Tragédie

Cas de conscience

C’est beau…

(…)

L‘AFP a extrait d’un entretien donné par Henri Guaino au Parisien une saillie somptueuse…

Guaino parle évidemment du Président Sarkozy et de la manière dont les crises ont changé le Président.

“Il s’est trouvé confronté à des choix lourds de conséquences pour lesquels aucun catéchisme ne l’a aidé à démêler l’enchevêtrement du bien et du mal. La grandeur morale de la politique n’est pas dans la bonne conscience mais dans le cas de conscience”.

Honnêtement, mais c’est probablement que je suis limité, je ne suis pas sûr d’avoir compris la sortie de Guaino : la différence centrale qu’il semble établir entre la “bonne conscience”, apparemment blâmable et le “cas de conscience”…

C’est aussi que je dois davantage m’intéresser à la mauvaise conscience.

Une mauvaise conscience peut rendre la vie intéressante“. (Sören Kierkegaard, Le journal du séducteur).



Post scriptum La traduction en français du titre du film Crisis est bien … Cas de conscience.

Be Sociable, Share!

    , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (52)

    > Déposer une réclamation
    • pikpik dit :

      Gaino s’enivre de ses phrases alambiquées

    • antennerelais dit :

      “Bonne conscience” => absence de doute
      “Cas de conscience” => doute en action

    • Albatros dit :

      La beauté du diable
      sans doute le même écart ou la même incompréhension entre laïcité et riposte laïque
      prendre un mot, le manipuler, pour le retourner de son sens originel, l’endoctriner dans une pensée peu recommandable…comme la beauté du diable

      “Plus l’on produit d’oxymores et plus les gens sont désorientés et inaptes à penser. Utilisés à doses massives, ils rendent fou. Ainsi, si le pouvoir de Sarkozy fait rupture, c’est par la production et l’usage cynique, sans précédent dans la démocratie française, d’oxymores à grande échelle.”

      http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_politique_de_l_oxymore-9782707157300.html

    • Malbrouck dit :

      C’est de la philosophie républicaine à la Guaino et en effet il a l’art et la manière de transformer la réalité par des formules alambiquées ! Ce qui est plus drole dans l’histoire c’est que la majorité des électeurs ne fait pas choix sur des formules philosophiques (j’avoue que ce serait presque un miracle) et il nous reste donc à observer comment le scandale du paquet fiscal peut, par exemple, disparaitre des mémoires par magie en nous faisant apparaitre ce fameux président représidentialisé le temps d’une nouvelle candidature ! J’entends déjà les murmures (et les retournements de casaque) qui nous expliquent que finalement on n’aurait pas de bons candidats crédibles pour lui faire face ! Oui je les entends revenir avec leurs gros sabots mes innocents aux mains pleines ;-)

    • paca dit :

      surveiller les politiques n’a pas l’air d’être un cas de conscience mais comme ils ne font pas front commun, il peut continuer tranquille et quand il sera réélu ce sera trop tard

      c’est vraiment le plus fort, et il mérite la médaille d’or de machiavel
      s”il vise une autre médaille, celle des humanistes par exemple, il peut faire un examen de conscience approfondi.
      pour le moment, il en est loin, très loin.

    • non journaliste dit :

      C’est beau, c’est puissant. La responsabilité, la nécessité de trancher, de choisir, seul, face à face avec sa propre conscience, dans l’Histoire en train de se faire, par delà les bons sentiments, le politiquement correct, la lâcheté… Un Grand Homme.

    • SamGion dit :

      Bof. La sortie de Guaino est juste une apologie simpliste et simplette de la raison d’Etat. Parfois, quand on gouverne, il faut être méchant. Avis aux jeunes socialistes et aux jeunes populaires.

      Ce serait un terrible aveu de faiblesse si Notre Président venait soudain de quitter le monde des bisounours Kouchner, Bruni et Luc Ferry pour faire son entrée dans le monde des durs.

      Mais mon petit doigt me dit qu’avec Peretti, Pasqua, Chirac et Balladur il a déjà une certaine expérience des coups tordus et un demi Père Lachaise dans son armoire Ikéa.

    • Albatros dit :

      Une idéologie n’est jamais simpliste, simplette…

    • non journaliste dit :

      En parlant “d’idéologie” ; dans le torchon de Anders Behring Breivik, on peut lire cette citation :

      “Mais je pense que l’idée généreuse d’une guerre contre le racisme se transforme petit à petit en une idéologie monstrueusement mensongère. Et cet antiracisme sera au vingt et unième siècle ce que fut le communisme au vingtième. Une source de violence.”

    • pikpik dit :

      Après un tel massacre, l’utilisation du mot “croisade” chère à Messieurs Guéant et Guaino posera-t-elle désormais un cas de conscience en Sarkozie ?

    • Patrice Guyot dit :

      Guaino peut s’écrire…

      http://www.tradenote.net/images/users/000/015/802/products_images/Natural_Guano_Phosphate.jpg

      Aucune différence à mon avis !

      PG

      P.S. : En cliquant sur mon nom vous serez directement avec moi au Petit Journal Montparnasse hier soir…

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Sympa ces deux vidéos… Je me mettrais bien au washboard mais je manque de dés à coudre ;-)

      Cadeau bonus, à propos de “Rascal You”, un Betty Boop de Max Fleischer, feat. Louis Armstrong :
      http://www.archive.org/details/bb_ill_be_glad_when_youre_dead

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Sinon, pour mieux comprendre les propos de Guaino :

      Exemple de bonne conscience : “J’ai à coeur de limiter le rejets de polluants dans l’atmosphère ; par ailleurs, je souhaite diminuer le coût de mes déplacements, un coût énorme par rapport aux dirigeants des autres pays européens, et qui est assumé par le contribuable français. En conséquence, je décide de ne pas utiliser l’avion pour effectuer le trajet de Paris à Bruxelles. J’emprunte le TGV, qui est à peine plus lent, offre tout le confort nécessaire et me permet, tout comme l’avion, de travailler pendant le trajet.”

      Exemple de cas de conscience : “pour me rendre à Bruxelles, dois-je utiliser un seul avion long courrier, au risque d’être retardé par une panne de nature imprévisible, ou bien dois-je utiliser trois avions, pour plus de sécurité, de telle sorte que si le premier tombe en panne, j’emprunte le deuxième, et ainsi de suite ?”

      Dans le premier cas, celui de la bonne conscience et du politiquement correct, on remarque que la priorité est donnée à des considérations secondaires : l’écologie, le déficit budgétaire, le souci du contribuable.

      Dans le second cas, celui du dilemme cornélien, de ceux qui élèvent l’individu lambda au statut d’être suprême, c’est – comme l’a justement souligné Guy Birenbaum dans son post précédent – l’image de la France et de son chef suprême qui l’emporte. Que n’aurait-on pas dit si le Libérateur de la Géorgie, le Sauveur de la Grèce, le Réformateur de l’économie mondiale, le Grand Stratège d’Afghanistan et de Libye, était arrivé en retard à cause d’une panne d’avion ? Que pèsent quelques millions d’euros ou quelques tonnes de Co2 rejetées dans l’atmosphère à l’heure où se joue la place de la France dans l’Histoire des peuples et des Nations ?

      Heureusement que M. Guaino sait rétablir la hiérarchie

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      des priorités…

    • GM dit :

      ce qui serait bien, c’est de recenser toutes les fois où il “a changé” depuis le début de son mandat, on a un peu l’impression d’une permanence dans le changement, à la longue…

    • frida dit :

      je vais me faire analyser, car je n’ai absolument rien compris ! mais en matière de “lèche”, on est encore servis !

    • martingrall dit :

      Anders Behring Breivik. C’est celui que les médias norvégiens ont identifié comme étant le principal suspect du double attentat commis en Norvège .
      Comme quoi, il n’y a pas qu’en France, ou les médias assurent et assument ? Les fondamentaux de la civilisation, liberté et sécurité, en lieu et place de l’état de son centre à la périphérie, afin d’en redéfinir les croisades. Et je ne suis pas du tout sur, c’est tout le contraire, Il s’agit bien de réinscrire les croisades à l’identique, chrétiens, en fait catholiques, contre musulmans pas du tout fondamentalistes, instrumentalisés par quelques larrons. Seulement, le monde est en change.
      Les premières nations du monde sont Bouddhistes, et les musulmans sont à l’unité près, égaux aux catholiques. Et s’est éteint le temps où tout se faisait entre cavaliers et rois en 64 coups ou entre dames blanches et dames noires. Malgré tout et tous les larrons bien marrons tendances vert de gris, la conscience à germé, et n’existe plus que les hommes de la besogne et leurs reliquats contre l’autre, la spéculation de leur marchandisation.
      En fait. Tout très va bien monsieur le marquis tout va très bien le mobilier est tout brûlé et le château parti en fumée.

    • martingrall dit :

      ……et n’existe plus que la besogne des hommes…..

    • Malbrouck dit :

      Sur le plan politique on peut entendre que la bonne conscience c’est de marquer son opposition franche et nette aux thèses du FN là où le cas de conscience façon Sarkozy/Guaino c’est de tenir compte de l’électorat FN en se réappropriant les thèmes FN ! Aucune place à la mauvaise conscience dans cette affaire ;-)

    • Malbrouck dit :

      Au rayon magie, farce et attrape http://vimeo.com/26183534

    • martingrall dit :

      C’est très étonnant, limite déconcertant, cette attaque en piqué du marxisme. Plus personne n’est capable de mettre une définition dessus. Mélanchon, candidat des communistes, c’est dire!

    • martingrall dit :

      Le politique est la science du con.
      Les mots les plus utilisés par les politiques français
      Je – Faut – Peut – Faire – Travail – Doit – Moi – Sera.
      Peut-être ne faut-il pas savoir qui est le con!

    • johnjohn dit :

      Dans le monde des caves on appelle ça un cas de conscience, nous on dit un point d’honneur.

    • lovely dit :

      “Not suitable fo children” c’est pourtant très clair

    • Malbrouck dit :

      Bonne conscience, cas de conscience, mauvaise conscience, inconscience et prise de conscience…http://www.leparisien.fr/economie/des-le-20-du-mois-les-francais-se-serrent-la-ceinture-25-07-2011-1544178.php?xtor=EREC-109—-1489812@1

    • Sam Lowry dit :

      Cet à propos cinématographique m’émerveille…..

    • martingrall dit :

      Tiens, m’v’la renvoyé sur wikipedia.”peut-être”
      Alors que je traficotais le scénario “Des sorcières en grand format dans un petit pavillon de banlieue” Et le scénario des grands s’allongent par terre aurait pu faire un sorko une tête au-dessus des autres.

    • Lord Nithorynque dit :

      À propos de l’illustration du billet du jour, notons que “Crisis” est le premier film réalisé par Richard Brooks, cinéaste moraliste, pas complètement négligeable mais souvent trop démonstratif, sur lequel Godard écrivit quelques lignes dans les pages des Cahiers du cinéma avant de devenir lui-même cinéaste.
      Précisions ici :
      http://www.tvclassik.com/notule2.php?id_film=78
      Synopsis là :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cas_de_conscience_(film,_1950)
      (n’ayez crainte pour Archibald Leach, ensuite le scénario du film escamote les conséquences logiques de la situation telle qu’elle est posée, et s’arrange pour rétablir au mieux la situation de son héros.)

      Nicolas Sarkozy a sans doute moins de prise sur l’évolution de la situation internationale que le chirurgien interprété par Cary Grant sur le devenir immédiat de son patient. Mais d’une part, l’aspect pratique du “cas de conscience” selon Guaino c’est qu’on n’a plus besoin de prouver qu’il existe, il suffit d’en convoquer l’image pour qu’elle apparaisse dans le cerveau des Français. D’autre part les propos de Guaino laissent transpirer cette vieille idée selon laquelle pour décider efficacement, le chef doit se placer au-dessus de la morale et des lois et n’a pas à se conformer aux règles qui valent pour les autres (et notamment pour les candidats de l’opposition, que leur bonne conscience empêcherait de gouverner efficacement). Seul le chef maîtrise la pratique des voies de la justice injuste (trancher entre deux maux) que le commun des mortels ne peut comprendre. Car voyez-vous, vous et moi confondons incompétence de Sarkozy avec cas de conscience de Sarkozy, tant nous sommes persuadés que les alternatives présentées au chef de l’Etat pourraient ne pas être systématiquement résolues à notre détriment.

      Si l’on en croit Guaino, nous ne sommes pas dans l’univers moral d’un Richard Brooks (encore trop à gauche), mais effectivement dans un cadre archaïque, le cadre de la tragédie antique, où la justice se définit par rapport à des normes (celles des Dieux) elles-mêmes injustes. Le surtitre du billet (“tragédie”) est donc tout à fait justifié (au premier comme au second degré, j’en ai peur).

    • Anthropia dit :

      La bonne conscience serait du côté de la morale, sous-entendu un prêt-à-penser, et le cas de conscience, la forêt vierge dans laquelle l’homme président se fraie un chemin au coupe-coupe ?
      Moi je croyais que la morale du P. ,c’était de téléphoner à ses potes banquiers pour savoir quoi faire. N’est-ce pas ce qu’il a fait avec Pérol, pour éviter à ses amis de payer trop cher suite au défaut de paiement de la Grèce, il alourdit la dette de la France, selon le bon vieux principe de “collectiviser les dettes” et “privatiser les profits”. C’est la seule forme de collectivisation que ce camp des Umpistes admette.

      @pg, c’est bien ce que fait votre frère.

      http://anthropia.blogg.org

    • Guy dit :

      Thx Lord.

    • Lord Nithorynque dit :

      Bien entendu le rideau de fumée du cas de conscience dissimule l’intérêt bien compris d’une minorité.

      Sur Nicolas et ses potes banquiers, on peut lire la pièce de théâtre en alexandrins de Frédéric Lordon, “D’un retournement l’autre” (éd. Seuil), car c’est tant à pleurer que mieux vaut en rire…

    • Dominique Godin dit :

      Franchement, il vous turlupine à ce point, ce Gaino ?
      Quel intérêts ont ces types, du genre Besson, sans aucune conviction personnelle qui sont juste là pour servir celui qui les a mis là où ils sont, sans jamais se poser aucune question ?

    • Malecki dit :

      Hello, allo, tous le monde va bien?
      Bon, GB, si ton cas de conscience (pas comme d’hab, mais là, présentement, ouais) si ton cas de conscience c’est de continuer (en fait je sais même pas) de faire des chroniques sur radio Lagardère – moi j’écoute pas Europe1, comme RTL, et …, non que je fasse une fixation sur le service public, mais la pub 10 décibel + fort, avec slogan débile, … J’y arrive pas, j’essaie, mais… – et n’être pas au niveau de Guillon qui se fait virer…
      T’as donné ta dém. à ASI.
      En fait c’est ça le grand schisme. Les unEs se la coulent douce et attendent de se faire virer, tout en se gratifiant d’un mal-correctisme de bon aloi. Les autres… Ben je les écoutes pas, je te dis, la pub est trop bruyante.
      Bon alors Arnaud L.
      Ben c’est vulgaire, Ridicule. Il a fait son OUT, à quand le tien?
      Pour ma part, le cas de conscience ne tiens plus.

    • phil dit :

      Faut toujours qu’il ramène sa conscience ce Guaino…

    • Malecki dit :

      Et puis, Guaino et son scoutisme…
      Si l’alambic en est arrivé là…

    • Malbrouck dit :

      Ce qui est tragique c’est que face à l’argumentaire métaphysique d’Henri Guaino on lui oppose une vision toute aussi métaphysique de ce que devrait etre la bonne conscience sans pour autant oser entrer dans le détail…Personne ne s’y aventure plus en ces périodes troubles ! On peut analyser de toutes les manières cette question du cas de conscience : chacun se résoudra à entendre cette vieille conception républicaine de l’intérêt général, de l’intérêt supérieur de la Nation qui fait du président de la république un garant qui doit trancher face à l’adversité etc…On a davantage de facilité à critiquer la formulation alambiquée d’Henri Guaino mais très peu oseront aller plus loin car il est devenu bien difficile de définir ce qu’est l’intérêt général…Qui va oser dire que l’intérêt général eut été de faire payer les riches au lieu de leur faire des cadeaux fiscaux ? Qui va assumer l’éventuelle fuite de ces fameux riches vers des contrées plus favorables à leurs portefeuilles ? On rase les murs sur les questions de fond qui nous dérangent ! Permettez moi la cohérence alors : je défends l’idée que TOUT citoyen français (même s’il change sa nationalité) se doit de payer l’impôt (la gabelle, la dime) jusqu’à sa mort et où qu’il aille vivre ou se terrer ! Oui c’est ma conception de l’identité nationale : pas d’évadés fiscaux qui tiennent ! Alors forcément avec des positions politiques très tranchées l’intérêt général devient tout de suite moins métaphysique ! Le citoyen français propriété nationale française c’est tout de suite plus parlant ! Je leur en ferais voir moi de l’identité nationale ! ;-)

    • hitano dit :

      Viens voir les comédiens, voir les musiciens, voir les magiciens…

      http://www.youtube.com/watch?v=qP8faMc4zMc

    • phil dit :

      Quel catéchisme pour l’examen de conscience ?
      Vaine gloire, ambition, mépris d’autrui, obstination, vengeance, ça doit peser…

    • Malecki dit :

      Je sais plus comment parler ici.
      Malbrouck. Malbrouck. Oui c’est sympa de dire que ceux qui ont doivent payer, pourquoi, ils le font pas? C’est vrai qu’hier, con comme je suis je regardais un film avec Laroche… Me demandant si elle était lesbienne, vite, wiki, et quelle ne fut pas ma surprise qu’elle, grosse vache d’1m80 sortait désormais avec la grosse voix, le petit protégé de Chirac, le Baroin fils de feu le dernier dignitaire s’étant fait enterré en pompe publique, mais en tant que secrète-aire- je veux dire maçonique.
      Donc en fait, Malbrouck, cher Malbrouck – tu vas en guerre comme moi au chichon, c’est a dire rarement – mais désormais, il semblerait que les nationalistes se lèvent. Hier les islamo-fascistes, aujourd’hui les christiano-fascistes, pendant ce temps, les judéos fascisent !
      Allez hop!
      Marre des enfoiréEs. On fait comment sans ?
      Et ceux çeux qui aiment Martha and the vandelas, sans connaitre la langue forcement, ils font quoi?

    • Guy dit :

      Malecki je n’ai absolument rien compris de ce que vous me dites.

    • Malecki dit :

      Post maintenance!
      A vrai dire…
      Mais quitter ce nain d’Arnaud qui n’a que le prénom de son père ( qui je suis sur n’a pas fait des affaires que par Jade – qui est le prénom d’une de mes filles….).
      Quitter le, et forcer sur Carla, on sait jamais, pister le Font ( je veux dire Val) fera peut-être quelque chose…
      A vous d’être à la hauteur.
      A son humour – feu son humour, quoiqu’il puisse encore aller voir en Norvégie – de sortir du Choron de service, bien venu à l’époque, un peu surannée aujourd’hui, sinon carrément lepeniste, non?

    • Malecki dit :

      Les fautes sont une marque de fabrique! Malheureusement. Si j’étais l’autre en Norvège, j’aurai 100…

    • Malecki dit :

      De fait (j’introduit souvent comme ça), je vous conseille, cher GB, de l’envoyer chier A.L, c’est clair.
      Sa vidéo pitoyable n’est pas à la hauteur de ceux qui interviennent ici, hormis celui qui a 100!
      J’arrête les conneries.
      Donner votre démission d’Europe 1, tout simplement.
      Je sais qu’il y a femme et enfants à nourrir…………….
      Mais quitter ce triste personnage capable avec ses millions de se ridiculiser ainsi. Vous ne pouvez pas rester. Dites lui au revoir simplement.
      ( se ridiculiser sur un blog, c’est moins visible, mais ça reste aussi)
      Bien à vous GB. Faites ce que vous voulez, moi, déjà de lire, c’est plaisant, je voudrai pas être censuré (faudra que je change de pseudo un jour quand même)
      Mais franchement le Arnaud sur le coup, non. Bonjour à D.Abiker. Je sais, je respecte aucune règle, mais je connais personne (et j’attend mon Durkheim sur le sujet…)
      En fait ce soir, c’est un White Russian (1…)

    • Malecki dit :

      Parce qu’il n’y a pas que le Mrap, la ligue je ne sais quoi, etc, qui s’armeront contre ces pauvres conNEs qui ne font que retarder leur puberté ( je peux être aussi con qu’un croisé moderne, étonnant non?)

    • Malecki dit :

      Mais j’attendrai 2083, pour demain, j’ai la comète Elenin…
      Bonne nuit.
      Et merci.

    • Malecki dit :

      Les points de suspension…
      Ça a fait l’objet d’une vaste polémique en son temps, des plages entières dans Le Monde.
      Du coup, les journalistes se l’interdise, alors, ils ont le tweet. Le tweet est à l’écriture ce que le point de suspension était à l’introspective, sinon à la discussion.
      ..
      Un partage, un soupçon, une inconnue. (y’a le tiret, sinon la parenthèse…)
      Sinon le sujet, plus grave, mais les commentaires!

    • Guy dit :

      Bon bah faut pas commenter bourré hein…

    • Tirésias dit :

      Au diable la conscience !

      « La conscience …Je ne veux plus m’en soucier.
      D’un homme elle vous fait un lâche.
      Il ne peut pas voler sans qu’elle l’accuse.
      Il ne peut pas jurer sans qu’elle l’engueule.
      Il ne peut pas coucher avec la femme du voisin sans qu’elle s’en aperçoive.
      C’est un esprit timide, à face de mauviette, qui se révolte dans la poitrine d’un homme.
      Elle le truffe de difficultés.
      Une fois, elle m’a fait rendre une bourse pleine d’or que j’avais trouvée par hasard.
      Elle vous réduit l’homme qui la garde à la mendicité.
      On la chasse de toutes les villes comme un danger public… »
      Richard III, le roi qui réclamait un cheval pour son royaume.

    • Malecki dit :

      Donc l’anglo-saxon est bon.
      Il me reste alors le meilleur à lire, sinon à chevaucher!

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis