Étirements

Ina

Une merveille télévisuelle venue de nulle part…

Une merveille télévisuelle venue de nulle part…

(…)

7 décembre 1969…

 

 

10 Commentaires

  1. 69, année érotique.

  2. Qu’on se le dise une fois pour toutes, Guy Birenbaum n’est PAS sur twitteuse

    http://www.twitteuses.com/

  3. J’ai fait l’effort de regarder entièrement l’émission animée par B. Toussaint sur France 2. Je comprends mieux sa déprogrammation. Le dessinateur belge est lourd, C. Autain est déchaînée. Le rôle d’un animateur est d’animer pas de donner des leçons de morale récurrentes sur le viol à travers le seul prisme de DSK, le mariage gay avec ses valeurs positives. Le summum est atteint avec le bienveillance du prêtre ouvrier en perfecto et cheveux longs. Depuis 40 ans il arpente les couloirs des chaînes de télé en tutoyant sans que personne ne s’interroge sur le huis-clos entretenu avec ses pensionnaires masculins.

  4. C’est bien Lovely, regarder une émission sur 11 et avoir un avis, c’est probant.

  5. J’en ai regardé plusieurs et je trouve que c’est une émission nulle à chier. J’ai le droit ?

  6. Tu as tous les droits. Celui d’être poli aussi et celui de me parler gentiment un samedi matin. Voilà. Mais probablement veux tu tester ma capacité à accepter la critique, même la plus « nulle à chier ». J’ai le droit ?

  7. Tu as tous les droits. Celui d’être poli aussi et celui de me parler gentiment un samedi matin.
    Voilà. Mais probablement veux tu tester ma capacité à accepter la critique, même la plus « nulle à chier ». J’ai le droit ?
    Par ailleurs, l’émission était très perfectible. Comme de nombreuses autres qui restent à l’antenne.
    Enfin, il y a truc que je n’ai jamais compris ; pourquoi regarder des programmes que l’on n’aime pas ? Je ne regarde pas la télé moi…

  8. mais qu’est-ce que Jujube vient faire là-dedans ?
    pas compris.

  9. Ben Guy vous savez qu’on est vos followers assidus, et c’est dommage de ne plus vous voir en teacher tweet, ça donnait du moderne à l’émission, malheureusement Piere Arditti rougi par un fou rire excessif, Clémentine Autain toujours dans sa thématique femme violée-mariagegay-hommesmachos finit d’enfoncer le peu de crédibilité de ce type d’émissions. Il est certain que le recyclage de politiques en pseudo animateurs débatteurs est nuisible et donne une vision confuse du service public récréatif.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Déc, 2012

Ina

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...