Raccourci

Le ministre a dit “racisme ET antisémitisme”!

Il y a des détails qui n’en sont pas…

(…)

 

Le titre du papier du Monde est « Cazeneuve appelle à faire de la lutte contre l’antisémitisme une cause nationale ».

Et pourtant, la citation exacte est « faire de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une cause nationale ».

L’url du papier du Monde dit encore autre chose  : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/12/07/cazeneuve-appelle-a-faire-de-la-lutte-contre-le-racisme-une-cause-nationale_4536105_823448.html

Voir Le Monde puis la citation exacte dans Le Figaro

La source est l’AFP avec une version éditorialisée du “raccourci”… :

“Après l’agression de Créteil, la lutte contre l’antisémitisme érigée en ’cause nationale’ (PAPIER GENERAL-ACTUALISATION)

Et pourtant, dès la première phrase …

CRÉTEIL, 7 déc 2014 (AFP) – Le gouvernement a affirmé dimanche sa volonté d’ériger la lutte contre le racisme et l’antisémitisme en “cause nationale” face à un phénomène en recrudescence, quelques jours après l’agression d’un couple visé en raison de ses origines juives à Créteil. Quelques lignes plus loin, la citation est là : “Nous devons faire de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une cause nationale en y associant toutes les administrations intéressées” (…).

Pas de raccourci !

La citation. Toute la citation. Rien que la citation…

 

Be Sociable, Share!

    , ,

    RÉCLAMATIONS (6)

    > Déposer une réclamation
    • poisson dit :

      Distorsion.
      Au delà de ce qu’on voit avec nos yeux à nous, nos sens à nous, on a une image distordue du monde alentour, actuel ou passé, lointain ou près de nous.
      Et comme on interprète ce qu’on voit, ce qu’on sent directement, notre proximité, en en appelant à notre mémoire, presque sans distinction à l’intérieur d’elle entre ce qu’on a vécu et ce qu’on a lu ou vu à la télé ou au cinéma, on est pollué dans notre intégrité d’individus. Directement ou indirectement, par retour du comportement de notre voisinage.
      Faut avoir un sacré noyau dur bien construit et solide pour ne pas se perdre dans tout ça et ne pas s’emberlificoter la pensée dans l’affleurement de nos contradictions que cela produit.

    • […] : on me signale dans l’oreillette gauche que Guy Birenbaum, que je respecte infiniment, a produit ceci, sur le même sujet. Bien. Dont acte. Cependant. j’ai en effet lu la totalité de […]

    • Eureka dit :

      Bonjour Guy,

      Effectivement,il faut citer en entier. Toutefois, pourquoi distinguer entre racisme et antisémitisme.
      Même si en réfléchissant, sur le plan sémantique, ce n’est pas tout à fait pareil, le fait de stigmatiser une ‘population’ pour quelque cause que ce soir, c’est du pareil au même. Si ceux de 1933 revenaient maintenant, feraient-ils la différence dans l’application de la solution finale ?
      Amitiés.

    • martingrall dit :

      Certes, mais allons enfants droits dans ses boots et aux buts. Pour être efficace et irréversible, la maxime doit être devancée par les faits. Pour ne plus avoir de racisme il faut supprimer les races, pour supprimer le sémitisme il faut supprimer Heinrich von Treitschke, l’inventeur du mot et du mal.

    • martingrall dit :

      Ceci étant le Parti socialiste est quand-même abonné aux bons maux. Anti-judaïste est préférable dans un pays judéo-chrétiens à 79% de baptisés.

    • Albatros dit :

      Toute cette instrumentalisation au sujet de discriminations qui seraient plus insupportables que d’autres et je parle de ceux qui traversent nos sociétés aujourd’hui font le lit et le ciment de ceux qui prospèrent et ou se nourrissent de ces rejets. (cela va des politiques de droite et de gauche hélas, jusqu’au quidam qui rejette nourrit de propagande réac, ultra religieuse (toutes), ultra libérale.)

      En hiérarchisant le mal la perversion et ou la frustration commis sur autrui suivant l’origine éthnique, religieuse sociale, de la victime, ont classe de fait ceux pour qui c’est pas grave sur qui on peut taper en toute impunité et ceux sur qui ce n’est plus tolérable.
      En acceptant, tolérant par flemme intellectuelle ou par bêtise et ou lâcheté, cette dissociation, on couvre le rejet, le racisme, ses racines ses formes, ses crimes et le principe de République de Laicité qui nous gouverne s’effondre de fait.
      Prenons garde car, ceux qui ne sont pas tolérés aujourd’hui pourraient bien le redevenir demain parce que je crois fermement qu’ils ont tous la m^me origine, elle est politique et ceux depuis la nuit des temps.
      Une construction européenne qui auraient respecté l’ Homme, le Travail, l’Education et la Santé n’auraient pas vu prospérer cette saloperie.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis