Archive

Quand Yves Bertrand était protégé par Jacques Chirac…

Je parie que, dans ses mémoires qui sortent juste, l’ex-Président Chirac ne parle pas d’Yves Bertrand…

(…)

Quelle ingratitude pour un serviteur si loyal de la République !

Et pourtant…

Hier, l’ancien patron des RG, courageusement balancé par Luc Ferry (voir ici) a été entendu par la police.

Il a prétendu avoir informé Daniel Vaillant et Lionel Jospin d’une sale rumeur de pédophilie - qui figure bien dans ses petits carnets – (saisis, depuis, par la justice, dans le cadre de l’affaire Clearstream).

Un petit souvenir m’est alors revenu.

Après la publication d’extraits de ses fameux carnets dans Le Point du 9 octobre 2008, des extraits qui contenaient notamment de nombreux ragots invérifiables sur la vie privée de plusieurs personnalités, le Monde a eu une bonne idée.

Puisque pendant douze ans, entre 1992 et 2004, Yves Bertrand avait “servi” huit ministres de l’intérieur, de droite comme de gauche (depuis le socialiste Philippe Marchand, en 1991), il était intéressant d’aller les questionner sur l’intéressé, ses méthodes, leurs rapports avec lui.

Parmi ces ministres, il y avait justement Daniel Vaillant, ministre de l’Intérieur, d’août 2000 à mai 2002.

Donc juste pendant la période de la Présidentielle Chirac/Jospin, période propice aux pires coups tordus et aux plus sales rumeurs, comme en atteste largement le contenu des carnets.

Comme Daniel Vaillant a été “mouillé”, hier, par l’ancien patron des RG, à propos de “la rumeur de Marrakech”, réveillée par Le Figaro Magazine, trois jours avant Luc Ferry, il est piquant de relire ce qui suit (et qui fut publié dans Le Monde, dans son édition du 21 octobre 2008, sous la plume d’Isabelle Mandraud) :

Peu de temps après sa nomination, il [Daniel Vaillant] tente de débarquer M. Bertrand, en lui proposant un poste à l’Inspection générale de l’administration. ‘Je ne l’ai vu seul qu’une seule fois. Je le revois transpirant dans sa chemise bleue. Il me répond qu’il est d’accord en me faisant le signe sur sa poitrine qu’il voulait être officier de la Légion d’honneur’, raconte M. Vaillant. L’ancien patron des RG donne son accord. Mais son remplacement, par Pierre Debue, doit passer en conseil des ministres et Jacques Chirac s’y oppose fermement, au point que M. Vaillant s’entretiendra, fait inhabituel en période de cohabitation, en tête-à-tête avec le président. ‘Je me souviens, ce jour-là, d’avoir croisé Alain Juppé dans l’antichambre. Le président m’a reçu. Il m’a dit : Je ne connais pas ce M. Debue, je n’ai pas confiance. Et avec ce Montebourg qui me cherche des histoires… Il n’en est pas question.

Et voilà comment, protégé par ce bon Président Chirac, Yves Bertrand resta en place et put continuer à distiller tranquillement rumeurs et ragots  sur les socialistes (dont évidemment Lionel Jospin) et autres adversaires du Président de la République, pendant toute la période qui précéda la fameuse présidentielle 2002.

À suivre…


Be Sociable, Share!

    , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (20)

    > Déposer une réclamation
    • borneo dit :

      En somme nous avons deux anciens ministres, l’un de droite mais auquel ne pensait pas Luc Fery mais que le seul fait presque avéré désigne, l’autre de gauche que le milieu bien orchestré par l’UMP croit deviner dans la rumeur lancée par Yves Bertrand
      Qui tente de muouiller Jospin et Vaillant alors qu’il est évident qu’il ne rendait compte qu’à Jacques Chirac en personne

      Si la rumeur est plus qu’un vent, un prout, de l’ex président c’est bien celui ci qui doit répondre de non dénonciation de crime

    • iban dit :

      une légion d’honneur sans augmentation de salaire?
      il apprécie la poudre non!

    • As dit :

      Je crois surtout que la classe politique de droite comme de gauche n’est pas trés reluisante.
      Là où on agonit, condamne le petit citoyen “sans connections” (cf Outreau par exemple), on s’empresse d’accepter les démentis, de parler de rumeurs délirantes dés qu’on s’approche trop près des grosses pointures politiques.
      Je reste (encore) stupéfaite de la violence envers L.Ferry le chinoisant sur son “emploi fictif” alors qu’il y a de nombreux professeurs détachés dans le même cas à continuer de toucher un salaire en étant dispensé de cours . Je ne dis pas que c’est normal (bien au contraire!) mais cette opprobre unanime de la part de toute une caste qui s’y connait pourtant en cumul de salaires et de charges plus ou moins fictives.

      Je sais pas, je dois être une sale populiste d’attendre l’avis de la justice avant de conspuer ce “vendu” de L. Ferry

    • little big horn dit :

      Ce Bertrand mouille plein de personnes,classique!

    • bisounours dit :

      C’est pas pour me vanter mais…
      … j’ai entendu parler, à cette époque, de mains courantes pour violences conjugales contre Daniel Vaillant. Comme c’est curieux.
      Mais bien sûr, il ne s’agit que de rumeurs, ces choses là n’arrivant pas dans la vie réelle;-)

    • As dit :

      Cher Bisounours,
      Il est bien évident que ces choses là n’existent que chez les petites gens.
      C’est comme la rumeur, c’est forcément l’émanation crasse de gens frustres, des sans-instructions qui vomissent leur haine. La rumeur n’est que fausseté, arme vile des manipulations de l’ennemi qui utilise la crédulité et la rancoeur des gens aigris pour mettre au bucher des hommes publics, victime de la meute inculte.
      Je suis d’humeur BHLienne moi.

    • Trust dit :

      Sur son site Internet, Europe1 a indiqué qu’Yves Bertrand avait cité un nom… puis a supprimé son article. Bizarre…

    • Guy dit :

      Non vous vous trompez. Le lien est dans le billet et le son (vidéo) donne le nom.

    • LeReseda dit :

      Et vous allez nous emmener jusq’au 21 avril 2002 ?

    • rimbus dit :

      finalement, si Bertrand a été maintenu c’est à cause de Montebourg…

    • Nitrate dit :

      Comment peut-on avoir envie de côtoyer un type comme Yves Bertrand , même s’il s’agit d’écrire un bouquin sur le bonhomme ???????
      Tout le monde a ses zones d’ombre… ;-)

    • Trust dit :

      Sur europe1.fr, le titre de l’article “Yves Bertrand cite X” est quand même devenu “Affaire Ferry : les hésitations d’Yves Bertrand”. J’aurai dû faire une capture d’écran mais j’ai l’impression que l’article a encore été modifié.
      Le plus désolant dans cette histoire c’est qu’on va apporter plus de crédit aux propos d’Yves Bertrand qu’à ceux de deux anciens ministres…

    • Guy dit :

      Oui le papier a été “réédité” pour parer aux risques de plainte en diffamation mais l’intéressé est bien cité dans le son.

    • Trust dit :

      Et on a enlevé le titre juste avant le son : “Le nom de l’ancien ministre a ainsi été cité autour d’une phrase :”.
      Il est évident que les journaux craignent une attaque en justice pour diffamation et on le comprend quand on voit le peu de précaution qui entoure ce genre de révélations.
      C’est sans doute aussi pour ça qu’un troisième nom circule notamment sur certains sites Internet d’extrême droite mais n’a jamais été repris dans les médias “classiques”.

    • […] Par Guy Birenbaum Categories: Actualité, France, La tribune du jour, Politique Tags: Carnets, Daniel Vaillant, Jack Lang, jacques chirac, Lionel Jospin, Marrakech, renseignements généraux Commentaires (0) Trackbacks (0) Commenter Trackback […]

    • Albatros dit :

      oui à suivre avec intérêt….

    • Malbrouck dit :

      Ce que je trouve curieux c’est que les autorités marocaines se la jouent offusquées là où leur police est plutôt bien placée pour savoir si oui ou non ils ont pris en flagrant délit tel ou tel lors de ce genre de faits : il existe même une brigade touristique très présente à Marrakech ! On connait tous les polices du Maghreb et leur capacité à faire des rapports et compagnie (des états policiers)! On ne fera croire à personne que les autorités marocaines n’aient pas été informées s’il y avait eu quelque chose ! Impossible ! Autrement dit si les faits sont réels le Maroc ne prendra jamais le risque politique d’avouer que les autorités auraient étouffé ce genre d’affaires ! Si c’est pas sorti hier ça ne sortira pas demain surtout dans le contexte de soulèvement populaire dans le monde arabe !

    • Albatros dit :

      @Mabourck

      La police Marocaine c’est comme les carnets…

      Mais cette affaire c’est symboliquement important pour le peuple marocain, tunisien, français, etc etc…

      Ce que Ferry libère, c’est cette idée que nous ne cessons de murmurer, faute de preuves, à propos d’une justice pour les faibles et une autre pour les puissants, et avec son “bavardage”, il déverrouille cette omerta qui permet possible le crime couvert de la police jusqu’au sommet de l’État.

      Justice, police des faibles des peuples et justice, police des puissants.

      Il se passe quelque chose et ce révélateur est un levier pour le peuple marocain, et cette plainte, avec les poursuites judiciaires, et son procès inévitable, permettront de faire prendre conscience et changer des pratiques moyenâgeuses et barbares, aux relents colonialistes ( comme on troussait des soubrettes)

      Bientôt des directeurs d’hôtels plus priés de regarder ailleurs….perso j’y crois fort.

    • Phildepalma dit :

      Un petit relent de puritanisme pour rassurer un peu le petit peuple. Que ce soit dans la criminalité financière ou sexuelle, il nous est lâché quelques brebis finissante sans pour autant une généralité sur le troupeau. La police généralement fait son travail, c’est ensuite que l’interprétation des crimes est subtilisée à la justice. En France nous cachons des menottes, c’est déjà le premier signe souvent du dénie de la fonction policière au profit de l’interprétation d’un fait restant à juger.
      Mais je partage votre optimisme “Albatros”.

    • Malbrouck dit :

      Beinh ce qui me fait flipper c’est nombre de réactions à la rumeur chers amis ! (lol) Non seulement nombreux semblent y croire aux rumeurs en question mais ils y voient le sommet d’un iceberg, un supposé troupeau d’hommes politiques corrompus et si possible tous mouillés dans des affaires sexuelles de type criminelles ! C’est presque ça que je crois lire entre les lignes ici ou là ! Il n’est donc pas impossible que quelques faits criminels ne deviennent le prétexte à l’expression d’un puritanisme très inquiétant, celui qui a vite fait d’entremêler les genres, une bonne morale dont je retrouve des aspects idéologiques dans ce FN qui monte non sans hasard ! Tout est regrettable en fin de compte : autant les affaires lorsqu’elles existent que le mouvement réactionnaire qui vient s’y immiscer !

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis