War

Valérie Pécresse et la gauche “ennemie”

Valérie Pécresse a commencé très fort ce matin…

(…)

Première phrase (liée au lancement de la journaliste qui a évoqué la guerre Fillon/Copé : “…sachez que notre seule ennemie aujourd’hui, à tous, c’est la gauche et c’est François Hollande...”

 

 

Ce vocabulaire de guerre civile ne fait pas honneur à celle qui le porte.

Alors si jamais quelqu’un ici croise madame Pécresse (irl ou sur le Web) qu’il lui fasse connaître ce beau proverbe, dont je crois qu’il est d’origine espagnole :

Notre ennemi ne nous quitte jamais, parce que notre ennemi, c’est nous-mêmes.”

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (18)

    > Déposer une réclamation
    • Bouyer emilie dit :

      On croyait que c’était Copé.L’UMP est en guerre depuis que les électeurs ont décidé de se passer de ses services.Probable qu’ils les trouvaient mauvais.C’est ça que la dame ne digère pas,la pauvre.

    • eden dit :

      Il faut la comprendre. Elle est d’autant plus obligée de faire dans la surenchère verbale que dans les faits plus rien ne distingue le ps de l’ump, à part des prises de position qui ne coutent rien sur le mariage gay ou les salles de shoot.
      Il faut cependant continuer à faire tourner la boutique et à attraper des gogos à chaque élection. Peu importe qu’il y en ait de moins en moins, tant qu’il en reste quelques uns. Et la politique est un jeu où l’on gagne à tous les coups.

    • bobcestmoi dit :

      quand est-ce qu’elle prend sa carte au PS la Pécresse ?

    • lovely dit :

      Soyons fair play, prenons Najat Vallaud Belkacem il y a quelques mois: “Sachez que notre seule ennemie c’est la droite et Nicolas Sarkozy”. Tout cela est bien affligeant.

    • revillug dit :

      Indignation sélective ?

    • Malbrouck dit :

      Ce qui m”a également frappé par ailleurs hier soir sur France 3 c’est sa nouvelle façon d’utiliser ses bras et ses mains !
      Jusque là c’était le visage, le sourire figé de circonstance presque légendaire chez elle, mais alors voilà que maintenant (sans doute après une formation en com) ce sont des mouvements de bras à n’en plus finir qui semblent être de mise !
      Je vous épargne de vous farcir tout le soir 3 et vous trouverez la danse des bras (dite de Vishnou) à partir de 9’51 (suivre la séquence entière pour observer les moulinets et bras arrêtés en l’air) :-)
      http://www.france3.fr/jt/soir-3/

    • Guy dit :

      Indignation sélective ? Non. Par ailleurs quand j’entre la déclaration que cite Lovely dans Google je ne la trouve pas. Mais si elle est exacte, le mot “ennemi” me choque tout autant.

    • Malbrouck dit :

      Ceci dit la journaliste aurait pu parler de compétition plutôt que de guerre tout comme Valérie Pecresse aurait pu la reprendre et lui rappeler que la vie démocratique c’est tout le contraire de la guerre !
      De manière générale on fait souvent mauvais usage des mots et il y a sans doute une culture du spectaculaire qui nous fait préférer au mot compétition le mot “guéguerre” ! La télé réalité utilise également le ressort de la “battle” dans les finales etc…
      Cette question du bon usage des mots revient souvent en filigrane sur ce blog : j’y vois déjà depuis de nombreuses années un parti pris pédagogique qui finit meme miraculeusement à porter ses fruits sur le citoyen lambda dans mon genre qui aurait tendance à céder au langage populaire facile ou à la mode !
      Dans le fond ce blog est d’utilité publique :-) Et j’observe que ça ne devient plus (forcément) de l’auto-censure dès lors qu’on se donne la peine de s’exercer à sous-peser ses mots (ça ne marche pas à tous les coups mais…)
      Il ne serait donc pas inintéressant d’inviter le monde du journalisme et le monde politique à réfléchir sérieusement cette question du bon usage des mots surtout parce qu’ils portent une responsabilité plus lourde de conséquences dans ce qui fera “culture” !
      Les français ont donné congé à Sarkozy, en partie, parce qu’ils voulaient sortir de cette ambiance de “guerre civile” usant de tous les clivages et de toutes les oppositions dans la société !
      Ce n’est donc pas parceque Marine Le Pen veut faire de son parti une machine de guerre que l’UMP se doit de singer cette rhétorique !
      Je ne vais donc pas me plaindre de la société apaisée que compte réhabiliter Hollande et son équipe !
      C’est pas mal l’apaisement comme projet ! Très bonne idée que voilà ! :-)
      Moi il me repose ce Hollande (et inutile de blaguer sur l’idée de mollesse à laquelle il a drôlement bien répondu au détour du rapport Gallois ! Ça nous fera les pieds !)

    • Dominique Godin dit :

      Moi, ça ne me choque pas. On est bien dans une guerre classe contre, non ? Par contre, là où Valérie Pécresse se gourre, c’est dans l’identification des adversaires. Dans la guerre menée par les héritiers des Maîtres de forges, ni le parti dit socialiste, ni l’UMP ne sont du côté des prolos.

    • Dominique Godin dit :

      lire “classe contre classe” (on ne peut même pas se corriger dans c’te boutique).

    • Malbrouck dit :

      et le moulinage des bras et des mains de Valérie Pécresse s’intensifie ce soir dans mots croisés !
      A la limite du TOC ;-)

    • Charles dit :

      “ô rage! ô désespoir! ô Pécresse ennemie! N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie?”

      Charles.

      Voilà où mène l’excès de niniches chez Manuel à La Baule.

    • Marc dit :

      C’est une vérité de la palisse : “Le seul ennemi de la droite, c’est la gauche !”
      Quoi de plus normal ? Quand au langage de guerre, je peux vous citer des dizaines et des dizaines de déclarations “guerrières” de la gauche et je rajouterai même des journalistes de gauche.
      Je ne vois rien d’anormal dans cette réplique, même si je n’aime pas Fillon, je préférerai Copé si j’était encore un sympathisant de ce parti.

    • Guy dit :

      Vous trouvez ce que vous voulez.

    • Thomas dit :

      Il y a quelques années, on disait banalement que droite et gauche étaient adversaires, ce qui était différent d’ennemis”, terme que l’on réservait pour l’extrême droite considérée comme hors du champ républicain. Voir V. Pécresse, qui se présente comme un bébé-Chirac, fouler cette distinction aux pieds, cela veut dire beaucoup et c’est triste et révélateur (à défaut d’être surprenant).

      Si j’ai bien suivi elle est pro-Fillon, censé être le modéré ? Cela promet…

    • eileen dit :

      La Valérie c’est qu’elle mouline, avec les bras, peut être avec les jambes aussi LOL un vrai moulin à paroles guerrières et ça c’est insupportable, les termes guerriers doivent être réservés à ceux et celles qui tombent sous les bombes dans de nb endroits dans le monde ; cette escalade lexicale est insupportable, elle conduit à des dérives comme celles de M Valls, pâle copie grise et sinistre de Sarko, Valls est agressif et violent, son rictus est celui d’un individu méchant, dont la méchanceté est à fleur de peau, il est incapable de se maîtriser dans la surenchère permanente, il est indigne de sa fonction. Il doit présenter des excuses publiques et démissionner !

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis