Love

Mariage pour tous !

J’avais oublié ce programme…

(…)

Cette archive assez extraordinaire, tirée de “Moi, je”, a trente ans (20 avril 1983).

Je me demande combien sont de vrais messages,  combien sont joués par des acteurs.

Drôle aussi d’imaginer ce que donnerait le même programme aujourd’hui.

 

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (3)

    > Déposer une réclamation
    • Malbrouck dit :

      Ce serait également drôle de démonter 30 ans plus tard l’ensemble des émissions télévisés qui ont contribué à fabriquer “le roman national” ! De l’arrêt sur image 30 ans après avec le témoignage des protagonistes ;-)
      On y apprendrait par exemple que la question de l’homosexualité fut l’objet d’une propagande destinée à convaincre une population qu’elle acceptait et tolérait une minorité sexuelle ! Une sorte d’auto persuasion à défaut de pédagogie réelle ! Et ça vaut pour tout !
      Ce pays prend l’apparence d’un bien mauvais cinecittà avec tout son décor qui tombe en ruine ! C’est d’un pathétique !
      Comme cette vague impression d’une république en carton comme si on pouvait fabriquer de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, de la laïcité rien qu’en décrétant ou en voulant persuader des fantômes ! Une société de la communication qui a voulu se fabriquer une image et qui a oublié de construire dans la réalité ses fameuses valeurs ! Alors bien sur le réveil est forcément difficile lorsque le château de cartes s’écroule !
      Bien malin celui qui pourra me dire ce qui relève du vrai ou du faux dans le “citoyen” lui meme ; tout juste un consommateur quelque peu perturbé par la chute vertigineuse de son pouvoir d’achat, un consommateur groggy qui ne sait pas où il habite, qui se raccroche à toute branche disponible !
      C’est en cela que je rêve d’une “grande explication”, d’un concours de circonstances, au détour de l’épiphénomène du mariage gay : si seulement tous ces barjots et autres imbéciles aussi heureux que malheureux pouvaient se croiser sans l’avoir voulu !
      Le coup de balai, la grande lessive, ne peuvent se produire que si les consommateurs de toutes les tribus se croisent pour la première fois de leur existence et se découvrent des langages tellement divers, un peu comme du temps du mythe de la tour de Babel, qu’ils réalisent alors que tout reste à construire !

    • Schmoutz dit :

      Sans commentaire, sans rire, et surtout sans juger,
      Quelques extraits chopés au vol…

      “Le soir, quand j’ai le cafard, j’écris des poèmes, ça m’arrive de chanter, et puis après je pleure.” (Chantal, célibataire, deux enfants)

      “J’aime le cinéma. […] Si la [personne] sait ce que veut dire “Rosebud” dans Citizen Kane, peut-être qu’elle comprendra ce que je recherche.” (Laurent, 29 ans, célibataire)

      “En moyenne, je travaille douze, treize nuits par mois […]. J’ai une soeur qui habite à Saint-Mandé, j’en ai également une autre qui habite dans le Nord, à Lille. Mes parents, ils habitent à Cannes. Mon père est à la retraite et ma mère a déjà un âge avancé.” (François, né le 10 février 1948)

      “Que deviennent les gens comme moi, qui ont une situation modeste ? […] Je n’intéresse pas les personnes intelligentes. […] Et j’en suis fort triste.” (Jean-Claude, 30 ans)

      “Je suis ce qu’on peut appeler en termes de marketing une femme superbe, de corps et d’esprit, paraît-t-il. […] Je recherche l’étincelle.” (Françoise, ne dit pas son âge)

      “Je porte des lunettes [il ne les porte pas]. […] Mes auteurs préférés sont Kafka et Graham Greene. […] Physiquement, je souhaiterais [que la personne] soit ronde ou très ronde, corpulente ou très corpulente, ou alors avec une forte poitrine. […] En ce qui concerne son caractère, sa situation ou sa race, ça m’est indifférent.” (Emmanuel, 31 ans, célibataire)

      “J’ai été mariée pendant 13 ans… Je me suis ennuyée pendant 13 ans… Ça fait 8 ans que je suis divorcée… Et je m’ennuie. […] Je cherche quelqu’un susceptible de me sortir de mon ennui.” (Danielle, 41 ans)

      “Mesdames, je ne vous écrirai certainement pas, parce que j’ai une graphologie qui est très-très-mauvaise, et on m’a toujours jugé un petit peu là-dessus… Bien, bah sinon, euh… je suis en bonne santé ! ” … [rire] (Régis, 29 ans)

    • Schmoutz dit :

      PS : je tiens à signaler 2 ou 3 pétouilles dans cette retranscription très rapide…

      (Surtout pour Emmanuel : ce n’est pas le “caractère” de la personne qui l’indiffère, mais bien “l’âge”, en plus de la “situation” et de la “race” déjà mentionnées plus haut…)

      Quant à Pierre (28 ans), dans le rush, il est malheureusement passé à la trappe…

      “J’ai mis une annonce dans une agence matrimoniale pour rencontrer une jeune fille… de mon âge, ou à quequ’chose près… qui arrive à me… [un temps] … pour essayer de comprendre, aussi, les… [un temps] … les… [long silence] … les relations que je pourrais avoir avec.”

      (…)

      Enfin, une simple remarque : la musique du générique est carrément flippante.

      Merci pour l’archive, que ces “annonces” soient authentiques ou non.
      Car après tout, même si certaines étaient fausses, les personnages de fiction sont des êtres humains comme nous !

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis