Détail

Le conseiller “enchanté”

Je ne sais pas bien quel mot utiliser…

(…)

Maladroit ?

Choquant ?

Indigne ?

Odieux ?

Juste cynique ?

Franchement, je ne sais pas.

L’étonnante  “perle” du jour se cache au plus profond d’un article consacré par Le Figaro à la manière dont Nicolas Sarkozy prépare sa rentrée politique.

Évoquant la posture future du Président l’auteur de l’article, Charles Jaigu explique que “chacun voit bien qu’on attend moins le chef de l’État sur le fond que sur la forme. Les Français veulent un président qui préside, pas un président candidat“.

Et c’est là que je sursaute pour ne pas dire davantage…

“De ce point de vue, l’hommage rendu aux soldats morts en Afghanistan, le 19 juillet dernier, est considéré à l’Élysée comme un modèle du genre. Dans la cour d’honneur des Invalides, sous une pluie battante, le président ‘avait l’air et la manière’, résume un conseiller, enchanté.

Cet “enchanté”, ce “conseiller, enchanté” d’un président, qui “avait l’air et la manière” (étrange formule, au passage, on dit l’art et la manière…) devant les dépouilles des soldats français morts en Afghanistan me fait froid dans le dos.

Et pourtant c’est l’été…

 

Be Sociable, Share!

    , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (52)

    > Déposer une réclamation
    • Céline Moustache dit :

      C’est un stagiaire Charles Jaigu ?

    • B.L. dit :

      Tu as cent fois raison. A gerber.

    • dje2002 dit :

      Perso, je dirais que c’est extrêmement maladroit mais involontaire.

      Selon moi, le conseiller en question devait être “satisfait” que la réception en l’honneur de ces soldats se soient correctement déroulé.

      Mais il est vrai que de la part d’un journaliste sur un site comme Le Figaro, ce genre d’erreur est totalement inadmissible.

    • Albatros dit :

      Un modèle du genre…

      du genre communiquant ?

      Bon la pluie n’était pas prévu enfin avec météo france et un peu de cynisme, ce cynisme – l’art et la manière – qui suinte sur tout le règne de Nicolas.

      j’attends avec autant d’émotions non feintes l’arrivée du Petit Prince….

      Après la pluie, le beau temps…

    • iban dit :

      L’equation du jour
      embuscade en afghanistan=points chez ifop
      et une catastrophe en metropole,combien?
      Le pragmatisme politique que c’est beau et grand!!!

    • sunnie dit :

      C’est bien d’avoir l’air, encore faut-il avoir la chanson…
      J’avais entendu dire que Sarkozy avait pris des cours de théâtre par le passé (si je ne me trompe pas). Nul doute que ces cours se soient révélés très utiles depuis la campagne de 2007 jusqu’au jour d’aujourd’hui…

    • quelqu'un dit :

      Du resuce de Mr Charles Jaigu. Petite propagande qui mange pas de pain. Et alors…

    • martingrall dit :

      L’air et la manière est bien ce que pense ce charmant conseiller. L’art faut pas déconner, il faut de l’invention provocant un changement comportemental au moins superficiel chez ceux qui le regardaient.Mais qui vivra verra. s’il en reste.

    • martingrall dit :

      Espérons que, comme le disait Pierre Dac,”Son avenir soit son passé en préparation”

    • Patrice Guyot dit :

      D’une manière générale Monsieur Sarkozy est glaçant !

      De plus sa capacité à ne se consacrer qu’à ses désirs et à ses pulsions infantiles en se moquant bien du mandat qui lui a été confié montre les limites de la démocratie…

      Enfin, comme d’habitude le Figaro est tellement givré (les charmes des champs sémantiques) qu’il ne se rend même pas compte de la contre productivité de ses cirages de pompes outranciers. Tant mieux !

      PG

    • Athalouk dit :

      //Charles Jaigu explique que « chacun voit bien qu’on attend moins le chef de l’État sur le fond que sur la forme. »//

      Jaigu, c’est un bon. D’ici à ce que Nicolas 1er le récompense d’un poste de conseiller quand il sera devenu Nicolas II… Certes il fait fort sur l’enchantement, mais ci-dessus, il tape encore plus bas On ne saurait mieux dire que lui et ses pareils en com’ élyséenne prennent les électeurs pour des buses, non, pour des pies fascinées pour tout ce qui brille au point d’encombrer leur nid de trucs absolument imbouffables. Imbouffables comme les réformes qui déforment de l’Elysée gang.

    • little big horn dit :

      Et si c’était tout simplement “franc”!Beaucoup de responsables politiques surfent sur ce genre d’événements tragiques.

    • non journaliste dit :

      La “politique” telle qu’elle s’exerce aujourd’hui (mais aujourd’hui dure longtemps) ne peut être portée que par un cynisme quasi absolu, les stratégies de conservation/conquête du pouvoir etc.

      Dans la même veine, je parie que Sarkozy, dans l’église, restant seul, assis, face aux cercueils, dans une position de recueillement ostentatoire, de fusion avec le moment et la gravité du moment, ne pensait en réalité qu’à la qualité de la photo…

    • Malbrouck dit :

      Entièrement d’accord ! Je pense qu’ils deviennent plus fous que d’habitude et nous en sommes aux commentaires presque désinhibés sur la comédie du pouvoir ! Les agents en marketing ne cessent de se féliciter de la “présidentialisation” du président en toutes circonstances ! C’est très flippant qu’une course à l’image en soit arrivé à se féliciter de l’esthétique d’une pluie battante sur la tête du président devant des cercueils aux invalides ! Aujourd’hui en plus soft on fait des gorges chaudes à propos de la traversée à pied jusqu’à l’hôtel Marigny (quelques pas dans l’Histoire sans doute ?) et on crée presque l’évènement en se vantant que des ministres restent disponibles pendant leurs vacances ! Et puis oser écrire que tout le monde attend un président sur la forme plutôt que sur le fond c’est le bouquet !

    • Malbrouck dit :

      Et comme à mon habitude je m’oblige à rajouter que cette situation politique ne dépend que des électeurs, du peuple souverain qui est allé à pieds, en cheval, en voiture et en vélib voter massivement pour ce Sarkozy ! Je le répète d’autant plus qu’on me murmure qu’il peut parfaitement etre réélu en 2012 !

    • pikpik dit :

      En fait le conseiller jouissait. Mais le journaliste s’est dit que c’était un peu osé d’écrire ça comme ça.

    • quelqu'un dit :

      Massivement, vous exagerez ! 53%, c’est bien, mais peut mieux faire. Encore plus trash sur les immigres(ou musulmans dans leur jargon) et Mr esbroufe pourra vise les 60%. La Gauche est dans les choux sauf si c’est Royal.

    • Malbrouck dit :

      La stratégie de reconquête du pouvoir du camp Sarkozy m’horripile mais pas autant que l’immobilisme des citoyens ! Je ne crois pas observer un mouvement quelconque dont l’expression citoyenne me permettrait d’affirmer que Sarkozy ne sera pas réélu ! Un peuple indigné le fait savoir ! La société française est structurée de manière si corporatiste qu’elle se trouve paralysée pour exprimer quelque chose de collectif : seul internet avec ses réseaux sociaux peut éventuellement donner du liant et créer “un mouvement”, une amorce ! J’attends de voir ;-)

    • martingrall dit :

      Question subversidiaire. Que fait-on en Afghanistan? Et en Lobby heu en Libye.

    • Malbrouck dit :

      Quelqu’un

      Mon analyse s’appuie pour partie sur des commentaires tel que le tien puisqu’ils sont systématiques sur la toile ! On critique volontiers le pouvoir pour aussitôt annoncer que Sarkozy pourrait faire 60% s’il persévère dans sa stratégie ! Et en plus tu choisis non sans hasard la thématique d’extrême droite qui selon toi promet à Sarkozy de regagner ! Que ça ne t’engage pas je veux bien l’entendre, sauf que “tout le monde” me répète la même chose ! Ou est le rationnel et l’irrationnel dans cette analyse ? C’est très curieux la vox-populi !

    • pikpik dit :

      “La Gauche est dans les choux sauf si c’est Royal.”

      hi hi ! : avec un mois de juillet comme un mois de mars, quelqu’un a confondu le 1er aout avec le 1er avril.

    • Malbrouck dit :

      Je vais conclure là dessus d’ailleurs : on me dit que j’exagère quand je dis qu’il a été élu à 53% pour me dire qu’il le sera à 60% ! C’est un monde quand même ce binz ;-)

    • Dominique Godin dit :

      On ne va tout de même pas déplorer la franchise de ce conseiller, qui avait dû être franchement désolé d’être jusqu’ici au service de l’homme qui rit dans les cimetières :
      http://www.dailymotion.com/video/xarf89_sarkozy-l-homme-qui-rit-dans-les-ci_news

    • PMB dit :

      Dans le genre « non, on n’en fait pas des tonnes », le Figassault c’est un bon :

      http://www.lefigaro.fr/politique/2011/07/31/01002-20110731ARTFIG00200-les-dejeuners-de-campagne-de-sarkozy.php

      //«Ceux qui avaient une mauvaise image du président ressortent bluffés» de ces déjeuners affirme un proche de Nicolas Sarkozy.//

      C’est ça c’est ça, tu nous vends des pédégés gros naïfs, qui n’ont jamais eu la moindre idée sur le présiment de la raie publique jusqu’à ce jour, ce chemin de Damas où ils ont enfin eu la révélation, grâce à toi le proche, heu, le courtisan si proche du séant nicolique pour le torcher. Aaaaamen…

      //Confidentielles, les «agapes» présidentielles rythment la précampagne.//

      Confidentielles, oui, mais révélées à moult exemplaires. On a le droit de ne pas rire, Solenn de Charette, heu, de Royer, mais ça va être difficile.

      //Trois proches du président sont à la manœuvre: l’ancien ministre Alain Carignon, qui a gardé de son passage au ministère de la Communication (1993-1994) un «formidable entregent»//

      Et de son passage à la Santé, rien ? Bon, c’est vrai qu’il n’y villégiaturait pas en même temps que Tapie et Sirven.

      //Il écoute, un peu. Et parle, beaucoup//

      Ah, enfin des mots vrais, Solenn. Tu vous que tu peux faire un effort, hein ?

      //Le président est insatiable, raconte Carignon. Il aime la confrontation d’idées. Il lance les siennes, voit comment les gens réagissent. Parfois, les invités n’osent pas le contredire.//

      Vu que s’ils sont là c’est parce qu’ils ont accepté de venir jouer la comédie, moyennant quelque récompense à venir, tu m’étonnes !

      //Le chef de l’État, qui se montre depuis peu insatiable sur le plan culturel, en profite pour montrer à ses invités l’étendue de ses nouvelles connaissances.//

      Depuis, disons, que la salariée de Séguéla a entrepris ce à côté de quoi la vidange des écuries d’Augias est un curage de dents. Il en profite, oui, pour justifier l’adage sur culture et confiture.

      Ces repas de com’ ne sont jamais qu’une version moderne des villages Potemkine. Il irait bouffer incognito et sans son mannequin chez Marcel, viré de Grandrange, Charles, instit d’une classe à 40 mômes ou Cécile, de la maternité de la Seyne-sur-Mer, pas sûr qu’il arriverait à en placer une. Pas sûr qu’il en quitterait pas la table avant la fin des nouilles à l’eau.

      (Observer la photo qui illustre l’article : il a la m^me tronche d’employé des pompes funèbres. C’est comme les cravates : bien nouées ça sert partout.

    • quelqu'un dit :

      Je n’exagere pas ! Comme c’est parti, si c’est un des deux cocos qu’on nous annonce comme ineluctable, la Gauche va se ramasser une gamelle de derriere les fagots. Pour la Droite, recolter des voix est plus aise, il lui suffie de jouer sur les peurs. On peut le deplorer, mais c’est comme ca.
      Seule Mme Royal, qui a une assise populaire, pourra tenir le choc face a cette Droite qui ne recule devant aucunes forfaitures. A charge que le PS soit unanimement derriere sa candidate et respecte le vote des Francais pour une fois.

      Pourquoi le prendre sur ce ton ?! Tu devrais te soigner !

    • Albatros dit :

      @D. Godin

      on peut évidemment lui reprocher sa franchise et c’est sans doute dans son fief qu’ils seront les plus vifs ( genre pov con., tu ne pouvait pas la fermer..)et certainement que ses oreilles vont siffler si ce n’est déjà fait…on ne peut en revanche, pas critiquer son plaisir…..

      PS: franchise = ennemi de la politique

    • Albatros dit :

      pouvais

    • bluelight dit :

      magique, il faut dire magique c’est LE mot à employer à tort et à travers.
      enchanté vient de ré-enchanter qui commence à poindre le bout de son nez un peu partout.
      bref, notre vie va être merveillance, merlin – pimpin pudre aux yeux – l’enchanteur n’est plus très loin!

    • bluelight dit :

      poudre.

    • Malbrouck dit :

      Quelqu’un

      Mon écriture est emportée et exclamative mais en aucun cas je n’avais l’intention de te prendre à partie personnellement ! Désolé si tu en as eu l’impression ! Il n’y a pas de danger que je m’en prenne à qui que ce soit puisque j’ignore toute singularité individuelle ! L’individu n’a aucun intérêt dans ma vision des choses : je ne porte intérêt qu’aux masses, à la psychologie des foules façon Gustave Le Bon ! ;-)

    • non journaliste dit :

      Quand on voit le psychédélique Borloo et l’alliance avec le FN…

      http://www.lesinrocks.com/nc/actualite/actu-article/t/68559/date/2011-08-01/article/borloo-minute/

    • Malbrouck dit :

      Grrrrr, arghhhhhh, la masse : mon obsession ! ;-) L’individu en tant que tel si je devais prendre en compte ce qu’il me raconte on vivrait sous le régime du bonheur éternel ! La somme des individus qui fait masse vous transforme tout ça en enfer ! Là est l’intrigue, là est le mystère du grand trou noir citoyen ! Des années de recherche….;-)

    • Malbrouck dit :

      Et pour répondre sur le fond au sujet de Ségolène Royal je suis d’accord au sujet de son assise populaire sauf qu’on lui a coupé la route, on s’est payé le luxe de passer aux oubliettes “sa dynamique” ! On a fait en sorte de remettre les compteurs à zéro pour que les primaires offrent un candidat diffèrent ! Le PS souffre soit disant d’un problème de leader-sheap, pas étonnant si tout leader potentiel se fait zigouiller en interne ;-) Et le sujet n’est pas sans intérêt lorsqu’on observe que les Ségolènistes menacent parfois de voter FN si leur candidate ne gagne pas la primaire ! Oui je sais tout ça !

    • pikpik dit :

      @quelqu’un

      “Tu devrais te soigner !”

      C’est entre autres en lisant ta prose que je me soigne. merci à toi

    • BursteinVK dit :

      @Malbrouck
      Je ne sais pas si vous vouliez faire un jeu de mots avec leadersheap, mais “sheap” ne veut rien dire. Peut-être vouliez-vous dire leadercheap ou leadersheep ou sans jeu de mots leadership

    • Malecki dit :

      On aurait dit Diana Ross – qui a comblé mon WE Artésien – à Central Park.
      Les Invalides!
      Comment on dit en anglais? Napoléon?

    • Malecki dit :

      Tea for you and your for me. Mon parti n’est pas pour vous…

    • Malecki dit :

      Pour un peu j’aimerai parler de Lardon, en quatrain.

    • Malecki dit :

      Parce qu’en fait voilà comment je pense.
      La phynance est anglaise, Lepen est son meilleur allié.
      Ce con, il a essaimé, partout, un peu à la Strauss-kahn. Italie, Danemark, Autriche, Norvège, finalement la Belgique résiste!
      Ce con, parce qu’il est féminement introduit.
      Le jour ou la France se débarrassera en toute humanité démocratique de cette famille, la finance tremblera.

    • Malecki dit :

      Et la France disparaitra, elle aura fait son œuvre.
      Que dans un élan a-déiste, les autres en fassent de même.
      C’est dingue ces élans révolutionnaire!

    • Malecki dit :

      Que ce patronyme est pu, jusque dans les consciences les plus sures, se sauvegarder au-delà de son incommensurable publicisme.
      Le peuple, n’est pas représenté par un patronyme, encore moins par une volonté de repli national, parce que le peuple n’est pas national, il est tout juste humain. Que les abrutis sanguinaires nationalos/friqués/religieux fassent leur guerre.
      Debout sur leurs décombres.

    • Malecki dit :

      ait. C’est chiant de pas pouvoir corriger (pour faire plaisir…)

    • Malecki dit :

      Je peux plu supporter les saillies de Lepen Jean-marie, qui du haut de son Aventin nous assènes ses diableries.
      ça fait sourire Bernadette peut-être, mais pas moi. Son détournement de la parole est un déni d’action. Cet homme est un pleutre, sa fille une rentière.
      Quand est-ce vont-il se faire démolir?

    • Malecki dit :

      plus…

    • Malecki dit :

      Quand va t’on en France parler de la finance qui est anglo-saxonne? En France, et ailleurs. Le problème n’est pas musulman – je prends les armes contre quiconque me demandera d’adorer unE quelconque désseIEU. La finance, c’est bon comme une Tea party. Ils ont quoi ces américainEs à me dire aujourd’hui, eLLEux qui ne veulent avoir des pompierEs que s’ils les subventionnent dans leur quartier. Ne savent-ils pas qu’on à financé nous aussi? C’est qui ces abrutis de là-bas ou d’ici qui ne pensent que par philanthropie ménagère?
      J’étouffe.

    • Charles dit :

      Je dirais plutôt que comme d’habitude, le président avait l’air de rien et la mauvaise manière.

      En voyant les images de Nicolas Sarkozy parler sous son parapluie/chapiteau devant les cercueils sous la pluie, j’ai éprouvé un sérieux malaise et un sentiment de fin de règne qui n’augure vraiment rien de bon.

      Charles.
      http://www.lepost.fr/perso/charles-ex-hautetfort/

      Enchanté signifie d’abord ensorcelé avant de signifie ravi/satisfait. Malheureusement je pense que le Charles Jaigu du Figaro voulait employer “conseiller enchanté” au sens de “conseiller ravi/satisfait”.

    • martingrall dit :

      Tous comptes faits et bien faits, je l’aime bien not’ p’tit nicolas et sa clique. Il en fallait un pour pulvériser et dissoudre les préjugés politiques.
      Allez p’tit nicolas c’est pas le moment de se relâcher!

    • Pensez BiBi dit :

      Préparons le cercueil 2012 : voilà qui m’enchantera.

    • peyo dit :

      Il a surtout l’air et la manière de se moquer des citoyens français.

    • Quelqu' un dit :

      A Malbrouck

      Abrouuuti, va !!!!

      Je plaisante, bien sûr ! Tu m’as l’air de quelqu’un de sensé et de sympathique. Pas au premier abord, mais au deuxième. Tout peut avoir une fin, c’est une constante universelle et c’est bien.

      Je retire le [ tu devrais te faire soigner ] et le remplace par : que de douleurs que Mr S. fut élue massivement un jour de 2007. Je n’en dors plus la nuit. Moi comme toi, je présume. Quel désespoir ! C’est à se foutre en l’air contre un mur au guidon d’un Vélib (et pourtant je ne suis pas bobo !). Notre Ségolène, femme de qualités à nulle autre pareil, saura lui rendre gorge à l’usurpateur, à l’infâme scélérat qui ne dédaigne pas pourfendre le sarrazin pour gagner des voix. Etc…

      A bientôt, sympathique ami.

    • […] malédiction du FMI? En tout cas, pour la vertu, Mesdames & Messieurs les parangons, vous repasserez !!! La peur a changé de […]

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis