malgré la différence de pression….

    • narvic dit :

      Je crois que c’est une aussi mauvaise idée que celle d’avoir voulu faire de DSK le candidat du PS. Et ça relève de la même logique, une sorte de TINA (il n’y a pas d’alternative) de gauche.

      Si vous voulez que les gens votent, commencer par leur proposer des choix.

    • Nicolas dit :

      @ HollyPadre : je ne crois pas que la nation soit oubliée par nos élus (après, tout dépend comment on en parle)

      => http://bit.ly/jvRYDs
      ou
      http://bit.ly/mQeuBV

      « liberté, égalité, fraternité, ce sont trois valeurs, trois couleurs dont vous vous êtes emparés et vous avez bien fait (…) Elles appartiennent à tous, et le Front national ne doit pas s’en attribuer le monopole »

    • Nicolas dit :

      @ Narvic : Mais justement, cette lettre propose un choix, entre des candidat(e)s de toute la gauche.

      Le choix sera simplement fait en amont de l’élection présidentielle pour être plus uni face à la droite de Nicolas Sarkozy et celle de Marine Le Pen

    • CaReagit dit :

      Sans @marcvasseur (verts) @donatien (PG), CSP (NPA) ça ressemble surtout a un appel a rassembler les socialistes entre eux. Tu me diras ce serait déjà pas mal.

    • zeyesnidzeno dit :

      CSP,
      Je ne comprends pas votre commentaire: l’appel, selon vous, est terriblement naïf ou terriblement cynique ?

    • zeyesnidzeno dit :

      Narvic,
      D’où l’idée d’une primaire ouverte a toute la gauche.

    • mry dit :

      mouhahahaha… pardon. (bis).

      Texte unitaire, commentaires nucléaires.

    • Donatien dit :

      Le rejet de Le Pen ou de Sarkozy… cela ne constitue as un programme.

    • B.L. dit :

      Salut les bisounours !
      Cet appel n’a pas l’ombre d’un commencement de crédibilité …

    • gill68 dit :

      Comment dire ?
      D’abord, dire que je respecte ces blogueurs et leur démarche.
      Après tout si ça marche, ce ne sera pas pire…

      Mais pour l’instant, ce que ce texte m’inspire n’est rien d’autre que le dégoût.
      Le dégoût de cet internet-là qui n’agit qu’en vase clos.
      Tous ici ne font qu’écrire régulièrement sur la manipulation des médias par les sondages: hors le seul élément qui détermine aujourd’hui leur appel à l’unité est cette trouille alimentée par les sondages.(le 21 avril à l’envers, raillé mais finalement bien intégré dans leur réflexion).
      Il y a aussi sous-jacent dans ce texte, le constat bien réel que l’appareil du PS est la machine à perdre de 2012. Et que l’Unité viendrait parer à cette tare ?
      Rêves!
      Finalement nos blogueurs de gauche ont une imagination toute circonscrite à un schéma politicien bien établit,contre lequel ils peuvent s’opposer mais jamais ne voudront rompre.
      Selon moi, à un an de l’échéance il est encore temps pour ceux qui veulent emporter l’adhésion des abstentionnistes (le seul enjeu, je crois) est de rompre.
      Il ne m’importe pas de dire sur internet le pourquoi et le comment (et d’écrire “faites comme moi: copiez,collez”), mais d’aller voir sur le terrain, in IRL ce que ces frenchrévolutionnaires ont envie de créer. Ils sont 20 ou 600 ici où là dans les centres villes, et il me tarde d’aller leur prêter ma caméra pour vous rapporter ce qu’ils ont envie de créer.
      https://framapad.org/pJQ4n8Ikpa

    • Nicolas dit :

      @Gill68 : D’accord avec vous.

      Mais cette démarche n’est pas contradictoire. Ce sont deux choses différentes (mais liées).

      Il faut l’unité, mais il faut également (et c’est même un préalable reconquérir (sur le terrain) la population et les abstentionnistes, les convaincre, etc. C’est le rôle de chaque parti et de chaque candidat(e).

    • Delcuse dit :

      Le système électoral est une arnaque. Pour être crédible, il faudrait plusieurs élus, élus non pas sur leurs programmes à eux, mais sur celui des électeurs; élus révocables à tous moments, et qui ne sont payés que le minimum salarial (le SMIC horaire) pour des heures réellements travaillées. C’est le sens du mot “démocratie”. Autant dire que c’est pas à l’ordre du jour. Donc, je continu de ne pas voter.

    • etrun dit :

      Mouais. Deux candidats de gauche (un vrai à gauche, un gauche molle), plus un écolo rabatteur de voix centristes, ça me paraît pas mal non plus.

    • Phildepalma dit :

      Non

    • seb musset dit :

      @gill68 > l’un n’empêche pas l’autre. Notre initiative n’est pas unique, il y a eu d’autres appels. L’opposition n’est pas crédible car elle est éparpillée. Si on commence vraiment à plancher sur le programme commun, inévitablement les idées de gauche remonteront. (regarde, c’est ce qu’ils font à droite avec le FN finalement !)
      Que va t-on faire ? Voter à droite (ou laisser les autres voter à droite) comme en Espagne parce que la gauche n’est pas assez à gauche ? C’est bien parti.

    • martingrall dit :

      Bon, je n’ai toujours pas repeint le mur de mon bureau en Gauguin, de plus je suis invité par un indigné pour un court séjours sur une piazza de Naples. J’en profiterai pour visiter la maison de Kurt-Erich Suckert, avataré avant l’heure en Curzio Malaparte, le contraire de sarko Bonaparte, et, toujours, de plus en plus, théâtre du Mépris. Film évidemment français.
      Et c’est vrai que cela cadre assez bien avec le politique à la franchouille, sauf peut-être promontoire qu’il faut changer en dard, tant les politiques français sont attrapés à le tremper, surtout s’ils sont un possible blème à not p’tit nicolas. Heu vénéré not p’tit nicolas le bien aimé.
      Mais tout ça ne vaut pas un voyage sur la Meuse ni même une croisière au kremlin.
      Bicètre.

    • martingrall dit :

      c’est aussi le contraire de not henri la fiente.
      Matez, sentez, griffez-vous sur la peau de la mer.

      “Il y avait à Capri, en la partie la plus sauvage, la plus solitaire, la plus dramatique, en cette partie entièrement tournée vers le midi et l’orient, où l’île, d’humaine, devient féroce, où la nature s’exprime avec une force incomparable et cruelle, un promontoire d’une extraordinaire pureté de lignes, qui déchirait la mer de sa griffe rocheuse. Nul lieu, en Italie, n’offre une telle ampleur d’horizon, une telle profondeur de sentiment. C’est un lieu, certes, propre seulement aux êtres forts, aux libres esprits. Car il est facile de se laisser dominer par la nature, d’en devenir l’esclave, de se laisser déchiqueter par ces crocs délicats et violents, de se faire engloutir par cette nature comme Jonas dans sa baleine”.

    • EDEN dit :

      La gauche a définitivement perdu le combat idéologique.
      Inutile donc de savoir derrière qui elle se rangera, si elle sera unie ou pas.
      Elle est morte et enterrée.

    • Ju dit :

      @Seb, puisqu’il y a eu d’autres appels, pourquoi ne pas avoir soutenu, avec le poids des blogs, ces autres appels plutôt que d’en créer un nouveau ?
      @gill68 j’aime beaucoup. terrain, terrain, terrain…

    • narvic dit :

      Je crois que le problème est vraiment mal posé. Le problème n’est pas le nombre de candidats au premier tour, c’est ce qu’ils proposent.

      Actuellement, vu ce que proposent les candidats possibles du PS, ils n’intéressent pas suffisamment d’électeurs pour être assurés d’une présence au second tour. C’est uniquement ça, le problème du PS.

      Et cette proposition n’apporte pas le moindre début de réponse à CE problème. Ça revient juste à déplacer en amont du premier tour le chantage au vote utile.

    • Chinois dit :

      Je ne comprends pas, en toute sincérité, comment on peut encore espérer que quelque chose de favorable puisse ressortir d’une élection.
      L’endogamie du personnel politique ne m’incite pas à siffloter, ni à me ranger derrière un quelconque énarque dont “la carrière” et “le parcours” semblent être les véritables points de mire.
      Tous pourris? Non, mais tous pusillanimes, poltrons, ayant trop à perdre individuellement pour souhaiter véritablement un changement conséquent.
      No future est finalement le mot d’ordre qui leur conviendrait le mieux, sachant qu’on se lassera peut-être un jour d’être conduits (à l’abattoir) par une meute d’Iroquois nihilistes.

    • gill68 dit :

      Seb musset, il y a 2 semaines DSK était déjà “élu”. D’ici un an il s’en passera d’autres. Aucune stratégie ne peut oser affirmer pouvoir anticiper quoi que ce soit. Tu as très bien révélé qu’on était dans un schéma type 2005: donc voyons (et accompagnons) comment les citoyens vont mettre parterre tout ce cirque politico-médiatique.

    • Malbrouck dit :

      Les appels à une démarche unitaire à gauche se multiplient et c’est une bonne chose que des blogueurs s’y mettent ! Ils ont parfaitement raison de rappeler qu’à l’origine les primaires organisées par le PS avaient pour objet de rassembler l’ensemble de la gauche pour faire élire un candidat ! Cette illusion est cependant déjà derrière nous et j’ai déjà enterré pour ma part l’idée d’un Front Républicain Social et Écologiste ! Tout ce beau linge est incapable de se limiter à la question de l’intérêt général et la référence au Conseil National de la Résistance n’a eu pour heure de gloire que la sympathie adressée à un respectable nonagénaire indigné ! Il y a une logique aux choses et le FN ne serait pas là où il est si la gauche fut en capacité de faire autocritique suffisante pour parvenir à un rassemblement pragmatique ! Le désir pour chaque parti d’exister lors des législatives l’emporte sur la nécessité impérieuse de remporter la présidentielle ! C’est d’autant moins jouable qu’il existe un fossé idéologique profond et sérieux entre le Front de Gauche et le PS au sein duquel seul Arnaud Montebourg ose la rupture ! Alors oui en effet cette présidentielle va se jouer dès le premier tour et je continue à dire, en cohérence, qu’il devrait même se gagner dès le premier tour à 50% (+ 1 voix) si nous avions bien compris l’enjeu et la nécessité de proposer aux français un nouveau pacte républicain garanti par un Front Républicain unitaire ! Sauf que nous sommes incapables (à gauche) de penser une présidentielle à un seul tour et qu’il faudra peut être attendre que Marine Le Pen monte jusqu’à 40% dans les sondages pour comprendre qu’un beau matin ce genre de parti peut quant à lui gagner la présidence dès le premier tour ! Le moment sera alors venu de me la rejouer gueule enfarinée avec des yeux de merlans frits façon 2002 : ça on sait faire je n’en doute pas !! Bref cet appel est salutaire mais il s’auto-discrédite sans le savoir car le seul appel qui pourrait faire électrochoc utile c’est d’appeler à une révolution dans les urnes pour élire un président dès le premier tour ! Je continue donc à dire que l’illusion démocratique aura raison de la république ! A trop idéaliser la démocratie nous avons tué la république !

    • nomad.soul dit :

      De toute façon, c’est l’Europe qui détermine les politiques à suivre. Les Etats doivent suivre les directives européennes. Gauche ou droite, il n’y a aucune différence, tous suivent la même politique d’austérité qui nous mène droit dans le mur, mais répond bien à l’idéologie libérale qui sévit en Europe (privatisation des services publics, compétitivité, stagnation des salaires, etc…).

      Encore ce WE, la défaite des socialistes espagnols révèle que le clivage gauche/droite est obsolète.

      Ce qu’il nous faut, c’est une autre Europe, une Europe plus sociale, moins libérale, et plus démocratique.
      Et Le Pen pourra renvoyer dans leurs cordes UMP et PS, signataires du Traité de Lisbonne contre l’avis des français.

      En même temps, le taux d’abstention atteint un niveau record, à 59,37 %, lors des dernières élections européennes en France en 2009. Le seul moment où l’occasion était donnée de changer l’orientation trop libérale de l’Europe, a été gâché. Moi, depuis ce jour, j’ai arrêté de m’illusionner sur la conscience politique des populations.

    • Malbrouck dit :

      Oui mon appel à faire élire un candidat de gauche unitaire dès le premier tour est une sorte d’appel au boycott du second tour ! Là ça fait genre révolution, dans l’air du temps, ça mobilise, on change la donne ! Vous les voyez imaginer un truc pareil ? Tous ces gauchistes qui n’ont de cesse que de fustiger le système présidentiel sont incapables de ne pas respecter pour la forme le second tour ! Laissez moi rire ;-)

    • borneo dit :

      La plupart des blogueurs signataires me sont fort sympathiques (les autres je ne les connais pas), cependant je demeure partagé.

      Cet appel se justifie par l’efficacité à gauche.

      On en voit bien tous les inconvénients: adouber au nom de l’unité un socialiste dont on peut effectivement douter en l’état actuel de la crédibilité de ce parti à passer le premier tour.

      Mais serait il efficace ?

      En 1974, Mitterrand candidat de l’union de la gauche est battu et c’est au contraire en 1981, dans un contexte de division qu’il l’emporte. Il n’y a donc pas un schéma gagnant garanti.
      Ségolène Royal est parvenu à franchir le premier tour sans doute de par l’hostilité à son égard des appareils et divers apparatchiks
      Elle a fait exploser DSK une première fois.

      Pourquoi ?

      Le réel adversaire du candidat socialiste réside dans l’abstention qui concerne principalement les couches populaires ou le vote ras le bol vers les extrêmes,l’extrême droite particulièrement.

      Au premier tour, l’électorat souhaite dans sa majorité donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Il suffit de comptabiliser le total des candidats UMPS au premier tour au regard des inscrits.

      Et donc ?

      L’appel à l’unité se place dans le contexte de la préparation de l’élection présidentielle. Pour l’heure il ne peut apparaitre que comme un effort pour relégitimer un candidat institutionnel du PS, parti qui trouve en madame Lagarde une excellent candidate au FMI

      Je le crains donc contre productif pour dire le moins

      Confrontons le au réel, à la #frenchrevolution, à l’usine et au fournil et voyons de quel bois nous devrons en alimenter la flamme pour forger une arme efficace du combat.

    • Jomaltese dit :

      La réponse est un front “républicain” et non un front de “gauche”. La gauche du PC et du NPA, voire de Mélenchon, est idéologiquement morte, comme dit plus haut, mais refuse de l’admettre, donc d’admettre de se ranger derrière la social-démocratie qu’est devenu le PS. Et les indécis, les républicains du centre ou de droite refuseront de voter pour un front de gauche incluant les “archaïques”. Or ce sont eux (dont je fais partie, même si je penche à gauche), les électeurs “mobiles”, qui font gagner les élections.
      Le front républicain capable de nous débarrasser de Marine et de Sarkozy, c’est ce qu’ont refusé de faire Bayrou et le PS, et l’extrême gauche en s’abstenant massivement, pour faire gagner Royal en 2007. La victoire, l’avenir, la survie de la gauche passe irrémédiablement par un positionnement clair du PS au centre-gauche, un « New Labour », un « Démocrat Party » ou pourquoi pas, comme le dit Malbrouck, le « Parti Social Républicain Ecologiste ».

    • gill68 dit :

      merci à Borneo de l’écrire mieux que moi. (cc Seb musset)

    • Malbrouck dit :

      Jomaltesse

      Oui sauf que pour ma part je me garde bien de tout ramener à “la sociale démocratie” (dont le leader mondial est sous surveillance très rapprochée soit dit au passage) et que je suis loin de jeter aux oubliettes le Front de Gauche car tout le défi pour réfléchir à un pacte républicain c’est justement de tenir compte de la crise européenne, de ce fameux traité de Lisbonne et de cette question des intérêts de la dette etc…On ne peut plus se la jouer si prétentieux et arrogant vis à vis des altermondialistes dans un contexte où la montée des populismes masque à peine un réflexe nationaliste remettant carrément en cause l’idée même d’Europe et d’euro (réveillez vous les amis) ! L’idée d’un Front Républicain c’est la prise de conscience que la situation est bloquée, suffisamment grave pour imaginer collectivement une sortie de crise ou au moins un accompagnement social de ladite crise ! Je ne suis pas plus social démocrate qu’altermondialiste dans un nouveau monde qu’il nous reste à imaginer de fond en comble ! C’est parce que le contexte est épouvantable que le FN a de grandes chances de frapper très fort !

    • martingrall dit :

      Les français tout comme les espagnols, les italiens, les grecs, les portugais, les tunisiens, les marocains, les égyptiens… sont contre les partis de gouvernement, et de droite et de gauche, soumis pour les meilleurs, collaborateurs pour les autres, instigatrice, conseillère, égérie pour la France fondamentaliste. Espagne la droite l’emporte, en Italie la gauche l’emportera, en Grèce la droite l’emportera.
      Donc, en France, l’union des droites au premier tour fait perdre sarko.
      La droite modérée 80% du tout, n’en veut plus ! Elle veut conserver son capital.
      Donc, en France l’union des gauches au premier tour fera perdre la gauche.
      Le PS comme l’U.M.P. ne vaut que 8% des 45 millions d’électeurs.
      Et le pen que tout le monde veut, arrive en tête, raflant la pôle avec un exubérant 7% ?
      Boorlo comme Bayrou sauveront les acquis de la droite s’ils se présentent en ordre dispersé. L’important du prochain gouvernement sera l’assemblée nationale, c’est elle qui fera la politique française et non l’éphémère président de la fédération de foot. Et tout pareil pour la gauche, si le candidat est un gus(se) de l’appareil P.S. Boorlo l’emporte. Boorlo, Bayrou, de Villepin, ça fait le compte. Or la gauche possède des pointures, et à l’international, et dans la France d’après. Hubert Védrine en est un représentatif exemplaire, il y en a d’autres, pas à remplir les gondoles de l’épicerie, mais suffisamment pour disposer d’un large choix. Hubert Védrine est ce qu’il faut à l’international, le meilleur depuis de Gaulle, très bon pour le règlement de la dette qui n’est peut-être pas une dette, très bon pour le redéploiement de l’Europe, très bon pour la réorganisation de la France de l’emploi dans l’Europe et surtout il obtiendra l’agrément des garants du pouvoir mondial.
      Pour l’intérieur, il est un des rares à pouvoir articuler l’immigration ainsi qu’a réintroduire la démocratie et la république. Et mais surtout, il n’est pas le seul à gauche à habiter ce profil.

      Donc s’il y a un appel à faire, pour une définition de la France respectueuse des français et de l’humanité, c’est envers ces pointures.

      Si j’ai tout compris, la démocratie c’est bien au peuple à décider de lui-même. Donc

    • borneo dit :

      @Gill68 tu l’exprimes fort bien de mon point de vue ;-)

    • CSP dit :

      Bon, je vais casser le jouet de tout le monde et ensuite peut-être qu’on parlera de choses vraiment sérieuses :
      2012, ce sera Sarkozy-Le Pen au premier tour et PUNTO. Si vous espérez autre chose, vous avez encore un an pour vous y préparer psychologiquement.
      Pourquoi ?
      Parce qu’il n’y a PERSONNE en face.
      Non mais François Hollande ??? Flamby qui pense qu’il a un destin national parce qu’il a fait un régime ??!!?? Quant aux deux autres possibles, elles ne font pas le poids face à la machine Sarkozy c’est aussi simple que ça.

      Alors les appels lénifiants à l’unitééé, non, désolé mais c’est simplement grotesque. L’unité pour QUOI, surtout ? L’unité derrière n’importe qui du moment qu’il est contre Sarkozy ? C’est tout ? Et pour quel programme ? La énième mouture sociale-libérale qui va privatiser, expulser des sans-papiers et qui en ce moment encourage Lagarde pour le FMI ?

      La vérité c’est qu’on s’en fout du candidat. Ce qu’on veut, à gauche, c’est un PROGRAMME DE GAUCHE. Du volontarisme qui tape du poing sur la table, qui va parler aux ouvriers et aux employés, qui va expliquer que le racisme est une politique de diversion et de division sociale, que l’enrichissement d’une poignée au détriment de la majorité est un scandale permanent qui doit prendre fin, qui ne va pas avoir peur de faire peur en employant des gros mots comme “nationalisations”, “services publics” et “taxation des hauts revenus”. Qui dit que la droite ne sert que les intérêt d’une caste égoïste dont l’idéologie nous mène droit dans le mur.

      Tant qu’il n y aura pas ce genre de choses dans un programme de parti déterminé à prendre le pouvoir, y compris par les élections, les “appels” et les bidules “citoyens”, ça ne restera que ce que c’est : que dalle.

    • Albatros dit :

      @ Gill

      La gauche en France est arrivée au pouvoir uniquement sur la personnalité de Mitterrand capable de fédérer toutes je pense bien toutes les énergies de gauche.

      On voit bien que la dispersion et les conséquences du 21 ne sont pas à prendre à la légère c’est une douloureuse expérience que nous revivrons si nous ne pensons pas EFFICACITÉ….

      Le socle de gauche n’est pas suffisamment puissant pour ce permettre premier tour avec un trop grand nombre de formations….c’est aux verts, aux mélenchoniens aux communistes de construire une plate forme commune avec les socialistes….des idées et ou des idéologies qui ne mènent pas au pouvoir,aux commandes, restent de très belles et bonnes discussions, recherches, laboratoire d’idées mais si ce n’est pour jamais les éprouver et les mettre en application m^me modestement, alors oui partons à la bataille chacun pour soi nous aurons le mince plaisir d’avoir défendu notre idéaux…c’est tout.

    • Cremeux dit :

      Drôle d’idée que de demander à ces alliés objectifs du patronat, de l’europe négrière, de la liberté de circulation des capitaux mais pas des hommes de prétendre contribuer au programme de la gauche.

      Invitez l’UMP tant qu’à faire : leurs propositions sont davantage compatibles avec ce que vous nommez “la gauche” que quelque idéal progressiste.

      Vers, socialistes, communistes et autres collaborateurs de l’europe négrière : tombez les masques, faites allégeance à l’UMP : et puisqu’il vous faut une excuse pour le faire : faites comme en 2002 : prétextez “l’union républicaine” contre le FN, bien sûr !

    • Albatros dit :

      nos

    • Albatros dit :

      @Bornéo

      Pour moi je ne le comprends pas comme un appel à l’unicité mais bien à l’Unité comme ce fut le cas quand la gauche pris le pouvoir la seule fois dans son histoire,de manière durable.

    • poisson dit :

      Le seul petit problème, que j’aimerai qu’il eut sauté aux yeux de ces chers blogueurs:
      Ce texte est une attaque envers la gauche.

    • nomad.soul dit :

      Et si on s’intéressait aux programmes ? :-)

      “Arnaud Montebourg à l’EMLyon : Démondialisation, Transformation écologique et alliance des créateurs pour une nouvelle France”

      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/arnaud-montebourg-a-l-emlyon-94553

    • martingrall dit :

      @ Albatros, la donne change, en 1980 le parti socialiste n’existait pas encore, aujourd’hui il n’existe plus. Et pour l’autre du programme commun, le P.C, on ne le trouve même plus dans les livres.

    • Malbrouck dit :

      CSP
      Oui on peut essayer de comprendre cette logique du “tous-pourris” sur laquelle surfe le FN : Marine Le Pen ne manquera pas de fustiger l’UMPS ! Très cohérente lorsqu’on se souvient d’un Jean Marie Le Pen utilisant d’autres formules anti-establishment, contre la bande des quatre etc…Jusque là je n’ai rien à dire !
      Faudra cependant qu’on m’explique par quelle mystérieuse alchimie je ne retrouve pas la contestation du “tous pourris” lorsqu’à gauche on ne manque plus de contestataires ! Au PS on a bien un Arnaud Montebourg prêt à renverser la table non ? à l’extreme gauche on s’est même offert le luxe d’avoir notre bon populiste de gauche Jean Luc Mélenchon non ?
      Ils ont bien du mal à percer nos contestataires dans une société soit disant contestataire ! ;-)Bizarre ! vous avez dit bizarre ? Tiens comme c’est bizarre !
      Autrement dit c’est autant d’éléments vérifiables qui me permettent d’affiner mon analyse sur le lepéno-populisme transversal pour avoir à vous annoncer que la seule contestation qui porte ses fruits porte une nature nationaliste et xénophobe qui fait toute la différence ne nous en déplaise ! On est cuit croyez moi ;-)

    • Jomaltese dit :

      CSP, réveillez-vous, nous sommes au XXIème siècle, et pas en 1936 ou 1981!

      Et pour Malbrouck, je cite le texte initial:
      “Nous partageons tous un socle de valeurs communes : écologie, services publics, société solidaire, emploi pour tous, fiscalité redistributive, laïcité, régulation de la finance, éducation, innovation, recherche, et bien sûr, l’ambition d’une France forte, généreuse et influente sur la scène mondiale.”

      Ces valeurs communes, auxquelles j’adhère, ne sont pas celles de LA Gauche (pas celles du NPA ou du PC ou de Mélenchon) mais bien celles des républicains “à la française”, des sociaux-démocrates, des chrétiens centristes, des musulmans modérés, des libéraux éclairés etc. C’est sur ces valeurs, que n’ont pas Sarkozy ou Marine Le Pen, qu’une alternative CREDIBLE peut se vendre aux électeurs. Pas sur un nouveau “Front Populaire”, une nouvelle “Union de la Gauche” ou une deuxième “Gauche Plurielle” qui éclatera aux élections suivantes.

    • Albatros dit :

      @Malbrouck
      sauf à m’offrir votre propre définition du mot populiste, je commence à en avoir plus que marre de voir Mélenchon injurié alors qu”à ma connaissance il est le seul à porter la voix des plus faibles et sans démagogie ne vous déplaise

      marre de marre basta!

    • Albatros dit :

      @Martin

      Les noms changent, les qualificatifs…mais pas la donne….

      J’en profite pour te saluer
      :-)

    • Malbrouck dit :

      Albatros
      Il y a quelques années je défendais l’idée qu’il fallait “fabriquer” de toute urgence un populiste de gauche (à la Georges Marchais) afin d’endiguer l’hémorragie des milieux populaires vers l’extreme droite ! Si Mélenchon n’existait pas il fallait l’inventer et il contribue déjà et grandement à limiter les dégâts (je le salue grandement pour le service rendu au pays)! Je lui conseillerais d’ailleurs de revendiquer et de renforcer au maximum son positionnement populiste ! Je ne suis dans l’insulte ni dans l’émotion lorsqu’il s’agit de parler politique ! Le populisme est devenu une donnée politique incontournable et majeure en ces temps si trouble ! C’est la vie !

    • Mad-Dog dit :

      A quoi ça sert d’avoir deux tours, alors ?

      Non, parce qu’on nous a seriné avec le “le meilleur candidat pour battre Sarkozy, c’est DSK” pendant des mois : sur tout les plateaux, à base de sondages, etc… Avec le “voter pour Mélenchon = voter pour Sarkozy / voter pour Le Pen” etc… Mais, j’aimais pas DSK, je n’ai jamais trouvé qu’il incarnait les valeurs de la gauche (il est même carrement à droite) et j’avais pas confiance en ce gars.

      Ouf, il a été écarté. J’ai donc peur que si on fasse une “unité 2012″ on se retrouve à devoir voter pour le candidat que les médias, ou les sondagiers “veulent” que je vote “afin de pouvoir faire barrage”.

      C’est bien beau de parler d’un programme commun ou des propositions, mais c’est pas un peu ce qu’ils disent tous ?

    • Malbrouck dit :

      Et pour terminer je répondrais à Jomaltesse dans le même ordre d’idées pour ré-insister sur l’importance du Front de Gauche dans le pacte républicain qu’on espère au sens où cette gauche radicale permet encore de ramener à elle des couches populaires (celles que la gauche prétend défendre) qui sans sa présence iraient grossir les rangs du FN ! On commettrait une lourde erreur politique si on se limitait à dire que les sociaux démocrates peuvent trouver une majorité au centre dans ce pays et ce en tournant le dos aux couches populaires ! C’est pas ma conception !

    • mongraindesel dit :

      Pour un minimum de cohérence, il faudrait aussi souhaiter l’union au centre!
      En parler à Valls, Collomb, Borloo, Bockel…

    • Albatros dit :

      @
      Malbrouck

      je ne donne pas le m^me sens à ce mot mais votre définition me v a bien
      :-)

    • Malbrouck dit :

      Albatros
      oui lorsqu’on découvre que ça devient presque un argument publicitaire on finit par s’en arranger ;-) (on est en accord sur le fond et on garde heureusement une part d’humour nécessaire) @+

    • Jomaltese dit :

      Malbrouck
      Pour gagner, la recette ce n’est pas d’empêcher les ultra-gauche de voter Le Pen mais bien de convaincre les centristes de ne pas voter Sarko. Les 2 tactiques ne sont pas compatibles!!!

    • Franckylateigne dit :

      Sans moi, merci.
      Bien essayé, mais non finalement.
      Je voterai (ou pas) pour qui bon me semble en fonction de mes idées, même si elles sont minoritaires.

    • borneo dit :

      @Albatros l’appel porte en titre Lettre d’un électeur…

      Désolé à cette heure, là pour tout te dire je ne suis pas un électeur non à cet instant précis j’aspire plutôt à être un acteur

    • Albatros dit :

      @ Bornéo

      ma longue réponse vient de sauter et je résume….nos opinions sont si proches ( aussi avec Gill nous nous connaissons depuis de longs mois), alors je me permets de te dire que l’acteur joue la partition de l’électeur…si tu préfères tu vas jouer l’acte d’une pièce quasi écrite…donc d’un programme que tu pourras faire bouger à la marge….cette marge c’est l’Union de la Gauche ou alors tu nous parle de révolution et là moi j’ai pas le texte.

    • Albatros dit :

      parles

    • Dante Haguel dit :

      Ils ont au moins l’honnêteté de reconnaitre la bêtise de leur raisonnement, voilà qui tranche un peu avec le narcissisme très présent à gauche. Au fait, on doit ce petit texte aux cerveaux qui ont eu l’idée (géniale) du No Sarkozy Day ?

    • […] lu sur le blog de Guy Girenbaum un appel à l’unité de la gauche en 2012, pour éviter qu’elle soit […]

    • Albatros dit :

      @ Dante

      c’est idiot soit, perqueno, mais là vous n’avez rien dit sinon un autre des fumeux lieu commun auquel nous sommes coutumier…et donc développez, et faites nous part d’un morceau choisi de votre génial cerveau…

      Gratcios

    • bisounours dit :

      « et pourquoi pas des unions avec des animaux ? »

      La députée UMP Brigitte Barèges a tout à fait raison de poser la question qui risque de se poser à toute la société d’ici à 20 ans.
      L’UMP est une force de progrès en lutte contre tous les conservatismes rances de la gauche coincée.

    • Chinois dit :

      Revenons à cet “appel”… Comment susciter l’adhésion quand on ne cause que stratégie et tactique..? Les mêmes mots que vos adversaires, des schémas identiques, une manière de faire analogue ne pourront, aux yeux de ceux que la politique a fini par dégoûter, vous poser en candidats tangibles.

    • martingrall dit :

      Une très bonne étude de wall mart pour conforter sa positon boursière. wall mart est aux Etats-Unis le bradeur de produits bradés, moins cher c’est qu’il te le donne. Donc la boutiques des chômeurs certifiés et ou assurer le devenir. = doublement du C.A tous les ans pendant cinq ans. ça c’est de l’efficacité. Bon ça fout en l’air le G 8 et surtout Lagarde, c’est juste fait pour ça, sa langue a avalé le feu, lorsqu’elle chanta les louanges de la relance “à incendie”
      Donc: pour détruire complétement sarkozy, émasculer sa clique il suffit simplement de publier le chiffre d’affaire des hard-discounts français. Progressions et prévisions.

    • Albatros dit :

      A lire,

      Tristesse

      M^me si je fus atterrée par vos propos je ne nierai pas, ni ne balaierai mes 30 ans de compagnonnage fort de mes 30 ans de lecture de vos articles, livres, émissions et blog<…JE REGRETTE PROFONDÉMENT VOTRE DÉPART ET LE LE RESPECTE

      http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/05/26/ne-jetez-pas-mes-combats-aux-oubliettes_1527717_3232.html

    • Albatros dit :

      chinois s
      si vous compreniez le sens même du mot politique, vous ne pourriez écrire ces mots

      courtoisement

    • Hern dit :

      Ok je signe !

      Tu peux me rajouter : http://hern.over-blog.com

      Initiative intéressante, mais malheureusement certainement utopiste.

      Arnaud

    • martingrall dit :

      @ Albatros,
      Sarkozy lui avait promis la mort. C’est fait. Et comme on dit, “”il faut virer sarkozy, si nous ne savons aps pourquoi, lui le sait””

    • JeandelaXR dit :

      Tiens ! Le #DEL est revenu ! Nan, j’rilole ! J’ai relayé aussi ! ^^

    • Mry dit :

      Là où je vais rire encore plus fort sera le moment où tous ces commentaires auront juste servi l’audience de mon Guy !…

    • Dibe dit :

      Très noble et belle idée
      Un tel programme est parfaitement réalisable

      Par contre ce qui ne l ‘est pas c’est de trouver un candidat ou une candidate pour la porter…

      Car ce candidat(e) appartiendra forcément à un parti…les autres partis se sentiraient léser.

      La seule solution serait un candidat de la société civile et soutenu par l’ensemble des partis de gauche

      Il faut un candidat connu et apprecié du public.
      Crédible comme politique

      Je suis preneur des noms qui vous viendrait à l’idée sur ce profil

      je suis peut être rabat joie, mais mieux vaut être lucide aujourd’hui pour ne pas être déçu un jour.

      Sinon idée est séduisante ..bien sur

    • jelali dit :

      Nicolas dupont aignan 2012!!

    • Malbrouck dit :

      Dibe

      C’est pas tant la question du candidat que le contenu politique d’une telle démarche unitaire qui peut mobiliser ! Martine Aubry pourrait par exemple parfaitement faire l’affaire si concrètement et en amont l’ensemble des acteurs de l’unité sont en capacité de s’accorder sur un programme !
      Cet appel à l’unité, à un Front Républicain Social et Écologiste (appelez le comme vous voudrez) ne pourra mobiliser et devenir crédible que s’il provoque un électrochoc politique dans l’opinion !
      La seule méthode pour provoquer un électrochoc de grande ampleur c’est donc un programme unitaire certes mais assorti d’un gouvernement d’unité nationale dont on connaitrait l’ensemble des acteurs au préalable et bien entendu l’objet serait de faire gagner ce gouvernement et son programme dès le premier tour à une très large majorité ! Là on pourra parler d’un véritable appel à l’unité nationale ! ;-)

    • Malbrouck dit :

      A ce propos les institutions de la 5ème République si décriées et ce système présidentiel soit disant figé n’interdisent aucun mouvement politique de s’organiser démocratiquement en amont pour échapper au fameux présidentialisme ! Qui a interdit à un candidat d’avoir un programme et un gouvernement “nommé” par avance ? Tous ceux qui tirent à boulets rouges sur nos institutions m’ont toujours démontré qu’ils n’ont en réalité aucune imagination ! Rien que d’évoquer l’idée tout à fait légale et constitutionnelle d’un seul tour ça parait déjà trop scandaleux, ça les chamboule nos rénovateurs du dimanche ! Ah je te jure ;-)

    • Do Espirito dit :

      Je soutiens la démarche qui consiste à se mobiliser pour la Présidentielle donc sur le fond, je suis cet appel. Les primaires, ça va devenir un exercice obligé. La querelle des égos existe, primaire ou pas. Et l’exercice qui consiste à être en campagne un an avant n’est pas une mauvaise chose en soi. Regardez les élections américaines : l’entraînement est maximum. L’unité se fera derrière le vainqueur, homme ou femme.
      Travailler à une plateforme commune, c’est du temps perdu pour la campagne, c’est l’antichambre de la bureaucratie. Pendant ce temps-là, Sarkozy va se poser en homme politique bien au dessus de tout ça.

    • martingrall dit :

      Mry 26 mai 2011 à 17h27
      C’est que pour l’audience vous vous y connaissez un rayon.Au moins de jante avant de porsche. Faire passer une Porsche Panamera de 86 600 $ soit 50 000 euros à la louche pour une voiture de luxe. Financièrement C’est tellement dur, la vie de tweeterbook! Parce que pour 50 000 euros aujourd’hui on a juste le droit de posser ses fesses dans une passat du peuple, autant dire sans option.

    • phil dit :

      “Enterrer Nicolas Sarkozy trop vite est tout aussi illusoire. C’est un redoutable adversaire en campagne électorale, chacun le sait. C’est un des rares domaines où sa compétence n’a pas encore été mise en doute.”

      Ah bon ?
      Élections européennes de 1999 :
      François Hollande 21,95 %
      Nicolas Sarkozy 12,82 %

    • phil dit :

      Bon d’accord, les vieux ne s’intéressent pas à l’Europe mais quand même…

    • albert dit :

      Vive Le PEn : on vous emmerde les gauchiasses !!!! Continuez à defendre DSK , AUBRY et GUERINI , vous faites campagne pour nous !!!PS ; DEGAGES !!!

    • Dominique Godin dit :

      Oups, c’est pas Daniel Schneidermann qui a signé ce qui précède, c’est simplement Godin.
      Si Guy pouvait remettre les choses en ordre et supprimer le doublon ? Merci.

    • V. dit :

      Plus qu’utopique.

    • phil tintino dit :

      D’ailleurs, après, ils font quoi aux législatives?

    • phil tintino dit :

      @Malbrouck, la dernière révision constitutionnelle, avec inversion de calendrier électoral, a été créé sur mesure pour l’UMP et, pourquoi pas, le PS, l’autre grand parti. Pas étonnant donc que Jospin ait accepté le deal!

    • Malbrouck dit :

      Oui Phil j’entends bien mais je continue à garder les yeux rivés sur le peuple, l’électorat français et sans pour autant en faire ma bête noire absolue je le porte responsable en toutes circonstances ! La curée contre nos élites a pour fâcheuse tendance de masquer la responsabilité pleine et entière des électeurs ! Un seul exemple : DSK était le favori des sondages à gauche ! Certains m’expliquent que les sondages sont bidonnés ! Si les sondages sont bidonnés il me semble que lors de la primaire (bidonnée aussi ?) les électeurs iront donc voter pour un Montebourg par exemple (si on ne veut plus des apparatchiks)! Or je reste persuadé que si le destin ne s’en était pas mêlé DSK aurait fait un très bon score lors des primaires et pour l’heure j’observe qu’Arnaud Montebourg (le plus radical du lot) ne semble pas faire figure de grand vainqueur ! Conclusion les pseudo-révolutionnaires chéguévaristes énervés et agités en tout genre sont bien davantage dans nos fantasmes, dans nos mensonges que dans le résultat des urnes ! Faudra bien qu’on arrête de se raconter des salades non ? ;-) C’est le peuple qui ne veut absolument rien changer et qui reste somme toute bien plus conservateur voire réactionnaire que ses représentants !

    • Malbrouck dit :

      Si on faisait une analyse sociologique honnête des résultats électoraux en France on finirait par admettre que le peuple rêve de gauche au seul titre de ses acquis sociaux et corporatistes et qu’il vote à droite et à l’extreme droite pour insister très sérieusement sur son désir nationaliste et sa volonté qu’on le débarrasse de populations avec lesquelles il ne souhaite aucun vivre ensemble (et qui selon lui est couteux par dessus le marché) ! Point trait terminé circulez y a rien à voir ! ;-)

    • Daniel Schneidermann
      26 mai 2011 à 21h49

      Bon.

      Vouloir une certaine unité pour les présidentielles ne veut certainement pas dire, en tout cas pour moi et je pense, pour beaucoup d’autres, se ranger derrière l’étendard programmatique du PS.

      Loin de là

      Vous ne pensez pas, mon cher Daniel que cet appel fera plus chier le PS qu’il ne l’avantage vu qu’il sera obligé de sacrément rougir son programme sous réserve que des gens comme moi ne dégagent pour cause de rupture de contrat et refus de négociations ?

      Quant à traiter les gens de charlots ; je trouve ceci un peu faiblard, ma foi.
      Mais bon, chacun a compris qu’à côté d’un si prestigieux analyste politique tel que vous, nous ne sommes rien.

      Mwwwarffffff !

    • Albatros dit :

      j’ai la faiblesse de croire que DS ne pourrait pas s’exprimer avec ces mots injurieux…et que sont analyse politique serait moins stupide….

    • nomad.soul dit :

      Malbrouck !! (à 22h51 et à 23h12)

      :-) Tout à fait d’accord avec votre analyse !

      Simon : Comment expliquez-vous que les médias ne prennent pas davantage en considération votre candidature et votre projet ?

      Arnaud Montebourg : C’est en effet un problème et un combat de chaque instant pour mon équipe. Les médias ne s’intéressent qu’aux sondages, qui sont par nature faux puisque nul ne peut savoir par avance qui viendra voter aux primaires. C’est donc aux citoyens de convaincre les médias de s’intéresser à autre chose que ceux qu’ils veulent, parmi les candidats, vendre par avance tout empaquetés et ficelés.
      http://www.lemonde.fr/politique/chat/2011/05/24/primaire-socialiste-comment-la-donne-a-t-elle-change_1526806_823448.html

    • Guy dit :

      Les usurpations d’identité n’ont aucun intérêt. À bon entendeur salut…

    • martingrall dit :

      Sérieusement, de temps en temps.
      Cet appel de conscience, non pas de blogueurs se prenant le chou, mais de femmes et d’hommes en accord avec le chemin qu’ils se sont tracé, est une très bonne chose pour tous, nous, les français qui aujourd’hui sont orphelins de leur mandataires, de gauche, parce que la gauche ce n’est pas la droite, face au rouleau compresseur de l’esclavage consommé, face aux bourreaux du profit immédiat, face aux paisibles tourmenteurs de la Nation ( il n’y a pas de Nation sans administrations publiques, ni justice sociale)
      Cet appel joint aux autres, ne peut qu’inciter les formations politiques, si ce n’est à trouver un accord global, au moins à signer un pacte de non agression entre partis ,et, surtout à l’intérieur des partis.

      On ne sait pas si le plus stupide du moment, est la grivoiserie de l’émission touche pas à mon poste surfant sur l’audience de l’homme couché maintenant stérile, ou montebourg qui était déjà le con politique parfait il y a cinq ans, et qui, au prix d’efforts exceptionnels s’est amélioré sur le fil.

    • Lutopick dit :

      “N’avez-vous pas, au nom de la confiance et des mandats que vous ont confié le peuple, des obligations, dont celle de gagner pour mettre un terme à la politique désastreuse menée par Nicolas Sarkozy ?”
      Malheureusement, personne au PS ne mettrait un terme à cette politique désastreuse !!! Le PS soutien la politique désastreuse de l’Europe de Maastricht/Lisbonne. Le PS soutien cette Vème république à bout de souffle. Changeons de République, changeons d’Europe, changeons de Gauche pour le Parti de Gauche !

    • Simon dit :

      Et vous comptez museler la vraie gauche comme ça en agglomérant toutes les énergies autour du néant que représente les idées du PS et de leurs amis du FMI ? Le parti du mépris du peuple et de l’eau tiède, toutou du libéralisme ? Le parti socialiste n’est plus la gauche de ce pays, alors foutez la paix à ceux qui ont une vraie vision de gauche et évitez les appels à la noix : s’opposer ce n’est pas un programme, surtout s’il s’agit de servir les mêmes plats que la droite. Qu’ils s’en aillent tous !

    • gill68 dit :

      Albatros, (pour une fois qu’on n’est pas trop d’accord))
      Laissons les forces destinées à s’opposer tout en gouvernant ensemble s’identifier.
      Pour l’instant le PS (de Montebourg à Valls) est on ne peut plus flou. Soutenu par les médiassondagiers, il ne fait rien pour éclaircir le débat en ouvrant ses primaires à tous.
      Il vient d’annoncer 150 000 adhérants: 75000 ont voté pour son programme.
      Mélenchon a commencé à rassembler. Ce sera intéressant de voir combien de militants PC vont l'”élir” les 16 et 17 juin. (un chiffre suppérieur au PS est attendu)

      Il y a que ces blogueurs n’imaginent pas que ce PS puissent s’écrouler.(relire la notion de “patrilinéarité” de Todd)

      Il faut lire Jegoun pour comprendre l’intention de ces blogueurs ou de leurs soutiens, (pas si collectifs en réalité) :
      “pour ma part, je ne rêve pas une minute d’empêcher Jean-Luc Mélenchon d’y aller. J’envisage juste que le PC n’est pas obligé de le soutenir parce qu’il aurait gros à perdre : des députés.”

      Si vous voulez vraiment jouer collectif, allez proposer ce texte dans les AG des frenchIndignés.

    • Denis dit :

      Si L’objectif est de faire du buzz, alors c’est plutôt bien vu.

      Pour la politique, cette lettre est d’une naïveté confondante.

      Pas d’accord. Mais alors, pas d’accord du tout…

      -> http://www.voie-militante.com/divers/points-de-vue/unite-2012-des-blogueurs-au-pays-des-bisounours/

    • free_gr dit :

      Ce sont les élus (45000 en tout) qui choisissent les candidats à la présidentielle, choisir des candidats dont on sait qu’ils n’ont aucune chance abouti à la dispersion des voix et la non représentation d’un camp, ce sont donc les élus de tout bord qui porterait la responsabilité d’un 21 avril – à l’endroit ou à l’envers, indépendamment de la stratégie de la gauche.

    • free_gr dit :

      un autre appel aux élus (ce qui n’enléve rien à mon adhésion à l’appel unité2012)
      http://www.lepost.fr/article/2011/05/27/2507578_appel-pour-les-presidentielles-2012_1_0_1.html

    • antennerelais dit :

      @ Guy Birenbaum

      Je viens d’avoir cette idée : je pense que comme beaucoup en cette fin d’année scolaire, vous avez besoin de vacances c’est à dire davantage que 2 ou 3 jours au bord de l’eau. Participer à lancer, même sans volonté délibérée, une débilité envers J-F. Kahn pour un pauvre mot de travers (1), présentement ce relais comme enthousiaste d’un truc euh… ça sent le cerveau fatigué tout ça, le gars qui perd sa lucidité ! (tout ceci, dit sans animosité aucune, on en est tous là actuellement avec cette année de boulot qui commence à peser sérieusement ;-) )

      (1) j’ai pas bien pris la mesure de la meute qui lui a fondu dessus mais il est tout à fait consternant de voir qu’il en arrive à annoncer son retrait du journalisme – ceci dit rien de “piteux” dans ce geste contrairement à ce que dit DS sur @si, moi ça me rappelle Peillon et son lapin à Chabot : un geste frappant qui force à ouvrir les yeux et à s’interroger sur quelque chose de grave (dans le cas présent un “système médiatique” qui vire au monstrueux – priorité au “buzz”, c’est à dire à l’info tronquée pour faire frappant, à l’immédiateté à la surface des choses etc., sans oublier ces phénomènes de meute qui se multiplient pour un mot de travers…).

    • […] son côté, le Monde signale le manifeste signé par tout plein de blogueurs de gauche pour appeler leur camp à l’unité. Le thème est […]

    • phil tintino dit :

      Oui Malbrouck à la présidentielle force est de constater que la configuration de Popper reste pertinente: bipartisme. D. Seiler parlait de bipolarité fractionnée, une spécificité française. Pour l’instant une majorité de la population désire être débarrassée de Sarkozy avec ou sans DSK vu qu’Hollande et Aubry feraient parfaitement l’affaire. Au fond, Royal et Montebourg pourraient aussi s’en charger. Valls, Peillon, Chevènement, Mélenchon au deuxième tour ? It’s all good ! Cela dit ça reste un instantané c’est pourquoi le Peuple mérite une perspective historique dont on ne peut le séparer, une approche plus large et fantas-ma-tique. D’ailleurs ce que le Peuple prend en compte, la sociologie électorale ne peut le faire que de manière indirecte, cette dernière est obligée d’intégrer dans ses prémisses des éléments de sociologie politique et de géographie électorale sinon il n’y aurait pas adéquation entre votes et interprétation de votes. De même l’abstention serait illisible. Or, c’est avec l’Histoire que le Peuple prend conscience du fait que l’essentiel du pouvoir est passé du côté des multinationales et qu’il voit la qualité de vie empirer dramatiquement. Le Peuple a vu la démocratie, il semble qu’il veuille revoir la République sociale, peut-être même aller jusqu’à une nouvelle Constituante car il est l’acteur historique par excellence et ne peut être mésestimé ou sous-estimé, ça n’aurait pas de sens.

    • Dominique Godin dit :

      Guy : 27 mai 2011 à 05h32

      “Les usurpations d’identité n’ont aucun intérêt. À bon entendeur salut…”

      Il n’y a pas usurpation d’identité, il y a erreur de manipulation que j’ai expliquée loyalement. Vous n’étiez donc pas obligé d’effacer mon commentaire.

    • […] presse a relayé l’appel, les premiers commentaires sont nombreux et parfois contradictoires voire hostiles. Mais la machine est lancée, sans être […]

    • Guy dit :

      Dominique, je n’aime pas ça, je le dis et j’efface. Point.

    • Dominique Godin dit :

      Mais puisque je vous dit qu’il n’y a pas usurpation d’identité. C’est le formulaire automatique qui a laissé en place le nom de Schneidermann que j’avais utilisé plusieurs jours auparavant pour faire un “à la manière de” TRANSPARENT sous un autre billet (vous n’avez jamais lu dans le Canard Enchaîné les articles “pcc”, dans lesquels l’auteur se met à la place d’un personnage réel, comme par exemple Carla Bruni ?). J’ai oublié de réécrire mon vrai blaze quand j’ai cliqué sur “parlez”. C’est tout.

    • Guy dit :

      Perfect.

    • Albatros dit :

      merci Gill pour les références que tu proposes, je vais les lire …
      et si le PS s’en tire bien, il peut remercier Mélenchon, qui fait le boulot de la gauche…
      :-)

      Bon WE

    • vajinismus dit :

      vajinismus…

      I seldom comment on blogs, but this particular one is simply awesome! thx….

    • ispanya TurlarI…

      Reading by means of your enjoyable post, inclination further me to do so sometimes….

    • PAYLAŞIM dit :

      güncel…

      I will right away grasp your rss as I can not to find your email subscription link or newsletter service. Do you’ve any? Please permit me know so that I may just subscribe. Thanks….

    • FloydLila dit :

      If you are willing to buy real estate, you would have to receive the credit loans. Furthermore, my sister usually takes a consolidation loan, which is the most reliable.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis