Poke

L’année manquante

Cet oubli sera sûrement réparé…

(…)

Lorsque l’on se rend sur le nouveau facebook du président candidat Sarkozy et que l’on déroule le fil de cette belle carrière, il y a un trou béant

Un oubli probablement.

Ce trou noir se situe entre 1994…

et 1996…

L’année 1995, celle de la candidature d’Édouard Balladur contre Jacques Chirac…

1995 a totalement disparu du radar sarkozyste.

Pourtant ce ne sont pas les documents d’époque qui manquent…

J’espère que ce vide sera rapidement comblé.

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (22)

    > Déposer une réclamation
    • Anthropia dit :

      Vous voulez parler de la photo où on le voit entrer chez Mme Bettencourt ?

    • Do Espirito dit :

      Il manque aussi un certain jour de février 2008 où Sarkozy a proposé à un vieil homme d’aller se montrer ailleurs qu’au Salon de l’Agriculture…

    • As dit :

      Vous voulez dire que les politiques ont la mémoire sélective et façonnent celle qu’ils leur reste en fonction de leurs intérêts personnels qui n’ont souvent pas grand chose à voir avec l’intérêt public?

      Quelle nouvelle incroyable…(le ton est un peu mesquin, j’en conviens).

    • François-Paul Léotard-Léautaud un peu hors-sujet dit :

      1995, rien à voir mais c’est aussi l’année de la disparition de Gilles Deleuze.

      Sinon, le seul moyen pour Nicolas Sarkozy pour pouvoir se regarder encore dans une glace sans défaillir de honte (car c’est un habitué du malaise vagal), c’est de recourir à l’oubli du passé et au déni de réalité. Heureusement que le 6 mai va lui remettre les pieds sur terre.

      Autre chose qui avait été oublié pendant des années avant d’être redécouvert il y a une décennie : le Langley Schools Music Project. Une drôle d’histoire. Les enfants chantent parfois terriblement faux mais comme le dit Nils Frahm ils chantent avec une telle passion que finalement c’est assez magique.

      http://www.youtube.com/watch?v=GRZBvJx4XEE

    • Guy dit :

      L’oubli de 1995 n’a rien à voir avec les autres omissions.

    • little big horn dit :

      Peut-être faut-il aller voir sur la version pakistanaise de facebook…

    • martingrall dit :

      ben moi, du temps ou j’étais noir, 95, le p’tit nicolas, se faisant appeler MAZARIN fait son Angot, mais politoque en écrivant dans les échos une série de missives -les lettres de mon château- C’est pas pour dire mais Carla c’est pas téléphoné

    • […] qui s’en est suivi. Sur Facebook, surprise : la période 94-97 est littéralement vide, comme le souligne le chroniqueur Guy Birenbaum. Ou presque : notons tout de même l’éloquente photo de la famille […]

    • Malbrouck dit :

      Ça correspond à sa fameuse traversée du désert comme sont supposés la vivre tous les politiques de ce niveau là : son chemin de Damas sans image ni son ;-)

    • frida dit :

      vous avez dit bizarre il est, une fois encore, en hauteur par rapport au petit peuple ! comme la photo du Figaro (je l’ai vue à la télévision, je ne vais quand même pas l’acheter !), il domine les petits ouvriers qui ont tous un casque bien propre ! et je ne parle pas de sa grandeur à Domrémy face à un cierge tout neuf !….

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      La traversée du désert pour les politiques, la traversée des frontières pour les rétrocommissions ;-)

    • martingrall dit :

      Cependant son année manquante lui fut très bénéfique, puisqu’il est président de la république de 2007 à 2012 et de 2012 à 2017. Contre tous les pronostics, il battra une première fois son rival, le parti socialiste, en 2007 avec 53% et renouvelle l’exploit en 2012 par 60% contre 40%. Cette, ces traversées du désert, personnelle 1995 lorsqu’il choisit la candidature d’Edouard Balladur contre son père politique et spirituel Jacques Chirac, traversée du désert collective cette fois avec l’échec du R.P.R aux élections européennes de 1999. Il Profite de ces échecs, qu’il décide qu’elles lui sont de sa responsabilité personnelle, en écrivant un livre “Libre” qui par son humilité et sa réflexion sur ses erreurs, ses incertitudes, ses rencontres, et ses aspirations, fera s’identifier à ses pensées l’électorat de droite libérale et sociale, lui assurant un socle imperturbable de 80% d’électeurs de droite.
      Tout comme Jacques Chirac que les journalistes et autres éditorialiste décrivaient comme très limité intellectuellement, Nicolas Sarkozy en digne fils de son père spirituel, pensez “”” il n(a même pas réussi à sortir de Sciences po avec un diplôme quelconque, même pas une recommandation, tant il humiliait le moindre synapse politique”””remet une couche sur le béotien que sera toujours le politique vis à vis de son intelligentsia. Aussi, faisant son chemin en mettant ses pas dans les pas de son père, il gravira tous les échelons de l’électorat français, en intégrant et faisant siennes toutes les pensées sociales permettant à la France le choix du libéralisme sans frein.

      En 2014 devant l’effondrement de la France ultralibérale complètement désocialisée, subissant le cataclysme économique imposé par la France exsangue, fit dire à l’animateur vedette d’Europe 1 Guy Birenbaum, reprenant une phrase de Nicolas Sarkozy – La nuit il n’y a pas de soleil – Dans le désert il n’y a pas d’eau.

    • martingrall dit :

      Et on peut rappeler en parlant de traversée du désert, celle d’Edith Cresson, alors qu’elle avait tout aussi raison.
      Son livre “innover ou subir” se doit d’être en tête de gondole, de toutes librairies de droite et de gauche libérale dont l’intégralité doit pouvoir se lire sur l’e-journal Atlantico, en plus de sa réflexion qui nous est devenu fétiche alors que nous en venons à manger le papier peint des murs, ” La bourse, j’en ai rien à cirer ” Et reste toujours notre animateur vedette, se désolant, reprenant une phrase d’Edith, “les socialistes sont devenus complètement cinglés. Ils font de la politique avec de l’argent et des ordinateurs” –
      Lorsque l’on est l’intelligence, on a pas besoin de mémoire.
      Dommage qu’Edith et moi avons rompu lorsqu’elle m’interrogea.
      “Un homme qui ne s’intéresse pas à une femme, moi, cela me semble bizarre”

    • fb54 dit :

      intéressant également de constater que Sarko n’a eu qu’une seule épouse…
      et qu’il n’a jamais rencontré ni khadafi ni El Assad…

    • oui mais dit :

      L’oubli de 1995 n’a rien à voir avec les autres omissions.

    • sacha du 16 dit :

      Une fixation vous dis-je !

    • Guy dit :

      Non un métier…

    • Caribou dit :

      Bah ! Sur le site de l’Élysée, il y est bien marqué “Marié, Trois enfants”.
      C’était bien la peine que Carla se décarcasse…

    • HR dit :

      François-Paul Léotard-Léautaud “l’année de la disparition de Gilles Deleuze.”
      Gilles Deleuse n’a pas “disparu”, il s’est donné la mort.

      Quant aux “biographies officielles”, la gôche n’a aucune leçon a donner, quand on voir qu’elle entretient encore religieusement la biographie officielle de François Mitterrand qui se serait “évadé” fin 1941, juste à temps pour aller passer Noël en famille, puis commencer à travailler à Vichy dès le début 1942, “alors qu’il était recherché par les Allemands!”, comme si les Allemands début 1942 étaient incapables de trouver quelqu’un tenant un poste officiel à Vichy!

      A côté, les petites trahisons de Sarkozy font en effet pales figures!!

    • Malbrouck dit :

      Éva Joly est authentique, vraie : c’est ça qui me touche chez elle ! C’est pas une professionnelle de la politique ? Et bien tant mieux !

    • Pat dit :

      Pistes wikipédiennes :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Sarkozy#1993_-_1997_:_premi.C3.A8res_responsabilit.C3.A9s_gouvernementales_et_.C2.AB_travers.C3.A9e_du_d.C3.A9sert_.C2.BB

      1/avant 1995 : lois majeures (comptes publics) et privatisations (SEITA, Imprimerie Nationale), et quelques autres paris sur l’avenir européen.

      2/ Disgrâce suite à son retournement de veste, fort peu probant pour sa carrière, alors qu’il fut une sorte de “fils prodigue” pour les Chirac, me semble-t-il.

      3/ Extrait –> “Pendant l’été 1995, sous le pseudonyme « Mazarin », il publie dans le journal Les Échos une série de lettres intitulées « Les Lettres de mon château » présentées comme la correspondance fictive de Jacques Chirac avec diverses personnalités du monde politique. Il a attendu 2004 pour reconnaître publiquement qu’il était l’auteur de ces articles (note 21 : http://www.liberation.fr/medias/01012299387-sarkozy-et-les-medias-leurre-de-verite)”

      Un petit complément pioché au hasard avec Google : http://www.acrimed.org/article2592.html.

      NS se prend-il pour Jules Mazarin ou se rêve-t-il fils spirituel de F. Mitterrand ? Les deux, ou un 3e peut-être, en se rasant le matin, devant son beau miroir. On boucle là, mais il doit bien y avoir des éléments complémentaires dans ce petit bouquin-là http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/24812

    • Guy dit :

      HR le compteur bloqué sur Mitterrand…

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis