Artefact

Ces sondeurs qui posent des questions qui ne se posent pas

Tout est dit…

(…)

Trois sondages “testent” un premier tour d’élection présidentielle sans Marine Le Pen (voir ici).

Il est inutile de tourner autour du pot.

Ces études n’ont aucune valeur.

L’occasion de relire quelques lignes très claires…

Lignes signées par mon regretté “patron”, Jacques Lagroye dans son précieux manuel de Sociologie politique.

Évidences à rapprocher de la pensée de Bourdieu :

Un des effets principaux que produisent les sondages, c’est d’imposer aux gens des questions idiotes ou des questions qui n’intéressent que ceux qui les posent. Comme les gens sont polis, en général, ils répondent. Par le fait de poser certaines questions naïves, on produit des réponses artificielles, on produit des artéfacts… Même quand les gens répondent, cela peut n’avoir aucun sens, car n’importe qui peut dire oui ou non, même à des questions qu’il ne comprend pas ou qu’il ne se pose pas.

Pierre Bourdieu Antenne 2 – janvier 1986 (si quelqu’un pouvait retrouver ces images…)

Deux manières d’écrire que l’opinion publique n’existe pas.

A fortiori lorsque les sondeurs “lui” posent des questions qu’ “elle” ne se pose pas…

Magie du Web… Mise à jour 14h42… Merci mille fois @holden74fr


Bourdieu et les sondages par guybirenbaum

  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Blogplay
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • Technorati
  • Tumblr
  • Twitter
  • Wikio IT

, , ,

RÉCLAMATIONS (65)

> Déposer une réclamation
  • ema / la bienveillante dit :

    Dernièrement, interrogée par le CSA, j’ai dû lutter pour imposer la réponse Sans Opinion à la question de savoir si les produits financiers A étaient mieux que les B. On me forçait à avoir une opinion. J’ai tenu bon.

  • Tk dit :

    Si t’as pas vu les guignols de l’info d’hier, je pense que tu aimeras.

  • martingrall dit :

    Non mais! C’est quoi cette censure!!!!! qui a t-il d’effacé après “”"pas traité dans les mêmes termes!!!!!!!!”"” Mais par contre, la question se pose réellement.car improbable n’existe pas dans le politique français. 2007 moins quelques trucs, Sarkozy va mettre à mal l’intégralité des acquis sociaux!! c’est fait et le reste, l’esclavage, ne pas être payé pour le travail fait vient, en plus du grèvement du salaire par 2% de tva en plus , 15% d’impôts sur le revenu des plus faibles en plus….. j’arrète on va me prendre pour un gauchiste tout tordu. Cependant ce qui est discutable dans ce sondage, qui ne peut exister, c’est l’usage des réponses qui n’existent pas. Tous les exclus du vote lepeniste iront pleurer dans le gilet de not p’tit nicolas ?????????????????????????????
    Sur que les sondeurs ont vu autant de lepenistes que François Hollande d’ouvriers!
    Dans ma rue, les lepenistes voteront François Hollande, tout simplement parce qu’ils sont très pauvres. Tellement Très pauvres qu’ils mangent un paquet de spaghetti de chez dia ou lidl par semaine et pour deux. Et le dimanche pour changer le goût ils mettent un carré de bouillon kub dans l’eau de cuisson.

  • martingrall dit :

    tien u n t’tit truc du monde politique. et toc sur le truc à p’tit’nicolas
    Sur 100 ouvriers, 33 voteraient au premier tour de la présidentielle pour François Hollande, autant pour Marine Le Pen, 12 pour Nicolas Sarkozy, 9 pour François Bayrou et 5 pour Jean-Luc Mélenchon, selon la dernière vague du baromètre “Présidoscopie”, réalisée du 12 au 20 janvier par Ipsos-Logica Business Consulting auprès de 4 910 personnes.

    Ces chiffres n’ont de sens que mis en relation avec les intentions de vote. Le fait que seuls 12 % des ouvriers se déclarent aujourd’hui pour le chef de l’Etat, alors qu’il est crédité du double de voix, montre combien celui-ci est rejeté par ce segment de l’électorat (en 2007, 26 % des ouvriers avaient voté pour lui au premier tour).

    A l’inverse, le fait que 32 % des ouvriers veuillent voter pour Marine Le Pen, alors que les intentions de vote en sa faveur sont environ deux fois moindres, est le signe d’une surreprésentation des ouvriers dans son électorat.

    Alors pour bien comprendre. tout politique candidat à une élection nationale doit faire six mois de classe!
    Un mois sur la chaîne d’une usine automobile lorsque le travail noble est réalisé par un robot et l’ouvrier peintre est devenu son serviteur .
    Un mois pêcheur dans le mer d’Irlande, un must.
    un mois sur un chantier de construction sur un immeuble de grande hauteur, l’hiver lorsque les mains gantés collent aux aciers des banches et le béton chaud gèle dans les bottes.
    Un mois découpeur du côté gauche ou droit mais toujours le même, d’une volaille jusqu’à l’atrophie des membres et son stockage en invalidité permanente et partielle.
    le cinquième mois selon son choix.

  • martingrall dit :

    Le sixième? oui il y un sixième. Et devinez ce que fait ce prétendant.

  • Malbrouck dit :

    Il m’apparait évident que ces fameux sondages sans MLP n’ont été fabriqué que pour donner à Sarkozy le statut d’un candidat dans la course et comme par hasard à jeu égal avec Hollande !
    Je ne porte plus intérêt aux questions de manipulation de l’opinion (si elle existe) : ce qui retient davantage mon intérêt ce sont les conséquences, les effets induits, qui eux sont in fine vérifiables !
    La question est davantage culturelle : comment une population supposée instruite, cultivée, “savante” donc en principe libre et responsable, peut elle être la proie aux manipulations d’où qu’elles viennent ?
    Et ma question récurrente au sujet de la manipulation des foules restera toujours la même : en quoi une manipulation à visée idéologique de droite a t-elle davantage de poids qu’une manipulation à visée idéologique de gauche ?
    Même s’il y a manipulation on peut estimer que le choix en bout de course reste libre et responsable ?
    Autrement dit je suis autant manipulé pour devenir un facho d’extrême droite qu’un chéguévariste d’extrême gauche (etc) : c’est bien ma “culture” qui optera d’être manipulée par l’un ou l’autre non ?
    Insoluble ces histoires de sondages ou encore de manipulation des foules !
    Alors oui en dernière analyse admettons éventuellement que c’est peut être dans la nature des êtres d’être plus facilement manipulé (ou attiré) par une manipulation à visée négative (au sens idéologique où moi je l’entends)
    Conclusion : je ne crois pas à la manipulation mais au prétexte qu’offre la manipulation pour laisser libre cours aux êtres d’être eux mêmes : des enfoirés de première !
    J’ai pas encore vu de mes yeux une manipulation fabriquant des citoyens merveilleux (ça ne marche plus la manip soudainement) Dommage ! :-)

  • Patrice Guyot dit :

    Lorsqu’on veut me sonder je demande immédiatement combien je suis payé.

    L’interlocuteur joue l’étonné(e). Je précise alors qu’il me semble qu’ils vendent leurs sondages.

    Pourquoi vendre ce qu’on se procure gratuitement ?

    Et je raccroche !

    Par ailleurs je viens de voir C’ dans l’air sur Marine Le Pen qui pleure ses signatures (Merci à TV5 Asie) c’est assez distrayant, il paraît qu’elle n’a rien foutu en matière de drague de maires…

    Mais il y a (au moins) deux problèmes : est-il normal d’interdire à un courant, qui réunit (hélas) au moins 20% des électeurs, le droit de se présenter, y compris par l’intimidation.

    Si d’aventure la danseuse Autrichienne ne peut se présenter le bon Sarkozy grimpe comme une fusée dans les sondages, dit-on… Sauf si la population bloque sur cette manoeuvre indigne…

    Sur ces bonnes paroles, vous grelottez ? Moi pas !

    http://le-pg-express.xooit.fr/t1542-Bien-arrives.htm

    PG

  • Excellent ! Tiré de quelle émission ?

  • Guy dit :

    Histoire d’un jour. En cliquant sur la vidéo tu as les infos.

  • Harpo dit :

    C’est très parlant et c’est explicite “les sondages, c’est d’imposer aux gens des questions idiotes ou des questions qui n’intéressent que ceux qui les posent”

    Il y a quand même une grande différence entre une analyse des sondages dans les années 80 et ceux d’aujourd’hui.
    Même si ils sont discutables dans le cas de questions bêtes, ils le sont moins dans des questions qui interpellent directement le choix personnel du sondé.
    Il a une appartenance et il est concerné par la question. En ce sens, le sondage politique est je pense parlant puisqu’il le questionne sur des convictions et non sur une question qui n’intéresse que le sondeur.

  • Guy dit :

    Voyons Harpo,la question dont nous parlons demande à un sondé de se prononcer sur une situation qui n’existe pas !

  • Harpo dit :

    Tu faisais quand même allusion aux sondages politiques de maintenant non ?

  • Harpo dit :

    ah ok … sans marine le pen ….

    (désolé)

  • Harpo dit :

    Quoique c’est encore discutable… puisqu’ils font appel encore la à qui se rapproche le plus de leur convictions
    (en mode prise de tête)

  • A2N dit :

    Bonjour Guy,

    Avec Sarkozy, on touche du doigt la fragilité de la démocratie. Guéant qui assène des insanités, le JDD qui manipule les cerveaux sur l’hypothèse d’une Le Pen absente de la présidentielle et, cerise sur la fraise, Merkel qui joue la nounou sur France 2. La France est tombée bien bas, le pire est qu’elle peut s’enfoncer encore plus, notamment si certains avaient la mauvaise idée de donner n second mandat au faillitaire de l’Elysée. Bref, la France a peur, elle n’a pas tort. Billet à lire http://0z.fr/nO45A

    A2N

  • berco dit :

    Je n’ai jamais été sondé! meme sous anesthésie générale.

  • Albatros dit :

    Au dessus d’un nid de coucous

    nous assistons à une ère nouvelle en politique la transondation, tout est au delà….du réel.

    une seule solution l.éviter…..

  • lovely dit :

    Guy excelle toujours dans la pédagogie des sondages de papier.

  • Malbrouck dit :

    Si ce type de sondage n’a aucune valeur scientifique on ne peut pas pour autant écarter d’un revers de main la question que pose le FN par rapport à sa difficulté d’obtenir des signatures !
    Je trouve tout aussi irrationnel la réponse en chœur et toute faite de nombre d’observateurs qui nous disent que le FN nous fait à chaque fois le même coup et qu’il s’agit donc d’un coup de pub ! MLP n’est pas la seule à dire qu’elle a des difficultés à trouver des signatures et on ne peut pas totalement écarter l’idée que sous la pression les élus ne donnent pas leur signature !
    Il est possible qu’elle bluffe comme il est possible qu’elle dise vrai jusqu’à preuve du contraire !
    On peut en tous les cas observer que le FN pose réellement la question de son éviction, de sa non présence et que ce type de sondage installe également cette idée dans l’opinion jusqu’à en faire un événement, s’en servir comme prétexte pour remettre Sarkozy en bonne posture etc…!
    Pas si simple de trier le bon grain de l’ivraie…

  • V. dit :

    L’opinion publique existe. Elle est observable, notamment, lors des élections.

    Mais bon…Bourdieu, on sait ce que ça vaut…

  • Guy dit :

    V. svp, ne dites pas n’importe quoi. Merci. On parle de choses sérieuses là…

  • Malbrouck dit :

    V

    Une opinion publique qui serait une sorte de bloc observable j’ai du mal à m’en faire une idée !
    On manque d’objectivité sur cette question et j’en reviens à cette histoire de déception vis à vis de Sarkozy, qui a fait la une des actualités pendant de longs mois sans que jamais personne ne puisse réellement identifier l’ovni en question !
    Et plus on approche de l’échéance et moins j’entends parler de cette fameuse déception !
    Bref on est une bande de sorciers, de voyants en ligne qui commentons nos impressions : des impressionnistes très impressionnables !
    Le vrai dans tout ça ? Le vrai c’est ce vide si angoissant qu’on le comble de nos impressions !
    Si on se mettait à vendre nos impressions on serait tous millionnaires :-)

  • V. dit :

    Que mes propos (que je maintiens) et opinions vous déplaisent et ne soient pas ceux que vous aimeriez lire, c’est possible. Mais je ne dis pas “n’importe quoi”, Monsieur Birenbaum.

    Malbrouck 21h51 : +1

  • Malbrouck dit :

    Qui peut admettre publiquement qu’on soit parfaitement incapable d’avoir une idée précise du résultat en mai 2012 ?
    Si on l’admettait ouvertement nous remettrions en cause la masse d’information invraisemblable et toute la technologie qui va avec, tous ces échanges d’informations ici et là qui nous donnent l’illusion de tout savoir, tout contrôler !
    On sait tout sur tout sauf qu’à quelques mois de l’échéance présidentielle on se garde bien de s’appuyer sur l’information accumulée, digérée pour dresser une hypothèse valable et supposée objective !
    Ça restera toujours un mystère cette affaire là !
    Il ne nous reste plus que la bataille des sondages : c’est cet aveu d’échec de l’information dans son ensemble dont on ne veut pas parler et qui nous rend nerveux !
    On ne sait rien ou alors que le premier qui sait se lève et parle :-)
    Cette maudite démocratie, ces élections viennent à chaque fois nous rappeler qu’aucune information ne permet de savoir où on en est exactement ! J’assume de dire que c’est rageant : l’information, le savoir n’indiquent pas grand chose et il est insupportable d’accepter qu’une loterie ait le dernier mot ! Et si on faisait le deuil du rationnel ?

  • Dominique Godin dit :

    V, c’est probablement le pseudonyme de Sébastien Le Fol, directeur adjoint de la rédaction du Figaro :
    http://www.acrimed.org/article3755.html

  • V. dit :

    Un peu de lecture pour Dominique Godin.

    “Le mal que Bourdieu a fait à la gauche” par Guillaume Erner (sûrement un suppôt du Figaro et de la droite….) :

    http://www.huffingtonpost.fr/guillaume-erner/anniversaire-bourdieu-gauche_b_1213907.html

  • V. dit :

    Un peu de lecture pour Dominique Godin.

    “Le mal que Bourdieu a fait à la gauche” par Guillaume Erner (sûrement un suppôt du Figaro et de la droite, lui aussi….) :

    http://www.huffingtonpost.fr/guillaume-erner/anniversaire-bourdieu-gauche_b_1213907.html

  • florence dit :

    Et voilà, en plus la méthode du sondage était bidon:
    http://sondages.blog.lemonde.fr/2012/02/07/sondages-sans-marine-le-pen-le-grand-ecart/

  • martingrall dit :

    V. a raison c’est lors des élections que l’ont voit les blocs, les vrais et tatoués, et en plus ils le sont avant d’être transportés à la préfecture. lors du dernier sondage certifié observable ma rue a voté à 48% le pen! Et la rue mitoyenne à 52% Et bien sûr 5% pour toute gauche réunie (P.S absent compris) Il est très facile de ne pas interpréter les sondages, il suffit de prendre bureau de vote après bureau de vote et écrire les résultats de la précédente consultation. Pas besoin de docteur.Et ce ne sera pas un hasard si François Hollande fait un très bon score de 15 % des votes exprimés. Et ce n’est pas non plus un hasard si le tout premier item de son programme alors qu’il n’avait pas encore ouvert la bouche fut le vote des étrangers. Donc dans 80% du territoire il lui manquera 20% des voix. A ce niveau c’est volontaire! tout comme sont volontaires les âneries de Mélenchon hier à Villeurbanne. Si je suis président!!!!!!!!!!! on lui avait dit de ne pas fumer avant.

  • HR dit :

    Donc le populo/poujadisme de gôche va carrément remettre en cause les sondages qui disent à quel point Sarkozy est impopulaire?

  • martingrall dit :

    On dit souvent les amis de mes ennemis. Et à ce jeu, il n’y a plus personne en magasin. Donc, reste plus qu’a descendre dans l’arène.

  • HR dit :

    Bourdieu a toujours été coincé dans la contradiction des intellectuels qui ont le monopole de la réflexion politique en échange du Statut de la Fonction Publique, comme un certain Guy… passons.

    Ils se prennent pour des intellectuels, alors qu’ils ne sont que des fonctionnaires chargés de gérer ce qui peut encore être sauvé de l’Ancien Régime, en particulier des privilèges de l’Ordre des Clercs dont ils ont les premiers bénéficiaires.

    Ce n’est pas parce que le représentant des héritiers de l’Ordre des Clercs Pierre Bourdieu a osé quelques critiques sur les représentants des héritiers de la Noblesse d’Etat que ça y change quelque chose.

    Jacques Lagroye (et son texte cité cité plus haut par Guy Birenbaum) est un bon rappel qu’il va toujours de soit que, comme au bon vieux temps de l’Ancien Régime, l’Ordre des Clercs dont il fut une Eminence avait pour principaux rôle, et de donner des leçons de morale à la Noblesse d’Etat, et d’expliquer que “les individus (également appelé le peuple dans ce type de discours idéologique) sont incapables de réfléchir par eux-mêmes.

  • martingrall dit :

    HR not p’tit nicolas n’est pas au plus bas. 60% des français votent à droite, et aujourd’hui rien dans le programme des gauches ne les fera changer de trajectoire.

  • martingrall dit :

    Notaires, pas clercs, ils ont un héritage, un patrimoine à transmettre.

  • Phildepalma dit :

    Un terme à la mode : la température “ressentie”. Alors pour des sondages, pourra-t-on avoir des pourcentages réelles et ressentis ?

  • martingrall dit :

    Quel sera le ressenti, le sondage ou le dernier résultat des votes? Les sondages en vrai sont ceux qui mélangent les deux

  • Guy dit :

    Désolé HR mais j’ai démissionné de l’Université… Renseignez vous

  • HR dit :

    @ martingrall
    Je suis de gauche, et je fais partie des gens qui ne croient pas une seconde à l’élection de François Hollande.
    Cette gôche qui n’arrive pas à trouver d’autre programme que l’antisarkozysme pavlovien va assurer la réélection de Sarkozy.

  • HR dit :

    Allons Guy, vous vous êtes mis “en disponibilité”. Vous n’êtes pas allé jusqu’à démissionner de votre Statut quand même!

  • François Dubreuil dit :

    Les grands esprits se rencontrent, encore et toujours.
    Moi aussi cet abus de sondages m’agace profondément, et je suis en train de publier une série de notes dans le but de démythifier un peu ces objets improbables.
    C’est ici: http://0z.fr/m0k-W
    Cette vidéo tombe du ciel, je fais tourner l’adresse de cette note.

  • HR dit :

    @ François Dubreuil

    Votre blog s’appelle “Casse-toi! Voilà le peuple”.
    Donc “le peuple c’est vous? Enchanté!

    Je n’ai pas tout lu, mais rassurez-moi: vous n’êtes quand même pas allé jusqu’à analyser le fait que là ou “le peuple” est au pouvoir, par exemple à Cuba, les sondages sont interdit, non?

  • poisson dit :

    Ouah HR de 8h41 vous faites mouche, votre raisonnement sur les fondements de la structuration intellectuelle de notre société est convaincant.
    Ce qui m’embête est que vous vous situez comme un soleil qui regarderait tourner ses planètes, et on se retrouve comme un cosmonaute en sortie dans l’espace, lâché dans le vide intersidéral. À quoi se raccrocher, où se situer?
    On finit quand même par se situer plutôt avec l’ordre des clercs…, et au lieu de faire dégringoler Bourdieu ou Lagroye à nos yeux, ce décorticage nous fait faire un tour gratuit de manège…

  • HR dit :

    Au fait, il n’y a pas contradiction en haut de la page du blog entre la colonne “de gauche” qui annonce “Ces sondeurs qui posent des questions qui ne se posent pas” et la colonne au “centre” qui explique “A 75 jours de la présidentielle, Nicolas Sarkozy bat des records d’impopularité.”?

    L’”impopularité”, ce n’est pas une idée qui ne vient QUE des sondages?

  • François-Paul Léotard-Léautaud ne répond pas aux sondeurs dit :

    Les derniers sondages sont vraiment très intéressants : en ces temps de crise économique, d’augmentation du chômage, de baisse du pouvoir d’achat, d’enlisement de l’armée française en Afghanistan, de déficit record du commerce extérieur, ils permettent d’en savoir plus sur les sujets qui passionnent les citoyens français.

    Par exemple, “selon vous, la civilisation occidentale depuis la révolution industrielle est-elle supérieure : 1 – à la civilisation maya ? 2 – à la civilisation perse ? 3 – à la civilisation héllénistique du IVe siècle avant J.C. ?”

    Ou bien “selon vous le soutien apporté par Angela Merkel à Nicolas Sarkozy éclaire-t-il d’un jour nouveau le bilan du président français ?”

    Vivement qu’un sondage Opinion Way nous permette d’avoir une idée de l’opinion publique à propos du problème soulevé ce matin par une représentante éminente de l’UMP.

    La question serait : “comme Nadine Morano, pensez-vous qu’Eva Joly est trop moche et qu’en conséquence elle aurait dû faire appel à la chirurgie esthétique pour être candidate ?”

    À gronivo, gronivo et demi…

  • Guy dit :

    Quand je dis que j’ai démissionné, je dis que j’ai démissionné. Eh oui. Ça existe. Encore raté… Vérifiez si vous le souhaitez.

  • Guy dit :

    HR la colonne du centre dont vous parlez s’appelle un lien sur le Web… Vous voyez un article posté ailleurs sur lequel on clique… En l’occurrence il vient du Temps.ch et tous les jours à cet endroit il y a un article en lien… De rien.

  • poisson dit :

    Au fait, est-ce qu’il n’y a pas une contradiction du blog sur le haut de la colonne du milieu, celle qui est entre la colonne de gauche et la colonne de droite, que ce soit marqué “bêtise”? Alors qu’ici règne l’intelligence.

  • Malbrouck dit :

    Oui à Ernest Renan ;-) il a tout dit en une phrase ce brave homme !
    Plus on rentre dans le dur d’une campagne présidentielle et plus l’ambiance sur les blogs par exemple a toujours tendance à suivre le pas : l’énervement monte en puissance !
    Le débat d’idées entre les citoyens ne vaut souvent guère mieux que certains sondages : chacun campe sur des positions dont on bien du mal à saisir les contours ! C’est étrange la démocratie :-)

  • Marcel Schwob dit :

    @HR

    Toute pensée qui dure est contradiction.

  • martingrall dit :

    HR Hors Réseau
    Et sans réseau, en France t’es rien! le réseautage, tout comme le bouturage, est l’outil de survie en milieu hostile à condition de le faire savoir et d’être apte soit à l’humilité soit à la servilité.
    Et c’est mal barré, Bourdieu à toujours raison, même dans ses contraires. Il faut admettre, comme le bing-bang d’Igor et Grichka Bogdanov, comme un et un font deux, alors qu’il en est 1,9999999999999999999999999999999999999…..9
    Résautage et bizeautage sont les mamelles de la France d’où l’intérêt des blocs.des suiveurs et des suivis.

  • Malbrouck dit :

    HR,

    Vous m’avez l’air bien remonté dites moi donc !
    L’article au sujet des déçus du sarkozysme est intéressant et tout le problème c’est d’essayer de discuter calmement sans apriori idéologique de cette impopularité pour savoir si ce n’est que sondagier ou si ça s’appuie sur des éléments plus précis !
    Au delà des sondages peut on estimer que les électeurs de Sarkozy de 2007 ont des raisons objectives d’être déçus ou alors d’être très enchantés de leur sort le cas échéant ?
    La somme d’informations dont on dispose peut elle oui ou zut nous éclairer sur le mandat de Sarkozy en matière de promesses tenues ou non tenues ?
    C’est quand même curieux que l’information passe en second plan et qu’on se mette soudainement (à chaque fois) à analyser et décortiquer des sondages !
    Je crains qu’on ait un gout pour la sorcellerie, pour la pensée magique bien plus que pour de l’analyse objective des faits tels qu’ils se déroulent !
    C’est d’un flippant !

  • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

    HS (mais Sarkozy n’est jamais HS)

    Nicolas Sarkozy, roi des bonnes affaires :

    http://www.midilibre.fr/2012/02/08/quand-nicolas-sarkozy-vendait-l-or-francais-pour-une-poignee-de-cacahuetes,455169.php

  • Malbrouck dit :

    Et vis à vis de son électorat populaire Sarkozy a commis des fautes invraisemblables : le comportement bling-bling certes mais aussi et surtout son paquet fiscal ! Ceux qui espéraient gagner plus ont ils gagné plus ?
    S’il n’avait commis de telles erreurs il aurait pu surjouer à propos de la crise dont il dit avoir limité les dégâts !
    Je ne suis pas de ceux qui croit que l’ensemble des électeurs seraient devenus socialistes mais je pense que Sarkozy sera sanctionné et qu’il est préférable que cette sanction populaire serve à une alternance apaisée plutôt qu’à une cacophonie contestataire inutile voire à un quiproquo ou un malentendu électoral qui lui permette de regagner envers et contre tout !
    Il reste à François Hollande à s’adresser à tous ces déçus et particulièrement au sujet du pouvoir d’achat des salariés qui ont du mal à joindre les deux bouts !
    J’en suis là pour l’heure !

  • 2514 dit :

    Félicitations !
    la qualité de vos billets est variable mais celui commis ce jour sur le Lab / Morano bat manifestement tous les records.
    mais je ne doute pas que vous pouvez faire mieux, nous ne sommes qu’au début de la campagne.

  • martingrall dit :

    H R deux gauches,
    l’officielle en haut à gôche donc la votre, ben si
    Ci dessous la mienne
    http://youtu.be/H1iv6lof5JM
    et devinez ce qu’en disent les sondages.

  • nomad.soul dit :

    Les journaleux français qui ne font pas leur boulotde dés-intox #maintenantcasuffit !

    “Tout à son admiration pour notre voisin, le Président a même entamé une dithyrambe en souvenir du « premier ministre » socialiste Gerhard Schröder pour avoir institué la TVA sociale.

    Les subversifs journalistes présents sur le plateau n’ont pas jugé opportun de rappeler que le chancelier de la coalition rouge-verte n’était pour rien dans l’affaire. L’augmentation de la TVA datant en fait de 2007, du temps de la grande coalition SPD-CDU sous la conduite de la chancelière Merkel.”
    http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/06/vu-de-berlin-lobsession-allemande-calculee-de-sarkozy-229112

  • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

    @ nomad.soul

    Si les journalistes présents sur le plateau n’ont pas apporté la contradiction au président, c’est qu’au bout de la cinquantième fois que Sarkozy sort le même mensonge, ils se disent “à quoi bon ? il la resservira la prochaine fois quand même. Et puis la télé est cadenassée maintenant, c’est la voix de son maître, les Français ne sont pas dupes ; ils sont même intelligents, les Français, il leur suffira de lire un journal autre que Le Figaro ou Le Parisien, ou d’aller sur internet pour se rendre compte que Sarkozy leur ment.”

    Mais peut-être me fourvoie-je ;-)

    http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2012/01/30/les-approximations-de-nicolas-sarkozy/

  • martingrall dit :

    Nomad.soul, es-tu sûr que ce soient les journalistes? Ils nous montre le grand professionnalisme de not p’tit nicolas dans l’entourloupe et prouve encore s’il était besoin de la grande qualité de ses conseillers plus spécieux que spéciaux.

  • nomad.soul dit :

    @FPLL

    Je pense simplement que beaucoup n’ont guère le temps de s’informer sur internet ou par des journaux papiers, parce qu’ils travaillent ou/et on à s’occuper en plus des enfants et du foyer, et qu’ils manquent de temps, sans oublier qu’ils sont épuisés.

    Par conséquent, que je compte sur les journalistes pour leur fournir la plus exacte information, dans cet espace temps réduit mais très regardé, que sont les JT du 20H !!

  • Malbrouck dit :

    J’ai une sacrée nausée ! Guéant, Morano, en quelques jours ont réussi à nous sonner ! Au delà du réel…L’affaire Dreyfus c’est une référence historique très forte et voir le gouvernement quitter l’hémicycle hier alors que Guéant est à l’origine du problème ça m’a sonné, je suis écœuré ! Un grand tournant nauséabond dans cette campagne !
    J’ai beaucoup de sympathie et du respect pour Éva Joly….J’aime le visage d’Éva Joly et son regard à elle est humanité !

  • Pat dit :

    Monsieur l’épicier, on s’est sûrement croisés dans les couloirs des annexes de la Sorbonne et/ou les manifs des années 80-90 ;-)

    Je n’ai pas grand chose à dire sur les sondages et biais associés, je me rappelle encore de mes débuts d’étudiante à Paris V sur l’analyse sémiologique d’un même fait divers tragique, traités par les quotidiens nationaux et régionaux français. Pourtant, dans mon parcours universitaire, je n’ai jamais entendu parlé de Jacques Lagroye, sans doute parce qu’à Paris V-Sorbonne, on ne fait pas de science politique, Môssieur, mais des sciences humaines… Arf ! Comme si l’art de la cité n’était pas une construction fondamentalement humaine…

    Pierre Bourdieu est une référence en psycho-sociologie, bien sûr, et Michel Crozier aussi, et bien d’autres encore. Tous ont mené des travaux qui ont fait progressé les questionnements.
    Mais les mandarins d’hier semblent avoir assuré leur descendance intellectuelle aujourd’hui, à Paris I comme à Paris V. Leur seul défaut est d’être “monopolistique” grâce au fameux biais de “soumission à l’autorité” – autorité du savoir ici, du législatif ou de l’exécutif ailleurs.

    L’université telle que je la perçois aujourd’hui par les yeux de jeunes gens de mon entourage est un naufrage. et les causes en sont radicalement politiques.

    Quant aux sondages, le seul probant est celui qui sort des urnes et qui nous en fait prendre pour 5 ans et plus. Encore faut-il que les pros de la place Beauvau ne soient pas soumis, dans leur méthode de dépouillement/concentration des résultats, à l’autorité de quelques mandarins politico-lobbyistes…

    Dans la vidéo, le sondage sur le non-sondage de Stéphane Collaro est une petite merveille de la logique de l’absurde :-)

  • Umit Pehlivan dit :

    moi je préfère éviter le sondage.. ça fait mal et une radio suffit en général !

    Guy, je te troll là !

  • [...] nous vous rappelons que par nature, les sondages sont hypothétiques*. S’ils mesuraient quelque chose, ce serait l’opinion d’un petit millier de [...]

DÉposer une RÉCLAMATION

Souscrire à ces commentaires.

*

*Champs Requis