• taxi

    La croisée des chemins

    Hier soir mon chauffeur de taxi avait “la rage”. Il le répétait à l’un de ses amis au téléphone quand je suis monté à son bord.  J’ai rapidement compris qu’Ali (j’ai modifié son prénom) habitait Villiers-Le-Bel. Tout prêt de l’immeuble du plus jeune des deux enfants morts, ce dimanche, dans cette tragique collision qui occupe depuis tous nos médias.

    Entrez…