Rencontre

#Botzaris36

Je vais m’en souvenir…

(…)

Ils sont tunisiens. Jeunes. Certains sont mineurs.

Ils sont largués dans le Parc des Buttes-Chaumont.

Et tout le monde s’en fout.

Sauf quelques internautes exemplaires (je ne veux oublier personne, saisissez #Botzaris36 sur Twitter et vous les trouverez tous, ces internautes qui les aident).

Ce matin, ces camarades du Web m’ont permis de passer un petit moment avec eux.

Je les ai donc écoutés.

Puis je suis allé rencontrer quelques-uns de ces mômes venus de Tunisie via Lampedusa.

Ils croyaient, m’a dit l’un d’entre-eux, arriver dans “la patrie des Droits de l’Homme”…

Que voulez-vous lui répondre ?

Certains de leurs silences et de leurs regards lourds et rougis par l’absence de sommeil étaient bien plus forts que des mots.

Après avoir discuté une petite heure avec eux, je suis reparti.

Sans tout comprendre. Sans pouvoir beaucoup aider.

Avant de quitter le Parc, je suis retourné leur serrer la main à tous, sous la tonnelle…

Chacun d’entre eux m’a dit “merci” ; certains en posant leur main sur le cœur…

L’apparence n’est rien ; c’est au fond du cœur qu’est la plaie. Euripide (Oreste)



Demain matin, cette rencontre permise par le Web sera l’objet de ma chronique sur Europe 1.

Des photos prises par l’incroyable @MsTeshihttp://twitpic.com/photos/MsTeshi

Be Sociable, Share!

    , , , ,

    RÉCLAMATIONS (48)

    > Déposer une réclamation
    • […] [Article de Guy Birenbaum suite à son passage à #Botzaris36 ce matin] Crédit photo : Paul Da Silva […]

    • bof dit :

      “la patrie des Droits de l’Homme”…?

      Personne ne leur a dit?
      Pour cause de restrictions budgétaires, la France sous-traite à la Tunisie.
      C’est à eux de les créer ces putains de Droits de l’homme. Chez eux.
      C’est simple non?

    • Guy dit :

      Allez leur dire bof. Si si vraiment…

    • Kwartz dit :

      Il n’est pas si loin le temps où l’Europe de FRONTEX sous traitait le massacre des réfug… pardon des clandestins à Khadafi.

      Vous croyez que si on lui demande poliment il reprendra du service ?

    • bof dit :

      J’ai un reste de gratin. Je peux leur porter?

    • Guy dit :

      T’es un baltringue.

    • kais dit :

      merci Guy

    • Vincent Grenier dit :

      #Botzaris36 ? Que dire…

      La France, refuse de porter secours à quelques centaines de réfugiés Tunisiens ;

      L’Europe se déchire suite à “l’invasion” de quelques milliers de Tunisiens ;

      Et pendant ce temps-là, le Sud Tunisien, région pauvre d’un pays modeste, accueille 200.000 réfugiés Lybiens…

      Est-ce notre richesse qui nous a fait perdre notre sens des réalités ?

      PS: Guy, la ligne jaune, c’était bien. Je sais, l’actualité est lourde, et de plus en plus rance. Mais justement. face à ces dérive, son utilité n’en n’était que plus grande.

    • Donjipez dit :

      A distance, je suis depuis un moment les blogueurs/twittos qui sont sur place sans pouvoir faire grand chose d’autre que de RT ce qu’ils expliquent. On dirait que tout le monde s’en fout. Et que le sac de noeuds lié au lieu qui semble avoir accueilli des “activités bizarres” du régime Ben Ali, et gênantes pour les autorités françaises, soit venu encore compliquer les choses. Quelques articles de Libé, Mediapart… n’ont pas fait évoluer la situation. J’espère que ta chronique portera plus et que la situation sera enfin mieux connue… et que les choses évolueront un peu. Et oui: bravo à ceux qui sont sur place, comme à toi d’y être allé pour témoigner…

    • Irfan dit :

      Ont-ils besoin de quelque chose ? A part de l’attention des médias, de nos concitoyens, des gouvernants… ?
      Si oui je peux passer demain apporter mes bras et un peu d’argent de jeune de 22 ans. C’est pas énorme mais bon.
      Après, quoi d’autre ? Notre gouvernement ignore 3 millions de Français manifestants, alors quelques Tunisiens enfermés, vous rigolez ! Nos médias sont obnubilés par DSK et sont – pour les “grands” d’entre eux – d’une médiocrité qui frôle l’hallucinincroyable.
      Des associations ? Des Français originaires de Tunisie ? Des binationaux peuvent-ils aider ? Des entrepreneurs qui pourraient employer ces gens et les aider à s’intégrer, au moins à se poser ?
      A part alerter, que faire ?

    • As dit :

      Mouais, je comprends votre empathie face à la misère humaine.
      Ma campagne, loin des lumières de Paris, c’est aussi cette misère dont tout le monde se fout. Venez donc passer un heure avec des ruraux qui crèvent la dalle, ignorés par leur pays. Vous ferez, ça fout les boules aussi.
      Je sais, je suis méchante et c’est pas pareil. C’est pas de l’élan humaniste ça: c’est du populisme.
      Leur dire quoi cher Guy?
      A part que la France n’est ni pire ni meilleure qu’un autre. Que les illusions et de beaux idéaux, c’est bon pour les gens qui ont du pognon.
      Je suis grognon aujourd’hui alors une énième leçon de morale sur la patrie des droits de l’homme, ça passe pas super même de la part d’un homme que je respecte.

      L’indignation séléctive sur la misère humaine, c’est trop pour un Lundi.
      J’espère ne pas trop avoir heurter votre sensibilité par ce mouvement d’humeur. Mais vous me jetez une misère à la face, je vous en renvoie une autre aussi tangible, écoeurante.
      Je ne pense pas être un troll mais je suis fatiguée de ces beaux discours sur l’entraide et l’humanité à géométrie variable. Discours pleins de bons sentiments et sincères certes mais sans grandes solutions.
      Quand à la misère de nos propres compatriotes….Les bouseux qui crèvent de faim, c’est pas vendeur sans doute. Pas d’asso pour soutenir les ploucs: la province, c’est pas assez exotique sans doute.

    • Guy dit :

      Je comprends très bien ce que vous dites. Et je connais bien mieux que ce que vous pensez. Le pire c’est d’opposer les uns aux autres.

    • Marsusoc dit :

      Et vous vous dites journaliste, M. Birenbaum ?

      Si tel est le cas, faites votre boulot et enquêtez réellement. Ces gentils tunisiens, ils vous ont parlé du gymnase de la Fontaine au Roi qui est toujours squatté par une centaine de migrants ?

      De comment ils ont bien respecté le gymnase ?

      De comment ils ont joliment redécorés son sol et certains plafonds à coup de brûlure de cigarettes ? D’ailleurs, leur jeu favori, à ces tunisiens si avides de droits de l’homme, c’est de se mettre le feu aux pieds pendant la nuit. Vous n’avez demander à la remarquable Ms Teshi, elle a failli y avoir droit. (oh, qu’ils sont forceurs !)

      Vous savez que le gymnase va nécessiter au moins deux semaines pour tout remettre en état ? (aux frais du contribuable, bien sûr).

      Vous savez qu’une grande partie de l’équipement sportif des écoles et autres associations (tapis, poutres, filets de volley, tables de ping pong) ont été détruits par ces gentils tunisiens (fallait bien qu’ils s’occupent, hein) ? Il faudra aussi les remplacer… aux frais du contribuable.

      Vous savez aussi qu’ils ont accédé par la sortie de secours au parking de l’immeuble voisin pour briser les vitres des voitures et dérober les autoradio afin de les revendre ensuite sur le marché des biffins ?

      Vous savez aussi que les vigiles qui contrôlent désormais le gymnase (devenu un centre d’hébergement, merci M. Delanoé) doivent faire dormir les mineurs dans une salle spéciale car il y a déjà eu un cas de viol ?

      Vous savez aussi que la Mairie de Paris va voter aujourd’hui une augmentation de l’aide spéciale pour les migrants tunisiens et la porter à 500 000 € ? (aux frais du contribuable, toujours).

      Quant aux “gentils” internautes jouant à wikileaks sur twitter, qu’ont-ils réellement fait pour aider les Tunisiens ? Rien.

      Lors du squat de Bolivar et de la Fontaine au Roi, la Mairie a essayé de négocier et proposer des places en centre d’hébergement. Les gentils soutiens ont fait échec avec des positions jusqu’auboutistes. Et maintenant au lieu d’avoir une place au chaud en foyer, les tunisiens sont dehors sous la pluie.

      Non, vous ne savez pas et sans doute cela ne vous intéressera pas.

    • As dit :

      Je ne veux pas l’opposer.
      Je voudrais juste qu’on ne l’oublie pas.
      Je voudrais justement qu’on arrête de hierarchiser la misère et que de vouloir aider avant tout son pays et ses compatriotes ne soient pas assimiler à un nationalisme puant comme c’est trop souvent le cas.
      Occupons nous aussi de “nos miséreux” sans espoir qui ne fuient pas leur pays pour un meilleur hypothétique et illusoire.
      Je ne parle pas de vous quand j’évoque cette dichotomie qui fait qu’en France quand on plaide pour ses compatriotes, c’est mal et quand on lutte pour des ressortissants étrangers, c’est faire preuve d’humaité face à la bête immonde de l’indifférence.
      J’apprécie votre écoute et votre compréhension sans me balancer les habituels mots clés de tout bon “humaniste” parisien. Votre réactivité aussi. Je vous en respecte d’autant plus.
      Ma colère n’est pas dirigée contre ces pauvres gens qui ont cru à l’illusion d’un Eldorado qui n’existe plus depuis longtemps. Colère…disons plutôt fatigue d’être sans cesse vouer à la culpabilité de ne pouvoir sauver toute la misère du monde alors qu’elle court déjà partout dans mon pays.
      Encore une fois merci de m’avoir comprise sans me juger.

    • As dit :

      @Marsusoc

      Guy n’est pas journaliste.
      Il a retranscrit son sentiment en tant qu’être humain qui en rencontre d’autres à un instant T.
      Voilà.

    • hihihi dit :

      Indignez vous jeunes gens… si vous n’avez rien d’autre à foutre!

      Merci Stéphane Hessel …poil aux aisselles.

    • Guy dit :

      Non Marsusoc ni journaliste, ni télégraphiste désolé.

    • Malbrouck dit :

      Cette situation en plein paris est épouvantable et ça fait un moment que ça dure ! Comment ne pas se souvenir de “la jungle” à Calais où les conditions de vie des clandestins furent similaires ! Là encore des citoyens justes avaient créé un réseau de solidarité et de désobéissance civique pour porter secours à ces damnés des temps modernes ! Je reste somme toute assez égoïste si je continue à penser que c’est d’abord une honte pour la France et ces jeunes tunisiens ne s’y trompent pas lorsqu’ils se réfèrent à la patrie des droits de l’homme ! L’honneur de la France et de la république est bafoué même s’il s’agit de se préoccuper de la situation humaine de ces clandestins ! La situation de ces jeunes tunisiens est d’autant plus scandaleuse qu’elle s’inscrit dans le cadre du vent révolutionnaire et libertaire arabe et auquel la France a naturelle vocation à apporter solidarité pleine et entière et les liens historiques avec le Maghreb viennent ici alourdir notre responsabilité ! La symbolique est d’autant plus forte que chacun connait les liens particuliers entre Bertrand Delanoé et la Tunisie ! Alors oui depuis qu’on sait que depuis Lampédusa nombre de jeunes tunisiens ont choisi la france pour destination d’accueil la france et l’UE avaient le devoir de créer un certain nombre de lieux d’accueil et d’hébergement surtout quand on sait que le dictateur Ben Ali possédait des avoirs non négligeables en France en particulier ! C’est pas si compliqué que ça de faire une convention avec la Tunisie pour garantir à ses exilés un dispositif spécifique d’accueil dans le cadre du partenariat à mener avec ce pays ! Un vrai chantier pour le fameux projet euro-méditerranée ! Nous sommes en dessous de tout et ça devient insupportable ! Ai je pensé à ces jeunes ? pas plus que ça car ici c’est de la France et de ses valeurs bafouées dont je me soucie sérieusement !

    • Albatros dit :

      Mon commentaire vient de sauter, alors en résumé quand je lis ces com qui envahissent l épicerie, je me dis qu’il y a des misères difficiles, injustes, mais pas insurmontables, mais en revanches cette autres misère qui suinte de certains esprits, et je le crains sans rémission….mais bon si l’humanisme était partagé par le plus grand nombre, ce post n’aurait jamais été écrit….bon courage GB

    • Albatros dit :

      autre misère est

    • Dante Haguel dit :

      Si tout le monde s’en foutait, la réédition du Camp des Saints n’aurait pas un tel succès.

      http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3789

    • Guy dit :

      En sens contraire c’est exact Dante ;-)

    • Malbrouck dit :

      Et bien sur ma critique vaut également pour ce nouveau gouvernement tunisien dont le nouveau ministre du tourisme (franco-tunisien, né en France) est récemment venu en France pour promouvoir le tourisme ! Cet ahuri n’a même pas songé à rendre visite à ses compatriotes exilés pour au moins proposer un accord franco-tunisien sur cette question : aucun sens politique ! Être ministre d’un état ne consiste pas à venir taper des poses à la télévision ! Oui ils m’agacent tous ! Pas un pour racheter l’autre ! Zéro !

    • martingrall dit :

      Les gens ne s’en foutent peut-être pas, sans doute beaucoup moins qu’on ne le pense, qu’on accepte de le sentir. En vérité, leur colère s’installe posément. Tranquillement. Sans opposer les uns aux autres, pauvres et réfugiés, c’est également une réalité récente et déjà récurrente. Le problème est que l’on ne peut rien faire administrativement ni légalement.

    • Malbrouck dit :

      Et cet autre article pour saisir à quel point tout ce beau linge se connait bien et reste fort en thème lorsqu’il s’agit de faire des affaires ! On se demande où est l’humain dans tout ça ?
      http://nawaat.org/portail/2011/02/18/operation-i-love-tunisia-houas-confie-la-promotion-du-tourisme-tunisien-a-ump/

    • Antoine dit :

      Que proposez-vous M. Birenbaum ?

    • Dante Haguel dit :

      Malbrouck

      J’ai lu que beaucoup des immigrants en provenance de Tunisie étaient des travailleurs du secteur touristique, privés d’emploi, et donc de revenus, depuis le départ de Ben Ali. Relancer le tourisme fait donc partie des solutions au problème, non ? (pas à court-terme, certes)

    • Annie dit :

      Votre témoignage Guy vient s’ajouter à ce que les abonnés d’arrêt sur images ont pu voir avec l’émission sur les migrants tunisiens, il y a presque deux mois. A 10000 km de là,j’ai l’impression que rien n’a changé depuis cette émission. Au contraire. Je crois que ce que demandait Khaled Chrigui, venu témoigner de sa situation dans ce fameux square du 19ème, c’est un peu d’humanité de la part de la France. C’est ce que vous êtes allé donner là-bas au travers de votre écoute, même si de votre propre aveu vous pensez ne pas avoir beaucoup aidé. Grâce à vous cependant, et grâce à tous ceux qui en parlent, ils finissent petit à petit par exister un peu plus. Et ça c’est pas rien !

    • corto74 dit :

      Oui, excellent question, que proposes-tu Guy ?

    • Malbrouck dit :

      Et faudrait il que j’écrive depuis la planète Mars pour espérer etre hors-sujet car dans ce monde global je fais volontiers le lien entre la situation de ces tunisiens et le débat en direct sur France 2 au sujet des fameux assistés ! Lorsqu’un pays se met à désigner les pauvres comme des boucs émissaires causes de tous les maux ça n’invite pas à etre accueillant vis à vis d’étrangers ! Tout se justifie vous savez bien ! Le plus cocasse c’est que la solidarité nationale tout autant que la tradition d’accueil c’est rien d’autre que l’identité nationale ! En rongeant mon frein j’attends donc de Mélenchon un coup de gueule tonitruant à l’adresse du Wauquiez ! Je lui en foutrais moi de l’assisté ! Encore trop poli ce sympathique Mélenchon : l’heure populiste est à l’insulte, l’heure est à la chaussure à envoyer à la gueule de son interlocuteur ! ;-)

    • Malbrouck dit :

      Oui Daniel c’est en cela que si je fus ce ministre à la con j’aurais emmené avec moi ces malheureux par avion ministériel en fustigeant sévèrement la France indigne et en dessous de tout !! Ce ministre a préféré se pavaner à la télé ! Personne n’est digne dans tout ça !

    • Malbrouck dit :

      Et bien sur on va avoir droit au délire sémantique entre droits et devoirs ! Je ne supporte plus cette escroquerie intellectuelle laissant supposer que ces deux concepts auraient à s’opposer ! Tout droit décline une série de devoir ! Il n’y a qu’un État de Droit ! L’état du devoir c’est de l’occulte, de la propagande très malsaine et hors la loi, hors le droit !

    • Phildepalma dit :

      L’étrange situation d’un pays en révolte qui désire se défaire d’un dictat économique, qui réussi par le biais de réseaux sociaux qui par nature sont au courant de la situation économique et social des pays européens, des jeunes fuyants alors un pays qui peut leurs redonner un espoir d’une évolution démocratique pour venir se cogner à des pays d’accueil saturés dans leurs impasses économiques. Et ce soupçon non levé sur l’appartenance politique de tous ces jeunes gens souvent bien habillés. Fuite pour la liberté ou pour échapper au nouveau régime ?

    • Malbrouck dit :

      Plutôt drôle les petits actionnaires de chez Carrefour http://www.youtube.com/watch?v=8cdycL-iQFI&feature=youtu.be

    • Malbrouck dit :

      Oui Phil il y a à priori un paradoxe quand des jeunes gens fuient un pays en pleine révolution libertaire et à contrario on peut dire que la liberté permet aussi la fuite pour les plus désespérés ! Ces jeunes gens vus et entendus dans les reportages ne m’apparaissent pas appartenir à une nomenklatura en fuite et je crains qu’au contraire ce soit plutôt des jeunes sans qualification, sans bagage et plutôt démunis ! Le désir de nombre de jeunes démunis dans le monde c’est d’accéder à une société de consommation qui les fait rêver à travers les fringues de marque etc…l’habit ne fait pas le moine ! Tous ces aspects sociologiques n’enlèvent rien à la question de la politique d’accueil qui en France a perdu de sa superbe jusqu’à ne plus savoir faire le strict minimum ! Et si j’ai fustigé le ministre du tourisme tunisien c’est bien parce que lui comme la plupart des élites ont davantage la chance de bénéficier d’une révolution qui est parti d’un pauvre marchand ambulant ! C’est ça qui est pénible à observer dans toute révolution : les “bourgeois” sont toujours les premiers bénéficiaires !

    • Guy dit :

      Je n’ai pas de solution. Je ne sais pas tout. Je propose juste qu’on leur mette un toit sur la tête. Parce que je me demande simplement comment on peut peut laisser des mômes dormir dehors sous une tonnelle, sous la pluie, dans la capitale de la France au 21ème siècle. Eh bien sûr la question n’est pas neuve. Eh bien sûr, elle ne concerne pas que des tunisiens. Mais là en l’occurrence c’est d’eux qu’il s’agit.

    • V. dit :

      C’est le FN qui va être content. C’est aussi sur ce genre de posture qu’il a toujours prospéré.

      Quant à dormir dehors :” Comme 120 de ses compatriotes, Aymen est toujours hébergé la nuit à l’hôtel, dans le 18e arrondissement de Paris,”

      http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/France/Les-migrants-tunisiens-de-Paris-trouvent-peu-a-peu-leurs-marques-_NP_-2011-06-16-643024

      Mais le sort d’immigrés d’un pays venant de faire sa révolution est tellement plus révoltant que celui de nos compatriotes qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Après tout, ce ne sont que des étudiants, jeunes actifs, travailleurs pauvres, mères célibataires ou retraités.

      Et puis c’est si récent (seulement depuis la fin des années 80). En plus, ça ne concerne que 8.000.0000 de personnes en France (en 2006. Donc, avant la crise internationale). Alors, pourquoi s’en soucier ?

      http://www.alternatives-economiques.fr/quand-le-travail-rend-pauvre_fr_art_851_43518.html

    • Goulven dit :

      Voilà V, c’est exactement ce qu’il faut faire, opposer les pauvres entre eux. ça c’est classe.

    • As dit :

      Le problème Goulven n’est pas de les opposer mais bien d’ignorer soigneusement de parler des français pauvres ou de s’en soucier.
      Cela ne fait qu augmenter le sentiment de dégout de la part de ces gens qui se sentent abandonnés dans leur propre pays.
      Cela ne fait que pousser davantage ces citoyens dans les bras du F.N alors qu’ils ne sont pas tous d’immondes fachos contrairement à ce que l’on se plait à seriner à longueur de journée. Le désespoir est grand chez eux et ce n’est pas en prenant des postures sur la France ouverte et généreuse pour la misère mondiale qu’on va changer ce désespoir.

      Ah sinon l’Europe des lumières va diminuer de manière drastique les aides alimentaires aux européens. On arrose des pays hors Europe de millions d’Euros (qui seront en partie détournés par des personnes peu scrupuleuses) et on affame les plus pauvres dans nos propres pays. Les partis nationalistes se frottent déjà les mains. Classe c’est sûr.

      http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110621.OBS5541/les-europeens-les-plus-demunis-a-la-diete-en-2012.html

    • Mika dit :

      Je suis d’accord avec ASLe problème n’est pas d’opposer les pauvres entre eux, le problème c’est la lassitude que les pauvres ressentent et qui endort leur capacité de rebelion, qui fait que trop occupé à survivre eux-mêmes, ils n’ont plus les moyens de s’indigner.
      Je suis pourtant prompte à dénoncer, à essayer d’agir selon mes petits moyens mais voila, j’ai aussi un fils qui a 20 ans, qui a choisi de faire des études dans une branche ou il y a de l’emploi mais ou l’état ne voit pas l’utilité d’ouvrir des filières d’enseignement donc ca veut dire école privée, ca veut dire se loger à Paris, sans bourse bien sur, ca veut dire accepter un stage de 3 semaines par mois à l’autre bout de la France (tellement heureux d’en avoir trouvé un !) ça veut dire se loger encore dans cette autre ville, ça veut dire une indemnisation de stage qui ne couvre ni les frais de transport, ni le logement, quant aux repas …
      Tout cela avec des parents qui eux-mêmes tirent le diable par la queue mais font partie de cette classe moyenne qui survit en cauchemardant à partir du 15 du mois.
      Alors dites moi dans quel squat, dans quel pays vais-je dire à mon fils de partir chercher les droits de l’homme, le droit de s’instruire pour enfin construire un pays digne de ce nom qui pourra se permettre d’être généreux avec TOUS les enfants ?

    • Nizar dit :

      Ceci est une farce bien envoyée dans la gueule des sympathisants de gauche qui revent d’accueillir tout le monde et dans celle des sympathisants de droite qui se frottent les mains! Pourquoi? Parce que ça soulage ! Affirmer qu’il n’existe que ces quelques 1000 tunisiens fraichement arrivés!NON NON NON il y a environ 400 000 sans papiers en france et quelques 20 000 réfugiés afghans rien qu’à 200 kms au nord de Paris! Les square parisiens où on trouve des afghans de 15 ans passer l’hiver à se frotter l’un contre l’autre sont légions! Ces émotions instantanées me font marrer! Dictées par l’actualité et l’attention des médias, elles ne durent que quelques semaines! Le destin de tous ces réfugiés et clandestins (travailleurs ou non) va encore se dégrader dans cette année préélectorale où MM Guéant et Sarkozy vont tout faire pour dépasser les 27 000 “dégagés” et pourrir la vie aux rescapés de leurs rafles modernes et institutionnalisées! Vive la France Vive la république de Capital Roi et de la Rolex attitude

    • toto dit :

      Moi ce que je vois surtout c’est que sa chronique de ce matin etait partielle. Quid de l’avis de la mairie? Le son de cloche serait certainement différend.
      Par exemple, voici un article de Marianne2:
      http://www.marianne2.fr/Les-squatteurs-tunisiens-instrumentalises-par-des-collectifs-militants_a205812.html

    • Le Jan dit :

      Les clochards qui crèvent dans la rue, on en parle pas ?
      C’est vrai que ça fait moins rêver.
      Continuez à culpabiliser si vous y trouvez du plaisir…
      Pour ma part, je trouve dommage que ces jeunes ne profitent pas du vent de liberté qu’il y a dans leur pays pour y rester et pour le faire prospérer.

    • Langellier dit :

      “J’n’en dis pas davantage,
      Mironton, mironton, mirontaine,
      J’n’en dis pas davantage,
      Car en voilà-z-assez”.

      Dernier couplet de “Malbrouck s’en va-t-en guerre”

    • […] lire aussi l’excellent billet de Guy Birenbaum (clic clic clic), et écouter sa chronique ici (clic clic clic) Cette entrée a été publiée dans Combats. Vous […]

    • brun michelle dit :

      (C’est tres courageux Monsieur Guy Birenbaum d’oser aborder ce sujet:))) et je trouve votre réponse à certain très juste ……… “Je n’ai pas de solution. Je ne sais pas tout. Je propose juste qu’on leur mette un toit sur la tête. Parce que je me demande simplement comment on peut peut laisser des mômes dormir dehors sous une tonnelle etc..(:”

      Je ne sais pas si vous êtes un “Journaliste” où pas moi je vous écoute quand je le peut le matin sur Europe 1 et je trouve votre Chronique toujours interressante .

      Michelle

    • Silvia dit :

      Je suis silvia j’ai 26 ans je suis commerçante je vie en espoagne j’étais pauvre et je pouvais plus rien
      Acheter pour ma vente mais par la grace de Dieu un jour j’ai eu l’adresse d’un homme qui pouvait rendre la richesse à l’homme grace à sers piouvoires qu’il détient cet homme à changer ma vie et je suis maintenant riche j’ai plus de problèmes de vente je tiens à laisser son adresse parce que vous pouvez aussi le contacter .au débutr j’avais peur mais aujourd’hui je vie dans le luxe Mercie honorable atavi
      atavizounon@yahoo.fr
      +229 618870467

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis