CLAP

On n’est pas au cinoche !

C’est un terme peu approprié…

(…)

Il s’agit d’une analyse de sondage.

Je sais bien qu’il ne faut pas lire les sondages.

Et encore moins les analyses.

Mais je l’aime plutôt bien Frédéric Dabi, le directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l’Ifop.

C’est à propos du baromètre Ifop pour le Journal du Dimanche, à paraître demain, dans lequel le chef de l’Etat progresse de six points.

Dabi est questionné par le JDD

Ça donne ça :

“Sa stratégie dite de re-présidensialisation porte donc ses fruits ?

Oui. La photo à neuf mois de la présidentielle est bien meilleure. Il vaut mieux être à 36% qu’à 30% voire moins comme ce fut le cas cet hiver. Mais il ne faut pas oublier que 64% des Français se déclarent mécontents de lui. Que les enquêtes sur les intentions de vote ne sont pas très favorables. Cela dit, globalement, le film devient meilleur pour le Président sortant. Incontestablement, il enchaîne de bonnes séquences régaliennes avec l’annonce du retrait des soldats d’Afghanistan, le sauvetage de l’euro et enfin une communication plus calme”.

Je sais bien que les communicants, les sondeurs, les journalistes, les politiques ont pris l’habitude de raisonner (façon de parler, hein…) en termes de “séquences”.

Mais “le film“, franchement, Frédéric ?

C’est un polar ?

Un porno ?

Un comique ?

Une série B ?

Ou une Z ?

Un nanar ?

Une tragédie ?

Non.

Vraiment…

On n’est pas au cinoche !

Il y a bien trop de gens qui dégustent, qui morflent, qui prennent cher depuis 2007.

La liste serait trop longue.

Alors s’il te plaît, Frédéric, le film, évite la prochaine fois.

Merci d’avance.

MAJ 19h25 Effectivement j’ai oublié le film d’horreur. Le Gore

Be Sociable, Share!

    , , , ,

    RÉCLAMATIONS (36)

    > Déposer une réclamation
    • little big horn dit :

      Un matin il arrivera à 37,2!

    • sunnie dit :

      Dans le listing, vous avez oublié le film d’ horreur et pour moi c’est en tant que tel que je le vis depuis 2007… :(

    • Guy dit :

      MAJ 19h25. Gore…

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      La politique définitivement réduite au storytelling…

    • martingrall dit :

      Y a un truc! Généralement on fait l’analyse puis les sondages et suit le lavement. Mais chacun fait comme il veut.

    • pikpik dit :

      mélo à la Bush

    • Albatros dit :

      Prémonitoire ou sens aigu …

      ben ce matin à l’étal de l’épicier la réponse était en tête de gondole
      “La suffisance des dominants”

    • SamGion dit :

      A Sunnie + 1.000 :)

      Après, j’ai envie de dire : peut importe le genre, POURVU QU’IL N’Y AIT JAMAIS DE SUITE !!!

      Et je ne suis pas pessimiste. Ce serait Sarko contre un candidat identifié, on pourrait dire la tendance s’inverse, les courbes vont se croiser…

      Mais aujourd’hui c’est différent, c’est Sarko contre l’homme invisible. Alors oui, il va remonter (il ne peut pas descendre plus) : mais Aubry et Hollande ont aussi une image, une popularité et une crédibilité à construire. Ils vont baisser (en-dessous de 60%) mais ils vont aussi affermir leurs positions. RIEN N’EST JOUE !!!

    • Leon dit :

      C’est un navet comme on sait les faire de nos jour.

      Avec un montage hystérique, des couleurs saturés, en 3D, avec un son très fort qui vient de partout.

      Et pas d’histoire.

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      En parlant de communication plus calme… À ceux qui pensaient que le Front National s’était recentré sur l’échiquier politique, qu’il devenait fréquentable, dédions ces déclarations du N°2 du FN :

      http://www.20minutes.fr/ledirect/761540/norvege-gollnisch-denonce-manipulation-contre-droites-nationales

    • Albatros dit :

      Perquè no ?
      on peut aussi faire référence à un péplum…spaghetti.
      magari…

    • lovely dit :

      Ce monsieur parle très mal.

    • martingrall dit :

      Avec tous les sondés, not p’tit nicolas devrait faire sienne la phrase du clown “Savatta le petit”
      Ce qui ne me tue pas, me rend plus fort que vivant.

    • martingrall dit :

      Ben tous contes faits et écrits, je trouve que, non seulement dabi fait pas le moine, je parle de Dabi du Journal De Dabi, il parle toujours de manière subliminale en mode minimale. Tout film est du cinéma, mais surtout à la base il n’y a qu’une histoire.
      Ceci étant, p’tit nicolas fallait pas l’inviter.

    • phil dit :

      Un court-métrage en 16mm…

    • non journaliste dit :

      Il s’agirait plutôt du film plastique, de celui qui retient les odeurs…

      (Lech reste encore le plus fort des “raconteurs d’histoire” sondagiers)

    • François-Paul Léotard-Léautaud dit :

      Ah non ! Le grain magnifiqu du 16 mm noir et blanc serait trop beau pour Sarkozy.

      Le film-Sarkozy, c’était au début un film bling-bling tapageur mis en scène par Tony Scott, puis peu à peu c’est devenu un film à thèse politico-guerrier assez nauséabond, tourné en Odorama par Alain Delon…

      P.S. : pour ceux qui ne connaîtraient pas l’Odorama :
      http://www.youtube.com/watch?v=fwtbY9zfOMA

    • Malbrouck dit :

      Certes on réduit la politique à du “cinoche”, du story-telling, et tout ce qu’on voudra…On va nous rabâcher cette histoire absurde de représidentialisation…Dont acte…Sauf qu’en bout de course faudra quand même qu’on m’explique par quelle alchimie mystérieuse tout le monde se fait avoir y compris ceux qui donnaient l’impression d’être très lucides ! Autrement dit si la “com” produit des effets quasi-hallucinogènes transformant un président mal aimé en président bien aimé au moment du vote, je peux comprendre qu’on ne se limite qu’à de la com à ce tarif là ! Faudra t’il alors admettre que la population n’a que ce qu’elle mérite ! C’est bizarre que la manipulation des foules ne fonctionne que pour le libéralisme non ? Si on peut manipuler tout ce beau monde j’ai alors grand espoir pour une manipulation plus épanouissante ! C’est terrible quand même ce monde de mabouls ! ;-)

    • Malbrouck dit :

      Des situations particulières, des cas individuels ne peuvent à eux seuls décrire la noirceur d’une époque ou encore la démontrer : disons que l’œuvre d’un psychopathe en Norvège a causé la mort soudaine de 91 innocents qui auront eu le malheur de croiser sa folie meurtrière ! Retenons qu’une pauvre gamine touchée par la drogue se soit suicidée (comme tant d’autres) quand bien même sa voix sublime lui promettait pourtant un destin plus sympathique ! Sans doute cette semaine des évènements heureux ont propagé le bonheur ici et là dans le monde, sans doute sommes nous plus sensibles au tragique ? Nous sommes ainsi faits et ne pas accepter le malheur c’est aussi humain que le malheur lui même ! Ceci pour dire que l’actualité détermine en partie notre “humeur” : si les mauvaises nouvelles (petites ou grandes) nous “traumatisent” pourquoi les bonnes (petites ou grandes) ont rarement une influence aussi forte ? Tout malheur semble avoir une portée collective là où le bonheur n’aurait qu’une portée individuelle impossible à faire partager au moins avec la même intensité que le tragique ? http://www.youtube.com/watch?v=w1evzhSast8

    • borneo dit :

      Ce serait un burlesque du temps du cinéma muet
      Autrefois, l’ancien disait un Charlot
      et c’est vrai que sans paroles
      quand il agite ses petites mains, balance sa tête de droite et de gauche, il ferait presque rire les enfants

    • phil dit :

      Les “séquences régaliennes” c’est quand t’arrêtes pas d’offrir des tournées à tes potes du bistrot ?
      Pas de quoi en faire un film.
      ;)

    • NK dit :

      J’apprécie le glissement de l’expression “photo à neuf mois de la présidentielle” (allusion échographique subliminale?), vers l’expression “film”. La première renvoie à la technique obsolète des premiers daguerréotypes, sur lesquels apparaissaient toujours des effets de saletés optiques (ici figurés par les 64% de mécontents…). La seconde en revanche s’inscrit à fond dans le story-telling, comme le résume François-Paul Léotard-Léautaud, et on pourrait continuer longuement à développer avec les autres. Ceci dit, à la décharge du gus de l’Ifop, cet art de brasser du vent pourrait prêter à sourire, si le peuple était plus regardant sur cette fameuse opinion publique qu’on lui attribue / explique /impose.

    • non journaliste dit :

      Voilà le “film” qui va sortir :

      http://www.liberation.fr/politiques/01012350665-pour-guaino-le-pouvoir-a-change-nicolas-sarkozy

      Entre “sous le soleil de Satan” et “mon curé chez les nudistes”…

    • libre dit :

      Je dirais que c’est à la fois un film comique (Louis De Funès, sors du corps de Sarko !), un film de série Z (la série B est encore trop bien pour qualifier ce mauvais film), un nanan (cf. remarque précédente), une tragédie (pour nous) et un film d’horreur (imaginez une réélection de Sarko en 2012 : hou !).

    • Malbrouck dit :

      Je me suis tellement fait gronder lorsque je fustigeais la démocratie que désormais j’évite de le faire ! De même j’avais tendance à tout ramener au racisme jusqu’à l’obsession : là encore j’ai pris des vacances ! Je ne m’interdirais pas cependant de questionner les amoureux invétérés de la démocratie qui oseront me dire que la réélection d’un Sarkozy est un film d’horreur tout comme je questionnerais ceux qui oseraient sortir dans la rue entre les deux tours si la Marine Le Pen fait comme son père en 2002 ! D’autant plus que cette fois ci on ne va pas pouvoir m’inventer qu’on n’avait aucun choix : on a une Éva Joly, un Jean Luc Mélenchon, un Arnaud Montebourg…C’est amplement suffisant pour ceux qui se targuent de vouloir du changement ! Bref le cinéma c’est le peuple et sa souveraine fourberie habituelle ! ;-)

    • libre dit :

      @ Malbrouck

      Ce type (Sarko) est une catastrophe sur (courtes) pattes. Et ce ne sont pas ses efforts récents pour se présidentialiser (après plus de 4 ans, il s’en irait temps !) qui y changeront quoi que ce soit.

      Ça n’a rien à voir avec la démocratie, qui d’ailleurs avait été parfaitement respectée lors de son élection : c’est juste un constat.

      Maintenant, si “film d’horreur” vous paraît disproportionné, on peut mettre à la place “film catastrophe”. Ça marche aussi.

      Pour le reste, pour qu’on n’en reprenne pas pour 5 ans de plus avec Sarko, encore faudrait-il qu’il y ait en face une alternative crédible.

      Or, je suis désolé de dire qu’à l’heure actuelle il n’y en a pas.

      Donc une réélection de Sarko est toujours possible même si les sondages faits depuis quelques temps sur 2012, sondages que je juge débiles et tout juste bons à faire vendre des journaux) disent le contraire.

      D’ailleurs, je me marre en pensant que ces sondages nous ont vendu DSK comme meilleur candidat idéal pour battre Sarko en 2012 et qu’ils se sont rabattus sur Hollande une fois la chute de DSK intervenue pour les raisons que l’on sait.

      Pourvu qu’il n’arrive pas une “tuile” à Hollande sinon ces mêmes sondages vont devoir trouver un autre cheval sur qui miser (LOL).

    • Albatros dit :

      @libre
      “Or, je suis désolé de dire qu’à l’heure actuelle il n’y en a pas.”

      J’aime les gens qui ont une belle assurance, vous n’en manquez pas…

      Moi, qui ne suis sure de rien ou de si peu, je crains sans être désolée que vous ne vous trompiez, la faiblesse du ps à un an des élections ne peux qu’être un présage pour ceux qui lisent dans les boules de cristal ou le marc de café…surtout avec le peu d’écart de voix entre les forces de gauche et de droite dans le pays et cela depuis fort longtemps déjà…de même que la faiblesse de N Sarkozy, peut d’ici un an à la faveur des évènements le faire choir ou s’imposer…bref avant 3 mois des élections ( et encore), bien malin celui qui sait….moi j’espère et c’est déjà beaucoup….

      – Mes pensées vers la Norvège et tous ses enfants assassinés -

    • Malbrouck dit :

      Libre

      Tu admettras alors que ma remarque ne fut pas inutile puisque tu me confirmes mon intuition selon laquelle on va à nouveau me faire le coup des candidats pas crédibles ! Je connais la chanson par cœur ! Moi je suis un idiot international qui essaie de comprendre comment on peut trouver plus crédible un Sarkozy que tout autre candidat y compris un Cheminade d’ailleurs ;-) un cinéma peut etre ? mais un grand cirque très certainement !

    • libre dit :

      Ce n’est pas un problème de candidat mais d’incarnation d’une alternative, que les électeurs aient vraiment le sentiment qu’ils ont un autre choix que de repartir pour 5 ans de plus avec Sarko.

      Des candidats, il y en aura et des crédibles (en eux-même) il y en a plein, à gauche, à droite et au centre.

      Ces candidats auront tous un programme.

      Mais combien seront en mesure réellement d’incarner un autre choix, un espoir ?

      Pour l’instant, aucun des prétendants potentiels à la succession du nain n’est en mesure de le faire.

      Certes, d’ici là ça a encore le temps de changer. Mais il faut faire vite.

    • sunnie dit :

      A SamGion
      Merci pour les 1000 :) je vous en offre tout autant en retour !!
      Du fait ça m’a remonté le moral pour partir incessamment sous peu en vacances et oublier la morosité du climat délétère qui règne dans ce pays !!

    • areuh dit :

      pourtant il avait de riches amis et “frères” producteurs… Niveau scénario, nul, plutôt écrit pour chuck norris par ses conseillers. Un premier rôle manquant de grandeur et ds amis artistes, hallyday, clavier, mireille, faudel,gynéco… à vomir.
      Un résultat à la hauteur des ambitions

    • Patrice Guyot dit :

      36 % de buses qui sont contentes du gnome élyséen ?

      Il serait temps de mettre du fric dans les boîtes sado-maso !

      PG

    • Sofiya dit :

      Hésitation entre la série Z et le gore…..

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis