Storytelling

Jour pour jour…

C’était le 17 août dernier…

(…)

Dans un été compliqué où j’ai multiplié les allers-retours entre la mer et la capitale, je me suis trouvé le 17 août 2011, vers 8h10, face à François Hollande, invité ensuite de Thierry Guerrier.

J’étais déjà en pleine chronique, avec Benjamin Petrover, quand le – désormais – candidat du Parti socialiste à l’élection présidentielle est entré en studio.

Ce matin-là, j’étais avec n°1 que je re-conduisais ensuite à la mer.

Elle était en régie pendant ma chronique.

Lorsque je suis sorti du studio pour la rejoindre, j’ai été étonné de ne voir personne attendre le candidat à la primaire.

Pas d’attaché(e) de presse, pas de chargé(e) de com, encore moins de garde du corps ou de chauffeur, ni le moindre accompagnateur.

Pas d'”huiles” de la maison non plus.

C’est que nous étions le 17 août, encore au cœur de l’été, et que chacun profitait encore de ses vacances avant la “rentrée” le 22, quelques jours plus tard.

Nous sommes partis avec n°1 et je lui ai expliqué, en me marrant à moitié, qu’elle venait peut-être bien de croiser le futur président de la République.

Ça ne l’a pas plus impressionnée que ça.

Ma femme nous attendait dans le hall d’Europe 1.

Je l’ai interrogée sur l’arrivée de François Hollande.

Sa “solitude” m’intriguait.

Était-il accompagné ? Était-on venu l’accueillir ? Une voiture l’attendait-elle dehors ?

Non. Rien de tout ça.

Il était arrivé seul, très bronzé, casque de scooter à la main et s’était annoncé à l’entrée, comme un visiteur “normal”.

Alors forcément…

Hier soir, quand j’ai vu le même homme, une fois élu, sa voiture accompagnée par un journaliste reporter d’images à moto, de chez lui jusqu’à la rue de Solferino (BFM) ; sans parler de la meute qui l’attendait sur place,  j’ai repensé à l’homme seul, “normal”, du 17 août.

C’était juste il y a deux mois, jour pour jour.

C’était avant.

Be Sociable, Share!

    , , ,

    RÉCLAMATIONS (35)

    > Déposer une réclamation
    • Veig dit :

      A mettre en regard des images de Giscard, montant seul dans sa R16 le soir de son élection en 1974, pour faire aux médias sa déclaration de vainqueur…
      Autres temps…

    • Albatros dit :

      Tirer les leçons

      d’avoir laissé DSK seul….

    • Philippe Sage dit :

      C’était le 29 septembre 2010 :

      http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2010/09/29/hollande-l-autre-francois.html

      Et j’étais pas nombreux à le penser.

    • martingrall dit :

      Ben ouais, mais. D.S-K était encore candidatiable! Que diantre.Et il est venu à Europe en parfait inconnu afin d’éviter les guets-apens, les stratagèmes, les roues crevées, les clous dans les passages, … gentiment égarés par les Strauss-Kahniens! De toute façon François Hollande a fait un stage chez les 007 à nous. Il arrive même à passer entre les gouttes sans que les autres se mouillent.
      Ceci étant nous avons tous vu et connu des gens et gente très très biens. Puis élu(e)s……… dépendre de la fonction, puis la devenir.
      Cependant. je le vois très bien dans le Valérie One se faire une pizza dans l’un des fours à 75000 euros pièce.
      Et dire qu’il y a 9 mois à peine, il se présentais seul à l’accueil d’Europe son casque de scoot à la main. François Hollande, j’ai rendez-vous avec Thierry Guerrier pour une chronique. Ce sont les vacances et il n’avait personne d’autre sous la main.A quel étage?
      Et ben, moi je dis qu’un homme comme-ça, et bien, ça peut pas être mauvais.

    • ASD27 dit :

      Notre poor lonesome cow boy a donc laissé son JJ3 (MP3) au Corral ,le troquant pour une diligence le temps d’un soir…..il risque d’y prendre goût – ( à suivre dans un prochain épisode ;-)
      Rv lors de sa prochaine venue dans le studio….ce sera bientôt , je fais confiance à notre épicier pour s’en tenir informé ,même si les navettes ont cessé pour un temps, il est toujours là de bon matin.

    • Saraconor dit :

      Moi je vais espérer un peu et serrée les fesses beaucoup…

    • poisson dit :

      N°1, nourrie d’Harry Potter en tartine, fit l’air de rien. Elle ressentit une certaine pitié pour l’homme seul du studio radio, compassion générée par une comparaison rapide d’avec son papa, tout l’opposé: entouré, attendu dans le hall, svelte naturellement, sans calvitie, etc. Elle susurra, deux r et un seul s, sa formule magique: “abracadaubry, dans deux mois pile, entouré il sera”. Ceci explique cela.

    • lovely dit :

      Hollande est resté le même, c’est le regard des autres qui a changé. Après il y aura des aménagements traditionnels inhérents aux candidats officiels de chaque parti: mise à disposition par les service de l’Intérieur de gardes du corps.

    • BertranD dit :

      “l’homme politique est le plus souvent un loup solitaire qui s’ignore, la meute le suit et le craint tout autant”, auteur encore inconnu.

    • hitano dit :

      Il y a un an, plus personne ne se souvenait de lui. On peut en penser ce que l’on veut mais il a bien utilisé son temps ces trois dernières années , multipliant les déplacements en province, à tel point que la France rurale, majoritairement à droite, pourrait bien réserver quelques surprises.

    • sachs caroline dit :

      En ce 17 aout ,qu il faisait chaud …

      .c etait munie
      d une petite bouteille d eau qu il se rehydratait…
      Mais que le champagne est bien meilleur……et
      moins solitaire …. ;)

    • coucou dit :

      vous avez remarqué que Peillon n’était pas de la fête hier??

      puni peut-être!

    • gill68 dit :

      joli.

    • Albatros dit :

      @Martin
      après le stressant N.S. l’inconscient collectif a reconnu les qualités rondes de Hollande, il nous faut bien cela pour décrisper les Français sur- apeurés sur- angoissés sur-terrorisés….

      Martine un peu technique les a un peu rebuté ( dommage), mais elle aura j’aime à le crois, un rôle, comme les autres aspirants, honorable dans cette campagne, qui je le pense pourrait bien se faire intelligemment là ou la droite grossière ( Morano, Copé, and co) voudra glisser dans le caniveau, cette primaire dit que les français attendent plus que de la com et des petites phrases.

      Nous pouvons très bien replacer la campagne sur le champs politique (économie, santé, éducation, Europe ) et revenir et 2012 par le haut..Il y a des personnalités capables de marteler et convaincre sur dossiers.

      Je trouve cela très intéressant et sans doute pas que de mauvaises surprises dans les mois à venir….

    • Zok dit :

      Bientôt le Fouquet’s ?

    • Albatros dit :

      non la quetfol.

    • Malbrouck dit :

      Et déjà en aout ça faisait 5 mois qu’il était officiellement candidat aux primaires ! Il avait déjà sillonné la france et cette force tranquille de l’homme solitaire il la doit au fait qu’il s’était retiré de manière habile de la direction du PS ! Les caméras étaient alors fixés sur Martine ;-)

    • Saraconor dit :

      Je retire mes moquerie sur Hervé Morin, il vient de fermer son bec au puant Lucas.

    • Patrice Guyot dit :

      Faire simple c’est une stratégie, mon petit Guy !

      Très utilisée, et depuis longtemps…

      Ne pas oublier que ce joyeux luron n’a pas hésité, lors de la campagne de sa compagne (j’espère que les allitérations sont autorisées sur ton excellente épicerie) à déclarer qu’on est riche au-delà de 4.000 € par mois.

      En oubliant de dire que François + Ségo = 40.000 € / mois à l’époque !

      Voilà qui relativise la fiabilité et le sincérité de ce brave garçon, non ?

      L’ennui c’est qu’il va falloir choisir entre lui, la facho ou le nain.

      C’est dur ! Très dur… Mélenchon, Bayrou ? Aucune chance, ils n’ont pas volé assez d’argent pour se payer des 4 x 3… Hélas !

      Le N° 38, consacré à l’excellent Alain Korkos et aus Harley-Davidson est accessible en cliquant sur mon nom, comme d’habitude. Ne vous privez pas de cette friandise…

      PG

    • Patrice Guyot dit :

      Je voulais écrire “aux Harley-Davidson” bien entendu ! C’est chiant ces blogs sans repentir !

    • Saraconor dit :

      Aujourd’hui, en France on est riche si on gagne 4000 € par mois. C’est un fait et peu importe ce qu’il y a dans le porte feuille de celui qui le dit…^^ non ?

    • martingrall dit :

      @ Albatros, on ne va pas faire comme en 2007 où croyait-on, Ségolène Royal avait largement gagné devant Sarkozy.Pas une voix ne doit manquer à Gauche. Ce, à la condition expresse que les hollandais ne déconnent pas trop.Et lorsqu’on lit François Rebsamen,qui lui a appris la retenue et la distance, on peut s’inquiéter.

    • Malbrouck dit :

      La stratégie de Hollande appuyée sur l’analyse de terra-nova c’est un positionnement social-démocrate pour attirer à lui les centristes ! C’est pas absurde puisque le PS n’attire plus vers lui les couches populaires et de ce point de vue le score de Montebourg présenté comme une grande percée m’apparait au contraire comme la confirmation que l’ultra-gauche est minoritaire au PS (y compris lorsqu’elle permet à tous les citoyens de voter) !
      Il n’y aura donc pas un seul candidat représentant toute la gauche et les écolos (un front uni) mais au contraire nous aurons de biens meilleurs candidats qu’en 2002 qui chacun représente plutôt bien son camp : Éva Joly, JL Mélenchon et François Hollande !
      J’imagine que Sarkozy n’a plus qu’à espérer que Bayrou renaisse de ses cendres pour que les centristes ne soient pas séduits par Hollande et il pourrait garantir un éparpillement centriste en rajoutant Morin à la liste non ?
      Ce qui signifie que ce sera très serré, une sacrée loterie dont Sarkozy espère sans doute retirer le bénéfice d’un duel de second tour face à Marine Le Pen ! Sauf rebondissement inattendu j’ai bien du mal à imaginer un autre cas de figure !

    • Dominique Godin dit :

      Je vais passer pour un blaireau. Ou alors je suis vraiment fatigué, mais je ne vois pas qui c’est N° 1 qu’on reconduit à la mer.

    • Le nain porte quoi dit :

      “je ne vois pas qui c’est N° 1 qu’on reconduit à la mer.”

      Pour comprendre relisons ce qu’écrivait Phillipe Sage dans les commentaires sous son billet de 2010 :

      “Le corps électoral est volatile, vous dis-je, mais j’ajoute : il est à droite dans les urnes. Et depuis, toujours. Chaque victoire de “la gauche” est un soubresaut. Une sanction. Car jamais, en France, “la gauche” n’a pu inspirer à ce peuple étrange, sérénité, confiance, sécurité. Voilà tout. C’est quasi-génétique. La droite c’est un peu “le père” de ce pays. La gauche, c’est sanctionner ce père. Royal, en fait, en quelque sorte, c’était “maman”. Mais on n’en veut pas de “maman”. Elle nous emmerde, “maman”. Nous n’avons pas envie d’être materné, mais secoué. Tout ça, voyez-vous dépasse les notions de droite, de gauche.”

      Alors en tous cas, d’une part les Français ne veulent pas être reconduits à la mère, et de l’autre si François Hollande est capable d’apparaître comme un père il gagnera et sera le N°1. ;-)

    • Guy dit :

      N°1 c’est ma fille n°1.

    • Haka Domia dit :

      Bon allez, un bon point pour Jean-François Copé (alias Dino) : quand il a parlé de François Hollande en anglais, il n’a fait aucune faute dans la langue de Shakespeare. (En revanche on peut estimer que son accent et ses intonations peuvent être largement améliorés.)

    • Haka Domia dit :

      En même temps on a l’impression qu’il avait répété avant, et les phrases, les expressions employées étaient assez simples, Sarkozy is a decision-maker, Hollande is not, etc.

      Quelqu’un sait si Hollande parle bien anglais ?

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Pour compléter l’oeuf pondu du jour un bon article de 2007 sur fluctuat, après la fameuse interview
      http://musique.fluctuat.net/blog/27159-morrissey-est-il-raciste-ou-la-revanche-du-nme-.html

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      HS

      Si on peut courir le marathon à l’âge de 100 ans est-ce qu’on peut courir deux marathons à l’âge de 50 ans ? ;-)

      http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5h4hJfGH9Oz6-TiMlT6rPnSqUsjkA?docId=CNG.dae63fe24cc97412bf1b8b57650fc48a.321

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Est-ce que Carla Bruni peut courir un marathon ?

      http://www.eurosport.fr/athletisme/chicago-marathon/2007/6h25-d-efforts-et-un-bebe_sto2985028/flashnews.shtml

    • martingrall dit :

      @ Le nain porte quoi,Si les français ne votent pas à gauche c’est que la gauche a toujours tapé dans la gueule des français les plus désaffectés (rendus sans affectation) par les politiques de la gauche.En tout premier lieu les étrangers!
      Mangeurs de boulot. Puis, alors que dans tous les pays du monde le petit commerce et l’artisanat,sont les moyens simples de promotion sociale, et pour les français de souche et pour les français issus de l’immigration, et pour eux bien davantage, sous prétexte de poujadisme, la gauche à fait des lois ”interdisant” le petit commerce et l’artisanat. (lois sanitaires, loi de finances, contre les sportifs de hauts niveaux, intellectuels également par l’octroi de subventions discriminatoires)
      Bien sûr, la droite n’est pas en reste, il suffit de constater qu’elle appelle les commerçants chinois qui ne sont que l’équipe marketing de leur entreprises d’État à grands renforts de primes et de subventions, la également contre les commerçants, petites entreprises françaises et l’ensemble de leur salariés qu’ils soient de souche ou d’ailleurs.

      Ce qui fait que la politique de l’immigration est la priorité de François Hollande. Sans une politique claire, Le Pen lui passe dessus.

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Citoyen, citoyenne,

      tu te demandes ce qui occupe l’esprit du président de la République en ces temps de crise et à l’accomplissement de quelle tâche particulièrement urgente il mobilise nombre de ses collaborateurs ?

      Contribuable, contribuable,

      tu te demandes à quoi sont utilisés tes impôts, et à quelle fin sont dépensés les fonds publics de l’Elysée ?

      La réponse est simple : si le président de la République n’a pas le temps de penser à l’intérêt général, c’est qu’il est très occupé à préparer sa campagne électorale de l’année prochaine ;
      et ton argent finance :
      – d’une part la rémunération de Brice Hortefeux, condamné par la justice, qui dirige la “cellule Riposte” de l’Elysée ;
      – d’autre part, la réalisation d’ “enquêtes qualitatives” concernant François Hollande, qui servent à élaborer les fameux “éléments de langage” distribués à Fillon, Copé, Morano and co. pour organiser l’offensive contre le candidat du PS.

      Bien sûr, il ne s’agit pas de débattre d’idées ou de programmes. Ces “études”, ces “enquêtes” ont pour but de constituer les attaques qui viseront la personne de François Hollande.

      Sur le sujet, la lecture du Figaro, comme toujours, est un grand moment :

      “L’Élysée a notamment décortiqué cet homme jugé « transparent » au travers de plusieurs enquêtes qualitatives. Il apparaît que François Hollande serait « beaucoup moins présidentiel que François Bayrou », notamment parce qu’il apparaît « peu capable de prendre des décisions qui peuvent être impopulaires », avance encore l’entourage élyséen. Et à la question: « Si Hollande était un film ? », les Français interrogés répondent “Le Corniaud” ou “Le bonheur est dans le pré”, indiquent ces sondages. Deux films à succès dont les héros sont sympathiques mais peu présidentiels. S’il était une étape du Tour de France, Hollande serait « 250 km de plat en Belgique », continue cette étude. Évidemment, le chef de l’État est plus facilement comparé à « l’étape du Galibier », ajoute l’Élysée, qui concède aussi que les films cités pour Sarkozy sont “Marche ou crève” ou “24 heures chrono”.”

      http://www.lefigaro.fr/politique/2011/10/17/01002-20111017ARTFIG00664-sarkozy-dans-ses-habits-de-president-face-a-hollande.php

      Notons combien, pour élever le niveau du débat politique en France, il est indispensable qu’en temps de crise, l’argent public serve à poser aux Français cette question essentielle : “et si Hollande était une étape du Tour de France ?”

      Notons aussi la métaphore guerrière, qui ramène les vieux lecteurs crypto-pétainistes du Figaro encore et toujours à 1939-1940, leur référence absolue et leur horizon indépassable :
      “Pas facile, reconnaissent les fantassins de la Sarkozie: « Tant que le président ne s’est pas déclaré, nous vivons une drôle de guerre », estime un élu proche du chef de l’État.”
      Bien entendu, dans cette métaphore dégueulasse, Nicolas Sarkozy est associé à la France, et François Hollande à l’ennemi.

    • Potage dit :

      “Pour Leibniz, nous n’avons pas suffisamment conscience des microévénements qui nous affectent et nous déterminent. D’innombrables autres réactions sont en soi toujours possibles, mais pas dans la situation dans laquelle chacun à chaque instant se trouve.”
      Le meilleur des mondes possibles.
      Le meilleur des candidats possibles. On le croit.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis