Anonymous

Argent sale : pourquoi un seul nom ?


Je me pose cette question depuis plusieurs jours…

(…)

Pourquoi dans tous les papiers qui concernent l’affaire dans laquelle l’élue écologiste Florence Lamblin est mise en cause, les autres personnes impliquées ne sont-elles pas citées ?

Soit on cite tout le monde, soit on ne cite personne, non ?

En tout cas pas une seule personne ?

Par exemple, si je prends cet article du Figaro, publié il y a quelques heures, je lis :

“Des interrogations portent notamment sur ces clients qui ont récupéré d’importantes sommes d’argent en liquide, de 100.000 à 400.000 euros, en échange de versements de comptes à comptes en Suisse. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés, dont Florence Lamblin, ex-maire adjointe EELV (Europe Écolgie-Les Verts) du XIIIe arrondissement à Paris. À ses côtés, d’autres personnes sont mises en cause, ‘toutes des cadres supérieurs ou des notables’, selon une source proche de l’enquête. Sur la liste des mis en examen pour ‘blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs’ figurent un marchand d’art, un avocat, un entrepreneur corse, un publicitaire, un ingénieur du son… À ce jour, sept cols blancs en quête de liquidité ont été identifiés mais d’autres arrestations pourraient suivre”.

Et il en va de même partout…

Pourquoi l’identité des autres mis en examen est-elle “protégée” ainsi, contrairement à celle de l’élue ?

Parce qu’elle est élue ?

Et qu’elle devait donc être encore plus exemplaire que les autres et n’a pas droit à la même présomption d’innocence ?

Parce qu’elle est connue ?

Je n’en avais jamais entendu parler avant ce week-end…

Si quelqu’un a la réponse à cette question, ou a vu passer quelque part des citations des noms des autres “notables” mis en cause, (à part les frères Elmaleh), je suis preneur.

Merci.

Be Sociable, Share!

    , ,

    RÉCLAMATIONS (20)

    > Déposer une réclamation
    • Js dit :

      Si je dis greenbashing en tant qu’EELV, je participe à la théorie du complot ? (en tout cas j’ai placé mon jeu de mot).
      Ah zut, j’ai dit “placé”

    • Guy dit :

      AH AH AH

    • bobcestmoi dit :

      j’ai posé la même question ce matin dans un commentaire
      et pour le moment je n’ai pas eu de réponse

    • As dit :

      Tout simplement parce qu’en termes d’images et d’impact, ça fait plus mousser que Mr Robert X, cadre supérieur d’une grande société d’assurances ou Madame Juliette Z chargée d’investissements dans une banque.

      EELV dont des membres sont au gouvernement, c’est quant même un calibre au dessus.
      EELV dont on connait les positions plutôt ouvertes sur le cannabis, aurait des élus impliqués dans le blanchiment d’argent lié à la drogue.

      Le terme cocasse, que j’adore utiliser, semble même un ton en dessous.
      C’est plus une perche à ce niveau, c’est un tronc d’arbre tendu aux médias avides de polémiques et de buzz (vite, vite, toujours plus vite).
      Avec en bonus, l’habituelle cohorte d’indignations politiques (usantes, usantes, toujours plus usantes).

      La présomption d’innocence est une notion philosophique, judiciaire mais pas sociale.

      Notre société ne peut aborder cette notion avec la même impartialité que la Justice ou les intellectuels.
      Notre société est humaine donc imparfaite et émotive (je m’inclus dedans en 1ere ligne).

      On peut le déplorer mais il serait naïf de croire que nous en sommes arrivés à raisonner comme les institutions que nous avons pourtant crées.
      Et quand ce sont les institutions qui déraillent en live avec le concept, cela en devient encore plus douloureux.
      J’ai été choqué par les propos du procureur sur les frêres Karabatic dans l’affaire des paris truqués. La présomption d’innoncence s’est prise une bonne tarte dans la tronche.
      On se serait cru au procés pendant le réquisitoire!

      Bref, rien de nouveau à l’ère du buzz et de l’image. Jeune à 9 h et déjà vieux à 20 h sans se soucier des traces de leur passage. De l’explosion de l’individu et de sa structure sociale.
      Une ritournelle sans fin qui nous vieillit tous prématurément avec un fond d’aigreur ou de désespoir parfois.

      C’est pas pour demain, la présomption d’innocence, la prudence ou le subtil mélange de gris.

      Ps: Reste un conseil pour la dame –> Qu’elle change d’avocat!
      Le voir exposer 3 versions différentes devant les caméras en moins de 24 heures…c’est comment dire euuuuh…foireux, pas crédible, suicidaire, pas professionnel DU TOUT.

    • Marc dit :

      C’est le monde l’envers !
      Au lieu de s’indigner qu’une élue adjointe à la mairie de Paris et de surplus responsable d’un parti “irresponsable”, mais faisant parti du gouvernement, est mise en examen pour blanchiment d’argent sale, vous vous étonnez qu’un quidam quelconque ne soit pas mentionné autant que cette dame ?
      Ces gens donneurs de leçons de gauche doivent être exemplaires, ils ont assez fait la morale à la droite.
      C’est comme le scandales des oeuvres d’art qui vont échapper à l’ISF pour faire plaisir aux amis et aux banquiers du PS ! Honteux…
      La république des copains et des coquins est à nouveau en place.

    • Marc dit :

      J’oubliais … sur Le Figaro:
      “Selon les informations de Paris Match, Florence Lamblin, l’élue écologiste mise en examen dans une affaire de blanchiment d’argent, est aussi actionnaire d’une société de vente en ligne de sex-toys écolo.”
      Bravo .. l’écologie mène à tout et surtout au fric !

    • Guy dit :

      Désolé Marc mais je ne comprends pas ce que vous me dites… Nous parlons d’autre chose là. Aucun rapport avec le scandale politique évoqué directement dans ma chronique d’Europe 1 dès lundi.

    • Veig dit :

      Par ailleurs, je crois que c’est Thomas Legrand qui faisait le même constat que vous hier matin sur France Inter: on balance à tout va sur Mme Lamblin et EELV, mais aucune autre des 19 personnes interpelées n’a été nommée, sauf paraît-il dans un quotidien parisien qui en aurait publié la liste…

    • Marc dit :

      J’avais compris ! Mais je voulais faire remarquer que beaucoup de gens de gauche essayent de minimiser cette affaire. En ce qui concerne les autres individus, je ne vois pas pourquoi on tait les noms, comme certains le font pour les agressions ! Bizarre.. à moins que…

    • Malbrouck dit :

      Rajoutons ce fait à ce qu’on peut appeler la crise du journalisme ! Le sensationnel prime sur la recherche d’information ou au moins sur le questionnement d’une information partielle devenant quasi partiale, seulement politicarde !
      Faire le buzz voilà le mot d’ordre général !
      Bien vu As ;-)
      Traiter du cas de Lamblin parce qu’elle est élue de la république c’est parfaitement logique, ça questionne forcément ce qui l’est moins c’est ne se limiter qu’à ça et s’en satisfaire !
      C’est ce journalisme là qui façonne les esprits et moi meme je me suis fait à l’idée d’une possible “affaire Lamblin” sans forcément porter intérêt à la question d’une bande organisée, d’un dossier complexe : le citoyen est formaté pour entendre la chanson évoquant le politique corrompu, le tous pourris etc…
      Seul cet élément retiendra attention puisqu’il nous est servi ainsi et puisque ça fait vendre, puisque ça plait !
      C’est d’autant plus troublant que les mêmes citoyens sont pourtant habitués à découvrir quelques mois plus tard que la personne incriminée n’avait finalement rien à voir ou un rôle mineur dans l’affaire ! Et comme d’habitude on s’en foutra puisque ce qui nous intéresse c’est d’être convaincu que tous les politiques sont pourris et corrompus !
      A croire qu’on y tient comme pour couvrir nos turpides, comme pour nous déresponsabiliser de tout ! Il y a de ça !
      Si on se mettait tous à respecter à la lettre la présomption d’innocence nous louperions l’acte thérapeutique consistant à se jeter sur l’os tant attendu y compris si par la suite on apprend que rien n’avait lieu d’être !
      Je prends acte que nous sommes ainsi faits ! (nous en général j’entends)
      Alors qui de l’œuf et de la poule, qui du journaliste ou du citoyen je n’en sais rien et ici l’intérêt c’est de savoir qu’il y a complicité, intérêts bien compris !
      La seule question c’est de savoir pourquoi et d’où vient cette culture de la nécessite d’un bouc émissaire et pourquoi “le politique” est le symbole préféré en matière de corruption ? D’où vient la réjouissance inconsciente qu’il existe corruption ?

    • Le Poux dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous, l’épicier.

      J’ajouterai que perso ce qui m’a choqué dans cette histoire que j’ai suivit succinctement…

      C’est quand les chaines de télé font des infographies pour expliquer:
      Alors le shit quitte le Maroc pour l’Espagne (étape 1)

      Puis va d’Espagne en France ou il est vendu (étape 2)

      l’argent va en suisse et en Espagne pour payer les trafiquants (étape 3)

      ça vous choque pas que les Marocains ne se fassent pas payer ?

      Sur toute les chaines de télés jamais l’argent ne retourne au Maroc !!!

      Oh !!! Sérieux les marocains font ça gratuitement ???

    • Zazie de Mars dit :

      Faut faire comme pour les partis politiques aux élections, si on en cite un faut tous les citer…

    • Langellier dit :

      Je me suis posée la même question que vous, Guy. Pour moi, il n’y a pas deux poids, deux mesures, soit on balance tout le monde, soit on la boucle. Mais pourquoi UNE femme ? Pourquoi UNE élue ? Justement EELV, donc de gauche ?
      Cela doit certainement arranger quelqu’un. Ou quelques-uns. Pendant que l’on parle d’elle, on ne parle peut-être pas de gens plus importants (oui, je sais, je suis un peu flinguée pour avoir trop travaillé sur l’affaire Seznec, mais quand même…)
      En tout cas, merci à l’épicier de poser les questions qui dérangent.

    • bob dit :

      - Peut être parce que c’est la seule pour laquelle on doit s’étonner, les autres sont gestionnaires de fortunes ou habitués des coups tordus ? ça donne de la consistance à l’info, c’est inhabituel, le blanchiment c’est habituel mais une élue piégée c’est “croustillant” pour ne pas dire ça fait le buzz, ceci dit il y en a peut être d’autres dans les 17 “complices” qui sont aussi buzzogènes ?

    • Malbrouck dit :

      Buzzogènes c’est déjà plus présentable que “buzzables” :-)

    • Charles dit :

      - Parce que les autres personnes mises en cause ne sont ni de gauche, ni écologistes?

      – Parce que les autres personnes mises en cause n’ont pas de lien avec la communauté israélite (le nettoyage parmi les policiers ayant “le nez antisémite” – cf une réplque de Claude Rich dans La Bûche- n’aurait pas été très bien fait à son arrivée par Manuel Valls)?

      – Parce que le Ministère de l’Intérieur qui a fait fuité l’info en a décidé ainsi?

      – Parce que des élus mis en cause, cela évite de parler des affaires de la Bac de Marseille qui suit celle des policiers lillois, qui suit celle des policiers grenoblois?

      – Parce que cela évite de parler du Traité Budgétaire imposé par “les représentants du peuple français” soumis au diktat allemand?

      – Parce que cela évite de parler de l’absence de redressement productif?

      Etc.

      Charles.

    • Dominique Godin dit :

      Bien évidemment que c’est parce que c’est une élue qu’on en parle davantage que les Elmaleh (vous voyez, il y a tout de même d’autres noms cités).
      Je reprends ce que dit l’ami Jeff sur un autre forum :

      “Dans un système de démocratie représentative, l’élu représente ses concitoyens, mais élu sur une liste et/ou avec une étiquette, ses comportements personnels engagent bel et bien, et pleinement, son parti.

      Quand un porte-parole national d’EELV, Jean-Philippe Magnen dit : “Si les faits sont avérés, ils sont graves et il faut qu’ils soient condamnés”, il a évidemment raison. Mais quand il dit : “ces faits n’ont rien à voir avec EELV ni son activité d’élue. Ça ne concerne pas le mouvement.”, il a évidemment tort ! Toutes les affaires judiciaires qui concernent des élus, ou des candidats d’un parti concernent évidemment ce parti.

      Quand un vieux pétainiste avait défendu un point de vue antisémite, il a été exclu des Verts. Quand Wehrling a fait ami-ami avec Bayrou, il a été exclu des Verts. Ce n’est pas stalinien d’exclure un membre du parti si ce membre du parti a un comportement qui contredit incontestablement le programme, les valeurs, les professions de foi du parti, ses propres engagements…

      “Rien à voir avec son activité d’élue ” ???? Comment ça, rien ? Il y a en France des lois électorales, et parmi ces lois, les élus doivent déclarer leur patrimoine. Non seulement la déclaration de Lamblin était fausse, mais son patrimoine était planqué en Suisse. On dira peut-être que ces lois sont hypocrites, car les partis les plus puissants sont soutenus de cent façons par des groupes d’intérêts puissants. Mais ici, c’est transgresser ces lois tout en s’en réclamant, de les violer tout en affectant de se dresser contre la corruption et l’argent sale des autres qui est particulièrement hypocrite. Alors, forcément, ça “concerne” EELV, et pas qu’un peu !”

    • sacha du 16 dit :

      Il en fallait un, alors je m’y colle :

      http://davidabiker.fr/wordpress/guy-et-dave-en-couple-depuis-1997/

    • Dominique Godin dit :

      Pour rester dans le sujet, l’une des rares d’EELV qui pose les bonnes questions et fait la seule proposition qui vaille, c’est Éva Joly :
      http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/10/15/eva-joly-pourquoi-florence-lamblin-doit-demissioner-236199

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis