Unusual

Juste un cadeau…

Comme j’ai la flemme d’écrire et même de réfléchir, je vous fais un cadeau…

(…)

Soyez sages…

 


Tom Jones – It’s Not Unusual (1965) par Leon_Lutin

 

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (31)

    > Déposer une réclamation
    • Koz dit :

      Tu peux arrêter de claquer des doigts, Guy ? C’est un peu gonflant, à force.

    • lovely dit :

      Déjà en vente sur e-bay…

    • Pat dit :

      Il est top, le nouveau site de Politis (bon, ok, c’est peut-être pas nouveau, nouveau…). On a bien plus envie de lire qu’avant ! Merci de passer le message à Panouille et ses potes, si vous les connaissez.

    • Malbrouck dit :

      ;-)

    • Patrice Guyot dit :

      C’est un joli cadeau !

      Je l’avais vu le Tom autour de 66, un peu après les Stones (avec Brian Jones pas encore noyé).

      Il avait quand même un côté paysan à côté des Pierres qui Roulent, et puis ses paquets de coton hydrophile dans le calbute ça craint un peu, non ? Mick Jagger n’a pas besoin de ces subterfuges : il est bien monté d’origine, même que c’est Carla qui me l’a dit !

      PG

    • Pirandello dit :

      Mais pourquoi n’ai-je pas lu Le Monde, page 2, daté du 16/12/2011 quand j’ai reçu la newsletter associée dans ma boîte mail ?…
      J’aurais sans doute mieux passer un cap… pas encore fatidique :-)

      Pour fêter ça, je reprends mon pseudo préféré.

    • Les moutons de Panurge font leurs pots communs pour perpétuer la névrose collective, la haine primale. :|

      They don’t know anything about history, but they do.

    • Pirandello dit :

      Yes, but we need to go ! Surtout avec Jimi Hendrix :-)

      Guy, vous avez des news sur le T-shirt #needs2go ?

    • Pirandello dit :

      Tiens, intéressant l’oeuf pondu daté d’hier… Je vais le lire, après un autre petit café.

    • Malbrouck dit :

      J’aime bien les articles du Lab et au sujet du sondage absolument ridicule concernant les personnalités supposées être les plus…agaçantes je songeais à la question de la déception vis à vis de Sarkozy ! Un sondage relatif à la déception serait plus pertinent pour analyser cette déception ! Il me plairait de savoir si la déception est liée à des promesses non tenues ou alors à des actions gouvernementales objectivement déplaisantes ! De quoi sont ils déçus les sarkozystes de 2007 ? s’ils pouvaient commencer à être déçus de leur choix ce serait plutôt pas mal ;-)

    • Pirandello dit :

      Elle, je l’adore : c’est pas compliqué :-)
      http://www.dailymotion.com/video/x7800s_diam-s-c-est-qui_music

      Et je l’ai entendue en concert, ça swingue grave ;-)

      Je lis Malbrouck de suite…

    • martingrall dit :

      Mais aussi pourquoi Tom ? Chez les Jones. Alors que Brian, fondateur des Stones ! Et puis
      Keziah – Michael – Quincy – Jack – Stephen -,Booker – Graig – Tagada- Randy – John Paul – Norah – et 107 plus tard, Tom c’est pour nous faire apprécier le rap !
      http://youtu.be/mHff55AeEAQ
      http://youtu.be/tTaOvzZKRxA
      http://youtu.be/6KUJE2xs-RE

    • Pirandello dit :

      @martingrall

      Vous savez TRES BIEN que les vrais grands musiciens n’éclipsent aucune autre vraie grande chanteuse, rapeuse et pouetesse de surcroît.
      L’entendre chanter “Marine” dans une salle enthousiaste et pleine à craquer de “gens” de touzâges a été une vraie chance, pour moi. Parce que l’espoir, il faut vraiment aller le chercher loin parfois pour avoir de la chance, non ?

      La grande faucheuse m’emmerde : j’ai le droit de le dire, ça ?

    • poisson dit :

      La citation du jour:“On ne peut pas attendre que l’inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue. Jack London.”
      C’est le côté massue que je n’aime pas chez Jack London.
      Je préfère l’usage du “filet à papillon”.

      C’est quoi la différence entre la promo et le cadeau?
      Scrogneugneu, bientôt il va nous coller un tweet à ronger en première page, épiciétou

    • poisson dit :

      La citation du jour:“On ne peut pas attendre que l’inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue. Jack London.”
      C’est le côté massue que je n’aime pas chez Jack London.
      Je préfère l’usage du “filet à papillon”.

      C’est quoi la différence entre la promo et le cadeau?
      Scrogneugneu, bientôt il va nous coller un tweet à ronger en première page, épiciétou.
      Je crois que je vais poster deux fois tant pis.

    • Malbrouck dit :

      :-) les candidats auraient bien besoin d’une massue en tous les cas car comment pourra t-on m’expliquer qu’aucun président élu n’ait pas su mettre en œuvre un dispositif de soutien au pouvoir d’achat des travailleurs salariés dont le revenu net mensuel ne dépasse pas les 2000 euros ?
      De droite ou de gauche peu m’importe : je ne comprends ce qu’ils fichent au pouvoir dès lors qu’ils ne traitent pas en priorité la seule question qui vaille !
      Même pour se faire réélire, même par pure démagogie, aucun n’est capable de jeter une malheureuse cacahuète à la population qui mérite soutien évident ! C’est un monde quand même : à chaque campagne présidentielle on se retrouve avec la même priorité que jamais on ne cherche à résoudre !!
      Il y a de l’irrationnel chez ces politicards à la noix ! Et il y a surtout du psychorigide parce que les dogmes idéologiques débiles les empêchent de proposer une réponse socio-libérale entremêlant le salariat à un revenu étatique d’appoint ! Mixer c’est pas leur truc : eux pas comprendre !

    • Malbrouck dit :

      Je manque d’ailleurs cruellement de cynisme parce que ce fameux revenu d’appoint il existe déjà en partie tant le système de redistribution reste un dispositif aveugle et éclaté dans ce pays aux prestations millefeuilles !!!
      Même pas un imbécile de président qui fut capable de redéployer les moyens pour donner l’illusion d’être généreux !
      Tout ce qu’ils auront bien réussi c’est de me mettre le FN en orbite ! Quel spectacle et quelle brochette d’abrutis irresponsables !

    • martingrall dit :

      @Pat-Pirandello, Je sais surtout très bien que les gens aiment entendre ce qu’ils pensent et aimeraient dire. Je sais surtout très bien que les gens aiment vivre par procuration. Et c’est pour cela que 95% des chansons sanglotent d’amour, je t’aime, tu m’aimes, on s’aiment, je sème et je récolte.
      Nous savons que nous parlons de l’industrie de loisirs, même si dans l’absolu quelques notes et quelques mots peuvent réunir des gens, remplir des stades dans une ambition commune, celle d’être là, ici et maintenant, ensembles quels et qui que nous soyons, souvent, laissant notre peau sociétale au vestiaire. Ensembles peut importe les locataires – possesseurs de la scène. Les D-J remplissent les stades plusieurs fois par jour, et prier pour une platine et une machine à bruits, même chez les cons….. Non le but c’est être ensemble et partager, se partager, et l’interprète n’a d’autres usages que de lever quelques verrous.
      Or le rap, que j’appelle par son petit non le rapt est son entier contraire, il installe les barrières et les files d’attente, contingentant la population externalisée de la société française, organisant le communautarisme et son étendard raciste. Il ne faut pas confondre, ou plutôt il faut confondre les interprètes prédicateurs. Une chanson, un livre, un film de changent rien, ils rassurent ce que nous sommes.Pourquoi, Levy? pourquoi Musso? Ceci étant j’ai trois cd de diam’s dont le premier, brut de femme,.le reste dans une malle avec Vincent Delerm et autres joyeusetés… Mais, heureusement, c’est de l’industrie de loisirs.

    • martingrall dit :

      @ Pirandello, Diam’s est né à Chypre dans une famille très riche, pour l’époque.

      cadeau 2000 euros net par mois.
      Avec un salaire minimum de croissance (smic) à 1073 € et un minimum garanti à 3€36 et 74% des français au salaire moyen de 1600 €

    • Pirandello dit :

      Ben oui, Martin, mais je m’en fous que Diam’s soit ou pas une “gosse de riche”. C’est ce qu’elle exprime et comment elle l’exprime qui m’importe.

      Vous voulez un autre exemple, un beau contre-exemple ?

      On s’est ruinés pour aller écouter Zazie sur scène y pas longtemps, au Palace (de mémoire). Justement parce que ce que j’avais vu et entendu de son art me plaisait beaucoup, y compris quelques zin’ter’viouve – et autres sites visités pendant mes insomnies.

      Vous savez quoi ? Je ne tenais pas sur mon siège : dès que j’ai entendu le mec en 1ère partie, j’ai senti que le pesse-tacle n’allait pas me plaire. Pourquoi ? Le monsieur-dont-j’ai-zoublié-le-nom était très talentueux, mais totalement incompris par la salle… Moi, quand je me marrais, les gens me regardaient de travers… de côté si vous préférez, qu’ils soient assis devant ou derrière. Et pourtant, je sais rire discrètement quand je sens que c’est préférable pour mon entourage immédiat…

      Mais j’ai patienté. Le public a démarré l’hystérie collective dès l’entrée en scène de Zazie. Pourtant, la sono était naze là où j’étais (quand on se déplace – c’est rare – on paie pour être bien placé : raté total, ce jour-là !). Et les voisins de siège devant, derrière et sur les côtés se levaient pour swinguer : nous, nous n’en avions tout simplement pas envie.

      On a tenu encore une bonne demi-heure, une torture auditive et visuelle, vraiment.
      Et, nous nous sommes rendus compte, sans parler, que le mieux pour nous était de quitter la place sans même attendre l’entr’acte.

      Mais bon, Zazie était contente : elle avait fait le plein de fans, la presse était aux premières loges (ma voisine, dame charmante au demeurant, m’a même dit pourquoi un mec provoquait un buzzz bruyant à son passage dans la travée centrale : il était CE-LE-BRE !!! Ben j’ai oublié son nom aussi, môa (et en plus, c’est vrai).

      Je n’ai pas cherché à savoir si les critiques officielles des médias étaient bonnes ou mauvaises. J’étais “dégoûtée” : Zazie a manifestement oublié de prendre le métro depuis quelques temps :-(

      Tant pis. J’ai aussi des CD de Zazie, mais je ne crois pas en racheter avant très longtemps.

    • Pat dit :

      Il embauche des femmes Claude Weber, candidat strasbourgeois AUX présidentielleS ?

      Il a l’air tellement à Kro à la politique : motivant pour une sénior qui aime parfois siroter une goutte (ou 2) de bière !

      Ouais, ça c’est un OVNI innénarrable :-)

      (rappel : marre des logins à répétition)

    • Malbrouck dit :

      C’est drôle cette atmosphère générale qui me fait penser que tout le monde semble perdre pied, perdre les pédales ! Mine de rien on nous annonce quand même le déluge depuis de nombreux mois : ça doit forcément provoquer des perturbations même si en apparence tout a l’air plus ou moins calme ! Je serais curieux de connaitre les répercussions psychologiques de cette épée de Damoclès économique et financière qu’on a mis sur la tête des peuples depuis de long mois !
      C’est quand même curieux d’être informé par avance que le ciel va nous tomber sur la tête et d’observer comment nous sommes limités à commenter l’incertitude : comme dans une souricière on attend la sentence :-)

    • martingrall dit :

      @ Pirandello, ce n’est pas Diam’s que je n’aime pas, c’est la société scénique du rap et son attrape nigaud.:-) J’vous d’mande pardon m’dame. Le rap de questions et de pétitions 1985-90, puis de revendications et d’exigences 1990-95 à cédé la place à la rente de la situation géographique selon tom-tom 2me gauche puis 2me droite puis au fond du couloir à gauche, pour depuis 2000 transposer le rap américain, réfection de la façade en céramique, bagnoles de base à 300 000 €, achat et revente de nanas pas trop dupes et sommations. Eux aussi doivent palper 7 millions par an comme n’importe quel fouteux de seconde zone.
      Tout change, il suffit simplement de comprendre pourquoi.

    • Pirandello dit :

      :-)

    • Pat dit :

      Avec une telle chanson, je mesure les progrès qui me restent à faire en anglais ! ;-)

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis