• Témoignage

    “Nous étions entourés d’hommes en noir, capuche et écharpe leur servant à se couvrir le visage”…

    Tout a commencé par un mail qui ne m’était pas destiné. Mon pote W. m’a fait passer ce message qu’il avait reçu dans sa boite mail : “(…) j’ai un ami qui sort de 48h de garde à vue suite à la manif de samedi et qui (à part avoir subi humiliation et autre abus de pouvoir mais dont on ne s’étonnera plus dans ce genre de situation) s’est fait bizarrement arrêter (comme 50 autres jeunes complètement pacifiques) par des flics en civil qui ressemblaient très étrangement aux casseurs qui venaient de fracturer une vitrine peu de temps avant. Évidemment, on ne peut rien prouver, mais ce serait quand même bien, d’entendre, au moins, autre chose que “les 200 casseurs qui ont dévasté Paris à la fin de la manif et on voulu saccager l’Opéra Bastille” (ils se sont fait prendre ‘en sourcière’ contre les murs de l’Opéra, rien de plus)”.

    Alors lisons… Entrez…