In Memoriam

Grosses Têtes ?

C’est embarrassant…

(…)

Ce billet nécessite un préalable.

Il ne faut surtout pas le lire comme venant de quelqu’un qui travaille sur Europe 1 et qui dit du mal de RTL.

Si j’avais entendu hier la même chose sur l’antenne où je travaille, je serais aussi gêné ce matin.

Cela étant dit, entrons dans le vif du sujet.

Hier soir vers 17h30, je monte dans ma voiture.

Je zapouille et je tombe sur les “Grosses Têtes”.

Précision.

Je conserve un souvenir ému de nombre de joutes oratoires entre Yanne, Martin et les autres.

Quant à Monsieur Bouvard, j’ai grandi en le regardant “charcuter” ses invités le samedi soir à la télévision et croyez-moi, il savait y faire…

Hier donc, j’écoute et j’entends ça.

Concentrez-vous à partir de 50 secondes et tendez l’oreille à 1’03…

 

 

Voilà.

L’invité, qui a le droit de ne pas aimer du tout Stéphane Hessel, s’appelle Frédéric Rouvillois.

J’ignorais son existence jusqu’à hier, mais ça n’a aucune importance.

Alors je suis allé regarder son CV (si c’est bien le sien) et j’en suis resté les bras ballants.

Le monsieur est notamment Professeur agrégé de droit public à Paris V depuis 2002, où il enseigne le droit constitutionnel et le contentieux constitutionnel… (voir son wiki car son pedigree est intéressant). Il serait aussi spécialiste de l’histoire des idées et des représentations, si j’en crois la notice.

Quand je vois ses nombreuses compétences et diplômes, ce qui me surprend le plus c’est la manière dont il s’arrête sur la dernière phrase du livre d’Hessel en disant :  Créer c’est résister, résister c’est créer, faut quand même l’écrire” (rire).

Faut quand même l’écrire” ?

Tiédasse” ? “Puérile“, cette “dernière phrase de l’opuscule” ?

Euh comment dire, Monsieur…

Je ne veux pas jouer les donneurs de leçon, ni les cuistres, mais là c’est un peu obligé quand même.

C’est tout simple.

Cette dernière phrase “tiédasse” et “puérile” a une origine historique, une provenance, une ascendance même, que j’aurais pensées plus fameuses.

Surtout pour quelqu’un d’aussi cultivé.

Il s’agit de l’appel lancé en 2004 par treize anciens du Conseil National de la Résistance (ici), à l’occasion de la commémoration du soixantième anniversaire du programme du CNR, adopté dans la clandestinité le 15 mars 1944.

Mais ce qui m’a le plus gêné, finalement, ce n’est pas que Monsieur Rouvillois l’ignore totalement.

Tout le monde ne peut pas tout savoir et je suis moi même bourré de lacunes.

Non, ce qui m’a le plus embarrassé, c’est qu’il n’y ait personne pour le lui dire pendant l’émission.

Alors, pour que ça n’arrive plus sur aucune antenne, le revoilà cet appel…

 

Et  en prime, le lien vers le programme du CNR.

 

Be Sociable, Share!

    , , ,

    RÉCLAMATIONS (43)

    > Déposer une réclamation
    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      C’était la réponse du Trouvillois au Rouvillois !

    • Guy dit :

      On dit trouvillAIS

    • AdH dit :

      C’est parce que c’est le CNR qui l’a écrit que c’est pas tiédasse et puéril ?
      Bah voyons…

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Argument_d%27autorit%C3%A9

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Alors il faut trouver un professeur agrégé qui s’appelle Rouvillais et réécrire le billet ;-)

    • Guy dit :

      Adh tu es mignon. Retourne d’où tu viens. Tes amis t’attendent à la porte.

    • Guy dit :

      J’ai vu la boîte verte ce matin et ce sera en œuf demain…

    • francbelge dit :

      Et si on fait fi de l’argument d’autorité “ce sont les anciens du CNR donc c’est forcément grand, beau, profond et bien”, que reste-t-il de cette phrase ?

    • Guy dit :

      Je viens de l’expliquer quand tu veux ;-)

    • Phildepalma dit :

      Peut-être était-ce de l’ironie dans une émission comique ? Un raisonnement par l’absurde ? Une sorte de manipulation par la provocation pour mieux rappeler ‘importance d’un message quand celui-ci est galvaudé par un grand ponte de l’esprit institutionnel. Prêcher l’insulte pour honorer le lucide.

    • belladonnne dit :

      il ne faut pas proposer de “déposer une réclamation” si on ne veut pas de critique :S

      Celle d’Adh repose les choses à leur place : même si cette phrase vient du CNR, elle ne résiste pas à une analyse : elle est molle, faible sur le fond. Il n’en reste que son côté formulaire comme un slogan publicitaire. Je comprends qu’on ait de l’enthousiasme mais de là à manquer d’objectivité sur le fond…

    • Guy dit :

      L’objectivité ? Je ne sais pas ce que c’est. Quant à la critique elle est libre. Et la réponse aussi. ;-)

    • Mad-Dog dit :

      Non, et puis, quand même on atteins un peu le n’importe quoi dans les propos de ce monsieur :
      “Stephane Hessel à des succursales un peu partout dans le monde” pour dire que son livre s’est vendu. C’est limite s’il ne va pas raconter que les “Indignados” sont des employés de Stephane Hessel.

      Sans parler du couplet sur la “bien pensence” qui à chaque fois me fait vomir, en renversant la situation. Refuser de cracher à la gueule des pauvres et des étrangers, croire encore à un idéal est devenu être “un bisounours.”

    • 2514 dit :

      Cet appel de certains membres du CNR avait eu pourtant suffisamment de retentissement il y a 7 ans pour que Mabille, Peroni ou Ladessous se doivent de le connaitre.

    • Emmanuel dit :

      De toute façon, la dernière fois que je suis tombé sur les grosses têtes j’ai été affligé de la premiere à la dernière minute d’écoute.

      Ils ne sont ni drôles ni cultivés… Cet extrait en est la preuve…

    • Guy dit :

      Pour une fois 2514 nous sommes d’accord ;-)

    • rezba dit :

      Miam. La fine alliance de la pensée Fondapol avec ce snobisme bien-mal pensant tout à fait maîtrisé (ce qui est le moins que l’on puisse attendre de l’auteur d’une histoire du snobisme). Un véritable intellectuel de salons médiatiques comme je les aime, pour qui résister est effectivement une puérilité d’un autre âge. La subversion du discours de résistance est tellement plus bath. Allez, un petit Boris Vian pour la route. http://www.youtube.com/watch?v=ojY1Sj1-E0Q

    • 2514 dit :

      comme quoi c’est pas dur de venir chercher un petit compliment dans cette épicerie…

    • AdH dit :

      @Guy : J’apprécie cette manière de ne pas répondre, je n’en attendais pas moins d’un rhéteur aussi habile.
      Je ne sais pas qui vous identifiez comme étant mes amis cela dit. Le CNR n’est pas une vache sacrée dont chaque ligne et mot est une oeuvre intemporelle inattaquable. Je trouve cette phrase, peu importe sa provenance, molle, faible et n’expliquant rien.
      Tout à fait raccord avec Hessel, c’est un fait. Et qu’il utilise MAINTENANT dans son bouquin lui-même faible mou et n’expliquant rien (votons Europe Ecologie pour résister, AHHAHAHA) est aussi très très cohérent.

    • pikpik dit :

      Cette grosse tête essaie de faire de l’esprit tant visiblement il lui en manque

    • Albatros dit :

      “se rebeller à bas prix”
      cette sentence est certainement moins puérile à ses yeux, il ferait bien de s’écouter car pour le bas niveau c’est pur jus

      Il me plairait qu’il développe cette fumeuse pensée…
      c’est ou le curseur, a partir de qu’elle prix on est crédible dans la rébellion….

      Que dire sinon que pour lui les mots n’ont aucun sens, mais chez les juristes douteux c’est une tautologie.

      PS : GB j’ai apprécié moyen moyen que vous vous payiez notre tête sur votre post d’hier…
      pas fâchée, mais une petite arête dans le gosier, je dois manquer d’humour ces derniers temps pour apprécier …

    • Malbrouck dit :

      Je n’imagine pas une seconde que Bouvard, avec tout le background intellectuel qu’il a, ne connaisse pas par cœur cette phrase qui est un slogan, un “appel à résister” en quelque sorte ! Je crains donc, surtout en lisant certains commentaires, qu’on se permette de tout désacraliser au nom de la liberté d’expression ! Alors bien sur quand c’est sous prétexte d’humour dans une émission où tout serait permis le pas est vite franchi !
      La transgression est très à la mode décidément et ici on associe un slogan historique émanant de la résistance à un argument d’autorité qui serait discutable sur sa forme etc…
      Je ne vois rien de tiède ni de puéril dans ce slogan et quand on connait son sens historique ça devient un argument d’autorité morale qu’il s’agit de respecter et de faire respecter au nom des principes et des valeurs que ça incarne !
      Tout n’est pas négociable de mon point de vue !
      Ceci dit on peut en débattre pourvu qu’on respecte l’ensemble des points de vue : ceux qui par exemple sacralisent et ceux qui par ailleurs désacralisent !
      Faut il encore assumer et ne pas chercher des prétextes fallacieux à son parti pris idéologique dans ce cas là ! En cohérence j’aimerais beaucoup savoir à quel titre on se permet de remettre en cause l’autorité morale de la résistance ? Pour se la jouer plus libre qu’eux ???
      La liberté d’expression c’est confronter les points de vue, c’est veiller à ce qu’ils soient tous entendus et exprimés mais c’est certainement pas de se conformer collectivement à une pensée unique dont le seul but serait de tout démolir au nom de ladite liberté ! C’est ce glissement là qui est grave dans l’émission : quand tout le monde se met à ricaner comme pour valider collectivement que ce slogan est tiédasse et puéril !

    • […] de Stéphane Hessel a estomaqué, à juste titre, notre confrère Guy Birenbaum. Ce Réac anonyme s’amusait de la vacuité du propos de Hessel, et notamment de la conclusion […]

    • NK dit :

      De l’art de glisser du pamphlet dans la gaudriole.

      Pour parler “Grosses Têtes”, c’est le syndrome du poil de cul sur le morceau de savon.

      (même si le savon était bien moins crado au temps de Yanne et Martin, je suis tout disposé à le croire)

      Pourtant, l’opinion de ce gars est en soi tout à fait digne d’intérêt !

      D’ailleurs, elle aurait PU être drôle (“Hessel Superstar…”)

      Mais si le mélange des genres gerce un peu les lèvres, c’est peut-être parce qu’ici, selon moi, il est tout simplement frauduleux.

      Il faudra peut-être s’interroger sur la fonction de ce rire qui, loin de tourner en dérision le réel pour mieux agir sur lui, pour améliorer notre rapport au monde, tend au contraire à devenir un triste excipient visant à distiller la haine.

      Le plus agaçant, avec ce mec, finalement, c’est que sous couvert de dérision et de mauvais esprit, il nous condamne au sérieux et aux bons sentiments.

      Obligé de déclarer en réaction, par exemple, que j’aimerais avoir la moitié de la vivacité de Stéphane Hessel quand j’aurais seulement la moitié de son âge actuel ?

      Obligé de rappeler en réaction à l’autre Grosse Tête que “la critique est un impôt que l’envie perçoit sur le mérite” ?

      Voilà, tout de suite on est classé chiant, intolérant, et pas rigolo pour un sou.

      Mais quelle idée aussi d’écouter RTL, bordel de merde ?!

    • pikpik dit :

      le mec est vulgaire de surcroit

    • MHPA dit :

      Oui.
      Ben, bon gros con qui contrairement à ce qu’il s’imagine être, est parfaitement dans la norme zemmourienne du moment.
      justement, il me donne envie de lire ce livre dont je me foutais un peu (justement à cause de cette idée préconçue de “flanc”).
      Je n’écoutais déjà pas RTL, que j’associerai bien volontiers aux grandes heures de Sud-Radio, je ne me sens que très moyennement l’envie d’y coller l’oreille, désormais.

    • Saraconor dit :

      Alors là NK BRAVO :)
      Si quand même ^^ le CNC est une vache sacrée!
      Cet homme est un monument historique et humain. De ces hommes qui ont fait de leur vie un modèle de dignité pour tous ceux qui aspirent à un Humain moins primaire. Bon la moutarde me monte, alors je file…Façon cette émission est une daube depuis longtemps…

    • Sapere dit :

      Cette phrase tiédasse et puérile est surtout un des leitmotiv qui traverse toute la philosophie de Gilles Deleuze, reprit en partie par Michel Foucault. C’est d’ailleurs aussi le titre (en hommage à Deleuze) d’un livre de Miguel Benasayag et de Florence Aubenas (éditions La découverte).

    • iban dit :

      L’intello néo-conservateur par excellence.Capable de justifier et théoriser toutes les idées libérales D’un anticommunisme viscéral et pathologique (ils leur foutaient la trouille,les cocos quand-même!)
      Ah ces indignés.un grain de sable qui commence a inquiéter ou du moins à angoisser.On n fait pas de révolution avec des “bourgeois” mais avec des damnés.Et en plus des “héros de la Résistance”légitiment leurs indignations.
      Ennuyeux tout cela… et si c’était les nouveaux bolcheviques de leur pire cauchemar
      Rouvillois juste une sentinelle de l’ordre établi.juste qu’il s’est dévoilé

    • jelali dit :

      Ce Frédéric Rouvillois ne serait-ce pas un cousin d’Eric Zemmour??
      Franchement je leur souhaite à eux deux dans leur vie (de pauvres Frustré entouré de bien pensant) de connaître un dixième de la vie d’un Grand Résistant se nommant Stéphane Hessel.
      Et merci a Guy de nous montrer par ce billet qu’on a beau croulé sous des diplômes ou des ouvrages on peut en resté malgré tout inculte!

    • Ckan dit :

      De toutes façons sur aucune antenne, ou chaîne de télé, les journalistes reprennent les propos “limites” de leurs invités, pour la bonne raison qu’ils ne les écoute pas, se régalant surtout de leur prochaine question.
      Une preuve : Elise Lucet et le Mr Guerlain…. et bien d’autres encore quand on entend les interviews de Pujadas ou de Delahousse….. on se demande bien, mon pauv’monsieur

    • Guy dit :

      Bah non. Pas d’accord. Il y a des gens qui écoutent et qui reprennent !!! J’en connais même…

    • NK dit :

      Merci Saraconor :]

      Vous vouliez certainement dire CNR au lieu de CNC (rhâ, tous ces sigles…), et je pense que vous l’avez vu trop tard ! Mais il nous arrive à tous de coquiller, donc c’est vraiment pas grave :]
      L’important, c’est ce que vous avez dit.

    • Enee m dit :

      Merci pour ce rappel et pour ce blog en general.

    • frida dit :

      Lamentable !
      quand je monte en voiture, je préfère écouter Nostalgie !

    • phil dit :

      T’es aux Grosses Têtes, faut être beauf.
      Nécessité fait Rouvillois…

    • Dominique Godin dit :

      Je suis pas sûr qu’à Europe 1, ils connaissent mieux. Ce sont les mêmes beaufs qui circulent d’une périphérique à l’autre, au gré du mercato des animateurs. Personnellement, je ne vois pas de différence de couleur entre RTL et Europe 1. Si, tout de même une petite, à RTL, les pôvres, ils ont Aphatie.

    • Patrice Guyot dit :

      Bravo Guy !

      Les cuistres c’est eux, pas toi !

      Or donc tu écoutes la radio dans ta Ferrari, c’est pas malin : ça te déconcentres, ça tempêche découter la musique du douze cylindres et accessoirement le tintinabulement exquis des bijoux de ta femme lors des accélérations et des freinages… Sans parler du crissement de ses collants sur le cuir du baquet !

      Enfin je te rappelle que l’écoute de quoi que ce soit dans un véhicule à moteur donnera prochainement lieu à des PV de 575 € avec retrait de 13 points sur le permis à 12…

      Unplug Guy, il n’y a pas que RTL dans la vie !

      Des nouvelles d’@si en cliquant sur mon nom…

    • Gorfou breizhou dit :

      Mes collègues de “turbin” ils écoutent(trop fort) Brigitte Lahaie tous les après-midi; ce n’ est pas fameux non plus…

    • Dorn dit :

      Moi, ma surprise ce fut de voir le Hamas instauré en postérité “morale” du CNR par Stéphane Hessel. Chronologiquement, ce mouvement s’inscrirait plutôt dans celle d’al-Husseini.
      Lorsque je relis “Indignez-vous” et que j’ai en mémoire l’image du grand mufti de Jerusalem bénissant une division SS bosniaque, j’ai froid dans le dos.

    • Malecki dit :

      Habemus papa(m)!

    • Malecki dit :

      Hamas est notre lutte. Israël est grand.
      Hollande est l’essence, Marine le carburant

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis