Pomme Pomme Pomme Pomme

La tentation Buisson

Le regard de jacktheforger sur cet entre-deux-tours…

(…)

Dans sept jours, nous saurons si  ce choix était “gagnant”…

 

 

  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Blogplay
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • Technorati
  • Tumblr
  • Twitter
  • Wikio IT

, , ,

RÉCLAMATIONS (83)

> Déposer une réclamation
  • Albatros dit :

    glaçant….

    Nous étions durant 5 ans en état de sidération mais depuis hier nous sommes en état de choc, chaque quartiers de cette pomme fait rougir la France et inocule à la nation et aux citoyens un peu de poison…
    La France est salie il lui faudra plus qu’un karcher…

  • HR dit :

    @Albatros

    glaciation soviétique…

    Allons allons… Tout n’est pas perdu. Nous allons vers une présidence qui s’accommode très bien d’un allié politique de Cuba, une des dernières dictatures soviétiques dans la monde.

  • Albatros dit :

    HR

    les délirants de votre pointure on couté assez cher à la France allez servir vos sornettes aux illettrés et aux nostalgiques des régimes des républiques bananières

  • lovely dit :

    Le concept de digues morales censé culpabiliser les électeurs est éculé. Cette théorie est née sous la plume d’éditorialistes mondains, et Marine Le Pen a réussi là où son père a échoué, installer ses idées sur la table des négociations politiques. Elle est devenue un acteur majeur dans le paysage politique. Depuis l’offre politique s’est élargie de l’extrême droite à l’extrême gauche pour permettre aux électeurs de mettre de côté leur pudeur communément appelée humanisme ou bien vivre ensemble. On a les politiques qu’on mérite.

  • Albatros dit :

    La négligence mère de tous les vices (et des vicieux)

    Une digue qui cède est une digue à reconstruire…

    dans un cas comme dans d’autres rien n’ est figé rien n’est inscrit dans le marbre, une liberté acquise doit être protégée et la barbarie sans cesse combattue…

  • Esther dit :

    Ben oui Lovely on discute de fringues pendant 5 ans et puis un jour on se réveille avec un tailleur Chanel sur le dos…

  • poisson dit :

    Un enchainement de huit tee-shirts noirs dans la colonne de droite. Il a raison Godin, ça échange pas beaucoup sur ce blogum.

  • Esther dit :

    Poisson est triste.
    elle a cru en melenchon, elle pleure maintenant depuis 7jours, principe de réalité oblige. Et voir melenchon capable tout à coup et sans scrupule de retourner sa veste et de demander à ses électeurs de voter ps alors qu’il a passé sa campagne à démonter hollande et ce parti social traite.
    Schyzo le mec. Ça en dit long sur son fond… De commerce….

  • Esther dit :

    Soit pas amer poisson, garde tes banderoles révolutionnaires : dans 5 ans, tu les dépoussières et tu pourras t’en resservir.Si bien sûr à ce moment là, T’as le courage révolutionnaire… de poser des rtt…
    En attendant met-toi au tricot pur laine ou va planter des choux bio dans ton jardin ouvrier, comme 99%des melenchonistes bobo grands révolutionnaires s’apprêtent à le faire….

  • little big horn dit :

    Et on voit bien les pépins qu’il s’apprête aussi à avaler.

  • Albatros dit :

    @ Esther

    pas besoin de dézinguer les clients quand on est certain de ses idées….

    en plus que de tonnes de conneries vous pouvez déverser sur Mélenchon, très franchement la caricature que vous nous infligez depuis deux mois parfois drôle il est vrais, diminuerais presque l’attention que nous pouvons porter à Hollande

    et je dirais m^me plus il serait naturel pour les socialistes d’avoir pour les deux un regard bienveillant, il n’y a pas de contradiction à cela, et sans doute, une forme de complémentarité à laquelle j’associe les verts comme d’autres y ajouteront Bayrou…..

    je r^ve

  • hitano dit :

    Ce qui m’ennuie, c’est la stabilité, voire la légère remontée de Sarkozy dans les sondages. Ce pays file un mauvais coton.
    Les politiques qu’on mérite? Plus que jamais…

  • Esther dit :

    Albatros,

    Je suis pas socialiste… Je Milite et vote utile. Pas pareil du tout. Même rien à voir. Vous me verrez jamais parler de hollande en +

    Quant à dézinguer les clients je vais dire un truc idéologique majeur : le ton gentillet que vous prônez en politique ou même dans un échange politique, je trouve ça suspect au dernier degré. Je passe pas sur un blog pour me faire des amis. Ni pour prendre le thé avec des gâteaux.

    À cause de ce ton gentillet de convenance, les cons prennent le pouvoir.

    Croyez moi si Nadine Morano a pu entrer dans un ministère et a eu un jour l’énergie et le culot d’oser même s’y présenter, c ‘est à cause de ce bon ton gentillet dont se parent dans le réel aujourd’hui les politiques de gauche ainsi que leurs électeurs bon ton. Et les gens en général.

    De nos jours, il est de bon ton oui, de ne pas souligner la connerie des gens au feutre rouge, de ne jamais leur foutre un coup de pied au cul, de ménager le “vivre ensemble”…
    alors les cons se voient tout permis. Et se permettent… Ils profitent de ça pour avancer. À gauche comme à droite mais surtout à droite.

    J’aime pas cet esprit bon ton et je dois dire que je pleure pas quand un con pleurniche Ou s’offusque parce que je lui ai souligné sa connerie dans une soirée. Et si les bobos derrière viennent le consoler pour fabriquer de l’égo Morano… Qu’ils se Plaignent pas après d’avoir des cons au pouvoir. Comme dit Lovely, on a les dirigeants qu’on mérite.

    La politesse et le consensus tendre humain tolérant correcte en politique : NON.
    Et je souligne même JAMAIS!! En tout cas pas pour moi et surtout pas sur internet.

    Je pense sincèrement que les cons on toujours existé mais quand je vois Gainsbourg siné Renaud etc dans droit de réponse leur en foutre plein la gueule et sans complexe, avec les mots qui leur chante, je me dis que si les cons aujourd’hui avaient un peu plus de gens comme ça face à eux ils la ramèneraient moins et Morano n ‘aurai jamais pu exister politiquement… Mais toute cette génération de grande gueule est dcd. Et c’est bien triste finalement.

  • Esther dit :

    Cet échange si je l ai pas eu 2000 fois sur internet •_0……..

  • Gnagna dit :

    Le billet est en ligne depuis 10h26.

    Malbrouck n’a pas encore commenté.

    ‘Devriez p’têt voir s’il lui est pas arrivé quequ’chose?

  • Esther dit :

    Sur ce je vous laisse deviser sur le monde et la politique, moi de toute façon mon boulot 2012 sur internet est terminé, et j ai pas envie de faire des heures sup lol. $

  • Gnagna dit :

    “Croyez moi si Nadine Morano a pu entrer dans un ministère et a eu un jour l’énergie et le culot d’oser même s’y présenter…”
    Ben voyons, elle a répondu à une petite annonce bien sur et, pouf, la voilà bombardée ministre.
    Sacrée Esther, et puis, t’as raison, si les gens s’insultaient à qui mieux mieux, ça faciliterait tellement les choses n’est-ce pas?

  • Malbrouck dit :

    Le peuple est souverain en démocratie oui ou zut ?
    Ça fait des années que je me questionne sur la démocratie jusqu’à l’opposer à la république !
    Tous les démocrates autoproclamés me sautent à la gorge lorsque j’ose réfléchir à voix haute cette opposition !
    Et les mêmes viennent se plaindre du sarkozysme, du lepénisme en ne faisant jamais l’effort de questionner la démocratie !
    La pensée magique est drôlement pratique pour éviter soigneusement de faire porter responsabilité aux citoyens électeurs ! Le sarkozysme, le lepénisme sont présentés comme des fatalités tombant du ciel et frappant un pauvre peuple toujours innocent !
    La démocratie ce vieux concept ringard s’il est utile pour les nouvelles peuplades qui tentent de se trouver une organisation ou un projet collectif je ne l’accepte pas pour une grande nation comme la France dont le projet révolutionnaire républicain n’appelle aucun avis ni opinion d’aucune sorte !
    Moi j’assume l’idée de dictature républicaine et l’interdiction de tout parti anti-républicain, de tout parti libéral remettant en cause le principe d’égalité !
    Allez au diable vous et votre démocratie !!
    La démocratie est contraire aux principes républicains les plus élémentaires !!

  • Albatros dit :

    je vous résume, si on ne dégueule pas, injurie pas on est con…
    je prends je suis une grande et grosse conne qui s’assume et qui revendique le droit de réfléchir et de
    penser en dehors de la furie et du chaos, qui par nature réduisent l’oxygène du cerveau et limite la réflexion
    criez Esther, jurez, piaffez, autant qu’il vous plaira, mais ne nous empêchez pas de réfléchir, de rire et de nous épanchez m^me en douceur, m^me poliment et j’ajoute que celles et ceux qui en bavent le plus, bien souvent n’arrivent pas m^me aux jurons c’est déjà trop tard….ils sont trop loin.

    gratcios

    Salve

  • poisson dit :

    C’était une blague ratée “(é)change pas de couleur de teeshirt?”
    Tais-toi un peu Esther et ne parles pas à ma place steuplé. Tu cherches les coups de pieds dans le cul, ceux que tu mériterais? Mais bof pas envie.

  • Albatros dit :

    ps : je n’ai aucun ami copain sur ce blog et ni sur aucun autre le thé je ne le prend pas virtuellement et je n’ai aucune adresse mail des clients de l’épicerie et par ailleurs dans ma vie privée j’ai assez de quoi remplir mon “carnet de bal”, aussi bien dans le monde journalistique, politique qu’enseignant, et artistique….

    Et respect n’est pas synonyme de mièvrerie, de lâcheté, sauf pour qui perdrai ses repères

  • Esther dit :

    Mais je vous empêche de rien albatros, n’inversez pas les rôles : …. C’est vous qui passez votre temps à me dire d’arrêter de faire ci ou là.
    Moi perso, je vous laisse parler Comme vous voulez. Je suis pas la comtesse de Paris.

    Gagna si tu veux le parcours précis de morano, tu vas sur Wikipédia. C est pas de ça dont je parlais mais comme le dit le dicton montre la lune à un con et il regarde ton doigt.

    Quant aux insultes… gnangnan je te connais pas. T existes pas politiquement au plus t es Langlois. Et dans ce cas lol vive la révolution … Dans ton salon.

    Poisson on s’énerve? On n’est pas content lol. C’est chou… Un coup de pieds au q houlala on se dévergonde !!!

    Et pendant ce temps Malbrouck parle enfin de sa dictature idéale…. Avec des beaux militaires et des beaux uniformes…………. Miam

    Ça de relâche ici… Ça sent le sang…… Mdr. C est la fin du monde qui commence……. Brrrrrr sur la gauche va passer.

  • Malbrouck dit :

    :-)

  • Albatros dit :

    c’est inspirant cette manière de faire c’est pas votre langage, vos jurons, vos manières qui (me)dérange, non, non, ne noyez pas le poisson (rire),
    c’est juste, que je voulais relever le fait que vous vous sentiez systématiquement obligé de l’adressez à l’un ou l’autre, comme si vos jurons n’avez pas d’existence propre, de raisons, d’objet, de sujet, vous pigez ma grande ( je fais un effort pour m’adapter et encore je dirais plutôt que je me lâche courtoisement …)

  • Malbrouck dit :

    Moi je tente la cohérence et je ne comprends pas que Sarkozy n’ait pas profité dès 2007 de faire une union sacrée entre UMP et FN à condition de changer la constitution bien trop républicaine, bien trop égalitariste, et bien trop antilibérale ! Le peuple sarkozyste de 2007 méritait un bon “travail, famille, patrie, et préférence nationale franchouillarde de terroir agréé svp” !!! Une vraie et bonne démocratie bon sang !!
    LA COHÉRENCE qui m’aurait permis de savoir si ce fameux peuple à la con tenait oui ou non à ses “principes” gravés dans le marbre !! Je leur en ferais voir moi des principes !!
    Idem quand le PS gagne le pouvoir : j’attends de lui qu’il interdise siné dié tout parti politique qui ne correspond pas aux principes érigés !
    La cohérence ça n’intéresse pas grand monde et on préfère le flou artistique de la parodie démocratique et de la société du spectacle ! Évidemment !
    S’il faut une vraie révolution pour réaffirmer des principes j’attends qu’elle se produise POURVU que les Sarkozy et les Hollande osent LA COHÉRENCE une bonne fois pour toute !
    J’aimerais beaucoup voir ce que ça donne un vrai régime démocratique !!!

  • Malbrouck dit :

    Ce Buisson, ce Nosfératu réincarné ne fabrique quand même pas à lui seul des “fachos” même si je veux bien croire à la magie de la propagande !
    Magie de la propagande qui ne fonctionne jamais pour fabriquer des “humanistes” : la machine manipulatoire serait donc bloquée que dans un seul sens !
    C’est cela oui !! ;-)
    Ce Buisson calcule, mesure l’état de l’opinion franchouillarde du “pays réel” dont il connait l’histoire et les pulsions et il explique à son Sarkozy que c’est possible avec un peuple fourbe de cet acabit ! Point barre ! C’est rageant mais c’est comme ça !!
    Ma sempiternelle question c’est d’essayer de comprendre l’âme humaine, vers quoi tend son désir authentique ! C’est quoi l’objet d’une nation, d’un peuple etc…
    Pour quoi sommes nous faits ? L’humanisme, la barbarie, un peu de tout, ça dépend du contexte ?

  • Gnagna dit :

    On sent qu’Esther s’adresse à un adversaire hypothétique qu’elle a bâti de toutes pièces et qui cristallise toutes ses aigreurs.
    Je te prescrirai une bonne gifle bien sentie (puisque tu aimes le mouvement), tu sais, de celles que tu distribues si allègrement à tout ceux qui ne sont pas toi.
    Pour s’exprimer comme tu le fais, il faut avoir de sacrés supériorités: je ne t’en vois aucune, on dirait juste une espèce d’Elisabeth Lévy bis.

  • Esther dit :

    Malheureusement gnagna sur la question politique, je ne peux rien dire de toi : j’ai jamais rien lu de toi, pas le début de quoi que ce soit qui puisse me laisser penser que t’aime le début d’un cerveau. 0_0!

    Certaines méchantes langues diraient que t ‘es juste qu’une grosse pute qui passe par là, une pouffiasse en gros mais moi je suis polie, je ne suis pas une méchante langue ni rien. :-)
    Je suis un ange. Jamais je te dirais d’aller te faire enculer comme le dit siné dans la vidéo droit de réponse. Des mots pareil, non ! JAMAIS !!! :-(

    Non pour moi, tu es un être humain je t’aime <3 Vote hollande !

    http://www.youtube.com/watch?v=pUWZDwFc6u4&feature=youtube_gdata_player

  • Esther dit :

    Et gnagna, tu as tout mon soutient : j’interdis qui que ce soit de te traiter de pauvre pétasse ou de grosse merde, vous entendez les méchantes langues ??? Je vous interdis !!! Quiconque touche gnagna en lui disant que sa mère est une pute, je lui défonce la tête. Gnagna, c’est mon amie <3 :-)

  • Esther dit :

    Et gnagna, tu as tout mon soutient : j’interdis qui que ce soit de te traiter de pauvre pétasse ou de grosse merde, vous entendez les méchantes langues ??? Je vous interdis !!! Quiconque touche gnagna en lui disant que sa mère est une pute, je lui défonce le crâne. Gnagna, c’est mon amie pour la vie <3 :-)

  • Esther dit :

    Je le dis deux fois pour que tous les méchants puissent bien le lire : touchez pas à gnagna !!! Voilà ….

    C est albatros qui va être contente de moi :-) je suis devenue gentille
    :-)

  • hollandgirl certifiée dit :

    ?????????????????????????

    Esther, écoutez Hollande qui n’a jamais cédé à la violence depuis tout petit, petit

    et là il est devenu grand
    alors c’est quand-même un bon exemple, non?

    allez j’y retourne
    super ambiance et discours au tpo comme d’hab

    François, vas-y

  • hollandgirl certifiée dit :

    je viens de trouver un rabat-joie
    non non ce n’est pas Malbrouck

    http://www.fondapol.org/qui-en-2012/simulateur-de-vote/?sondage=289912

  • José dit :

    Salut Guy,

    Ton microcosme du DEL te suit, chapeau! Tu démontres ainsi ta capacité à la fidélité.

    Voici ce que j’écrivais en février 2007 :

    Pour être pragmatique et recadrer le titre, cette analyse portera uniquement sur les candidats disposant de chances réelles d’accéder à la présidence : Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou. Pourquoi ne pas inclure Jean-Marie Le Pen dans cette réflexion ? Parce qu’en poussant plus avant ce pragmatisme et sans vouloir offenser quiconque, y compris au sein de son électorat, je partirai du postulat que ce dernier ne sera jamais élu président de la République. En effet, même en considérant que la défiance des Français envers leur classe dirigeante s’est renforcée, je ne vois pas comment les intentions éventuelles de vote en sa faveur au second tour pourraient être passées d’un peu moins de 20% en 2002 à plus de 50%. On peut donc, en toute bonne foi, estimer qu’une nouvelle accession à ce niveau de l’élection garantirait son adversaire de la victoire, quel qu’il soit (pour apporter toutefois une considération personnelle, il serait excessivement dangereux pour notre démocratie et pour l’opinion publique que Jean-Marie Le Pen ne dispose pas des signatures lui permettant d’officialiser sa candidature).

    J’ai toujours estimé que la médiocrité de la campagne présidentielle de 2002 résidait dans le fait que les candidats avaient mené une compagne législative et non présidentielle. En effet, avec un électorat majoritairement tenté par l’alternance depuis plusieurs décennies, élaborer un programme à vocation intérieure relève au mieux de la naïveté, au pire du coup de poker électoral. Qui peut garantir l’exécution d’un tel programme en sachant que ce sera de nouveau aux Français de décider de la majorité parlementaire et que rien n’est assuré (cf. la dissolution) ? Cette erreur, fondamentale dans l’esprit des Français même s’ils ne la ressentent que de façon diffuse, les deux candidats du PS et de l’UMP la commettent de nouveau. Le rôle du président de la République en France quant aux affaires intérieures n’est pas de gouverner mais d’arbitrer. Le domaine qui lui est réservé est celui des relations internationales et il semblera évident à tout observateur de cette campagne que les positions de Nicolas Sarkozy comme celles de Ségolène Royal sont à ce sujet pour le moins floues. L’Europe constitue pour eux un terrain miné sur lequel l’un comme l’autre ne souhaite trop s’étendre tant le référendum du 29 mai 2005 a laissé des traces. Pourtant, la plupart des règlementations nationales est décidée à l’échelon européen. Comment gérer l’attitude française vis-à-vis de nos partenaires européens, des institutions européennes ? Personne n’y répond. Quelles seront les positions françaises face aux conflits du Moyen-Orient ? Partagerons-nous les positions américaines futures quant à la gestion des crises et leur vision du monde ? Quelle place accorderons-nous à notre voisine russe ? Là non plus, nous ne disposons pas des réponses permettant un embryon d’idée sur la place de la France dans le monde. François Bayrou quant à lui dispose au moins sur ces sujets d’un avantage conséquent : la constance de ses convictions pro-européennes. Que l’on partage ou non son positionnement n’empêche pas de lui reconnaître cette stabilité. Il a, par exemple, toujours souhaité un renforcement européen des politiques internationale et de défense. Entre la politique étrangère de Ségolène Royal plus que floue et celle de Nicolas Sarkozy, incertaine mais plus proche de l’atlantisme que de l’indépendance européenne, François Bayrou apparaît à mon sens bien plus fiable aujourd’hui.

    Second sujet et non des moindres pour l’opinion française : leur conception de la politique et de l’exercice du pouvoir.

    La préparation de la campagne présidentielle de Ségolène Royal donne l’apparence d’une conception verticale du pouvoir du bas vers le haut. Elle a établi son pacte présidentiel à partir des débats participatifs et a donc tenu compte des doléances des Français sur des situations particulières. Si l’on omet le fait, là encore, qu’il s’agit de préoccupations intérieures qui ne relèvent pas du domaine présidentiel mais du gouvernement, cette façon de procéder, si elle a pour mérite d’être proche des Français, a pour inconvénient de ne pas lui avoir permis, jusqu’à présent, d’incarner une position de leader qui entraîne avec sa force de conviction le rassemblement de tous les Français. L’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers et c’est là qu’une conception verticale ascendante atteint ses limites. Cet exercice de la politique relève de nos députés mais en aucun cas ne peut être celui d’un président de la République en exercice. Campagne législative, là encore.

    Pour Nicolas Sarkozy, tout donne à penser que ses conceptions sont totalement inverses. Si sa conception de la politique et de l’exercice du pouvoir semble bien verticale, elle l’est du haut vers le bas. Candidat unique à l’UMP (l’épisode Michèle Alliot-Marie ne fut qu’un leurre de démocratie interne), centralisant le maximum de pouvoirs entre ses mains (ses différentes casquettes), n’hésitant pas à faire pression sur la presse voire sur des élus, se tissant un réseau d’amitiés dans tous les cercles d’influence et agglutinant autour de lui tout ce qu’il est possible de compter parmi les élites politiques, médiatiques, intellectuelles, artistiques, etc., sa conception de la politique s’apparente plus à un culte du chef, à un exercice élitiste du pouvoir qu’à un rassemblement national. Ce faisant, il symbolise bien plus que les autres candidats un communautarisme de classe sociale. Si cela a l’avantage de lui éviter les rapprochements aux relents de racisme et de xénophobie qui auraient pu être faits après les émeutes de banlieues, cela cristallisera par contre les opinions sur son bilan tant en matière de sécurité que d’économie. En effet, il est le candidat du gouvernement sortant. D’autre part, une telle propension à la concentration des pouvoirs et à l’autoritarisme, associée aux nouvelles formes de bourgeoisie que représente son entourage plus ou moins proche, renforce une l’idée déjà très prégnante d’un ego et d’un narcissisme surdéveloppés. Il n’est pas certain, loin s’en faut, que dans l’actuel climat de défiance envers les élites quelles qu’elles soient, les Français soient prêts à voir se concrétiser cette vision clanique du pouvoir au sommet de l’État.

    Entre ces deux conceptions verticales du pouvoir et de l’exercice politique, François Bayrou a réussi le tour de force, en symbolisant la lutte contre cette bipolarisation, d’apparaître comme le candidat d’un pouvoir beaucoup plus horizontal. En exprimant sa volonté de voir un gouvernement collégial rassemblant les grandes tendances, en ne faisant pas de promesses mais en prenant des engagements, en défendant une représentation parlementaire plus proche de la réalité sociale de notre pays, entre autres, il se positionne comme le candidat qui ne sera ni celui du peuple ni celui des élites, mais celui d’une nation. Il tente de démontrer qu’il serait bien un président qui ne défendrait pas des intérêts catégoriels mais qui, en gouvernant avec toutes les tendances et en faisant légiférer une assemblée plus représentative, serait l’arbitre impartial des revendications de tout le peuple français. Il remodèlerait donc nos institutions de façon plus conforme à cette neutralité. Quant à son éventuelle politique internationale, elle a au moins le mérite d’être claire, déjà connue de tous et essentiellement appuyée sur l’Europe. Le seul inconvénient majeur de son positionnement est l’envers de sa qualité : le risque que sa candidature, celle de tous les Français, ne devienne, par manque de persuasion ou de charisme, celle de personne.

    Outre des traits de caractères marquants chez les deux candidats UMP et PS qui peuvent autant rebuter qu’attirer, les divergences entre les trois prétendants se situent essentiellement dans les conceptions mêmes de la politique et de l’exercice du pouvoir. Les Français choisiront alors très probablement, sauf énorme surprise, entre deux méthodes verticales de prise du pouvoir et un exercice de ce pouvoir beaucoup plus horizontal. Entre une autorité imposée par le sommet ou légitimée par la base et une autre, assise sur une collégialité représentative.

    La vision de François Bayrou me semble la plus à même de mettre un terme à cette défiance des Français envers leur classe politique. En n’élaborant pas son programme sur des revendications particulières, en bâtissant une éventuelle accession au pouvoir sur une représentation politique plus proche de la société et en proposant à toutes les tendances d’exercer collégialement, il incarne en France ce qui s’est déjà traduit dans nombre d’autres pays européens à forte politique sociale par la pragmatique recherche du consensus. Les Français veulent-ils mettre un terme à plusieurs décennies d’alternance politique pour un rassemblement national ? Sont-ils prêts à admettre que leurs intérêts particuliers ne peuvent pas être défendus contre ceux de les compatriotes ? À admettre aussi que si des solutions sont bonnes, elles ne le sont pas parce qu’elles viennent de gauche ou de droite mais parce qu’elles répondent correctement aux problèmes posés ? Mais surtout, et ce serait le sens principal du vote François Bayrou tel qu’il le présente, veulent-ils mettre fin à l’illusion d’un exercice idéologique du pouvoir qui finit toujours par décevoir une grande partie des électeurs qui y ont cru ?

    Ce sont là, à mon sens, les questions de fond qui sont posées par cette campagne présidentielle. Les bons mots et petites phrases assassines sont l’apanage d’une certaine presse française délétère qui ne cherche qu’à remplir ses colonnes en éludant le débat de société.

  • Albatros dit :

    Esther

    je ne vous trouve pas méchante

    :=))

    Salut

  • Esther dit :

    Mdr.

  • Esther dit :

    (mdr pour le texte de José)

  • Esther dit :

    Malbrouck tu peux nous fait un texte de la même longueur pour voir ? Je me demande si ça peut boucher l’évier. O_•¥

  • lovely dit :

    @ esther: vous polluez l’épicerie avec votre esprit, il eut été judicieux de vous laisser bousculer dans la piscine municipale, car à vous lire, on sent une grande frustration.

  • Esther dit :

    Gnagna un jour gnagna toujours… Lovely, ça fait deux fois que le mot frustration sexuelle revient dans ta bouche ces derniers jours… Est-ce que tu veux nous dire quelque chose ? :-( N’hésite pas, je suis à ton écoute, je suis ton amie<3

    Tu as beaucoup fantasmé sur cette scène dans les douches où je me lave les cheveux ?
    Elle semble t'avoir marqué. Est-ce qu'elle t'a excitée? Tu veux plus de détails ?
    Je sais que les vêtements c'est ton trip…. Je portais un vieux maillot de bain addidas rouge une pièce avec un liseraie en lycra blanc qui se termine en bretelles blanches et fines.
    Mon shampoing était à la pomme, je m'en souviens comme si c 'était hier, je venais juste de l'acheter trop contente de le tester. Il sentait bon.
    Je fais un 90 b et comme mon maillot de bain est plutôt usé, le tissus fin laissait apparaître la forme de mes seins. Sans doute avec l 'eau froide ( je prends que des douches à l'eau froide) je devais avoir le bout de mes seins qui pointaient ?

    J'en sais rien mais c'est sur que le lycra devait laisser apparaître des trucs surtout quand le tissus est usé comme ça… Je me souviens à un moment j ai entrouvert les lèvres pour récupérer un filet d'eau à travers mes dents. J'avais soif.
    Quand l'eau est entrée dans ma bouche, je l'ai siroté, elle a glissé entre mes dents. Parfois, j aime bien boire l'eau des douches municipales, ça m'excite, je me dis que c'est un peu sale. J'ai eu un râle, j étais bien. La langueur quand on a nagé , ça donne envie de baiser… C'est là que j'ai ouvert un oeil et que je les ai vu tous les deux qui me regardaient.sur leur sexe étaient Durs… Figés, ils me fixaient… Comme hypnothisés.
    (…) ça t'excites Lovely?

    Si oui, N'oublies jamais un truc .. avant d'aller te faire baiser dans une piscine par 2 inconnus : la main est le meilleur amant de la femme. Et la masturbation , ça n'est pas sale.

    Bonne branlette Lovely.

    !

  • Esther dit :

    Lol “la main est le meilleur amant de la femme” trop trop classe !!!
    en plus je viens de l’inventer !!
    Génial 0_•
    je le fais circuler immédiatement chez mes copines.
    T’ain, jsuis trop contente !!! Merci Lovely
    C’est grâce à toi, ce slogan, je suis sûre que je peux le vendre cher à un site porno…
    j ai pas perdu ma journée !!

    C’est ça qui est bien dans la vie : tu fréquentes une poubelle, Elle t’inspire un slogan.
    Tu fréquentes une décharge, elle t’inspire un roman.

  • Guy dit :

    So 2007…

  • Franckylateigne dit :

    Qui d’autre a croqué ?

  • nomad.soul dit :

    (20 juin 2011)
    Sarkozy: « refuser la mondialisation n’a aucun sens. Nous resterions seuls dans notre coin à bouder ».
    http://elysee.blog.lemonde.fr/2011/06/20/mondialisation-sarkozy-denonce-labsurdite-quil-y-aurait-a-vouloir-se-replier-sur-nous-memes/

    (27 oct. 2011)
    Sarkozy : “Le protectionnisme est une très mauvaise chose”
    http://www.youtube.com/watch?v=Ir_0-mEVfHc

    (12 mars 2012)
    “Protectionnisme : quand Sarkozy contredit Sarkozy”
    Pour rebondir, Nicolas Sarkozy a saupoudré sa campagne d’une bonne dose de protectionnisme européen avec des mesures sur les accords de Schengen, le Made in Europe ou les règles commerciales. Pourtant, il y a seulement quelques mois, le chef de l’Etat, comme l’UMP, estimait que le “protectionnisme est une très mauvaise chose”.
    http://www.lejdd.fr/Election-presidentielle-2012/Actualite/Quand-Sarkozy-critiquait-le-protectionnisme-europeen-493841/

  • Esther dit :

    Rien à voir avec 2007
    D’abord j écris d un iPhone donc je pars avec un énorme handicape par rapport aux autres, on m’a censuré à la base et on l’a bien payé derrière …
    Secundo y a plus om et sans om ça n’a aucun Intérêt.
    Le seul interssant de ce blog qui reste de 2007, le seul être passionnant et paradoxalement ultra suspect car ultra facho, c’est Malbrouck.
    C est le plus brillant et quand je pense qu’il a juste un BEP charcuterie ! J en reviens toujours pas.

  • Esther dit :

    Heureusement qu’il est arabepd et qu’il a pas été viré des beaux arts…
    On l’a échappé belle o_•!

  • Galahad dit :

    Me suis planté, me voilà sur Meetic et pas dans l’épicerie. Mon prono, Esther 48.2%, Malbrouck 52.8% (avec le précieux concours de BVA).

  • poisson dit :

    Sarkozy avait déjà ratissé dans ce jardin, mais en douce. Le faire plus ouvertement sera moins payant.
    Et puis un vote sanction l’attend.
    Personne n’est content de Sarkozy.
    C’est le moment de le dire.
    Sinon on fait manger les bulletins de vote aux sondeurs?

  • NK dit :

    “Plus le maître est con, plus le chien est fidèle.”

    (Frédéric Dard, cité par Desproges dans un “Droit de réponse)

  • Malbrouck dit :

    Ils ne veulent pas vieillir les anciens du DEL ;-) ils se payent des petites émotions !
    Je pense que j’écris à peu près les mêmes âneries mais je la fais moins longue ! C’est l’age et seule la fatigue finit par avoir raison de notre imbécilité heureuse !
    J’ai moins d’état d’âme, moins d’illusion et il y a un apaisement dans la manière d’accepter le réel pour ce qu’il est ! Commenter le réel pour passer le temps ça mange pas de pain ! ;-)

  • Malbrouck dit :

    On prend les mêmes et on recommence : les hommes politiques c’est idem :-)

  • Malbrouck dit :

    Hollandgirl,

    Je n’ai pas pour objectif d’être un rabat-joie ;-)
    J’ai simplement dit depuis des mois que je ne voyais pas tant d’antisarkozysme qu’on voulait bien le croire sauf chez mes camarades agités, plutôt gauchistes et qui font tellement de bruit, de boucan qu’on finirait par croire comme avec l’effet Mélenchon qu’ils sont devenus majoritaires ! Que néni !
    Les résultats dans les urnes m’ont confirmé mon intuition !
    Que Hollande puisse être élu n’enlève rien au fait que des millions de français ont estimé que ce Sarkozy a été un bon président et la seule remontrance antisarkozyste notable c’est un vote FN très important comme pour lui dire la déception de n’avoir vu aucun karcher à l’horizon :-)
    Je comprends que certains dans son camp y croient encore puisque de mon point de vue un vrai antisarkozysme aurait du le ramener à 20 % maximum (si je considère que ses réformes ont creusé les inégalités et que son bilan est désastreux )!
    Je ne suis pas un rabat-joie, je suis un réaliste, un pragmatique et j’ai toujours dit que si au moins on s’offrait une petite alternance ce serait déjà pas mal !
    Je renouvelle donc toute ma gratitude à l’endroit de mes amis centristes et frontistes SEULS ÉLECTEURS en capacité de nous offrir généreusement une petite alternance ! Je rassure d’ailleurs ces derniers pour bien leur confirmer qu’Hollande est un social démocrate plutôt conservateur et qu’il n’aura aucun compte à rendre au Front de Gauche et à tous les bolchéviques associés !
    Bref, sans arrogance d’aucune sorte je ne décroise pas les doigts depuis une semaine ma chère Hollandgirl ! :-)

  • Albatros dit :

    Certains prennent l’Epicerie pour un divan de psy, ils pensent faire une, de fines analyses politiques dont ils seraient les seuls à en saisir le réel, le juste, alors qu’ils ne font que s’épandre, répandre leurs émotions sans filtre, c’est parfois savoureux, parfois les arêtes de la douleur nous passent pas loin, bref sans atteindre tout à fait le talent d’un Boukovsky et encore moins celui d’Antonin, le Maitre, qui lui réussira la synthèse de ce Mal profond que d’Être un Humain entravé, il reste que l’Epicerie on y revient….

  • Albatros dit :

    sans objet quoique….

    http://intercession.over-blog.org/

  • frida dit :

    s’il y avait de la musique sur le blog, on pourrait passer un extrait de la 5ème symphonie avec les paroles “pom pom pom pom” !!!

  • Esther dit :

    Arrêtez de jouer à la dînette ou au docteur les attardés : ici , c est pas une épicerie.
    Vous êtes sur internet, y a aucun mur, aucune zone.
    Au plus celui qui tient ce blog peut bannir les Ip des com’, juste pour quoi ? Pour les empêcher de parler. Quand je vous lis dire “épicerie ” ça me donne la gerbe tellement c est ri di cule et d’un cul cul. C’est ça le mot exacte : cul cul.
    On dirait des alzheimers dans une maison de retraite.

  • Esther dit :

    Épicerie= Q_Q

  • Albatros dit :

    Fantasme sans mains

    c’est pas l’épicerie, vous ne vous nommez pas Esther, vous n’êtes pas un humain, mon pseudo n’est pas albatros, nous ne vivons pas sur la terre, etc etc
    Pour les murs les zones les lignes etc etc les m^mes sur internet et dans la vie car elles sont subjectives et culturelles alors on est pas non plus sur internet….

    quand vous gerber attention a vos pieds ça c’est pas du virtuel, sauf à simuler

    and so what

  • Albatros dit :

    ps: Epicerie = Guy Birenbaum ( d’où la majuscule), mais vous lisez trop vite et cela vous aura échappé

    :=))

  • Esther dit :

    So Q Q… Passer du domaine d extension de la lutte à ma petite épicerie, c’est l ‘extinction des feux. Que gb à la limite veuille eteindre la lumiere , vu ce qu’il a vécu on peut comprendre, il s est fait tabass. Passons.
    Mais que vous, vous en rajoutiez une couche en appuyant sur son délire imaginaire de rendu à rien, c est un peu comme finir de l’insulter.

  • Albatros dit :

    rendu, gerber….

    ainsi va la vie un jour un prince un jour un gueux, et de nouveau autre chose sous d’autres…..

    bonne journée Esther et bicarefull à vos godasses avec cette temp^tes qui traverse la France…

    :=)

  • Albatros dit :

    Une dernière chose

    “C’est ça qui est bien dans la vie : tu fréquentes une poubelle, Elle t’inspire un slogan.
    Tu fréquentes une décharge, elle t’inspire un roman.”

    Je ne sais pas si c’est de vous mais j’ai beaucoup aimé.

    Malheureusement, en ce qui me concerne, j’ai entrepris, il y a déjà quelques temps le nettoyage de mes écuries d’Augias, et je n’écrirais pas m^me le début d’un roman, et pas plus le moindre slogan…

  • tasmant dit :

    @Albatros
    “Certains prennent l’Epicerie pour un divan de psy, ils pensent faire une, de fines analyses politiques dont ils seraient les seuls à en saisir le réel, le juste, alors qu’ils ne font que s’épandre, répandre leurs émotions sans filtre, c’est parfois savoureux, parfois les arêtes de la douleur nous passent pas loin”

    C’est sans doute vrai, Albatros. Encore faut-il croire en la psychanalyse.
    Moi, j’écris depuis très longtemps, souvent sans vraiment prendre du recul. J’écris pour expulser quelque chose, un raisonnement, une émotion, une histoire.
    Je pense que tout le monde s’exprime pour cela.
    J’ai adoré la phrase d’Esther:
    “C’est ça qui est bien dans la vie : tu fréquentes une poubelle, Elle t’inspire un slogan.
    Tu fréquentes une décharge, elle t’inspire un roman.”

    Et, à cause de mon vécu un peu extrême, je passe ma vie à la risquer, je ne suis encore vivant que par hasard, ma raison, ma réflexion, ma façon de m’exprimer sont une poubelle, un tas d’ordure un tissu de contradiction et d’absurdité. Et comme elle parle d’Om, justement, je trouve qu’il était parfois un peu comme ça. (j’adorai justement causer avec lui, quand on posait les choses tranquillement.)

    Là, j’écris encore sous le coup de ma colère. Je suis en colère parce qu’il pleut à verse, parce que je ne peux pas aller travailler et quand je ne travaille pas, je ne gagne pas de fric.
    Je suis en colère parce que le FN a fait 16%, dans mon bled, où il n’avait jamais dépassé les 7%. Ca me touche personnellement parce que je connais de près ceux qui votent FN. Et tous ceux que je connais qui votent FN sont racistes, xénophobes, ou les deux. Et c’est du populo; du prolétaire ou de l’artisan. Pour eux, la gauche, c’est bobo.
    Et c’est des copains, avec qui je passe mes soirées.
    (Je ne fréquente heureusement pas que ça, loin de là, la plupart du temps, les rares fois où je sors, je suis avec des punk qui vivent dans des camions, qui picolent, qui se droguent et qui ne votent pas, j’adore le pogo, ça m’arrive aussi de passer des soirées avec des bobos parigo ou des caillera en vacances)

    Mais avec les FN, j’essaie d’être pédagogue, j’écoute, je relève les contradictions, j’argumente.
    Vu qu’en face, il n’y a aucune culture historique, religieuse, sociologique ou géographique, c’est pas trop dur. Quand j’arrive à semer le doute, je me sens très utile.

    Mais en fin de soirée, ça finit souvent en insulte et parfois en coups. (on est en Bretagne) Et là, je me sens particulièrement vain.

    @Malbrouck

    http://ce-soir-ou-jamais.france3.fr/?page=emission&id_rubrique=1557

    J’aimerais que tous les citoyens soient passionnés par de vrai débats historique, avant de voter. Les sociologues et les historiens déterminent une France toute différente des caricatures qu’en font les politique. Et si on insistait beaucoup plus sur les sciences humaines, dans l’éducation, il me semble que tu te boufferais un peu moins le foie dans tes analyses politiques.
    Mais pour cela, il faut se battre contre l’apprentissage à 14 ans.
    ;)

  • poisson dit :

    À mes yeux, Esther nous étale du vomis qui nous donne la nausée, elle se masque derrière sa posture, alors que tasmant qui sort ses tripes on le digère. Même si ça a l’air brut de décoffrage pareil, ça n’a rien à voir. Marrant qu’on ait les deux sous les yeux, tout soudain dans l’épicerie. Pour que l’écriture soit bénéfique il faut se relire Esther, tout de suite ou plus tard, et nous servir quelque chose qui résulte d’un peu d’introspection, pas que du débordement de crise. Sinon à force, on ne lit plus.
    Un jour Esther, vous vous relirez?

  • NK dit :

    “A MES yeux, Esther nous étale du vomi qui NOUS donne la nausée…”

    Problème de construction, ou multiplication des yeux ? ;-)

    Amitiés

  • hitano dit :

    Heureusement et au delà de toute polémique, les français ont vu la lumière et s’apprêtent à revenir à la raison, grâce à un seul homme

    https://twitter.com/#!/OfficielMV

    Morceau choisi, d’une grande finesse:

    “Décidément le suffrage universel c’est dangereux quand dans une nation la majorité se sont des Abrutis” .

    Merci à lui ;-)

  • hitano dit :

    La tentation Buisson qui se mêle à la tentation Vendetta, un esprit sain peut-il contrer cela?

  • Albatros dit :

    @Tasman

    ordures, déchets, déchoir ,déchet_ance, déchet_rie ou bien déchet_trie,
    l’important c’est toujours et encore une histoire de trie sélectif…
    d’où, qu’il faille, préserver l’or-dur qui survie sur, dans, au dessus des décharges, publiques, virtuelles ( mon œil), nous avons tous vocation à terminer en déchets, certain s’accommoderont fort bien à l’idée qu’il faille nourrir la terre d’où repartira la vie, l’envie…. tiens je remercie Villon aujourd’hui je (nous) suis un peu de lui, à peine un millième de milliardième de sa poussière…..

    hitano
    :=)

  • Esther dit :

    ‎(¯`v´¯)
    `•.¸.•´
    ☻/
    /▌ Un jour
    / \
    http://www.youtube.com/watch?v=Op1XYAE1MdA&feature=youtube_gdata_player

  • hollandgirl certifiée dit :

    heureusement je n’écoute pas europe1
    sauf qqfois GB

    “Axel Kahn ‏ @axelkahn
    Ce matin, partialité incroyable d’Eur 1 à 6h. Extraits NS pas FH, Copé et démenti sur Médiapart, DSK à toutes les sauces. Rien à autre camp”

  • hollandgirl certifiée dit :

    ça ne finira donc jamais

    http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120425124707/#ixzz1tW4vuEz6

    Il n’empêche, Seif el Islam, que vous avez rencontré en mars 2011, soutient que la Libye a financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. En avez-vous parlé avec lui ?

    Oui, nous avons passé deux heures ensemble à son domicile. Il m’a parlé de ce versement d’argent en m’affirmant que c’est lui même qui l’avait effectué. J’étais étonné de ne pas être au courant. Il m’a répondu que certaines affaires étaient réservées.

    Vous laissez entendre qu’il y avait donc un autre réseau franco-libyen ?

    Oui. J’étais seulement l’affichage grâce à mes relations avec Mouammar Kaddafi et, à l’époque, avec Claude Guéant. Mais il y avait en effet un autre réseau composé vraisemblablement en Libye de Moussa Koussa et de Béchir Salah Béchir. J’ai découvert ensuite que leurs interlocuteurs en France étaient Bernard Squarcini, le patron de la DRCI, Alexandre Djouhri (homme de l’ombre présenté comme un proche de Villepin, Guéant et Proglio, NDLR, ) et Claude Guéant.

    Pensez-vous que cette “affaire de financement” puisse sortir avant le second tour de la présidentielle, le 6 mai ?

    Oui, mais il y aura encore une autre affaire. Elle va s’appeler « l’affaire du Qatar ». A coté, l’affaire Bettencourt, vous verrez…

  • hitano dit :

    hollandgirl

    Maintenant, il reste à savoir si les français préfèrent que l’on stigmatise les étrangers présumés voleurs ou les hommes politiques présumés truands.

    Le débat est loin d’être tranché dans la société française :-)

  • NK dit :

    Poisson,

    (à qui je dois cette précision tardive, mais cordiale)

    Loin de moi l’envie de torturer des mouches ou de redresser des torts… Simplement, j’ai pour obsession actuelle la notion d’arrogance (puisqu’en ce moment, personne ou presque n’en semble totalement épargné). A ce propos, d’ailleurs, soyons franc : j’essaye moi-même au quotidien de bien veiller à m’en défaire – c’est l’une des raisons de ma présence ici – entre autre par vous, avec vous et grâce à vous, ainsi qu’à tous les interlocuteurs que nous avons la chance d’y croiser – et peu m’importe leur “façon de parler”.

    Si vous le permettez, j’aimerais aussi rappeler qu’une personne très délicate, à savoir Roland Barthes, a dit sur ce sujet certaines choses belles et simples. Notamment que l’arrogance, c’est la “naturalisation du jugement”… c’est à dire le fait de considérer ce que l’on pense comme “allant de soi”… Ou même : quand ce qui nous apparaît comme le meilleur point de vue (palmarès à la con !) devient tout simplement le seul… Il est vrai qu’Esther et Tasmant ont en commun cette caractéristique d’utiliser beaucoup le prénom “JE”. Mais pourquoi les opposer ? Car ce qui pourrait passer ici pour une manie de l’égo est au contraire, finalement, très sain… (Roland Barthes distinguait ainsi très nettement l’arrogance de la provocation…).
    J’ai néanmoins de l’estime pour vous, pour certaines de vos interventions qui à mes yeux, parfois, sont autant de petites fulgurances que j’ai le plaisir de lire.

  • poisson dit :

    @ NK, qui me cherche des pous dans la tonsure,
    Je ne les oppose pas, je les compare car ils présentent une certaine similitude, sont dans l’actualité des réclamations du blog, et je me suis interrogée sur pourquoi ça passe ou pas, avec l’un et avec l’autre.
    Sur le MES et le NOUS. Ce n’est pas ça de l’arrogance. C’est de la nano-écriture! Si je juge avec mes yeux, je juge effectivement l’effet sur les autres aussi, de la lecture des invectives d’Esther. Elles ne me choquent pas que par rapport à moi et mon vécu. J’en ai vu d’autre. C’est elle qui prend les autres pour des oies blanches à qui il faut soulever le rideau. Je suis pour que les oies se débrouillent et je pense qu’on les aidera mieux autrement. On apprend pas aux gens à nager en les jetant dans le grand bain. Vous n’aurez pas plus de précisions, être explicite serait remettre une couche de ce qui m’indispose car je ne veux pas l’infliger aux autres.
    C’est vrai que je m’autorise à déballer ma pseudo-vérité, tout comme Esther ou d’autres que je lis, je n’ai rien à redire sur ça, mais que ce soit sur moi que tombe l’accusation d’arrogance, je ne comprends pas par quel mécanismes. En effet on en est tous là, à s’exprimer en son nom ou son pseudo sans retenue. Ça doit donc venir de mon ton, souvent exempt d’affect, un peu direct? Mais j’ai des égards envers l’autre, si on y regarde de près.

  • NK dit :

    “Si je juge avec mes yeux, je juge effectivement l’effet sur les autres aussi.”

    Il me semble que cette expérience de “jugement” (et non de simple perception, ou d’imagination que l’on trouve notamment dans l’empathie) peut parfois connaitre certaines limites !

    Pour le reste, si besoin était, vous m’avez convaincu, d’ailleurs je pensais avoir pris suffisamment de précautions pour vous donner quelques gages sincères de fraternité. Vous n’étiez pas accusée de représenter ce terrible fléau, et surtout pas à vous seule ! puisque je maintiens qu’au bout de cinq ans de sarkozysme, NOUS sommes presque tous et toutes plus ou moins atteints ! Je me suis simplement proposé de saisir une bonne occasion de le souligner, tout en rappelant sous le contrôle de Tonton Barthes (Roland, si tu nous regardes…) cette petite différence entre arrogance et provocation.

    Bonne journée !

  • tasmant dit :

    @Albatros.

    Au moment, de votre message, le couvreur regardait les nuages, tournait dans sa maison, sortait de chez lui, sous la pluie, parce que trois clients l’appelaient sur son portable, plutôt que sur son fixe. Il pensait :”Connards!”, à tue-tête, furieux d’être trempé, bien que ses clients n’y fussent pour rien. Et le couvreur parlait cependant d’une façon très courtoise.

    L’amoureux pensait à ces jolis yeux, qui peut être arriveront bientôt, enfin! Au sourire, au rire qu’il déclenchera. Il pensait: “aaagaaaa! gneeeu!”

    Le cuisinier se dit alors qu’il était temps de casser la croute.
    Après le repas, le feignant décréta la sieste règlementaire de 13mn chrono.
    Le couvreur se réveilla, ensuite, et regarda six sites météo. Toutes contradictoires. L’optimiste lui conseilla “C’est bon, on y va”. Le pessimiste lui dit: “Ouais, sur ces deux météo là, c’est marqué: fortes averses! Et ça, ça peut être cata, sur le chantier, si tu niques les plâtres, l’électricité!!! En plus t’as vu le vent? Pas le temps de bâcher!”Le couvreur demanda au pessimiste: “T’es sûr que t’es pas le feignant, toi? Tu lui ressembles! Remarque, c’est vrai qu’il y a du vent, les nuages sont bien noir!” Tasmant dit alors: “Si on allait faire un tour dans les bois, plutôt?” L’amoureux: “Owaaai! Aga! A cent mètres de la maison, à l’orée du bois, Tasmant rencontra le voisin, lui fit la causette. En forêt, il cherche des champignons, n’en trouve pas. Il se met à pleuvoir. “Ben tu vois!”, fait Tasmant au couvreur “Ta gueule, connard!” répond celui ci.

    De retour à la maison, il lit une réponse d’Albatros.
    L’enfant pense alors: “c’est vrai que c’est pas d’hier que je me suis rendu compte d’un truc: si tu prends le soleil à la taille d’un melon, la terre est un roulement à bille et tu la poses à 15 mètres, Jupiter est une bille à 75 mètres et la prochaine étoile est à 4000 km, à cette échelle! Il y a des centaine de milliards d’étoile dans notre galaxie, des centaine de milliards de galaxies observées. Et le mètre a été calculé avec le quart de la circonférence de la terre. Qu’est ce que je suis là-dedans?”

    http://www.dailymotion.com/video/xd91oi_le-soleil-pamplemousse_tech

    Le couvreur pense alors “Ouais! ça c’est du concret! J’aime quand on pose l’échelle! Un toit, ça se calcule avec une pige, avec un mètre, avec un quadrillage! Pas avec de la poésie! Le monde c’est pareil! Et un toit, c’est comme l’esprit ça fuit ou ça fuit pas! Quand tu pige, tu mesure, tu sais! Mais toi, Tasmant, connard,t’aimes bien ça la poésie, hein? T’aimes bien la raison qui fuit!”

    @NK

    Tasmant n’a pas dit: je!
    ;)

  • NK dit :

    … et il a bien fait ! (n’importe quoi ;-) )

    Et pardon, chère Poisson,
    mais vous avez bel et bien “opposé” nos deux amis, en indiquant que leurs contributions respectives n’avaient “rien à voir”.

    M’enfin, on va pas en chier une pendule non plus !

  • Albatros dit :

    En conclusion

    J’aime beaucoup l’épicerie, ses clients et Esther, belle personnalité qui quand elle nous charriera moins
    (juste un peu de franchise nous ne sommes pas votre cible) sera si audible avec les belles choses qu’elle jette derrière ses jurons, mais votre talent chère Esther est évident….

    J’ajoute que je suis pour que chez les épiciers, les produits de luxe aient droit plein de présence, harangue…

    Je vous lis avec grand plaisir Esther mais ne suis pas prête pour autant à me faire étriper ….
    :=)

DÉposer une RÉCLAMATION

Souscrire à ces commentaires.

*

*Champs Requis