Air

Nicolas Sarkozy : les mains vides

J’ai écouté et regardé avec beaucoup d’intérêt Nicolas Sarkozy hier, à Bordeaux…

(…)

J’ai expliqué ailleurs comment j’avais ressenti, au fond, ce discours.

Un discours que je n’hésite pas à qualifier d’épure du sarkozysme, tant le président sortant y a fait entrer, en force, tout ce qui constitue la matrice et l’ordinaire, parfois brutal, de son quinquennat.

Pourtant, il y a comme quelque chose qui ne va pas.

Si l’on compare avec 2007, la fameuse “conquête”, le ressort, les ressorts a/ont l’air cassé(s).

D’abord, parce qu’il est très difficile d’être le sortant.

Partout, ou presque, les sortants sont évincés en cette période de crise.

Par ailleurs, l’histoire politique française récente nous enseigne qu’aucun président sortant occupant réellement le pouvoir n’a été réélu.

Giscard battu en 1981 ; mais aussi le Mitterrand de 1988 et le Chirac de 2002 qui venaient tous deux de cohabitations au cours desquelles ils avaient laissé le gouvernement et la majorité législative à leurs opposants.

Mais il y a autre chose.

Un climat, une ambiance qui donnent l’impression que le sortant n’y est plus vraiment.

Bien sûr, il y a les sondages. Mais j’ai appris à m’en défier comme de poisons.

Je ne savais pas vraiment comment expliquer ce sentiment.

Cette impression d’un vide quelque part ; d’un manque dans la partition jouée et surtout répétée par le candidat

Et puis, un mail est tombé dans ma boîte.

Un mail du copain jacktheforger.

En pièce jointe, il y avait, comme souvent, une image qui, par miracle, dit ce que je ne sais pas expliquer (alors que je ne demande jamais rien à Jack).

Avec humour et fond.

 

C’est ça Jack.

Nicolas Sarkozy rejoue la même rengaine qu’en 2006/2007.

Mais cette fois, c’est comme s’il n’avait rien dans les mains, qu’il mimait sa campagne gagnante mais qu’il “jouait” désormais dans le vide

 

Post scriptum

Jack a bien dessiné ce que je ressens.

Mais il va de soi que nous pouvons nous tromper.

Imaginez, en effet, que Marine Le Pen n’ait pas ses 500 signatures.

C’est une tout autre élection qui pourrait alors commencer.

Be Sociable, Share!

    , , , ,

    RÉCLAMATIONS (39)

    > Déposer une réclamation
    • Pat dit :

      Imaginer ? De l’image-in-nation ?

      It’s just an illusion…
      http://www.dailymotion.com/video/x8jtt_imagination-just-an-illusion_music

    • vinceakadiego dit :

      Moment frappant dans ce meeting sans magie : quand il demande, tel Balladur éliminé au 1er tour, au public d’arrêter de scander son nom, pour ne pas perdre le fil.

    • Pauline dit :

      C’est EXACTEMENT ce que je ressens : un vide, un “truc” qui ne va pas dans sa campagne.
      Même le regard de Nicolas Sarkozy semble avoir perdu en intensité : la rage de vaincre de 2007 semble loin.

    • antennerelais dit :

      Sa façon de lire ses discours sans à peine lever les yeux de ses feuilles est assez frappante…

    • Yve dit :

      J’écoute en tweetant le discours brillant de François Hollande à Dijon, hier.
      Et même sans regarder totalement Sarkozy en meeting , j’ai un sentiment similaire au vôtre Guy. Ses discours en 2007 annonçaient bien ce qu’il a fait de la France.

    • Pat dit :

      Magie, intensité, rage de vaincre…

      Ce vocabulaire m’étonne autant que les certitudes lues ici ou là. Je ne crois pas un instant à un quelconque renoncement de N. Sarkozy. Avec ou sans M. le Pen, lui et son équipe vont s’acharner sur des enjeux qui ne sont pas ceux des électeurs non encartés. Buisson, Guéant, Gaino et autres porte-flingues dans les coulisses – ceux qui sont d’autant plus actifs en coulisses qu’ils sont muets dans les médias…

    • Dibe dit :

      Assez d’accord
      mais je me concentre sur ” si Marine n’avait pas les 500 signatures ”
      à ma connaissance aucun sondage sur le sujet rendu publique

      Cette fois ça me donne envie de reprendre la phrase fétiche de Anne Roumanoff…ma préférée des sorties de sciences po

    • Trust dit :

      Sarkozy brasse tellement d’air qu’il est devenu champion d’Air Guitare. A mon avis, il peut alimenter un champ d’éolienne (avec l’aide de la girouette Eric Besson, entre autres) et fabriquer de l’électricité. Regardez : il fabrique de l’électricité grâce à des andouilles http://www.wat.tv/video/morandini-zap-il-fabrique-4sjcf_2exyv_.html

    • poisson dit :

      On est dans une situation atypique.
      Les statistiques, on les utilisent pour confirmer les intuitions, mais si l’intuition s’est trompé, on s’aperçoit après coup soit qu’elles ne servaient à rien pour la démonstration d’un truc flagrant, soit qu’on a choisi la moins pertinente des données chiffrées, aveuglé par l’intuition.
      Établir des lois sur les élections… me semble “léger” à partir de quelques dizaines maximum de données et en alambiquant grâce avec la cohabitation.

      La situation est atypique car on n’a jamais atteint ce stade élevé dans l’utilisation des armes de la communication, même si tous les dirigeants de toutes les époques, même Charlemagne, ont fait dans la communication pour asseoir leur pouvoir. C’était des méthodes empiriques et artisanales.
      Je trouve que Sarkozy teste les armes de la communication à l’état pur, c’est tout. Le contenu, peu importe puisqu’il n’a tenu aucun des contenus de sa première campagne.
      De l’air-guitar si on veut, c’est vrai que cela ne présume pas de son succès..

    • Mad-Dog dit :

      “Imaginez, en effet, que Marine Le Pen n’ait pas ses 500 signatures.

      C’est une tout autre élection qui pourrait alors commencer.”

      Au premier tour, certes.

      Et alors ?

      Le second tour serait exactement le même.

    • Trust dit :

      Ça ressemble à un baroud d’honneur. Il abat ses dernières cartes. Ce qui peut encore le sauver, c’est un conflit international, une guerre ou un attentat qui lui permettront d’apparaître comme un leader charismatique et fort.

    • Pimprenelle dit :

      il n’attend que ça ….quitte à “aider” un peu !

    • Pat dit :

      Ses dernières cartes ? Sceptique, je reste…

      Qu’en est-il de son ascendant actuel sur les bras armés du pouvoir autocratique, que sont la Place Beauvau et Bercy ?

    • little big horn dit :

      C’est vrai qu’il nous ressort la même chose qu’en 2007 et je me dis qu’il est soit très sûr de lui,soit complètement à côté de ses pompes!Les électeurs de Le pen se feront-ils “avoir” une seconde fois,j’en doute!

    • NK dit :

      Hélas, il lui reste encore du temps pour récupérer son banjo… et produire un show façon “Délivrance” (le film), même avec plein de doigts en moins… Surtout qu’en face, Hollande lui-même – dont la caravane n’en finit pas de brûler depuis 10 ans – n’a rien d’un Django Reinhardt…

      … Bref, “Rendez-vous au tas de sable” !

      http://www.youtube.com/watch?v=g_9NV_2Nhfs

    • Patrice Guyot dit :

      NKM, sors de ce corps !

      PG

    • NK dit :

      Dans le lien – illustration inattendue – que je propose plus haut, c’est pourtant Hollande / Richard Gotainer qui gagne…

    • Malbrouck dit :

      Cette campagne présidentielle c’est comme un poisson qu’on voudrait attraper et qui vous glisse entre les mains !
      Deux éléments contradictoires : le premier c’est un rejet du sarkozysme né d’une déception et le deuxième c’est l’élection probable et par défaut de François Hollande !
      Sarkozy s’accroche donc à ces thèmes de campagne de 2007 si, en cohérence, ces derniers sont l’objet de la fameuse déception !
      Une déception que personne n’a su m’expliquer dans le détail et tout comme Sarkozy et son équipe j’imagine que les français ne peuvent donc être déçus que par des promesses droitières non tenues ! Oui ou zut ?
      Retenons en gros le “travailler plus pour gagner plus” assorti de la promesse d’une préférence nationale supposée bouter hors de France les assistés dont je ne vous dresserais pas le portrait-robot dessiné par l’UMP !
      Si cette déception est une réalité on peut quand même s’interroger et s’inquiéter sur la probable victoire à la Pyrrhus d’un François Hollande qui n’a pas pour objectif de répondre à cette déception si elle s’avère juste ! Oui ou zut ?
      Une fois ce tableau dressé je peux donc mieux comprendre la stratégie jusqu’au-boutiste de désespoir d’un Sarkozy condamné à rejouer le même refrain sur ses promesses non tenues et qui face à la déception promet à nouveau qu’il les tiendra avec bien plus de volonté politique droitière ! (je lui conseillerai presque de laisser planer l’idée d’une Le Pen premier ministre d’ailleurs si on se voulait démocrate et cohérent jusqu’au bout)
      Ce que je sais c’est que François Hollande aura fort à faire pour gouverner par défaut cette France sérieusement abimée !
      Ce qui me chagrine c’est qu’il risque d’être élu sans une adhésion quelconque, et uniquement grâce au rejet du Sarkozysme sanctionné pour n’avoir pas osé faire du Le Pen ! Moi ça m’embête sérieusement et ça ne me dit rien de bon pour l’avenir (victoire ou pas victoire)!
      Quelle horreur si telle est la réalité non ?

    • Malbrouck dit :

      Alors bien sur, en fonction de cette analyse là, si la déception est bien celle là, je veux bien croire qu’un Sarkozy se démène avec son équipe pour barrer la route des signatures à MLP quitte à promettre aux français de la nommer premier ministre si besoin nationaliste s’en ressentait !
      Le plus important en démocratie c’est d’essayer de savoir où se situe la majorité dans la RÉALITÉ !
      En attendant Godot, je vais faire mine, comme bien d’autres hurluberlus, de croire que la majorité est devenue Mélenchoniste par un coup de baguette magique ! Je reconnais que c’est tellement plus rassurant :-)

    • Malbrouck dit :

      Autrement dit j’ai à remercier secrètement mes adversaires Sarkozy et MLP pour n’avoir pas cédé tous deux à la tentation d’un pacte politique qui aurait pu sceller le sort funeste de la France si par malheur ces deux là avaient tenu compte une seule seconde de la maudite démocratie et du désir majoritaire ! N’en répétez rien à personne et apprêtons nous plutôt à fêter la victoire socialiste ! Évidemment !

    • Opinion Ouais dit :

      La déception c’est petu-être aussi celle des électeurs de la droite républicaine relativement modérée qui ont voté Sarko en 2007 et ont été choqués par le bling-bling, la vulgarité, la mauvaise gestion des finances publiques (c’est rien de le dire !) et voient que le sarkozysme a consisté à faire venir à l’UMP des transfuges de l’extrême-droite non républicaine (Buisson, Peltier etc.). Ceux-là, les UMP modérés, vont s’abstenir (entre 2007 et 2012 c’est l’absention qui va surtout progresser)

      Et puis une partie des +65 ans pétainistes transcendentaux, séduits par Sarkozy en 2007, sont morts depuis

      À quand des sondages avec non plus le pourcentages des intentions exprimées, mais les intentions de vote en nombre d’électeurs (tant de millions pour Hollande, tant de millions pour Sarkozy etc), avec comparatif totaux 2007 / projections 2012, pour tenir compte de l’abstention.

      À quand la publication des données brutes non corrigées ?

    • Malbrouck dit :

      J’ai toujours douté de la déception liée au bling-bling puisque cet électorat n’est allé voter qu’en rêvant du bling-bling pour lui même !
      C’est les gens cultivés, plutôt bobo, qui sont choqués par la vulgarité du bling-bling : plutôt à gauche !
      Et je n’ai pas souvenir qu’une canicule ait emporté nos vieux pétainistes : ne les enterrons pas trop vite quand même :-)
      Ce qui me dérange en cas de victoire socialiste c’est cette illusion d’un désir populaire de gauche alors qu’on ne la devra qu’au rejet du sarkozysme (plus ou moins rationnel) !
      Ça fait 30 ans que le nonisme fait et défait les gouvernements : comment une société peut elle se construire sur cette base ?
      Le seul vote d’adhésion c’était Sarkozy en 2007 : pour ceux qui voudraient savoir ce que désire la majorité en confiance ! Je le garde à l’esprit et je m’interroge !

    • iban dit :

      Quant la symbolique s’invite
      Jeudi à Bayonne Sarkozy s’est fait hué,soit! mais savez vous que la place ou il subit son calvaire se nomme…place du pilori!.!

    • Akoibon dit :

      Malbrouck?
      Nous organisons régulièrement des diners ou les plus fins d’entre nous s’expriment sur un sujet qui leur tient à coeur.
      Nous serions heureux de t’entendre nous exposer tes analyses sur la politique française et honorés de ta présence.
      Bien à toi

    • NK dit :

      Où l’on voit que certaines familles continuent de bien éduquer leur marmaille, laquelle trouve toujours le moyen d’insulter bêtement plus sage que soi, sans dire de gros mot. Mais le respect de la bienséance ne dispense pas toujours du ridicule, surtout lorsqu’il trahit une telle agressivité. Ça passe peut-être “entre-soi”, mais beaucoup moins sur le Net. Bons dîners de cons à vous !

    • iban dit :

      que cela est bien dit nk!
      j’avais sorti ma batte,plus la peine je la range.

    • NK dit :

      S’il vous plaît, on enchaîne…

    • Malbrouck dit :

      NK

      Je ne le prends pas mal :-) L’invitation m’a fait sourire parce que je sais que je n’ai pas le talent d’un Jacques Villeret malheureusement !
      Ce genre d’attaque m’en apprend toujours très long sur ceux qui les commettent : bien souvent ils ne répondent jamais sur l’argumentaire ce qui me laisse penser que s’ils n’en supportent pas le contenu ils ne sentent pas suffisamment libres ou outillés pour le contester, le contredire, le balayer ! :-)

    • iban dit :

      Le spiegel vient de jeter un pavé dans la mare.Il y aurait un confrérie de neo-con en Europe
      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/y-a-t-il-un-front-anti-hollande-de-dirigeants-europeens_1089443.html
      comme c’est bizarre.

    • NK dit :

      Merci, Iban.

      Eh oui, Malbrouck !

      Pour ma part, j’enchaîne juste en HS pour faire écho à la très belle citation du jour (“Un jour, on aura besoin d’un visa pour passer du 31 décembre au 1er janvier.”), en invitant à relire la nouvelle de Marcel Aymé, intitulée “La Carte” (in “Le Passe-Muraille”).

      Bonne fin de weekend !

    • Malbrouck dit :

      ;-)

    • en passant dit :

      Je n’ai pas compris : c’était Marine Le Pen déguisée en homme à Bordeaux hier, ou bien Sarkozy avec une perruque blonde aujourd’hui à Marseille ?

    • 2514 dit :

      “C’est les gens cultivés, plutôt bobo, qui sont choqués par la vulgarité du bling-bling : plutôt à gauche !”
      j’adore cette phrase – que le mépris s’affiche ainsi laisse toujours rêveur..

    • Malbrouck dit :

      Je méprise qui ? Les bobo gaucho cultivés qui ont horreur du bling bling de droite ? Les électeurs des classes laborieuses qui eux rêvent autant du bling bling de droite que du bling bling de gauche ?
      Je ne méprise personne : je me moque de la nature humaine à laquelle j’appartiens !
      Et en effet je suis persuadé que les promoteurs de la critique du bling-bling sarkozyste depuis le Fouquets au Yacht de Boloré ne représentent en aucune manière la vision du peuple dans son ensemble ! C’est une critique de bourgeois installés et plutôt érudits !
      Sarkozy et sa Rollex est le président qui fut le plus en osmose et en harmonie avec le rêve des plus pauvres des banlieusards écoutant du rap !
      J’ai beau faire des efforts pour voir le monde en noir ou en blanc de manière manichéenne tel qu’on veut me le présenter mais je n’y parviens pas !
      Je m’intéresse beaucoup à l’absurde : c’est passionnant et que de rebondissements ! Désolé !

    • non centré dit :

      A partir de quel moment, en 2007, les sondages donnant Bayrou gagnant face à Sarkozy au second tour ont-ils commencé à être diffusés…
      Y en aura-t-il cette année ? (hum)
      Bayrou en rêve déjà, Sarkozy beaucoup moins. D’où la vraie/fausse question.

      Déjà ça :
      http://lci.tf1.fr/politique/2007-02/second-tour-bayrou-plus-fort-que-royal-sarkozy-4884377.html

    • Trust dit :

      @ iban “Une confrérie de néo-con” ? Ça me fait penser à “Il y a de plus en plus de cons chaque année. Mais cette année, j’ai l’impression que les cons de l’année prochaine sont déjà là”

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis