Dissertatio

Vous avez cinq heures pour composer…

Je relève les copies en fin de journée…

(…)

Commentez cette phrase d’un penseur du XXIème siècle :

“La transparence totale, celle qui ne laisse jamais l’Homme en repos, se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle (Nicolas Sarkozy, Discours d’inauguration du e-G8 Forum, 24 mai 2011).

Be Sociable, Share!

    , , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (57)

    > Déposer une réclamation
    • Peha dit :

      classique amalgame de la transparence nécessaire des l’institution VS vie privée de l’individu.

      #grosseficelle

    • Mry dit :

      J’ai hâte de lire la somme des commentaires…

    • non journaliste dit :

      La transparence, c’est le totalitarisme.
      La guerre, c’est la paix.
      La liberté, c’est l’esclavage.
      L’ignorance, c’est la force.
      L’antiracisme, c’est le racisme.
      Les pauvres, ce sont les privilégiés.
      Mon cul, c’est du poulet.
      Fume, c’est du belge.

    • Albatros dit :

      L’art de l’indiscrétion

      Je suis en accord avec cet esprit des Lumières et je vais demander aux services de police de retirer les nombreuses caméras de surveillances qui jalonnent ma rue et mon quartier, de plus l’une d’elle à tête pivotante plonge dans mon salon.

    • Icilleur dit :

      Je voudrais commenter la question: “Commentez cette phrase d’un penseur du XXIème siècle.”

      Cette question cache un intrus. Saurez-vous le decouvrir?

    • martingrall dit :

      Pov not henri, à son âge, continuer à ne pas comprendre l’histoire. Et not p’tit nicolas qui lui récite en comprenant le contraire. C’est une belle équipe, chacun la pédale opposé du pédalier. Et ça tourne. La chaîne.
      Donc, il n’est de liberté que seul, libéré de tout. Nu et implacable diamant que seul le vide absolu étreint. Il n’est de liberté que dans l’autre.

    • dedalus dit :

      Plutôt que de commenter longuement, il suffit, comme souvent, de réécouter François Mitterrand, puis de se souvenir : http://www.avoodware.com/dsk-et-les-chiens/

    • Moom dit :

      La transparence implique de ne rien cacher de ce que l’on fait et nécessite de ce fait de constants efforts. En effet, par Nature, l’Homme a tendance à être discret, conséquence logique de sa profonde individualité.
      “La discrétion est la première des vertus ; on lui doit bien des instants de bonheur” disait Dominique Vivant Denon. Elle préserve l’homme du monde extérieur, en lui permettant de filtrer uniquement ce dont il souffre l’ébruitement, et de taire ce qu’il estime personnel et légitimement intime. Or, une limpidité complète empiète fortement sur ce désir de préservation. La discrétion, qui n’est rien d’autre que l’expression des velléités libertaires et individualistes, s’affronte finalement avec les relents totalitaires de la limpidité.

      (J’adore dire des sottises, surtout quand je n’ai qu’une vague idée du contexte)

    • quentin dit :

      L’honnête citoyen qui n’a rien à se reprocher (celui qui se lève tôt le matin pour aller travailler) ne devrait pas avoir peur de la transparence, non ?

    • martingrall dit :

      La liberté est l’impermanence aliénée.
      Peut-il y avoir dans le même monde le respect de l’autre par la construction de notre transparence, et l’autorité induite par la dissimulation.

    • little big horn dit :

      Bonne question mais la liberté individuelle existe-t-elle vraiment?

    • Damien V dit :

      Dites Monsieur l’épicier, J’peux avoir l’aide de mon prof de philo pour repondre à la question ?

    • Mad-Dog dit :

      Bon, alors, en philosophie, avant de tenter une dissertation, on nous a toujours appris à analyser les termes de la proposition qui nous était donné en Intro. Voilà “en bref” celle que j’aurais été tenté de faire.

      1) La transparence totale peut-elle vraiment exister ? Même dans les cas les plus extrêmes où l’on nous a promis “la transparence totale” (Le Loft) celle-ci s’est révèlé être une chimère, impossible à atteindre.

      2) En quoi la conception de transparence ne laisse pas “l’homme en repos” ? C’est paradoxal, notamment dans la voix d’un gouvernement ayant justifié la pose de caméras de surveillance, par l’idée qu’une transparence totale permettrait justement à ceux “qui n’ont rien à se reprocher” de vivre dans le repos. Paradoxal, aussi, venant d’un homme politique qui nous a promis qu’il ne “nous mentirait pas, ne nous trahirait pas.” Serait-il tracassé ?

      3) La transparence totale se heurte aux libertés individuelles. Elle est conséquence du paradoxe du point 2) et pose cette sentence : Les concepts de Transparence Totale et de Liberté Individuelle s’opposent.

      La transparence est-elle forcement l’ennemie de la liberté ? Pour vivre libre doit-on vivre caché ?

      C’est ce qu’on étudiera dans les paragraphe suivants et selon le plan présenté en patati et patata….

    • poisson dit :

      La transparence aux rayons X.

      “Vous fermez bien la porte à clef derrière vous. Vous vous déshabillez en haut”, “oui, vous enlevez le soutien-gorge”. “Pourquoi on vous demande cet examen?”
      “c’est la médecine du travail.”
      10 mn. Assise sur une planche trop étroite, trop collée au mur. Les vêtements qui forment un gros nuage informe, accrochés au porte-manteau de la porte. Froid. Bras qui cachent la poitrine, à qui? La claustrophobie qui monte doucement, mais surement. “Au secours, au secours” dit le silence.
      Tchclac, vlan. La poignée s’est ouverte, sur personne, rien derrière la porte. Le gars s’est déjà planqué dans son fief “vous n’êtes pas enceinte?”. Il revient, m’installe en face des cases dessinées, me met ma chaine dans la bouche, retourne se planquer derrière du plomb. “Ne respirez plus”. Le contre-ordre ne vient que sous la forme d’un “voilà, asseyez-vous sur le tabouret, je vais développer d’abord, ne vous rhabillez pas.”

      Clac, ma radio collée contre le négatoscope. Un médecin “vous fumez?”. Il regarde devant moi, comme si il allait me montrer quelque chose sur l’image. Et puis non.
      Des petites bronches brillent plus que d’autres dans le ciel. Mon cœur est énorme. Je ne comprends pas ce qu’on y voit, sur une radio des poumons. Une collègue a eu la tuberculose, on a ressorti la radio de médecine du travail datant de plusieurs mois, quand elle a finie hospitalisée, malade d’on se demandait quoi. Pour constater que bon sang ça se voyait déjà drôlement bien. Donc pour eux aussi peut-être, mais pour moi c’est certain, tout est invisible quand on me regarde les poumons en transparence, tiens sauf mes nichons, tiens c’est rigolo, on voit super bien les nichons sur une radio des poumons.
      Je retourne bosser, et là une qui regarde sa radio devant la lumière de la fenêtre (on est convoqué en série). “Eh, regardez mon cœur, il est tout minuscule”. Un derrière qui dit “c’est le sport, t’en fais pas, normal il est pas musclé ton cœur”. Moi qui dit “le mien il est énorme, d’ailleurs”. “Fais voir qu’ils disent”. Et voilà une double paire de nichons exhibée devant la fenêtre.. Encore jeune, à l’époque, je tais tout de mes idées hurluberlues et de ma vision. Et ça va, on ne commente alentour que la taille des cœurs, ouf. Finalement un malin dit “c’est parce que le cœur, il est soit au repos, soit contracté, c’est le hasard sa taille sur la radio”.
      Le sport, non mais quel abruti…
      (Maintenant, avec l’âge, je passe direct les mammographies, c’est moins compliqué à gérer :-) )

      Faut pas s’arrêter aux apparences
      De la transparence,
      Ça fait causer,
      Des fois c’est un peu osé.

      Il reste la partie opaque
      Celle qui lui fout le trac
      La trace de la maladie?
      Son trop-plein d’envie?
      À cet inaugurateur
      Dans le révélateur.

    • poisson dit :

      J’ai fait des rimes en comptant comme un pied. Pour faire écho à la citation de Frédéric Dard.

      J’aime beaucoup “non journaliste”. On peut se faire un beau T.shirt avec ce texte. Je sais pas si je l’écris dans le dos ou devant :-(

    • Malbrouck dit :

      Il entend quoi par laisser un homme au repos ? N’y voyez aucune grivoiserie de ma part : si laisser un homme en repos consiste à occulter ses comportements illégaux c’est faire peu de cas de notre état de droit ! L’état de droit, que Sarkozy ici disqualifie mine de rien, laisse t’il l’homme au repos, laisse t’il l’homme libre ? Oui sauf si ce dernier contrevient à nos lois communes ! Autrement dit derrière cette sale habitude de fustiger l’idée sotte d’une transparence totale il y a d’abord une insulte grave à l’état de droit et une non confiance totale aux institutions qu’est supposée garantir le président mais au delà il y a en réalité une attaque en règle de la liberté d’expression elle même régie par notre état de droit ! Ce n’est pas donc pas la forme mais bel et bien le contenu même de notre liberté d’expression qui tente d’être remise en cause en agitant pour la énième fois le mythe d’une transparence totalaire échappant à toute forme de droit ! Une société qui a si peur que ça de la transparence est une société qui compte s’arranger avec le mensonge, la fourberie, l’escroquerie intellectuelle, l’esprit sournois généralisé ! Sarkozy nous explique presque que la liberté d’expression absolue (transparence totale) se heurte tôt ou tard à la liberté individuelle : la liberté se heurte à la liberté en somme ;-) En lapalissade on a déjà fait mieux ! Si je fus un responsable politique je lui dirais que son propos nous appelle presque à laisser se reposer délinquants et criminels et je lui demanderais donc qu’il s’explique sur cet appel au repos là où il s’agit de mettre tant de nos concitoyens au travail ! Oui je le rendrais fou faites moi confiance : il n’a pas le monopole de la manipulation des concepts et des symboles ! Repos ! ;-)

    • Franckylateigne dit :

      Moi, c’est le genre de sujet qui me rend xylocéphale.

      Juste pour le fun, si vous ne connaissez pas :
      http://www.cledut.net/xylo.htm

    • Charles dit :

      “La transparence totale, celle qui ne laisse jamais l’Homme en repos, se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle“

      transparence: qualité de ce qui est transparent.
      transparent: qui se laisse pénétrer par une lumière.
      lumière: petit trou à la culasse.

      Donc j’en déduis que Nicolas Sarkozy et sa plume estiment que:
      “La qualité de qui se laisse pénétrer par le petit trou de la culasse, celle qui ne laisse jamais l’Homme en repos, se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle.”

      Autrement dit: la fille facile, celle qui ne laisse jamais l’Homme en repos, se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle.

      Autrement dit: la fille facile a tôt ou tard le droit de dire non et la fille facile peut se voir opposé un refus tôt ou tard par l’homme.

      Autrement dit: c’est une attaque contre DSK et une apologie de rapports entre adultes consentants.

      Charles.
      http://www.lepost.fr/perso/charles-ex-hautetfort/

      PS: La qualité de qui se laissé pénétrer par le petit trou de la culasse n’est pas le propre que du genre féminin, le lecteur adaptera, je ne suis pas sexiste.

    • pikpik dit :

      quelle emphase ! “pour vivre heureux, vivons cachés” , c’était plus court

    • Caribou dit :

      « Casse-toi, pauv’ con ! » (Nicolas Sarkozy, 23 février 2008, Salon de l’agriculture)

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Scandale lors du concours de l’agrégation birenbaumienne 2011 ! Cette citation n’est pas celle d’un penseur du XXIe siècle ! elle émane d’un opportuniste démagogue réactionnaire né au XXe (et habitant dans le XVIe). Et de toute façon, ses discours sont écrits par quelqu’un d’autre.

    • Verbatim d’Alain Madelin, en réponse à Nicolas S.

      “Aux origines de la pensée dont je me réclame, il y a cette apostrophe d’un marchand malouin François Legendre à qui Colbert demandait un jour ce qu’il devait faire pour favoriser le retour de la prospérité en France. La réponse est restée célèbre : “Laissez-nous faire.” C’était là une formule déjà révolutionnaire car elle signifiait : “Laissez-nous agir, supprimez toutes les entraves qui sont devant nous !” Ce n’était pas l’expression d’un laisser-aller, mais une revendication forte : “Laissez-nous prendre nos responsabilités.”

    • L'asticot dit :

      Ca c’est une allusion en loucedé au cas DSK. Il rit de se voir si beau après cette mise en repos… De transparence, est venu l’heure du huis clos. L’ horizon, s’est-il dégagé pour lui ? L’individu est libre de le croire !

    • scarabee05 dit :

      Pour faire court, ne parle-t-on pas ici de la transparence totale de la liberté individuelle ???

    • martingrall dit :

      Les dirigeants du groupe des Huit (G8) représentant certaines des principales économies mondiales, s’entretiendront d’une vaste gamme de dossiers économiques, politiques, sécuritaires et de développement lors d’un sommet de deux jours en France, mais ils accorderont une attention particulière à la nécessité de mettre en place des fondations plus saines pour la croissance économique au lendemain de la récession de 2007-2009.l’objectif ultime des ces pays sera pour ces dirigeants du G8 la consolidation de leurs assises économiques. En toute opacité de leur population.

      Donc pour not p’tit nicolas,les 26 et 27 mai, il s’agira de faire de la transparence imposée par les textes, la trans-lucidité de Normandie, du Boom and bust (emballement et effondrement)
      Donc pour not henri, la translucidité respecte et la transparence et l’arnaque des “non ayant droit”

    • iban dit :

      Depuis que je ressasse cette haute pensée neo-conservatrice,je ne peux me détacher de la pensée neo fachiste de milian d’astray au philosophe Unamuno “à mort l’intelligence”.
      mais il est vrai que je vois le mal partout.

    • Albatros dit :

      Ce qu’on appelle liberté, dans le langage politique, c’est le droit de faire des lois, c’est-à-dire d’enchaîner la liberté.
      Auguste Vermorel

      Dès lors comme l’écrivait Blanchot “il nous faut tout dire car dire est la première des libertés devant toutes les autres”, j’appuierai mon commentaire, en me référent à Simone de Beauvoir ” Une liberté qui ne s’emploie qu’à nier la liberté doit être niée.”
      Et je défendrai mon argumentaire en citant Picabia :
      ” Un esprit libre prend des libertés même à l’égard de la liberté.”

      Et m^me si notre philosophe (je souris) prenait Kierkegaard comme avocat en proclamant,
      ” Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter.”

      Je répondrai qu’il n’est pas rare de le vérifier, mais que ceux qui pensent, savent aussi et surtout, que cette exigence ne s’applique pas à ceux qui la poursuive, car cette pseudo exigence n’est qu’un argumentaire parmi d’autres, pour mieux museler la toile…..

      Et qu’il leur faudra, dès lors, s’accommoder avec notre législation qui est déjà sur ce sujet bien outillée pour sanctionner les abus affairant à la vie privée….le risque, c’est de voir naitre des légions de résistants prendre le maquis tel des As-Anges, et qu’ il sera bien difficile de les contrôler.

    • Albatros dit :

      ps :le risque dans le cas contraire.

    • martingrall dit :

      la soie, le soi, transparence et intimité.

    • Une autre citation récente dit :

      « Je me demande quelles auraient été les réactions si la victime avait été une femme riche, blanche et puissante de 62 ans et l’accusé un jeune noir issu des quartiers pauvres. »

    • martingrall dit :

      Tonalité : 
      E |F |F# |G |G# |A |A# |B |C |C# |D |D# |E
       
      Am 
      ma liberté
       Dm   Dm7 
      Longtemps je t’ai cherchée
       G   G7   C   E7 
      Dans les torrents de lave
       Am   Dm 
      ma liberté, jamais te renoncer

    • antennerelais dit :

      C’est tellement mal écrit cette phase que je comprends même pas ce qu’elle veut dire… De là à dire que la forme est le reflet du “fond”…

    • (ne pas confondre) dit :

      HS

      Squattons l’épicerie et saluons (avec quelques jours de retard) les cent ans de Maurice Nadeau.

      Charles Tatum l’avait fait avant nous, ici :
      http://susauvieuxmonde.canalblog.com/archives/2011/05/21/21188559.html

    • nomad.soul dit :

      D’après Wikipédia :
      La transparence des vies publiques : Acteurs de la vie politique, du spectacle, du sport, etc. voient leur vie présente et passée mise sous le feu des caméras.

      C’est clair !!!

      “DSK, le bêtisier”

      Approximations, erreurs factuelles et témoignages invérifiables : distribution de prix
      http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4051

      Le problème n’est peut-être pas la transparence, mais la façon dont on agit en son nom ?

      La vie privée devrait aussi reposer sur des faits, et rien que des faits, comme toute autre information, et à ce moment là, on pourrait déjà commencer à se poser la question de l’utilité d’une info donnée ou pas sur la vie privée de quelqu’un (personne publique ou lambda)?

    • Malbrouck dit :

      Être transparent c’est être un homme libre ! Suffisamment libre pour payer les conséquences sociales, culturelles de sa volonté de transparence, de sa volonté de visibilité ! Mon expérience de l’homosexualité puis celle d’appartenir à la “catégorie” transgenre m’amène à dire par exemple que la transparence ou la visibilité est un acte politique majeur s’il s’agit de faire émerger ou exister un droit (lorsqu’il y a nécessité, lorsque c’est utile, en fonction du lieu bien entendu)! Dans un monde frappé d’hyper-individualisme et d’une mise en scène hystérique de l’égo on retrouve paradoxalement et presque de manière symétrique une culture de l’anonymat, de la censure, de l’autocensure : une police de la pensée émerge ici et là pour mener une redoutable pression sur la liberté d’expression au nom d’un hypothétique et très curieux mot d’ordre : “pour vivre heureux vivons cachés” ! On agitera volontiers notre très schizophrène et pratique droit à la vie publique et à la vie privée (oui en France on a institué le mythe d’avoir plusieurs vies : quelle chance) ! Bref la vie en société a besoin de règles, de lois pour protéger le citoyen tant pour garantir sa liberté d’expression que pour punir le cas échéant tout abus déterminé par nos lois ! L’internet n’échappe pas aux lois ni nationales ni internationales même si par définition il s’agit d’adapter les législations en fonction des réalités ! Autrement dit la transparence n’a pour limite, comme tout le reste, que la loi et certainement pas la morale ! Tout le défi sera donc de veiller à respecter la loi tout en combattant contre le très puissant pouvoir occulte de la morale (souvent hors la loi par dessus le marché)! De là à y voir un des aspects de la laïcité (dans l’approche) je n’en suis pas loin !!

    • Anthropia dit :

      inventio, dispositio, elocutio, memoria, actio

      http://anthropia.blogg.org

    • martingrall dit :

      Je ne suis pas du tout sur que la phrase se rapporte à D.S.K, il faut, là aussi, une limite à la nausée. Non pas pour les faits reprochés à D.S.K,la justice passera, non,pour la morve suintant des os de ses “amis”, une fois le cocotier abattu.

    • Guy dit :

      Pas mal tout ça !

    • Dante Haguel dit :

      Bof, le problème c’est qu’il ne définit pas vraiment ce qu’il entend par “transparence”, donc on peut tout aussi bien lui donner raison sur le respect de la vie privée que tort sur le reste (par exemple la transparence nécéssaire pour lutter contre les conflits d’intérêts). En fait, le mot important ce n’est pas tant “transparence” que “totale”, reste à savoir quelle transparence partielle serait acceptable…

      Au final, on peut conclure sur une pirouette à la Thomas Jefferson: si on est prêt à sacrifier une partie de notre liberté pour vivre dans une société totalement transparente, on ne mérite ni la liberté ni la transparence !

    • borneo dit :

      Je débarque un peu tard.
      Mais je comprends bien l’angoisse de ce penseur si transparent qu’il ne saurait camoufler le Yacht à Bolloré ou
      les grosses ficelles de la chasse aux Roms et de l’internet civilisé
      Mais considérez le labyrinthe de la fête foraine. Il nous dit que la transparence ne nous assure pas le chemin le plus facile et ne nous soulage pas de nos aveuglements

    • Malbrouck dit :

      Dante
      C’est là tout le problème : tu utilises sans forcément le vouloir un langage occulte, ésotérique à travers l’idée d’un sacrifice pour justifier la non transparence ;-)L’intérêt de la réflexion c’est d’avoir à découvrir que si personne n’oblige quiconque à être transparent et qu’il n’existe pas une dictature de la transparence on a par contre toujours des inquisiteurs qui viendront remettre en cause la libre transparence chez tel ou tel ! Le problème de la transparence c’est donc bien l’inquisition morale dont je parlais plus haut ! Merci de ton irrépressible concours ! ;-)

    • Févier alain dit :

      J’écoute, j’observe, je lis,…, vivons nous dans un pays des mille et une nuit ?. A chaque jour son petit ou son grand scandale, qui alimente les conversations aux alentours des machines à café, à moins qu’elles ne contribuent à stimuler nos envies libidineuses ?. Existe-t-il une Shahrazâd pour stopper ces débauches des moeurs de nos politiques ?. A cinquante ans, on a peut-être pas de rolex, on a surtout pas de casseroles !.

    • Malbrouck dit :

      Reste à découvrir en quoi le transparent dérange de manière irrépressible le non transparent supposé être à l’abri pour son propre compte et au titre de sa fameuse liberté individuelle ! C’est terrible non ? ;-)

    • Malbrouck dit :

      Et oui on peut aussi retourner l’argument et estimer que les fervents de la transparence font inquisition vis à vis des invisibles, des anonymes, des citoyens à mi-temps, des auto-censurés (dont je rappelle au passage la paradoxale omniprésence dans moult débat d’idées) etc…Reste toujours à savoir quel est l’enjeu ! ;-)

    • Malbrouck dit :

      Conclusion : malheur à celui qui n’arrivera pas masqué lors d’un bal masqué car il sera soupçonné par sa seule présence de vouloir démasquer les convives ;-)Sarkozy aime l’homme en repos, l’homme qui dort, la paisible vie muette de nos vies très privées à privatiser encore davantage, l’homme colmaté, l’homme claque-muré : c’est plus pratique pour son business et il est drôlement cohérent celui là ! bonne nuit !

    • Patrice Guyot dit :

      Il aurait fallu écrire :

      “La transparence totale ne laisse jamais l’Homme en repos, elle se heurte tôt ou tard au principe même de la liberté individuelle”

      C’était beaucoup moins lourdingue et inculte, presque du Camus… Sauf que ça ne veut rien dire (sauf : pourquoi serait-il interdit de se faire sucer par les bonniches)

      Et ça c’est de la “pensée” sarkozienne à l’état brut !

      PG

    • Mp3 Dinle dit :

      http://www.mp3dinle.eu...

      amazing blog, i’ll be back again soon thank you!….

    • vajinismus dit :

      vajinismus…

      I seldom comment on blogs, but this particular one is simply awesome! thx….

    • ispanya TurlarI…

      Reading by means of your enjoyable post, inclination further me to do so sometimes….

    • tekno-hayat dit :

      tekno-hayat…

      So mush Info :O THis Is he MOst AMAzing SIte DUDe. amazing stuff thanx great awesome tremendous….

    • bjk haber dit :

      bjk haber…

      Hm, I’m just comfortable with this however not thoroughly confident, therefore i’m gonna research a little bit more….

    • haber dit :

      haber…

      your e-mail subscription link or newsletter service. Do you have any? Kindly permit me recognize in order that I may subscribe. Thanks….

    • werm dit :

      Mon cher Guy,

      Cette citation soulève de nombreuses questions. Néanmoins, pouvez nous vous accorder un temps supplémentaire pour rendre notre copie ou bien il n’y a aucune limite ?

      Merci à vous

    • ozoderm dit :

      ozoderm…

      thank you admin,for your great blog . but I think there is still a few steps to the change for blog….

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis