Exercice

Google Suggest

C’est assez bluffant…

(…)

Benjamin Gans m’a fait passer ça…

Vous voulez savoir ce que pensent les gens de votre âge ? Allez sur Google. Stéphane Grumbach, un chercheur en informatique français, racontait récemment que Google en savait probablement plus sur les Français que l’INSEE. Une simple recherche avec le moteur google nous confirme cette intuition : leur système qui consiste à proposer les recherches les plus populaires quand on tape n’importe quel mot est à la fois étonnant et terrifiant. Et un internaute Marius Budin s’est amusé à voir quelles étaient les recherches les plus fréquentes en fonction de l’âge en tapant simplement en anglais “J’ai 10 ans et…” pour voir ce qui était proposé par Google. Sa vidéo “Life’s through google’eyes” a été déjà été vue plus de 200 000 fois.

Résultats étonnants, ou pas : le sexe dès le plus jeune âge, la crainte d’être enceinte, l’angoisse d’être encore puceau sont les requêtes les plus fréquentes  quel que soit l’âge.

J’ai voulu savoir si en français aussi on pensait les mêmes choses et j’ai fait le même exercice…

 

Même constat : sexe, virginité, fécondité sont très présents mais d’autres recherches sont bien plus fréquentes : elles concernent pour les adolescents la solitude, le regard sur son physique, puis à partir de 20 ans l’angoisse de ne pas savoir quoi faire de sa vie puis après 30 ans d’avoir raté sa vie, le chômage qui vient…

Google est quand même un outil fascinant mais terrifiant.

 

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (8)

    > Déposer une réclamation
    • Jenesauraisvoir dit :

      Reste à savoir si le robot n’a pas tendance à compléter les fins de requêtes avec les mêmes expressions quel que soit le début.

      Comme on disait il y a 2 siècles : assurons nous bien des fait avant que de nous inquiéter de la cause !

    • David dit :

      C’est effectivement hyper bluffant… et flippant.

    • poisson dit :

      Le fait de commencer la requête par “j’ai”, crée un biais. Comment ne pas cibler de l’intime quelque soit l’âge quand il s’agit de “j’ai..”?
      Et puis autre argument pour réfuter les conclusions trop rapides sur la valeur d’enquête sociologique: par exemple je tape “j’ai faim”, et je me dis que oui je tombe en premier sur du sexe (=j’ai faim de toi, c’est pas du sexe?), il a trop raison ce chercheur en informatique. Sauf que c’est surtout l’imagination pauvre des artistes et la prééminence de youtube, puisque c’est une chanson.
      Quand on tape “j’ai faim”, sociologiquement on ne peut pas tirer de conclusion sur la faim dans le monde.

    • Malbrouck dit :

      C’est un outil évident d’analyse et c’est cette facilité du simple clic, (tel un simple coup d’œil) qui laisse entre-apercevoir ce qui occupe les esprits, qui est vertigineuse !
      D’autant plus précis que les données de l’inconscient ou du non dit sont cette fois ci disponibles puisque internet fait office de vrai-faux filtre laissant exprimer tout ce qu’on veut (tant d’internautes s’y pensent anonymes) ! D’autant plus redoutable que la quantité, la masse offre fiabilité !
      Je serais curieux de connaitre l’avis scientifique de Freud mais il nous a quitté avant tout ça ! :-)

    • Jeremy Desaix dit :

      Et maintenant, Mesdames et Messieurs, voici “Life’s through Beady Eyes” : http://youtu.be/DkU_rAzdlKk

      Les soldes approchent, deux yeux de fouines pour le prix d’une seule pichenette : http://youtu.be/UqJ-JCzH_xQ

      Régal ! Total !

    • As dit :

      @Malbrouck
      Quand je lis scientifique à côté de Freud, j’ai tendance à tousser.
      Médecin, sans aucun doute mais un certain nombre de ses travaux sont sujet à caution en terme de scientificité.
      La psychanalyse freudienne est le drame français. Suffit de voir les dégâts sur la prise en charge de l’autisme.
      30 ans de retard au bas mot et aucun résultat scientifique viable. On continue à mépriser les approches cognitives et comportementales au profit d’une psychanalyse culpabilisante pour les parents (enfin surtout la mère) et d’une médication lourde.
      Freud c’est du caca d’un point de vue scientifique mais on continue à vouloir soigner les gens avec ça en France.
      Dukan aussi est médecin, cela ne l’a pas empêché de sortir une hérésie nutritionnelle en matière de régime.
      Le médecin ne fait pas le scientifique.

    • Tirésias dit :

      Formidable Google !
      Un DRH n’a qu’à chausser ses … goggles pour rechercher les gros et les petits mensonges sur un CV ! Pas étonnant ensuite que le candidat attende la réponse aux …Calendes grecques !

      Un autre bienfait : l’alcool fait perdre la mémoire, mais Google est là pour nous la raviver…

    • Malbrouck dit :

      Oui As, je n’ai pas pris le meilleur exemple en matière scientifique ;-) J’avais oublié qu’Onfray avait haché menu autant Freud que d’autres (à se demander si tout n’est pas mythologie tant beaucoup est remis en cause après coup)
      Ce qui n’enlève rien au fait que sur le net, bien plus qu’ailleurs, les citoyens y expriment “tout” à travers leurs masques divers et variés, l’anonymat, les pseudos multiples en fonction des thématiques on va dire :-)
      En parlant d’Onfray en voilà au moins un qui a osé ouvrir la brèche (à gauche) au sujet de la critique de l’Islam (et quand il s’y met il ne fait pas dans la dentelle)

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis