RIP

He’s Dead…

La “une” des Inrockuptibles c’est vraiment tout ce que je déteste…

(…)

Je la trouve malsaine.

On ne joue pas avec la mort…

Qui que soit la “victime” et ses torts.

Ou alors …

 

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (21)

    > Déposer une réclamation
    • Kuhl dit :

      Pourquoi ne pas parler de l’article de Pulvar, l’amalgame y est total, comme s’il fallait tout faire pour dézinguer le mauvais soldat Depardieu…ou bien j’ai raté un épisode ??

    • miles.v dit :

      À 24″ je crois que tout est est dit “he was worse than dead, his brain is gone”

    • Claude Gignac dit :

      Les lyncheurs me dégouttent et ils donnent l’envie de prendre la défense du lynché !

    • poisson dit :

      C’était les inrock.

    • lovely dit :

      Même en accès gratuit à la bibliothèque municipale je ne perds pas mon temps à lire ce torchon grotesque avec des Unes racoleuses. Pigasse, Bergé, un binome tordu et malsain qui utilise son argent pour infantiliser les lecteurs. L’exotique Audrey Pulvar en pseudo branché a connu son heure de gloire en cuissardes, pull tricoté et cheveux afro.

    • As dit :

      J’avoue que cela fait une éternité que je ne lis plus Les Inrocks. Il ne reste plus rien de l’esprit Rock des origines.
      Ce sont les derniers numéros avec Pulvar à sa tête alors elle se lâche dans l’édito.
      Des comparaisons bizarres entre le pédophile Kinski et l’exilé Depardieu pour s’interroger sur la dichotomie possible entre l’artiste et l’homme.
      Sur le génie issu du mal…
      Bref, couverture totalement grotesque et éditorial pitoyable de Pulvar en fin de contrat.

    • Virginia L dit :

      mesquin tout simplement.

    • Lamentable Une, édito consternant, de la bouillie intello bas de gamme et méchante. “La méchanceté naît où la hauteur cesse ; avec la petitesse on fait de la bassesse.”
      Victor Hugo

    • aline dit :

      Faut il que la presse francaise soit en bien mauvaise posture (financière) pour en arriver là !

    • Albatros dit :

      Depuis cet épisode je suis de ceux qui ont tiré le rideau sur lui, la création, l’art, les artistes ceux qu’il faut avoir vu, connu, lu etc etc, même si je dépasse les nonente je n’en aurai pas fait le tour, alors pour moi Depardieu est “mort”l’acteur je m’en fiche celui d’hier m’a fait rêver, mais avec l’homme celui des médias, j’ai une certaine g^ne,
      je dirais m^me je suis gêné pour lui…

      Et tous les autre qui lui file le train, c’est une honte, et ce dire qu’on a payé pour voir des comédiens brillants quand leur talent était premier sur cette comédie pas m^me digne du boulevard , et qui encore ce matin envahit les ondes, les journaux, avec Lanvin.
      Ils sont des gens ordinaire, et le fait d’être des acteurs ne leur confère pas plus de droit et certainement pas celui de donneur de leçons, de penseur du monde, surtout pour les raisons invoquées.
      Qu’ils partent puisqu’ils le peuvent mais quel besoin de le hurler sur les français cette bande de cons qui ne gagnent pas assez de fric pour se tirer, ou trop cons quand ils en ont pour ne pas se le garder, sans blague.
      Moi je suis de ceux que tout cela fatigue et choque.

      Les inrocks, mais je n’ai pas lu l’article peuvent aussi vouloir dire que l’acteur qu’ils aimaient, n’est plus, l’acteur pas le mec Depardieu
      Desproges les aurait ringardisés un autre meurtre, une autre petite mort, en somme….

    • T-L.A dit :

      Cher Guy,

      Quels sont les meilleurs films à voir avec cet acteur/comédien et les meilleurs livres à lire sur cette personne ?

      Je vous remercie profondément pour votre réponse.

    • Famooth dit :

      Postez cela dans l’après-midi puis twitter vers 22h30 :

      “Mon dieu… Véronique Sanson se retourne dans sa tombe. Oh pardon, elle est en vie #nouvellestar”

      Avouez qu’en l’espace de quelques heures, votre moralité a bien fluctué.

      Jongleriez-vous entre le ton démago et le sarcasme en fonction du média ?

    • Famooth dit :

      Cliquez sur le pseudo Famooth pour accéder aux photos de Paris, prises par des Parisiens :)

    • Guy dit :

      Famooth si vous ne voyez pas la différence entre les deux, c’est inquiétant ;-) Je vais aller voir vos photos promis …

    • rorelb dit :

      Ce qui est malsain c’est cette information merdique qui n’a plus d’acteurs que des pipoles et qui tourne enrond, constamment la même, partout.
      le showbiz a ceci de particulier qu’il soulage les asiles psychiatriques ; avec des psychosés comme Depardieu et quelques autres, on n’a pas besoin de les enfermer, ils s’en chargent eux-mêmes : Depardieu s’enferme ou feint de vouloir s’enfermer dans un pays hautement démocratique, qui l’aurait mis en camp de travail quand il était jeune et qu’il n’était qu’un voyou pas encore passé par la case “génie” du cinéma
      A quand une presse qui joue vraiment son rôle ? Depuis quelques temps les chers confrères ne se donnent même plus la peine de vérifier les informations qu’on leur sert. Ce sont les beaux jours des agences de Com. Et la défaite de la presse.

    • Guy dit :

      T-L.A
      Les Valseuses évidemment et tant de films que je ne veux pas en oublier.
      Les livres, je ne sais pas…

    • Albatros dit :

      Overdose
      La presse ne mourra jamais les journalistes indépendants si, mais c’est déjà le cas depuis longtemps à l’exception de quelques uns ….dieu merci

      PS : tous ces parvenus vulgaires qui crachent sur la France vont finir par me faire regretter cette bourgeoisie paternaliste et c’est peu dire, qui offrait des écoles, habitations, médecins à ses ouvriers et qui faisaient la charité plutôt que d’envoyer leur fric en suisse ou aux Bermudes, ces exilés, ils sont la France rance qui n’a plus conscience de rien sinon des plaisir tarifées, alors, ils vieillissent dans l’angoisse, sans n’avoir trouvé plus de sens à leur existence et cela ne s’achète pas.
      Tel des cocaïnomane hallucinés qui ne trouvent plus la dose, ils ne sont en réalité, que des exilés, d’eux-mêmes.

    • gerard bis dit :

      Certains veulent défendre le lynché .. pour ma part, je veux lyncher le lyncheur Guy. Qui travaille pour qui ? pour quel genre d’informations ? ah oui, Europe1. Un haut lieu de journalisme, qui est l’image de l’éthique, comme les Inrocks, n’est-ce pas?
      Vous êtes dans l’émotion, le sentimentalisme ruisselant, pour défendre l’indéfendable Gégé, ou mieux, pour attaquer qui vous n’aimez pas. En l’espèce, un concurrent. Bref, la grande classe, par un jour mauvais. Comme me disait je ne sais plus qui, vous valez bien mieux que ça, n’est-ce pas ?
      Ou alors, ça a commencé, le dézinguage généralisé ? jusqu’à flinguer ? jusqu’à tuer pour rire ?
      Autrefois, il n’y a pas si longtemps, les saltimbanques mangeaient quand ils le pouvaient : aujourd’hui, certains, assez nombreux, sont si riches qu’ils fascinent les faiseurs d’infos. Ouaip, ça fait drôle et ça se terminera certainement très mal puisqu’un Guy Birenbaum trouve normal d’y aller à son tour.
      J’espère que vous continuerez encore longtemps, vraiment.

    • Guy dit :

      sentimentalisme ruisselant… Bien. Mieux que la haine qui suinte de ce que vous écrivez non ?

    • Lord Nithorynque dit :

      @T-L.A

      Parmi les films dans lesquels Depardieu était un grand acteur on peut citer aussi : La Dernière femme (Marco Ferreri, 1976), Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975), La Femme d’à côté (François Truffaut, 1981). Il y a aussi les films de Pialat : il est magnifique en 1995, dans Le Garçu, alors que Depardieu l’homme d’affaires venait déjà, disons, parasiter la concentration de Depardieu l’acteur.

    • poisson dit :

      1900. Sept morts sur ordonnance. Rêve de singe. Sous le soleil de satan.
      Depardieu est une grosse poupée russe. Dedans il y a une autre poupée russe, encore une autre, et une autre, et puis pour finir un tout petit Poutine russe qui ne contient rien.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis