Blog's Not Dead

Les blogueurs politiques ne sont (toujours) pas morts

Donc il paraît que les blogs politiques sont en mort clinique

(…)

Qu’ils cèdent le pas aux réseaux sociaux et à des sites d’information devenus de plus en plus participatifs.

Certes, il n’est pas inexact d’écrire que les temps sont plus rudes pour les blogueurs politiques, tant les productions se multiplient quotidiennement sur l’Internet.

Mais décréter leur mort est le signe d’une méconnaissance flagrante de ce que bloguer veut dire et de ce qui fait l’ordinaire d’une journée sur l’Internet.

D’abord, les réseaux sociaux n’ont pas “pris la place des blogs”, comme l’explique Arnault Coulet, le cofondateur de Netpolitique.

Les réseaux sociaux se nourrissent justement chaque seconde de liens qui, outre les articles de journalistes glanés ici ou là et les vidéos, renvoient notamment vers des billets de blogs.

Il faut avoir singulièrement la vue basse pour ne pas mesurer que parmi les liens échangés, beaucoup de billets de blogs sont propulsés ! Des billets passionnants ou énervants qui n’auraient jamais eu la même audience sans les accélérateurs de contenus que constituent Twitter ou facebook (pour se limiter à la France).

Surtout, les réseaux permettent à des billets qui ne sont pas publiés par des blogueurs sur des sites d’information mais sur leurs blogs personnels de se diffuser sans difficulté, alors qu’avant il était beaucoup plus délicat pour un blogueur isolé dit non “influent” de partager ses écrits (remember 2007).

De plus, écrire que les blogs sont “dépassés par les réseaux sociaux” revient à considérer les réseaux sociaux comme “produisant” des contenus. Mais la plupart du temps leurs utilisateurs ne produisent rien. Ils signalent simplement à leurs abonnés des contenus et les propagent, facilitant leur viralité.

L’idée d’une “concurrence” entre blogs et réseaux sociaux est donc discutable.

Autre idée reçue : l’affrontement entre militants sur les réseaux sociaux serait responsable de cette “fin des blogs”.

Là encore, comparer des querelles stériles (tweetclash…) en 140 signes entre les uns et les autres et des réflexions argumentées, nourries par du fond (ou de la mauvaise foi) c’est méconnaître ce qui fait le quotidien du Web politique.

On nous explique aussi que comme les médias ont fini par arriver sur le Web et que les journalistes sont désormais formés à l’Internet, le participatif est devenu une habitude dans les rédactions.

Il serait alors difficile pour les blogueurs de trouver une information ou un angle qui n’a pas été traité dans les médias.

Mais alors… Pourquoi la plupart des rédactions font-elles appel à des blogueurs (rétribués ou pas, autre débat) pour développer des “angles” plus polémiques ou plus pointus que ceux de leurs journalistes, plus concentrés sur le suivi de l’actualité politique ?

Le participatif ne s’est-il pas justement développé sur les sites d’information via les billets des blogueurs ?

Quant à la pseudo disparition de la figure du “blogueur expert” c’est évidemment un raccourci.

Prétendre que les “intermédiaires classiques” ont repris leur place et que le véritable message politique alternatif a du mal à se faire entendre c’est faire bien peu de cas des trouvailles quotidiennes des blogueurs. En revanche, on pourrait/devrait plutôt écrire que ces trouvailles sont malheureusement encore parfois pillées sans vergogne par des journalistes sur les sites d’information, qui “oublient” de les sourcer… (mais ce serait encore ouvrir un autre front).

Enfin, l’internaute citoyen ne s’est pas “dissous” sur les réseaux sociaux.

Sa capacité à diffuser s’est plutôt démultipliée puisqu’il peut désormais utiliser tous les moyens à sa disposition pour propager sa pensée ou celle(s) de ceux qui l’ont intéressé.

Pour finir, oser parler des blogs sans parler des blogueurs, ni surtout faire parler des blogueurs est une erreur.

Comme le souligne l’ami Jegoun, le blog reste d’abord et avant tout un espace personnel où le blogueur réagit selon ses humeurs.

Il faut n’avoir jamais croisé “en vrai” un blogueur pour imaginer qu’il va s’arrêter d’écrire.

  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Blogplay
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • Technorati
  • Tumblr
  • Twitter
  • Wikio IT

, , , , , ,

RÉCLAMATIONS (38)

> Déposer une réclamation
  • Nicolas dit :

    Prem’s !

    On est donc d’accord ! Vive la blogosphère !

  • ASD27 dit :

    C’est dit, c’est écrit :-) ))))

  • Vlad dit :

    Ouais vive nous !

  • rimbus dit :

    Salut Guy… moi ça fait 5 ans que je traine mon blog… ben je me lasse, depuis le début de cette année je suis au ralenti… 5 ans à dénoncer le sarkozysme.
    Facebook et Twitter m’ont effectivement détourné du blogging, j’ai l’impression…

  • Guy dit :

    Tu n’es pas seul ;-)

  • falconhill dit :

    Très beau billet, qui résume bien ce qu’est la blogosphère (au delà de politique). Mais surtout ce qu’est un blogueur (sans quoi pas de blog)

  • NK dit :

    Précieuse analyse… surtout quand on n’y connait rien, et qu’on est en train de plancher sur le “Cours de médiologie générale” de Régis Debray (1991).

    A raison de 5 pages de l’heure, merci pour la bulle d’air !

    J’ajoute qu’hier, en essayant de retrouver un truc précis dans l’Épicerie, je suis tombé sur ça – c’est raccord et c’est à lire !

    http://guybirenbaum.com/?s=bloguer+fils&x=0&y=0

    Enfin (HS), pour mon plus grand bonheur, je viens de remettre les yeux et les oreilles là-dessus – impossible de résister au plaisir de partager…

  • bembelly dit :

    Un blogueur est un journaliste qui s’ignore volontairement ..
    (Et Paf). Vive les blogs! Viva!

  • Mad-Dog dit :

    Pour répondre à rimbus, moi c’est idem. Je pense qu’on a fait le tour du Sarkozysme et que celui-ci bégaye.

  • Caribou dit :

    Même le “blog” de l’Élysée (http://www.elysee.fr/president/les-actualites/agenda/agenda.24.html) est resté bloqué au 2 mars…

  • Dominique Godin dit :

    Pourquoi se limiter aux blogs politiques. Par exemple, je me suis laissé dire qu’un site comme celui d’Acrimed est de plus en plus visité et que l’essentiel des visites provient des réseaux sociaux comme touiter ou face de bouc. Comme le dit Guy, les réseaux sociaux vivent de ce qui existe déjà, donc ils ne remplacent rien du tout.

  • Guy dit :

    Parce que c’est le sujet dominique.

  • seb musset dit :

    Il est vrai que Sarkozy est, de loin, le meilleur blogueur de gauche. Il nous pique tout le boulot.

  • Donatien dit :

    Ce qui est evident, si l’on compare avec 2007, c’est que la dynamique de cette campagne sur le net est plus molle. Souvenons nous de ces blogueurs embed dans les meetings (Le Meur, MRY, Versac etc.), les petites videos, les interviews faites par des “non medias” comme Nicolas Voisin l’avait fait avec Politic’show ou John Paul avec la Telelibre ou meme encore Karl Zero. Certes ils ne sont pas tous blogueurs mais ils appartenaient a un écosystème qui n’existe plus désormais.

    Donc ce n’est pas mort… mais ca a change :)

  • Pimprenelle dit :

    Merci pour ceux qui ne twittent pas et qui ne facebouke pas plus !

  • je suis d’accord,, mais ceci écrit, je pense que l’on donne à Rue89 bien plus d’importance qu’il n’en a. Quant à net politique comment dire… Z’y avez été y a pas longtemps… misère…

  • Dominique Godin dit :

    Il y en a une qui fait beaucoup pour faire entrer le tweet politique dans la catégorie “pignolades”, c’est Nadine Morano. La dernière, de Madame Sans-Gêne, c’est ce tweet où elle est toute fière d’annoncer que dans sa bonne ville de Toul, on se déguise en Sarkozy comme on se déguiserait en Mickey :
    http://www.metrofrance.com/presidentielle-2012/tweets2012-du-9-mars-les-freres-bogdanoff-depardieu-et-sarkozy/mlci!usS0LOs3x06cQ/

  • Dominique Godin dit :

    Oups, c’était pas le bon lien (même s’il suffisait de cliquer sur @nadine_morano).

    http://instagr.am/p/H82ROKSqha/

  • lovely dit :

    Résistons à la vogue du 140 caractères maxi pour exprimer un point de vue. Il était bon Guy hier sur Public Sénat, il a rajeuni la moyenne d’âge.

  • MHPA dit :

    Ah bon ? @Jegoun joue de la basse dans les Ramones ? Un nouveau blog ?

  • Je ne vois pas où vous lisez que j’aurais expliqué que “les réseaux sociaux ont pris la place des blogs” …? Il y a par ailleurs une différence entre “obsolescent” et “obsolète” : la messe n’est pas dite ,-). Enfin, pour finir, tout à fait d’accord avec vous concernant la stérilité des tweetclashs, c’est bien l’objet de ma deuxième citation dans l’article : à force de ripostes et contre ripostes sur les réseaux, on y gagne en bruit (stérile) et on y perd en construction d’idées.
    Bien à vous

  • lovely dit :

    Moi je reste sans voix devant cette image:

    http://madame.lefigaro.fr/celebrites/qui-etait-defiles-de-paris-090312-225949?page=6#ancre

    Le Figaro ne fait pas l’effort de sélectionner ses photos de mode, Rossy di Palma est sans culotte. Pour un journal qui se dit sérieux.

  • Malbrouck dit :

    Cette tendance à vouloir opposer un outil à un autre est absurde et j’y vois toujours le fantasme du pouvoir d’influence des uns par rapport à d’autres ! Et en effet twitter par exemple n’est pas formaté pour remplacer le contenu des blogs politiques puisqu’au contraire il relaye comme jamais leur contenu !
    Bref c’est la sempiternelle histoire de blogueurs qui, depuis leurs blogs, vous écrivent qu’il n’y a plus de blogs (hormis les leurs connectés à je ne sais quoi) !
    C’est plutôt bon signe de voir qu’au contraire le combat de coqs semble vouloir reprendre du service :-)

  • hollandgirl dit :

    ce que je trouve dommage avec twitter c’est que de super tweets se perdent alors que sur les blogs, les écrits restent même s’il est difficile de les retrouver après un long temps

    je ne m’inscris pas sur twitter car je crains de devenir accro
    je l’ai été quand je tenais un blog plus ou moins politique en 2007 quand je participais à la présidentielle à mon niveau
    on nous avait avertis que nous étions “surveillés” par le PS ( et sans doute les autres…) et c’était vrai.
    si nous prenions position sur un problème local qui n’était pas dans la ligne du parti, on nous demandait de faire attention!! ce qui nous faisait beaucoup rire.
    c’était le temps de l’insouciance et j’en garde un beau souvenir

  • Franckylateigne dit :

    Moebius…

    :-( (

  • Malbrouck dit :

    Hollandgirl,

    Ta description stalinienne de la ligne du parti me donne froid dans le dos ! J’attends toujours qu’un responsable du PS vienne m’interdire de critiquer la campagne de François Hollande bien trop basé à mon gout sur la vague antisarkozyste ! Adhérent PS numéro 856481 :-)
    Twitter en France c’est une messagerie instantanée qui permet à des réseaux déjà constitués de rester connectés entre eux en temps réel : parmi ces corps constitués tu as les internautes lambda qui s’agitent peu ou prou pour masquer les limites de leur curiosité et de leur voyeurisme :-)
    On confond affluence, notoriété avec influence : si la blogosphère plutôt à gauche fut si influente ça se serait remarqué dans les urnes en 2007 !
    Relativisons !

  • Malbrouck dit :

    Autrement dit l’affluence sur le net permet parfois le débat mais rien n’est figé lorsque par exemple le non au référendum de 2005 n’a pas forcément conduit à la victoire de la gauche en 2007 ! L’électorat m’a définitivement habitué à des nuances plus complexes que prévues !

  • Malbrouck dit :

    L’électorat français est drôlement bien symbolisé chez Drucker ce soir : voilà un Barbelivien copain de Sarkozy qui nous chante un hommage à Jean Ferrat copain de Drucker ! Les voilà réunis pour faire un clin d’œil à Hollande et préserver l’avenir si j’ai bien tout compris ! Tout le monde est le copain de tout le monde en somme ;-)

  • Web3u2free2012 dit :

    Les réseaux sociaux sont aux blogs ce que les préliminaires……”Dieu est aussi mort que
    Facebook”,..et Twitter ne sert qu’à faire
    connaitre ses sites/blogs (pub web 3.0) ;-)
    Bon site/blog et excellent week end.

  • Malbrouck dit :

    Ruquier a dit à Mormeck “Vous attendiez une gauche et c’est une droite qui est arrivée” ! Bien vu et restons prudents en effet ! :-)

  • Malbrouck dit :

    Qui va essayer d’aller faire une séance photo à Villepinte derrière le pupitre de la France forte ? Pas sur que la sécurité puisse le permettre ce coup ci :-)
    Ceci dit je compte suivre de très près la démonstration de force qui, ce dimanche, permettra (ou pas) à Sarkozy de remonter suffisamment, au courant de la semaine, pour croiser la courbe avec Hollande !
    C’est presque souhaitable dans le fond : ça remobilisera et ça évitera trop d’abstention !
    Et puis si ça invite Hollande à revoir sa copie en matière de pouvoir d’achat en direction des salariés précaires ça ne sera pas plus mal ! Je dis ça, je ne dis rien ;-)

  • Je confirme : même si on ralentit parfois, arrêter ? Jamais !

  • Malbrouck dit :

    Et si tous ces sondages favorables à Hollande avaient pour but (ou conduisaient) à chasser si loin l’idée d’un vote utile, d’un 21 avril à l’endroit ou à l’envers, que nombre d’électeurs de gauche finissent par installer définitivement leur vote en faveur de Mélenchon, reléguant en 3ème ou en 4ème position le malheureux Hollande ? En particulier parce que désormais il est quasiment prohibé de parler de vote utile sous peine de se faire éparpiller façon puzzle ! Bref si les deux gros candidats de gauche se neutralisent l’un l’autre on aura encore une fois l’air fin à gauche ! Moi le premier, confiant du fait du matraquage des sondages, je risque de voter Mélenchon ! A bien réfléchir quand même !!
    Les sondages sont des pleins phares très aveuglants : aucune visibilité en réalité !

  • hollandgirl dit :

    message de S.Hessel

    Stéphane Hessel soutient la chaîne humaine

    “Chers amis,

    Le 11 mars 2011, la catastrophe de Fukushima a rappelé au monde entier que la technologie nucléaire est mortifère, et que prétendre la contrôler est une illusion. Un an après jour pour jour, une immense chaîne humaine va relier Lyon à Avignon, dans cette vallée du Rhône où quatorze réacteurs nucléaires exposent des millions de gens à un risque intolérable.

    Solidaires avec le peuple japonais, des dizaines de milliers de personnes venues de toute la France et d’autres pays européens vont réagir ensemble, pour affirmer haut et fort : “Sortir du nucléaire, c’est possible !”
    Insurgeons-nous contre le nucléaire !

    Je veux saluer la détermination des citoyens à l’origine de cette initiative coordonnée par le Réseau “Sortir du nucléaire”. Refusant que la France soit condamnée à subir tôt ou tard un accident nucléaire majeur comme celui qui a frappé le Japon, c’est une véritable “réaction en chaîne humaine” qu’ils ont lancée.

    Aujourd’hui, je tiens à partager avec vous mon soutien à cette mobilisation, qui est à mes yeux une véritable insurrection démocratique. Je voudrais dire à chacune et chacun d’entre vous : vous aussi, insurgez-vous ; vous aussi, mobilisez-vous pour la sortie du nucléaire !

    Ensemble, nous pouvons être suffisamment forts pour résister au lobby nucléaire et pour nous réapproprier la question énergétique. Nous devons refuser que les choix qui nous engagent et qui engagent nos enfants et petits-enfants pour des décennies soient dictés par des industriels qui n’ont que faire des déchets éternels et de la pollution qu’ils laissent aux générations futures.

    La France doit sortir du nucléaire, elle doit dire adieu à cette technologie dangereuse. Elle doit sans retard se tourner vers les énergies renouvelables et un usage plus sobre et raisonnable de l’énergie. En un mot, la France doit choisir un avenir énergétique… plus humain ! Nous savons que c’est possible, alors n’attendons pas qu’il soit trop tard.

    Vous non plus, n’attendez pas… le 11 mars, rejoignez la grande chaîne humaine pour la sortie du nucléaire !”
    Stéphane Hessel
    Ancien résistant et diplomate
    Auteur du manifeste “Indignez-vous !”

    Rejoignez la grande chaîne humaine
    pour la sortie du nucléaire !
    http://www.chainehumaine.org

  • Pensez BiBi dit :

    C’est quand-même sur un Blog qu’on a pu lire les Interviews exclusives de Chouchou :-)

    1. Sarkozy s’explique sur sa Candidature auprès des Pauvres :http://bit.ly/xwdzyK

    2. ITW au Salon de l’Agriculture : http://bit.ly/wZlJK2

    3. ITW au retour de Lille : http://bit.ly/yNrPSb

    4. ITW de Sarkozy sur son agoraphobie bayonnaise. http://bit.ly/xfdhoP

DÉposer une RÉCLAMATION

Souscrire à ces commentaires.

*

*Champs Requis