Sale temps…

Blue

Merci et bravo à nos météorologues…

Merci et bravo à nos météorologues…

(…)

Je pensais passer un horrible week-end.

C’est en tous cas ce qu’avaient prévu nos prévisionnistes en chef.

Bilan des opérations ? Du bleu sur ma plage pendant 48 heures.

Lorsque nous aurons « donné leur compte » aux économistes, il faudra s’attaquer aux rois du pronostic météorologique.

Du coup, ayant passé la journée à la plage, je ne me foule pas…

Mais le cadeau est tout de même à la hauteur.

28 avril 1962…

 

 

12 Commentaires

  1. Constat à peu près similaire ici. Même si certaines « sources » sont plus foireuses que d’autres.

    La palme de la prévision ratée revenant souvent à La Chaine Météo (un comble…).

  2. Idem dans l’île. Avec 2 /3 ondées, c’est ce que je dis 😉

  3. une nouvelle d’une importance primordiale merci Guy !

  4. Voui mais y fait pas bien chaud… 12° ici et maintenant par rapport au 26° du w-e dernier. La photo me faisait penser a la série du prisonnier (Non je ne suis pas un numéro je suis un homme libre !!!).

  5. Vince Taylor ! J’avais 13 ans et 1 jour. Merci.

  6. Agde, Nîmes, Avignon, rien n’y fait, le froid, la pluie. bon du coup je remonte à Deauville la semaine prochaine, tout ce que j’espère c’est que la tendance ne va pas s’inverser 🙂

  7. Votre « bleu » sur la plage m’a mis du baume au coeur et de la lumière dans les yeux.
    Au programme de mon week-end, trombes d’eau et tempête de neige sur les monts du Lyonnais qui ont mis un doute dans mon cerveau frigorifié  » Et si l’été ne revenait jamais? »
    Seule éclaircie de ce dimanche, ne plus avoir l’angoisse de rentrer à Paris , la maison de campagne étant devenue la maison tout court….
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=443343055755208&set=pb.397935020296012.-2207520000.1367179961.&type=3&theater

  8. On s’était plutôt habitué à utiliser l’expression « un été pourri » ! Ça vaudra désormais pour le printemps meme si ici ou là quelques éclaircies viennent donner le change !
    J’ai eu exactement la meme réflexion que Valérie sur la « fin des temps » 😉

  9. Ce billet ne dit rien des conditions glaciales genre St-Malo (-8 dans les infractuosités les plus chaudes des rochers) et de son vent qui rend fou (merci la Manche, la mer du nord, les courants marins au large du Danemark).
    Donc c’est des conneries, je ne crois pas au bleu de ce ciel.

  10. Les conneries ce sont les prévisions bidons.

  11. je présume que c’était la plage de Trouville ! mais j’aurais bien aimé vous voir dans l’eau.
    en tout cas, c’était moins peuplé que Deauville/

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28 Avr, 2013

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

La ficelle de Melville

La ficelle de Melville

Elle était devant moi dans la boulangerie. Avec son petit garçon dans les bras. Très Parisienne, tendance 18ème ou 20ème arrondissement. Très bobo, juste arrivée en vacances au bord de la mer.  Avec ses lunettes bien trop rectangulaires règlementaires. Son trench avec...

« Un nouveau Gallimard »

« Un nouveau Gallimard »

Il est midi. Il est allongé de tout son long. Conscient. Mais incapable de se relever. La quarantaine. Nous sommes dans l’un des quartiers les plus huppés de la capitale  : devant la Banque de France, au coin de la rue de Sèvres et du boulevard Raspail. Je me suis...