Trente ans et des poussières

Giscardisé

Tout le monde l’a noté hier…

(…)

Le slogan “la France forte” a déjà été utilisé.

Notamment par Valéry Giscard d’Estaing entre les deux tours en 1981

Ce remake a donné des idées à jacktheforger

 

Avouez que le mélange Giscard/Sarkozy a un effet saisissant…

 

Alors, poussant la logique jusqu’au bout, jack a même osé anticiper le “au revoir” final…

 

À suivre…

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (58)

    > Déposer une réclamation
    • Timothé dit :

      Je trouve que le mélange Giscard/Sarkozy a des airs de Louis de Funès…

    • Clément Salviani dit :

      Louis de Funès est dans la place.

    • Clément Salviani dit :

      Mince, j’ai été légèrement devancé.

    • Noldesca dit :

      De Funès oui, et un côté Elkabbach aussi.

    • El Fredo dit :

      Extraordinaire la fusion Giskozy, Louis de Funès en effet.

    • Galahad dit :

      Après sa déclaration à la toujours sublime Laurence Ferrari, on attendait une mise à mort exemplaire du candidat Sarkozy, la médiasphère chauffée à blanc, les éditocrates sonnant l’hallali, un tsunami de drôlerie et de férocité déferlant sur les tristes rives de ce qui reste de la Sarkozie !
      Las, force est de constater qu’hors un parallèle foireux avec Giscard dont il est l’exact opposé, pas grand-chose à grignoter ..
      Ah bien sûr, si Sarko avait pu déclarer au Guardian son indéfectible amour pour la finance ou annoncer au monde stupéfait qu’il n’y avait plus de communistes en France, là, il y aurait eu du grain à moudre, là, leur transcendante ironie aurait pu s’exprimer, là c’était le retour tant espéré de 1789,
      mais non, rien, Sarko a complètement oublié de déclarer ce genre de fadaises, il est décidément décevant.

    • Jean-Marc dit :

      Ce n’est pas nouveau. C’est Merkel qui passait à son mari des dvd de Louis de Funès pour se moquer de Sarkozy.

    • Louis de Funès, oui. Mais aussi (le regard) un air de Pierre Lescure, si si !

      Excellent montage en tout cas, je vais le mettre sur mon blog.

    • NK dit :

      Il paraît que dans ses “Mémoires”, Giscard raconte qu’il voulait tout le temps se faire psychanalyser… qu’il avait des crises d’angoisse… qu’il était obligé de quitter le Conseil des Ministres pour se faire administrer des piqûres de calmants…

      Avant d’évoquer une “France forte”, voilà au moins un bonhomme qui (re)connaissait ses faiblesses…

      Et puis à son actif, lui au moins, il a fait “Vulcania” !

    • MIP dit :

      Aaaaaaah De Funès !!!

    • Malbrouck dit :

      L’exemple du capitaine qui quitte le navire a été fort mal choisi en raison de la récente actualité relative à Costa Croisière ! Je le trouve déjà fort usé par le pouvoir ce Sarkozy et je me demande jusqu’où il a réellement envie de regagner ! Jusqu’où ce n’est pas une candidature de témoignage garantissant presque l’alternance ? De ce point de vue il a bien fait de choisir le slogan très prometteur de Giscard ! J’imagine bien une réunion de communicants en train de plancher sur une campagne garantissant une défaite tant ce peuple si versatile et imprévisible risquerait de faire échouer une telle entreprise ! L’idée m’amuse :-)

    • MImy Rumiz dit :

      cyp8

    • NK dit :

      Bien vu, Malbrouck.
      C’est vrai que la comparaison semble anticiper sa défaite pour construire l’image du chef providentiel qu’on aurait tragiquement, stupidement, empêché d’accomplir sa Mission… C’est sans doute plus vendeur pour la fameuse reconversion dans le privé… Ça fait plus “winner”, paradoxalement. Et puis ça mange pas de pain, on sait jamais…

    • As dit :

      Moi j’aimerai bien qu’on arrête de comparer De Funès à Sarkozy.

      C’est totalement insultant pour les fans de l’acteur. Il n’était pas que la somme de tous les tics dont on aime affubler Sarko.

      Et je trouve que les éditocrates s’éclatent plus sur une entrée en campagne assez classique qu’à commenter les retournements de veste idéologique de “celui qui n’aime pas la finance”.

      C’est quand même plus marquant que le concours de la meilleure blague sur Nicolas Sarko d’Estaing (dont le seul point commun sera une éventuelle non réélection comme le point commun de Mitterrand et de Chirac aura été d’avoir été réélu)

      Sinon, entre les roulades dans la merde de Vanneste et les clins d’oeil de Hollande (fervent admirateur de Blair…Ahaha!) à la City, quand est-ce que nos éditocrates parlent du problème des emplois, du pouvoir d’achat, du “sentiment” d’insécurité et de la précarité galopante?
      Je suis têtue mais lire tous les jours le même concours de petites phrases au détriment du reste, c’est juste déprimant.
      J’ai un peu l’impression de 2 planètes qui se cotoient mais ne se touchent jamais.

      Allo Houston? on a un problème.

    • quel importance ? dit :

      Mon Guytou,

      Il serait intéressant de noter que là ou VGE nous montrait la France NS nous montre la mer !

      La mer c’est un peu comme le désert ! Il n’y a rien !

      Et donc ce que dit réellement cette affiche c’est que NS ne sait pas ou est la France forte !

      Un troll…
      Toi même tu sais :
      Ceci n’est pas mon adresse ip
      je ne connais pas cette adresse internet…

    • Malbrouck dit :

      Tout est paradoxe et même s’il ne faut pas vendre la peau de l’ours…je me pose déjà la question des législatives avec une probable majorité socialiste qui nous donnera à vivre pour la première fois sous un régime socialiste “total” si j’ose dire ! La présidence, le parlement, les collectivités, les villes…ça fait un peu beaucoup non ? :-)
      Que Hollande ait choisi pour thème la jeunesse (ou l’avenir) pour son quinquennat c’est plutôt plaisant mais il serait bien inspiré de profiter d’une telle occasion historique en matière de pouvoir “total” pour transformer le système institutionnel de fond en comble : faire disparaitre les départements, repenser les communes etc…
      La fenêtre de tir rêvé pour tout président possédant tel pouvoir ! Un beau défi démocratique pour un socialiste que de faire ENFIN valser les féodalités couteuses et ruineuses :-) Oui tout est paradoxe !

    • Noldesca dit :

      Sarkozy en 2007 copiait Mitterrand 1981 pour son affiche. En 2012 il récidive et copie l’affiche de 1988. Si Hollande nous refait vraiment Mitterrand 1981 il faudra se poser des questions sur le manque d’inspiration des communicants politiques : https://p.twimg.com/AlxJcczCQAAZ776.jpg

    • loïc dit :

      Déjà que le pauvre avait la voix de Jean Lefevre. Si maintenant il a en plus le physique de De funes…

      Sinon, je crois que tout le monde c’est planté, son vrai slogan c’est en fait :
      Ich bin Frankfurt

    • As dit :

      Tatata!

      Il n’y a pas rien dans la mer. Il y a tout au contraire.
      Il y a la vie, la mort, l’éphémère et l’éternité.

      Source de tout et mystère en soi: Maternante et destructrice. Aimante et haissable.

      “« La voix de la mer parle à l’âme. Le contact de la mer est sensuel, et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. »

      Kate Chopin (dont je vous recommande la lecture de “L’éveil”).

      Ce n’est pas une affiche électorale qui salira la profonde crainte/admiration qu’on doit porter à la mer même plate.

    • Thess dit :

      Attention attention accrochez vous, la jolie prise de vue marine derrière Sarkozy nous vient de… Grèce. Eh oui, c’est la mer Egée !!! PIB = -40%. Après ça, tous les futurs fails des communicants nous paraîtront bien fades et sans saveur.

      http://www.numerama.com/magazine/21695-la-france-forte-de-nicolas-sarkozy-est-en-fait-grecque.html

    • jano_31100 dit :

      Une Francfort livrée par Angela ?

    • Malbrouck dit :

      Si l’arrière plan est en Grèce ça vient conforter ma blague sur le projet de défaite ! Ils auraient pu faire l’effort de plutôt choisir le lieu précis où a échoué le navire de croisière au prix où on les paye :-)
      C’est pas mal ce que As a écrit au sujet de la mer ;-)

    • Malbrouck dit :

      On a bien un dessinateur qui ne manquera pas de foutre le paquebot qui coule en arrière plan en rajoutant une belle casquette de capitaine à Sarko : ça ne va pas louper :-)

    • Malbrouck dit :

      Je vois que nous y sommes déjà Phil :-)

    • As dit :

      Malbrouck
      “La mer est la seule maîtresse que je tolérerai auprès de mon époux”.
      Cela fait partie des 10 commandements à l’usage des femmes de ma tribu.
      Tu comprendras que, pour mon amour propre, je ne peux laisser piétiner la seule que je ne peux jalouser.
      Réduire la mer à la notion de vide, c’est nier son pouvoir sur les hommes, bien plus grand que tous les mirages des femmes.

      Après cette aimable digression, je m’interroge quand même sur la force de frappe du candidat Sarkozy. Il est doué le bougre et il nous l’a déjà prouvé.
      Nul en président c’est un compétiteur formidable qui se sublime dans l’adversité. J’ai beau le détester cordialement, je l’ai cru 100 fois mort et 100 fois, il m’a balancé sa renaissance à la figure.
      Il a beau être entouré de gros nullos comme Morano ou Douillet, je me méfie du bestiau. Si en plus Hollande continue dans la boulette de compétition…
      Et toujours rien sur les vrais emmerdes qui s’accumulent sur le bas de la porte.

    • Pat dit :

      L’affiche “Au revoir” est top et… effectivement terrifik.

      Elle me rappelle quelques hypothèses sur les paris lancés avant l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa.

      Jusqu’où le PS est-il prêt à aller pour préserver une “bonne relation” avec NSdNB et ses affidés financiaro-barreauesque ?
      Si deal il y a, quelle pourrait être la nature de ces zypothétiques petits zarrangements entre amis de la gente politique ?

      A ce sujet, je vous suggère de lire le commentaire de “Akoibon 16 février 2012 à 08h33 ” en fin de réclamations du billet d’hier…

    • bouyer emilie dit :

      La mer de l’affiche est la mer Egée en Grèce…La boulette!

    • verbatim dit :

      Aujourd’hui dans une fromagerie.

      C’est amusant, il a commencé par dire “c’est pas facile d’être candidat, ça ne va pas de soi d’être candidat, il n’y a pas de candidat de droit divin, moi j’ai réfléchi avant d’être candidat, être candidat c’est quelque chose d’important, bien sûr aussi pour la France, mais surtout pour… (et là, un déclic dans le cerveau : mince, mais c’est vrai, on me reproche mon narcissisme, mon égotisme) alors il y a des candidats normaux, chacun est un candidat normal, il y en a un un peu plus normal que les autres (???), et voilà, et on n’est pas obligé de dire du mal (???)”

    • verbatim dit :

      Alors là moi je dis : “meuh !”

    • lovely dit :

      VGE a dragué Lady Di, Sarko est marié à Carla Bruni, les deux sont des frimeurs.

    • Malbrouck dit :

      As,

      Je partage ton point de vue et même si je blague à propos de sa candidature je ne sous-estime pas la capacité de rebond du bestiau :-)
      Tout comme toi j’attends surtout du candidat de l’alternance des propositions concrètes en matière de pouvoir d’achat pour pouvoir contrebalancer la nécessité de rigueur budgétaire qui s’imposera à toute gouvernance !

    • little big horn dit :

      Au revoir,Président…on aura l’impression d’avoir gagné au loto!

    • Pat dit :

      Lovely, pensez-vous que Sarkozy va bientôt entrer à l”Académie Française ?

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      La France forte, ça consiste à embrigader les enfants dès la maternelle et à leur apprendre à agiter leur petit drapeau sur ordre de l’UMP. Les Jeunesses Sarkozyennes en somme.

      http://www.liberation.fr/politiques/01012389944-des-parents-crient-a-la-manipulation-apres-un-deplacement-de-sarkozy

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Jean-Luc Godard : “Les Grecs nous ont donné la logique. Nous avons une dette envers eux pour ça. C’est Aristote qui l’a apportée avec le fameux “donc”. Comme lorsque nous disons : “Tu ne m’aimes plus, donc…” Ou encore : “Je t’ai surprise au lit avec un autre homme, donc…” Si chaque fois que nous utilisons le mot “donc” nous devions payer 10 euros à la Grèce, la crise serait terminée du jour au lendemain et les Grecs n’auraient pas à vendre le Parthénon aux Allemands. Chaque fois qu’Angela Merkel dit aux Grecs : “Nous vous avons prêté tout cet argent, donc vous devez nous rembourser avec les intérêts”, elle devrait d’abord leur payer des droits d’auteur.”

      Et l’Allemagne pourrait aussi faire un geste en ce qui concerne cette dette-là :
      http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120214.OBS1352/grece-une-vielle-dette-nazie-qui-fait-tache.html

      En attendant :
      http://www.liberation.fr/economie/01012390366-la-grece-est-revenue-au-moyen-age

      L’affiche de campagne de Sarkozy est-elle la preuve que la France a d’ores et déjà racheté la mer Egée aux Grecs ?

    • Phildepalma dit :

      Apparemment le fond de mer est celle de Grèce. Etonnant, pour une agence de communication de prendre une simple image dans une banque plutôt que de créer spécifiquement une photo pour cette campagne (vue les prix des prestations). Cela aurait pu amoindrir quelques polémiques sur ce point.
      Parole de graphiste

    • Malbrouck dit :

      Je n’attends pas non plus du blabla avec des poings levés contre la finance ! La finance est aux commandes et elle fait ce qu’elle veut jusqu’à nouvel ordre ne vous en déplaise ! Négocier et faire avec pour bien entendu la niquer en traitre à la première occasion ! Ça se combat en traitre et à la déloyale la finance !!
      On n’annonce pas une guerre à la finance : c’est suicidaire et débile !
      On attend d’abord d’être élu et on déclare (en pleine nuit si possible)l’état d’urgence avec interdiction à quiconque de quitter le territoire avec coupure des réseaux internet et touti quanti ! :-) Que personne ne bouge !
      Nationalisation de toutes les banques, gel de tous les avoirs, mise sous tutelle de toutes les grosses fortunes et y compris les enfoirés de petits épargnants ça leur fera les pieds d’avoir voté Sarko en 2007 ! Annexion de la Suisse en 24h !
      Ma caricature vaut celle de ceux qui agitent leurs petits poings contre la finance en lui annonçant la guerre :-)
      Autrement dit j’ai une admiration incroyable pour Mélenchon mais quand je lis ses militants qui eux sont persuadés de leur fameuse révolution à la noix ça a le don de m’exaspérer ! S’attaquer à la finance zérma et pourquoi pas déclarer la guerre à la Chine pendant que nous y sommes ? :-)

    • Malbrouck dit :

      As,

      Il est drôlement en forme notre macchabée :-)
      (son premier meeting c’est déjà quelque chose)

    • Malbrouck dit :

      France forte contre France faible voilà le résumé de son meeting tonitruant ! Les mini-sketchs de Hollande aussi sympathiques soient ils n’y suffiront pas : tant mieux si ce diable de Sarkozy, sorti de sa boite, oblige enfin la gauche à faire des propositions concrètes ! Les socialos arrogants en seront pour leurs frais ! :-)

    • iban dit :

      et toujours personne pour parler corruption…

    • As dit :

      Ou pour parler du cumul des mandats, de la nécessaire cure d’austérité y compris dans le nombre de nos élus et leurs défraiements. Couper dans les baronnies à droite comme à gauche…
      Rien.
      Le régime, c’est pour les pauvres, ça se comprend, ils ont l’habitude.
      Mais bon je ne suis “qu’une infâme populiste marquée du sceau de la démagogie”(dixit mon élu en costume sur mesure et avec chauffeur fougueux pour la berline). Vilaine, je suis.

    • V. dit :

      D’accord avec AS (11h00). A propos du virage à 180° du candidat PS, morceaux choisis :

      “He said he was not “aggressive”, nor seen in France as very leftwing, and his drive to regulate finance was no more than Barack Obama’s keynote speech to Congress. “You could say Obama and I have the same advisers.” He said his stance on further regulation for the financial sector was in line with “public opinion” in Europe and was similar to all other French presidential contenders, including the rightwing Nicolas Sarkozy.”

      “he named the “world of finance” as his main “adversary”, it was an example of the broad, anti-banker campaign-rhetoric of all French presidential candidates, including those on the right.”

      “the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear.” (“La gauche a été au gouvernement pendant 15 ans durant lesquels nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a pas de grande peur à avoir.” François HOLLANDE)

      http://www.guardian.co.uk/world/2012/feb/13/francoise-holland-uk-city-london%20http://www.guardian.co.uk/world/2012/feb/13/francoise-holland-uk-city-london

      Magnifique retournement de veste de la part de “Cet adversaire, c’est le monde de la finance.”

      Quant aux autres socialistes, ils soulignent aussi ses erreurs (http://leplus.nouvelobs.com/contribution/322460-du-bourget-au-guardian-les-louvoiements-du-candidat-cameleon-hollande.html)

      Pas sûr que le 21 avril soit à l’envers…

    • Pat dit :

      FPLL, notre dette envers les grecs, outre les syllogismes d’Aristote, concerne également la caverne de Platon et l’arbre d’Hippocrate, non ? Une dette en forme de triple A…

    • Malbrouck dit :

      Je suis souvent en accord avec As pour pester contre nos élites souvent à coté des vrais problèmes !
      Ceci dit je ne porte aucun intérêt à de fausses chimères consistant à verser dans de la posture antilibérale et désignant les riches comme l’ennemi juré !
      Un Hollande qui cherche à rassurer les marchés ça ne me dérangerait pas si par ailleurs il proposait une solution de pouvoir d’achat en direction des salariés ! On pourrait alors accepter ce double langage dans le fond !
      Et c’est maintenant que le débat va commencer à m’agacer : entre ceux qui attendent un propos marxiste qui n’a ni queue ni tête et ceux qui de fil en aiguille, mine de rien, s’apprêtent comme en 2007 à me vendre un Bayrou supposé plus honnête et j’en passe ! Oui je vois venir le truc habituel : le fameux croisement des courbes entre les deux premiers et une remontée soudaine du Bayrou avec pour apothéose finale la réélection de Sarkozy !
      Un éternel remake avec les mêmes prétextes à l’horizon !!

    • Malbrouck dit :

      Pourquoi c’est rageant et agaçant ? Mais parce que sous prétexte faussement marxiste les fourbes de citoyens se trouvent des excuses invraisemblables pour aller voter à droite !
      S’ils étaient marxistes ils me mettraient Mélenchon à 51% dès le premier tour et on n’en parlerait plus !!! C’est un monde quand même cette fourberie ! Ils sont autant marxistes que je suis Reine d’Angleterre ! Oui les amis on va commencer à un peu s’engueuler quand même ! :-)

    • Malbrouck dit :

      Iban,

      Et c’est certainement pas à des électeurs authentiques du Modem que j’en veux : comprenons nous bien ;-)
      Ceux qui par tout temps ne jure que par Bayrou je les respecte dans leur choix et heureusement !
      Je m’en prends à ceux qui vont aller chercher des poux dans la tête de Hollande sous prétexte qu’il ne soit pas assez à gauche et qui du coup ne trouvent pas mieux que d’aller voter plutôt à droite !
      Je veux percer cette incohérence qui perdure : quelle est donc cette mécanique ?

    • bon, ça c'est fait dit :

      Sarkozy, 11h30 : “pour faire campagne on n’est pas obligé de dire du mal, hein ?”

      Sarkozy, 21h15 : “Hollande ment matin et soir”

    • non détourné dit :

      Ho, l’affreux détournement :

      http://pythacli.chez-alice.fr/recent16/vichy6.jpg

    • As dit :

      Pourquoi?
      Parce quand les mains tremblent de colère, le cerveau ne fonctionne plus.
      Et je me vois mal les en blâmer.
      A force de mensonges et d’abandons, je crois qu’ils veulent simplement “blesser” ceux qui les ont trahis.
      Je connais pas mal de gens qui ont toujours votés à gauche mais qui me parlent maintenant du FN. Ils ne sont pas dupes de son programme, ne sont ni racistes, ni fachos. Ni plus cons ou ignorants, ils n’ont qu’une envie: faire que les élus chient dans leurs frocs. Qu’ils ressentent un instant, cette sensation de vertige face au vide.
      Ce sentiment de perdition qu’ils ressentent face au chomage, à la précarité.
      Je crois en fait qu’ils ne veulent pas crever tous seuls.

    • MOUARF !!! dit :

      “Regrettez-vous une action entreprise par votre mari au cours des cinq dernières années?

      – Je ne m’y connais pas tellement mais franchement, je trouve qu’il a tout bien fait.

      – Soutenez-vous ces propositions d’organiser des référendums?

      – Là encore, je ne m’y connais pas. Généralement, je trouve que ses idées sont fabuleuses.”

      http://www.20minutes.fr/presidentielle/881445-carla-bruni-sarkozy-je-cote-mari-100

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      @ non détourné

      + 100

    • Malbrouck dit :

      Oui As c’est malheureusement la réalité : tu as l’art de la synthèse :-)
      Et c’est conscient de cette réalité qu’il faut continuer à exiger du candidat socialiste des réponses au regard des difficultés concrètes que vivent les français !
      En toutes circonstances je vote à gauche mais ça ne m’empêche pas d’être utilement critique à l’égard du candidat Hollande !
      Je n’attends pas de lui qu’il se transforme en Mélenchon mais qu’il propose dans le cadre social démocrate qui est le sien, une réponse concrète pour le pouvoir d’achat des 67% de salariés à moins de 2000 euros net !
      Sa réforme fiscale doit servir à quelque chose de visible, de perceptible, de compréhensible en matière de justice sociale et je ne vois pas d’autre solution qu’une redistribution sous la forme d’une refonte complète de la prime pour l’emploi !
      Si moi citoyen de la base je sais l’écrire faudra qu’on m’explique pourquoi ce Hollande est muet comme une carpe sur cette question centrale et majeure !
      Il commence à me gonfler avec ses 60000 postes dans l’enseignement : ça va on a entendu, merci de porter maintenant intérêt à LA MASSE bon sang !!!
      On va bientôt être obligés de remercier Sarkozy d’obliger Hollande à sortir du bois : c’est d’un pénible ces politicards !

    • Patrice Guyot dit :

      Une modeste contribution… J’essaierai de faire mieux dans les prochains jours !

      http://img71.xooimage.com/files/4/2/5/affiche-1-31a80ce.jpg

      Autrement j’ai un QG de resistance a Saigon :

      http://le-pg-express.xooit.fr/t1567-Saigon-2012-Photos-5-Le-Bouchon-de-Saigon.htm

      PG

    • Malbrouck dit :

      Un treizième mois pour les salariés appauvris c’est pas sorcier comme mesure ! Surtout lorsque je songe non sans cynisme à la manière dont le système est capable de récupérer par un autre biais la mise ! Ils ne sont ni socialistes, ni pragmatiques, ni cyniques, ni baratineurs, ni rien ! Ils sont là pour rien en somme ! ;-)
      Le treizième mois Hollande : j’aurais même le toupet mégalomane d’associer mon nom à la mesure !
      Quel ahuri avec son contrat de génération qui n’évoque rien de concret dans le panier de la ménagère ! Ils le font exprès : on ne me fera pas croire que des énarques soient à ce point à l’ouest !!

    • hollandgirl dit :

      il m’a faite rire

      “Donc, Nicolas Sarkozy est entré en campagne. Pas un peu. Beaucoup. A Annecy, il a fustigé les élites françaises. Fallait y penser. Si tout va mal, c’est la faute des élites. Ok, ben virons les élites alors. On commence par qui ? Par une question ?

      Le président de la république fait-il partie des élites ? Ben non, concon, puisqu’il les dénonce ! C’est pas fort ça, de café et de rutabaga ? C’est très fort ! C’est trop fort ! Le président qui dénonce les élites n’en fait pas partie puisqu’il les dénonce ! S’il en faisait partie, il les dénoncerait pas, concon ! C’est y pas simple ? Oh yesssssssssss…”

      http://www.rtl.fr/blog/aphatie/les-elites-les-referendum-la-finance-17-02-7743902278

      et je remonte vous lire

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis