Consignée

Les consignes de Frigide

Les voies du seigneur étant impénétrables…

(…)

J’ai reçu un joli mail de Frigide Barjot me donnant les consignes à suivre pour http://www.lamanifpourtous.fr/

Voici mon passage préféré du mail de Frigide…

 

 

Et pour finir, un petit intermède musical…

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (15)

    > Déposer une réclamation
    • little big horn dit :

      Les Marie-Chantal de NAP vont avoir du mal à se passer du foulard Hermès..

    • As dit :

      Même si je ne suis pas du tout de même avis que ceux qui ont participé à ces manifs, je trouve ce mail drôle.
      Eléments de langage, dress-code. Humour et dérision.
      Un vrai plan de bataille pour gérer la com!

      Elle m’a toujours fait marrer Frigide.
      Ce côté barré/droite tradi m’a toujours fasciné par sa forme baroque de l’absurde.
      Catho branchée qu’elle dit…(huhuhuhu)

    • NK dit :

      Des consignes données aux militants avant une manifestation, ça existe depuis longtemps… Rien qu’à voir chez les communistes façon Staline… (je dis ça, histoire d’aller au-devant de toute vocifération plus ou moins hors sujet).

      En tout cas, j’avais encore jamais vu ce genre de document !… Ça donne envie de s’en procurer d’autres (contextes différents, époques et lieux divers), peut-être un peu moins “drôles” et “buzzable”, mais qui permettraient eux aussi d’apprendre plein de choses intéressantes…

      Certes, celui qu’on nous présente aujourd’hui flirte sans doute avec la parodie (les auteurs biens connus savent exploiter cette ambigüité avec un réel savoir-faire, et je comprends assez le commentaire de As, plus haut), mais il effraye aussi un peu par son premier degré… tant il est vrai que “rien ne ressemble plus à quelque chose que sa caricature”. .. Et inversement ! … Nous nous trouvons quand même ici face à une véritable préparation de contre-manif, visant à dénoncer un débat de société (que pour ma part je trouve passionnant), au nom d’une certaine orthodoxie dominante, bien silencieuse dans la rue d’habitude, mais si présente ailleurs tout le temps !

      Dans ce document, ce qui me frappe d’emblée, et qui est donc exprimé aussi au premier degré, c’est d’abord le recoupement de deux choses : d’un côté, l’archaïsme de cette vision martiale et pyramidale de la “foule citoyenne” (à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux..), et de l’autre, la parfaite modernité – si on peut dire – des différentes stratégies de “communication” mises en œuvre.

      La moindre prise d’initiative personnelle, par exemple (à l’oral ou à l’écrit) apparaît prohibée en public – ou plutôt “n’est pas recommandée” (restons cool), au nom de la “sécurité”. Car les journalistes vont débarquer (du moins on l’espère), implicitement associés dans le texte à des “provocateurs” auxquels, en cas d’agression, il ne faudra surtout pas commencer à répondre par un beuglement noyé dans le vacarme (on serait inaudible et on aurait l’air idiot à l’image), mais tout simplement par un “sourire”… afin d’entraîner, par mimétisme, une certaine sympathie qui vaut tous les charabias du monde, d’une foule à l’autre, quand elle traverse l’écran. Ensuite viendra la séquence du baiser (“Kiss-in”), seul geste autorisé – car c’est une amorce à laquelle il suffira de joindre comme prévu les éléments de parole indiqués (“PJ”)… Surtout, à ce moment-là, ne pas dévier du mot-à-mot. Pas d’expression ni d’improvisation personnelles, car “compte tenu de l’enjeu historique”, cette responsabilité relève d’un sacerdoce qui nécessite d’être spécialement “entraîné et formé” (media training).

      … La liste serait longue, faudrait tout détailler, tellement ce truc est énorme… Merci la typographie (caractères simples ou en gras, avec du rouge et du rose…), les “trucs en plus” (merci la presse féminine de type faussement cool mais réellement réactionnaire), merci le “dress-code” (terme qui ne désigne rien d’autre que l’habit revêtu à l’occasion d’un rituel sacré, qu’il s’agisse d’un sacrifice humain ou d’une fiesta à tout péter…)

      Je voulais juste laisser un petit mot pour commenter “à chaud”, mais sans m’acharner sur cette prose-là en particulier : juste avec l’idée qu’il serait peut-être intéressant de recueillir un maximum de documents de ce type, plus ou moins caricaturaux, plus ou moins rigolos (ou sinistres), afin d’observer leurs points communs et leurs différences… Quitte alors à ressortir des “dossiers”, comme cette magnifique chanson dont je n’ose recopier ici le titre… Voir plus haut.

      Bon week end
      http://www.youtube.com/watch?v=JHpz0S6gcrg

    • Dominique Godin dit :

      La belle sœure de Karl Zéro ne fait pas preuve d’une folle imagination en essayant tout bonnement de prendre le contrepied des fameuses “manifs de droite” organisées pendant le mouvement des intermittents du spectacle :
      http://www.dailymotion.com/video/x1tl2l_manif-de-droite_news#.UKhWk4UTUfs

    • Dominique Godin dit :

      “belle sœur”, bien sûr (zut, on peut même pas laisser trainer un doigt sur le clavier).

    • Raymondb dit :

      Dominique Godin,
      Vous pouvez aussi laisser traîner votre doigt sur l’accent circonflexe de “traîner” … et sur le trait d’union de “belle-soeur”.

    • pioupiou dit :

      Frigide Barjot serait-elle devenue la mouche du Koch de l’église catholique ?

    • @cecile__b dit :

      Un vrai fond de commerce pour Frigide, consternant…

    • lovely dit :

      Le mariage autorisera ce que la nature ne permet pas. Dans les faits la négation des deux sexes existent déjà, on ne dit plus papa ou maman mais parent. La loi permet de transformer une table en chaise, mais chacun sait qu’une table sera toujours une table. Le mariage est une bonne chose pour l’économie des fleuristes, des traiteurs, des tailleurs pour hommes, des DJ, … Le politiquement correct étouffe le grave sujet de la filiation pour satisfaire des désirs que la nature ne permet pas. Lagerfeld qu’on ne peut pas taxer d’homophobie est contre, deux homos qui jouent à la poupée en niant la mère est mortifère pour l’enfant. Dans l’école de ma fille il y a un garçon élevé par deux femmes, il est le souffre douleur des élèves, ma fille m’a dit “Pas de bol d’avoir deux mamans ou deux papas”. Ma fille est dans une école dans le centre de Paris bobo laïque sans serre tête velours, ni jupe plissée. Je milite pour l’accès aux origines des enfants adoptés, pourquoi refuser un droit fondamental à des enfants et accorder des droits à des adultes qui ont acheté un it baby trendy ? Quand je vois Elton John payer 150 000 dollars une mère porteuse pour parader avec un petit garçon déguisé en Gucci je m’interroge.

    • Bouyer emilie dit :

      Laissons -là à ses délires cathos et qu’elle se taise…

    • Malbrouck dit :

      Assez d’accord avec tout ce qui précède ;-)
      Le plus incroyable dans toute cette agitation c’est d’avoir à constater que l’ensemble des acteurs sont réactionnaires !
      Autant les promoteurs du mariage gay (mariage pour tous) que les anti “gentils” ou les anti “méchants” !
      Tout le monde prône l’ordre moral à sa manière !
      Meme pas un petit groupuscule défendant le droit éventuel à la sexualité débridée d’une partie des homosexuels (qu’ils ne se priveront pas de vivre en cachette dans le stupre des backrooms et autres lieux de drague qu’ils soient en couple ou pas en couple, mariés ou pas mariés)!
      Tout le monde est devenu normal sous la présidence normale !
      Je n’ai pas à dire que c’est bien ou mal : je constate tout simplement la régression dans tout ce qui touche à la chose sexuelle !
      On pourrait presque se féliciter qu’il n’existe quasiment plus aucune forme de déviance affichée dans nos sociétés modernes tant le projet de chaque être semble être l’idéal amoureux (concept suffisamment irrationnel et flou pour arranger tout ce beau monde)!
      Un diktat de l’amour s’opposant à l’horreur sexuelle on y croirait presque sauf qu’il faudra qu’on m’explique qui peuvent bien être ces millions de “robots” qui fréquentent les sites de rencontres à vocation sexuelle sur le net !
      La démocratie consiste donc à mettre en scène une image normalisée de la condition humaine ! Bof !
      Ça devient déjà moins drôle quand on entrevoie, à travers nombre d’expressions sociétales de ce genre, le fait que notre société est mure pour accepter une nouvelle forme de “fascisme” !
      C’est toujours en analysant le rapport aux “marges” qu’on évalue dans quel type de société on veut vivre !

    • Dominique Godin dit :

      Rassurez-vous, Malbrouck, le mariage, c’est juste une question d’égalité des droits, mais dans le privé chacun et chacune peut faire des trucs d’ordre sexuel que les gens “normaux” trouveront toujours dégueulasses ou “hors nature”.

    • Malbrouck dit :

      Et pourquoi il m’arrive de multiplier les commentaires ? Parce que mon propos est souvent flou et que je suis mauvais en matière de synthèse ! Sachez que je vous épargne la foultitude de questionnements qu’un tel débat m’évoque ! ;-)
      Qu’on me comprenne bien : la norme établie du couple hétéro marié, père et mère de famille avec enfants me convient parfaitement surtout si j’admets que ça structure GLOBALEMENT nos sociétés dans l’intérêt général (social, économique, culturel)…
      J’ai cependant toujours défendu la liberté et le droit des minorités…
      Dès lors je peux soutenir, par exemple, les homosexuels qui veulent le droit au mariage (un droit devenant commun, étendu aux minorités qui le souhaitent) et ce malgré mes réserves quand à l’évolution de l’histoire de l’homosexualité !
      Ce qui me chagrine c’est que certains y voient “la porte ouverte” à tout : quelle porte ? quel tout ?
      Cette phobie de la liberté me gène puisqu’elle laisse entendre que l’ordre moral ne serait qu’un dispositif d’aliénation, d’enchainement et d’interdits : la “loi morale” serait donc dénuée de toute raison ! Les cathos (entre autre) nous disent presque, paradoxalement, qu’il n’existe pas une “nature des choses” et qu’il suffit d’ouvrir la “boite de pandore” libertaire pour que le monde en entier s’y rue ! Étrange vision de l’homme non ?
      Question philosophique pénible pour tout défendeur de liberté : j’aurais tendance à encourager cette expérience fantasmagorique de liberté pour voir ce qu’il en adviendrait d’ailleurs ! Absurde cette obsessionnelle suspicion sur la liberté elle meme : la liberté sous contrôle revient à dire que notre nature resterait à découvrir !
      Or je crois en une nature des choses, je crois à la raison, je défends autant le droit normatif, institué, d’un système majoritaire (hétéronome), que le droit des minorités…
      Parce qu’avant tout il s’agit de défendre la liberté en confiance dans un cadre légal en confiance !

    • Malbrouck dit :

      Dominique Godin,

      Je n’en doute pas :-)
      Ce qui me gène c’est que l’espace privé devient consciemment ou inconsciemment le lieu des interdits, des tabous ! Comme si le “jardin secret” portait du contenu illégal, illicite, pas moral, hors les lois…
      Cette question vie publique et vie privée est décidément très mal posée et rend schizophrène !
      J’ai besoin de me sentir libre en public et en privé : c’est un monde quand meme ce binz ! :-)

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis