Politocrates

Entre-soi

Tout est écrit…

(…)

Jean-Pierre Raffarin, mon camarade blogueur, ne m’en voudra pas de reprendre son dernier billet de blog intégralement…

Déjeuner aujourd’hui avec Jacques Chirac au restaurant « Au Père Claude ».

Claude Chirac et Dominique Bussereau participaient à cette rencontre conviviale et affectueuse. Au menu la sortie, la semaine prochaine, du deuxième tome de ses Mémoires, avec les bonnes feuilles dans un hebdomadaire dès cette semaine.

Au programme de nos discussions : la Chine, la Francophonie, l’Algérie et les grandes questions nationales… Le Président est en forme, l’humour à vif, la fourchette solide, les commentaires lucides…

Au hasard des tables, le Président a pu saluer un autre des ses anciens PM, Lionel Jospin, un socialiste, Pierre Moscovici, un giscardien, Patrice Duhamel et… un Sarkoziste, Pierre Charron, plus quelques autres…

Belle image de rassemblement, certes furtif, mais respectueux…

Au delà du déjeuner avec l’ancien Président, c’est l’entre-soi que révèlent les dernières lignes qui retient mon attention.

Au hasard des tables, le Président a pu saluer un autre des ses anciens PM, Lionel Jospin, un socialiste, Pierre Moscovici, un giscardien, Patrice Duhamel et… un Sarkoziste, Pierre Charron, plus quelques autres…

Belle image de rassemblement, certes furtif, mais respectueux…

Ils sont venus, ils sont tous là et même ceux que l’on ne cite pas.

Dans l’une de ses “tables” de la République (“Le Père Claude”) où, entre le fromage, le dessert et la poire, les tenants de notre oligarchie – d’hier et d’aujourd’hui – se croisent en bonne intelligence, loin des clivages politiques.

Ce que Monsieur Raffarin nomme un “rassemblement, certes furtif, mais respectueux…”.

Je ne suis pas sûr, au passage, que Patrice Duhamel soit très heureux d’être résumé au giscardisme, mais ce n’est qu’un détail au milieu de ces convives.

Ce qui est frappant, c’est que Jean-Pierre Raffarin ne se rend probablement pas compte que cet étrange billet révèle une face de la vie politique qui indispose de plus en plus de Français.

Post scriptum On relira avec profit, sur le sujet, Les Politocrates, vie, moeurs et coutumes de la classe politique, paru en 1993…

Be Sociable, Share!

    , , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (43)

    > Déposer une réclamation
    • lovely dit :

      Guy découvre l’entre-soi germanopratin !!!

    • Guy dit :

      Je ne découvre rien. Je m’amuse que Raffarin et tous les autres ne captent pas que ces mœurs vont précipiter leur chute collective. Par ailleurs, soyons précis, ce restaurant se trouve dans le XVè, à la Motte Piquet, rien de germanopratin.

    • philippe dit :

      Miam miam

    • Raymondb dit :

      ” … vont précipiter leur chute collective.”
      Et qu’est-ce qui succédera à cette chute ? Peut-être “una indignacion” suffisamment forte pour mettre en place … quoi ? On ne sait pas, mais on est condamné à l’optimisme. Ya veremos !

    • B.L. dit :

      Connaissais pas çui-là ! De mon temps, c’était Chez Edgar, ou Chez Françoise, ou encore Thoumieux … Mais faut bien que “tout change pour que rien ne change” !

    • little big horn dit :

      C’est Allègre le patron?

    • Veig dit :

      Ce que vous décrivez tient en quatre lettres.

      Quatre lettres.

      U. M. P. S.

      A part ça, Guy, ce que je trouve curieux, c’est qu’aucun éditocrate ou journaliste connivent n’ait été cité. Ce sont pourtant les commensaux indispensables de l’entresoicratie. Un oubli de la part de Raffarin, sans doute…

      Et Luc Ferry n’était pas invité non plus. On n’aime pas les balances ni les pipelettes, chez les entresoyeux.

    • EDEN dit :

      “Je m’amuse que Raffarin et tous les autres ne captent pas que ces mœurs vont précipiter leur chute collective”
      Ils sont simplement surs de leur force. Le système est bien verrouillé et ils ne risquent en réalité pas grand chose. L’alternance gauche/droite est une vaste blague qui ne sert plus qu’à amuser les gogos. Ils sont bien accrochés aux postes, aux prébendes et aux privilèges que la république, pourtant ultra égalitariste, leur a généreusement octroyés.
      Ils n’ont pas besoin de capter quoi que ce soit. Ils étaient là hier, ils sont là aujourd’hui, ils seront là demain.

    • Guy dit :

      Euh Veig, Patrice Duhamel ?

    • Veig dit :

      Arf, au temps pour moi, je confondais avec l’ex-député européen Olivier Duhamel, et je le classais donc parmi les politiques…

    • B.L. dit :

      @Veig : Et les frontières sont poreuses, puisque Olivier (qui n’est pas le frère de Patrice, contrairement à Alain, vous m’suivez ?), de député européen est devenu journaliste (à E1,et entre autres casquettes)… L’entre-soi se combine au poil avec le cumul !

    • Malbrouck dit :

      Oui le plus gênant c’est de rendre ce microcosme élitiste visible au risque évident d’offrir à Marine Le Pen les moyens de démontrer sa thèse UMPS ! J’écrivais sur ce sujet cette nuit et dans l’absolu je ne suis pas contre l’élitisme républicain puisqu’on sait bien que ce sont les mêmes grandes écoles qui forment nos hauts fonctionnaires (pour la grosse part) : jusque là rien de criminel ni de scandaleux ! Ce qui me gène c’est qu’on ne prenne plus la peine de faire rêver les électeurs en leur proposant au moins l’illusion d’un choix idéologique ! Ce qui me gêne c’est que tout ce beau linge a complètement perdu la notion de l’intérêt général même s’il est persuadé du contraire ! Ce qui me gène c’est qu’ils sont arrogants au point de se montrer ainsi en spectacle car persuadés que nos institutions via le “bipartisme” et les deux tours les protègent ad-vitam éternam ! Sauf qu’un beau matin dans des circonstances de crise sociale extraordinaire les français peuvent faire exploser leur joli jouet en élisant dès le premier tour une Marine Le Pen au pire ou un Mélenchon au mieux ! Et à l’heure de “facebook” et de “twiter” c’est devenu tout à fait possible de transformer un premier tour en un apéro géant des plus mémorables ! Oui c’est possible et faisable ! Là où tout le monde s’attend à une explosion sociale dans la rue ne remettant pas plus que ça le système en cause (quelques bris de glace et autres vandalismes) la révolution peut finir par se produire par les urnes, par les institutions ! Les français peuvent techniquement et légalement mettre fin à la parodie démocratique et à cette chaise musicale UMPS à toi le national à nous les collectivités locales et vice-versa ! Et si les français finissent par découvrir ce pot aux roses, ce secret de polichinelle qu’eux mêmes ont fait vivre tant qu’il y avait “intégrité”, c’est parce que nos élites ont dépassé les bornes en matière d’inégalités et de non respect du contrat social ! Alors oui je suis suffisamment responsable pour regretter que la démocratie finisse par déboulonner la république mais c’est pas faute d’avoir prévenu, d’avoir vu venir et les élites n’auront alors que ce qu’elles méritent pour avoir trahi l’idéal républicain, le contrat social ! Patience ! (je conseille d’ailleurs aux blogueurs français de lancer une rumeur sur un appel au boycott du second tour et vous verrez comme beaucoup vont trembler croyez moi)

    • borneo dit :

      Là, je me sens comme une midinette lisant Voici
      Je voudrais absolument savoir si Jacques et Lolo se tuàtoi
      Si JPR fait la bise à Mosco comme il est d’usage dans le showbizz et chez certains blogueurs ;-)
      Mais quand même, n’oublions pas qu’ils se détestent aussi cordialement…aussi fort que dans le show bizz
      ainsi de Fillon se présentant chez Rachida
      Rassurons nous, ils s’aiment ou ne se méprisent jamais pour des raisons politiques
      Ah non quand même

    • lovely dit :

      Une délocalisation dans le XVème ? Mwarf les moeurs de nos élites sont étonnantes

    • Nitrate dit :

      @ Malbrouck
      Si les Français en sont arrivés à envisager d’élire la fifille à Monsieur “là où y’ de la gégène y’a du plaisir” ou “Béret-B(r)aguette-Ca(l)m(l)ambert”, l’heure est grave.

    • non journaliste dit :

      Encore un effort et “les français” vont redécouvrir la lutte de classes.
      Et nous pourrons en finir avec la morale et (re)faire de la politique.

    • Malbrouck dit :

      Et pour faire regagner la droite libérale on nous ressort le coup (et le cout) des assistés qui perçoivent le mirobolant RSA en se la coulant douce à Miami Beach ! Histoire de mobiliser tous les smicards étranglés par les dettes et suffisamment paumés pour trouver là le bon bouc émissaire cause de tous leurs maux ! Un scénario qui commence à m’ennuyer car si répétitif et attendu que je sais comment la gauche va à nouveau jouer le jeu de la droite en prenant la défense des bénéficiaires du RSA ! La gauche a l’art et la manière de renforcer l’idée nauséabonde que les aides sociales sont leur domaine privilégié là où il s’agirait de rappeler qu’il s’agit de solidarité nationale ! Avant c’était le RMI et voilà maintenant que l’UMP critique un RSA qu’elle a elle même institué ! Tout le monde n’y verra que du feu bien entendu puisque le seul objectif est de nous décliner tout au long de la campagne l’écran de fumée opposant les droits et les devoirs ! Un droit c’est présenté tel un acquis très douteux face auquel le devoir ou la punition consiste à travailler très dur pour la collectivité en dédommagement ! C’est d’autant plus cocasse que le droit c’est en particulier la sanction dans un état de droit (quel rapport avec l’idée d’acquis sociaux ?) et le devoir (ici le travail) mérite t’il d’être associé à l’idée de punition, de sanction ? Bizarre que la conception des valeurs de droite telle la garantie de sanction par le droit ou le devoir du travail supposé épanouissant soient ainsi complètement bouleversés sans que personne n’y trouve rien à redire ;-)

    • Raymondb dit :

      Raffarin, c’est bien lui qui avait popularisé l’expression “la France d’en-bas” ? Tous ces gens qui se rencontrent “furtivement mais respectueusement” dans un même restaurant, appartiennent à la France d’en-haut, pour laquelle quarante ou soixante euros (sans les vins)pour un déjeuner c’est “peanuts”. Les Français d’en-bas NE VONT PAS AU RESTAURANT : pour eux, cinquante euros c’est XX (?) jours de bouffe bon marché.

    • Raymondb dit :

      Pardon Guy, “en haut” et “en bas” ne prennent pas de tiret, contrairement à au-dessus/au-dessous.

    • Lemar dit :

      Off topic (quoique): à propos de Lionel Jospin, et en écho à http://guybirenbaum.com/20110518/et-si-jospin/, vu sur Mediapart il y a une petite heure: http://www.mediapart.fr/journal/france/070611/lionel-reviens-un-appel-du-6-juin-pour-une-candidature-en-2012.
      Étonnant, non?

    • martigrall dit :

      J’espère seulement qu’ils ont changé de cuistot. Nickel, mais rapport qualité-prix,on voit bien que ce sont les autres, enfin nous, qui payent. Juste à côté, à quelques longueur, un vrai bistrot, vin,au choix, Medoc ou saint Emilion, café (brésil), Ben voilà! Au fait ils sont vraiment et cons et irresponsables, jamais les deux dirigeants dans le même lieux en même temps. Quoique, avec les bactéries tueuses, elles sont arrivées dans le secteur de la motte piquet, ça ferait un salutaire ménage.
      Et Lovely a tout raison, celui qui ne sait que toute cette racaille couche entr’elle, a le droit de revenir en deuxième semaine.
      2007 soir du premier tour, le plateau de Chabot. rachida dati, fait son boulot , et arrive not french doctor, ils s’embrassent, et le coeur y est, et au départ du nanar un petit signe de la main plus qu’amical. résultat nanar est ministre.
      Donc moscovici qui vient de perdre dominique,et je participe vraiment à son chagrin, si si, sera ministre de sarkozy mais où. C’est la seule question.

    • lovely dit :

      Des gens qui dépensent 50 € pour déjeuner à midi se font rare, ou plus exactement se concentrent dans un même périmètre socio économique pour protéger leurs biens mal acquis.

    • martigrall dit :

      Heu, Raymond, c’est plus, et il faut même mettre un gros peu au bout! 01 45 67 67 46. il peut avoir changé.
      le bas peuple, moi, j’en suis réduit à faire griller mes loups chassés du jour sur ma terrasse.Et mes potes tout aussi bas du peuple amènent juste de quoi faire une petite ratatouille de légumes cueillis par ci par là de la pauvre terre brûlée de soleil, et c’est le curé qui apporte le rosé puisqu’il ne peut pas s’en servir à la messe.

    • PMB dit :

      Que Chirac ait pu saluer l’égoutier Charron, qu’il fit descendre de sa voiture comme on chasse une mouche (à merde) prouve seulement qu’Al Zheimer est au travail…

    • phil dit :

      Pas de fins de mois difficiles, ils pètent tous dans l’entre-soi…

    • nomad.soul dit :

      “C’est d’autant plus cocasse que le droit c’est en particulier la sanction dans un état de droit (quel rapport avec l’idée d’acquis sociaux ?) et le devoir (ici le travail) mérite t’il d’être associé à l’idée de punition, de sanction ?”
      Malbrouck (7 juin 2011 à 13h59)

      Faut dire que lorsqu’on voit les haineux de smicards qui approuvent qu’on s’attaque aux plus pauvres qu’eux, je me dis qu’ils ont ce qu’ils méritent !

      http://www.liberation.fr/politiques/01012337189-rsa-une-majorite-de-francais-favorables-aux-propositions-de-wauquiez

      Et c’est ce même Copé qui parle de droits et de devoirs du RSA pour l’intérêt des collectivités !!

      “La «niche Copé», un boulet à 22 milliards”
      http://www.liberation.fr/economie/0101630329-la-niche-cope-un-boulet-a-22-milliards

      “Une enquête du site Bureau of Investigative Journalism affirme que la Commission européenne dépense des millions d’euros « de l’argent des contribuables » en jets privés, hôtels de luxe, cocktails, cadeaux coûteux, alors même que les pressions budgétaires sont fortes sur les économies européennes.”
      http://www.rue89.com/2011/06/02/le-train-de-vie-de-la-commission-europeenne-est-il-excessif-207461

      “L’emploi de luxe de Christine Lagarde”
      La locataire de Bercy se révèle très économe de sa présence aux assemblées parisiennes où elle a été élue conseillère. Et pour ce qui est de la confortable paie de près de 50.000 euros annuels, Christine la garde.
      http://www.bakchich.info/L-emploi-de-luxe-de-Christine,09692.html

      Ces quelques exemples à tous les couillons (dans les 53% en 2007), avec leur vie de merde et leur salaire de merde, qui travaillent plus en gagnant autant ou moins en courbant l’échine, mais qui envient le salaire indécent de 410 euros/mois des profiteurs du RSA au lieu d’exiger des salaires décents, une meilleure répartition des richesses et une vraie justice sociale !!

      Et je ne parle pas des exonérations de cotisations sociales des stock-options qui coûtent environ 3 milliards à la Sécu par an selon le rapport de la Cour des Comptes.

      Ni des 40 millions que coûte le Conseil Economique et Social qui ne sert qu’à recaser les amis de la sarkozie sans ministère ou autres.

      Je ne parle pas non plus des profits exorbitants des entreprises du CAC 40, ni des bonus des traders toujours aussi élevés, des retraites-chapeau, malgré la promesse de “la moralisation du capitalisme” de tous ces grands donneurs de leçons !!!

    • Malbrouck dit :

      Et voilà nombre de commentaires qui m’obligent à comprendre ces fameuses élites ! On va se limiter à parler du menu, de son prix en jalousant et en enviant ces fameux escrocs ! C’est terrible comme ce peuple si fourbe et aussi peu sympathique me rend les seigneurs féodaux tout de suite plus sympathique et presque rabelaisiens (je leur conseille les meilleures tables d’ailleurs) ! Mais nom d’une pipe prenez le pouvoir et servez vous dans la caisse si tel est votre rêve ! C’est un monde quand même ! Oui je suis un irascible, un aigri à temps plein qui ne trouve intéressant ni les élites ni le peuple ! Zéro ! Tout m’agace ! Le Fouquet’s le jour d’une élection c’est du mauvais gout et un acte symbolique absurde, ubuesque : on ne va pas pour autant et par ailleurs interdire toutes les bonnes auberges à nos politiques bon sang ! Ici ce qui retient mon attention c’est cette connivence entre majorité et opposition qui se présentent publiquement comme larrons en foire au risque d’accroitre davantage le manque de repères politiques dans la société ! Tête de veau ou je ne sais quel cassoulet maison je m’en contrefiche !

    • Albatros dit :

      oserais je dans ce concert unanime, dire que je ne suis pas choquée et que ses pratiques relèvent plus d’une politesse excessive pour certains, mais cela ne veut pas dire connivence ou partage du pouvoir comme je l’ai aussi lu….

      Je suis de gauche, mais heureusement pour moi je ne renie pas mes copains ou amis de droite et je dîne volontiers avec eux….et je peux aussi partager la table, un lieu avec des démocrates de droite….bref je ne me retrouve pas dans ce billet et certainement pas dans les commentaires manichéens.

      Pour enfoncer le clou, il y a des personnes de gauche avec qui je n’aimerais pas dîner ou prendre un verre….

    • Malbrouck dit :

      Oui Nomad Soul c’est un peu ce qui explique ma façon de caricaturer le peuple toujours prompt à se laisser piéger surtout si on lui on offre pour boucs émissaires le fameux mélange par amalgame des assistés si possible basanés et touti quanti ! C’est rageant parce qu’on se sert de la bêtise des uns pour taper plus fort sur les plus faibles ! Et bien moi je prétends qu’on peut secouer ce peuple non pas en le brossant dans le sens du poil mais en le conscientisant sans mettre de gants ! C’est à devenir fou ce pays car avant la campagne électorale on a l’illusion extraordinaire d’avoir une déferlante gauchiste qui va se faire entendre et lorsque la campagne démarre on a droit à chaque coup aux mêmes réflexes débiles ! Je suis convié à ce diner de cons depuis des lustres !

    • Guy dit :

      Albatros, ce n’est pas ça le sujet. Je suis aussi quelqu’un de poli qui ne pratique pas l’ostracisme. Nous parlons d’autre chose là…

    • nomad.soul dit :

      Extrait du communiqué de Presse: « (…) Notre enquête indique que des commissaires se déplaçaient en jet privé et offraient des bijoux Tiffany à leurs invités, à l’heure même où les Européens subissaient compressions budgétaires et plans de sauvetage du FMI. L’enquête menée par le Bureau of Investigative Journalism révèle :

      Plus de 7 500 000 € dépensés en jets privés pour les déplacements de commissaires entre 2006 et 2010

      28 000 € en note d’hôtel pour le président Barroso et la délégation de huit personnes qui l’accompagnait à New York : quatre nuits au Peninsula Hotel où le tarif moyen des suites est de l’ordre de 780 € par nuitée

      Les orateurs invités à parler à la Commission se sont vu offrir bijoux, boutons de manchettes et stylos plume Tiffany, soit un total de 20 000 € dépensés en cadeaux pour les visiteurs entre 2008 et 2010 (…)

      Plus de 300 000 € ont été dépensés en événements décrits par l’UE comme des « cocktails » en 2009. La facture s’élevait à 75 000 € pour un événement subventionné par l’Agence exécutive pour la recherche à Amsterdam, décrit comme « une soirée de merveilles comme aucune autre… technologie de pointe, œuvres d’art provocatrices, le tout accompagné de cocktails dernier cri, de prestations artistiques surprenantes et des meilleurs DJ (…) »

      La suite : http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Crise-economique-Heureux-comme-des-commissaires-europeens_a259.html

    • Albatros dit :

      @GB

      je vous lis depuis un bon bout de temps et c’est si rare, pour moi, de ne pas partager votre opinion; sur votre probité je n’ai aucune critique négative à formuler bien au contraire.

      Je l’ai relu, m^me réaction, je n’aurais certainement pas saisi le sens de ce billet…une fois en plus de deux ans c’est peu…

    • Malbrouck dit :

      Euh oui Nomad Soul là on n’est plus à l’échelle de l’auberge en effet ! Ces gens là sont des irresponsables qui ne se rendent même pas compte qu’en une autre époque les peuples sans-culotte ici grecs ou espagnols les auraient amené à la guillotine, le Barosso en tête si j’ose l’expression ! C’est d’ailleurs un symptôme aggravant que tout ce beau monde n’ait pas peur de la fronde des peuples en se conduisant de la sorte ! ça me confirme qu’ils ne sont plus connectés avec le réel et qu’ils vont donc en payer les lourdes conséquences !

    • Guy dit :

      @Albatros. Mais vous avez le droit de ne pas être d’accord ;-). Simplement ce n’est pas un problème d’amitié. La plupart des gens cités ne se respectent en aucun cas. Mais en ces lieux, ils feignent de…

    • Phildepalma dit :

      Ils se respectent autant qu’une grille de départ de formule 1, changeant d’écurie entre deux saisons.

    • antennerelais dit :

      Raffarin s’est planté c’est “Le père Claude”
      ça a pas l’air d’un excellent rapport Q/P…
      http://www.lepereclaude.com/carte/

    • iban dit :

      c’est pas non plus un 5 étoiles.29.50€ le menu (avec nos impots) c’est raisonnable.
      J’ai souvent penser au châtiment a leur réserver si le “grand soir” arrive.
      l’exil sur une ile type miquelon avec le rsa.Pas de fric,pas de relation juste l’adresse de l’Emmaus ou du Secours populaire local pour la vêture.

    • Jomaltese dit :

      La pensée unique ou l’UMPS dont certains parlent est aussi liée à la bureaucratie et/ou la technocratie française et pas seulement au microcosme politique. Cela découle d’une domination unique au monde (lire les ouvrages de certains érudits étrangers sur la France) d’une élite intellectuelle issue des mêmes “usines” (ENA, Grandes Ecoles d’ingénieurs ou de commerce…).
      Le paradoxe est que la France excelle dans le repérage des élites intellectuelles (entre autres), y compris celles “cachées” dans les classes populaires (grâce à Napoléon I?), mais qu’une fois passées par le filtre des “usines” la diversité salvatrice et progressiste qu’ils pourraient apporter via leurs origines différentes disparait pour se conformer (souvent par calcul carriériste) à une norme “libéralo-catholico – maçonnico-nationaliste” et par la même renier le principe d’égalité dont ils sont issus…

    • poisson dit :

      Dans les milieux où ça intrigue un max, sous couvert de convivialité, ces petites réunions alimentaires permettent des évaluations diagnostiques, chacun essaye que l’autre se dévoile, ou lâche quelques fausses gaffes entièrement volontaires qu’on mettra sur le compte de la décontraction pour ménager les susceptibilités. On fait semblant face à l’autre et chacun repart en ayant compris quoi. Avant des moments clés, on tâte le terrain et on mobilise ses appuis.
      Quels maîtres, ces vieux renards.

    • martigrall dit :

      Guy, ils ne se respectent pas entr’eux, bien sur. Pour faire fortune, il suffit d’inventer un gilet pare-couteau sur pour le dos et descendant bien bas, passant tout à fait inaperçu sous veste et robe légères. Là dessus Laurent Fabius en connaît un rayon, autant écrire tous les rayons. les seules choses dont sont dépourvus nos politiques et l’ensemble de leur environnement, sont la fidélité et le respect de la parole donnée. Chacun étant l’ennemi de l’autre quelque soit son parti, plus sa tendance dans un parti qui n’est plus tout à fait le sien.
      Mais ni plus ni moins qu’en entreprises.
      Où celui qui arrive président n’est pas celui du meilleur tour de table ou chemin de croix, mais le rondelet de la promotion Focus, faux-cul en politique, le cador (crado en politique) du diagramme antité-relation.
      Rien que de très normal, et c’est là où ça foire. La démocratie, n’a rien à vendre mais tout à apporter. Et d’ailleurs, chez claude, ce jour là aucun démocrate!

    • nomad.soul dit :

      Ha ces assistés-fainéants du RSA qui ruinent le pays !!

      “Le déficit de la France atteint 61,4 milliards d’euros en avril”
      http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110608.OBS4709/le-deficit-de-la-france-atteint-61-4-milliards-d-euros-en-avril.html

    • Raymondb dit :

      Lu plus haut : “Faut dire que lorsqu’on voit les haineux de smicards qui approuvent qu’on s’attaque aux plus pauvres qu’eux, je me dis qu’ils ont ce qu’ils méritent !”
      Je ne sais plus qui a dit “Après les bourreaux, je ne hais rien tant que les victimes.”

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis