Erase

Oublier 2007 ?

Ce n’est qu’une hypothèse de “travail”…

(…)

Rien de scientifique.

Juste une pensée à la volée, au doigt mouillé, qui vaut ce qu’elle vaut mais que je partage avec vous.

Et si le crash – très violent – de Ségolène Royal était plus révélateur qu’il n’y paraît ?

Ma piste de réflexion est la suivante.

Ce qu’ont rejeté massivement les électeurs qui sont allés voter hier, c’est le souvenir de 2007.

Et de la même façon qu’ils viennent d’effacer une partie de ce souvenir en rejetant durement la candidate battue, ils pourraient continuer ; en sanctionnant tout aussi sèchement le vainqueur de 2007.

Et – pourquoi pas – François Bayrou aussi.

Les “effacer” tous.

Alors, le désaveu de Ségolène Royal aurait juste anticipé de quelques mois celui de ses concurrents de l’époque.

Une époque révolue que beaucoup voudraient oublier.

Ce n’est évidemment qu’une hypothèse, une piste.

Soyons modestes.

C’est l’Histoire qui nous dira si l’accident Royal est un cas isolé et particulier ou le symptôme de quelque chose de bien plus profond qui la dépasse…

À suivre.

Be Sociable, Share!

    , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (103)

    > Déposer une réclamation
    • MR M du post .fr dit :

      hum pourquoi pas en effet ,il y a personne au centre qui puisse sérieusement contrée Bayrou .Nicolas Sarkozy lui verrouille tout .
      Donc moi j’ai l’impression que Ségolène n’est victime du travail de sape du Ps

    • Nico dit :

      Si l’on suit ce raisonnement, le/la candidat(e) désigné(e) dimanche l’emportera au 1er tour en avril prochain ;o)

    • Irfan dit :

      Ce qui te permettrait du même coup de te remettre aux pronostics électoraux, bien joué !
      Mais j’ai pensé la même chose : ne plus voir Royal face à Sarkozy, voilà qui a dû être motivant. Ses soutiens sur le net, très intelligents et motivés, étaient parfois agressifs ; elle-même a eu tendance à gâcher sa bonne campagne avec des accents trop individuels ; et puis demeure la division du PS en 2007 (elle n’y pouvait sans doute rien, cette division s’est faite contre elle, et pour Sarkozy, mais c’est un cauchemar qu’on ne peut revoir en 2012) et le déni post-électoral contre les 35h, contre le projet du PS, etc. Je trouve que Royal a fait une bonne campagne, elle me semble être très bien localement, mais elle rappelle 2007, et on se rappelle d’elle pour 2007-2009.
      Quant à Bayrou, disparu des écrans pour le moment. Je pense qu’Éva Joly peut le remplacer auprès d’un certain électorat de “gauche modérée”, du moins autour de moi, car ce qui avait attiré chez lui était autant sa personnalité a priori loin des “affaires”, honnête, et ayant vécu comme tout Français pendant une partie de sa vie. Joly peut le remplacer comme parangon de la transparence et de l’anti-corruption, ainsi que de la rupture du bipartisme.
      On verra bien !
      Tout ce que je veux de cette primaire, et cela semble bien parti pour le moment, c’est une unité du PS derrière son candidat, et qu’il évite un face à face des droites en 2012…

    • Dame de pique dit :

      Tout le monde a compris que vous roulez pour Marine le Pen.
      Heureusement que vous vous trompez très souvent lorsqu’il s’agit d’analyser la vie politique…
      ;-)

    • LeReseda dit :

      C’est pas faux

    • demsoc oh dit :

      Il y a cinq ans un certain monde “politico-médiatique”, avec la complicité de la direction du PS d’alors, soutenait S.Royal, aujourd’hui c’est au tour de F.Hollande. Dans les deux cas un contenu politique faible. Or les mêmes causes produisent(souvent)les mêmes effets…

    • Guy dit :

      Oui Dame de Pique mais n’oublie pas tes gouttes…

    • Albatros dit :

      Oui c’est peut être une des raisons car ce résultat est incroyable, violent.
      Je n’en comprends pas bien tout le sens mais ce résultat ne peux pas laisser indifférent et devrait être regardé aussi, par les/le candidats de droite
      J’ai bien aimé l’attitude de Montebourg, il a le sens de l’honneur cet homme là.

    • lovely dit :

      Ségolène Royal s’est enfermée dans ses certitudes, elle a pêché par orgueil et perdu par vanité. Elle a eu les mêmes chances que les autres prétendants, disposé du même temps de parole, mais il était loisible à chacun de relever ses manquements intellectuels et ses imprécisions grossières. Elle a trop parié sur sa féminité et ses 17 millions de voix, s’il suffisait d’arguer d’un passé de candidate pour gagner Arlette Laguillier serait Présidente.

    • Phildepalma dit :

      Ce qui a changé c’est qu’avec un euro au fond du porte-monnaie, il n’y a plus grand chose à la portée de nos rêves.

    • Dominique Godin dit :

      L’hypothèse de Guy est intéressante. Elle rend encore plus méprisable l’abandon prématuré de Borloo, qui n’a même pas attendu les indications que pouvait donner la primaire “citoyenne” pour annoncer son ralliement au nano.

    • non 2007 dit :

      Liquider les personnes, le climat… Peut-être.
      Mais les méthodes, les petits calculs, le vote utile et/ou “stratégique” (voter Bayrou puis aujourd’hui Hollande pour battre Sarkozy), le petit monde demeurent…
      La crise ne suffit pas encore tout à fait.

    • Phildepalma dit :

      Je me souviens encore du point perdant de Ségolène Royal face à Nicolas Sarkozy, une querelle sur la condition de handicapés. Elle cherchait maladroitement un clash classique du genre monopole du peuple… ou quelque chose de très épidermique de ce genre. Sarkozy ne se présentera pas pour cause de congé paternité sûrement. Il est à prévoir une mise en valeur de Juppé qui s’épargne bien actuellement. Mais il ne faut occulter qu’une présidence d’un pays de la Communauté Européenne c’est avant tout obéir à une démarche commune de désengagement national au profit d’un fédéralisme égalitaire. Cette obligation de réduction des dettes nationales correspondent à une réduction des pouvoirs décisionnaires indigènes. Puis être député européen cela rapporte plus tout en voyant du pays autre que le sien.

    • Armand dit :

      Heureusement Philippe Poutou n’était pas candidat en 2007, ça lui donne des chances d’être élu dès le premier tour.

    • Pascal dit :

      En 2007 il y a eu un vote contre Elle, mais elle ne le découvre que maintenant car cette primaire à donné la paroles aux électeurs.

    • Jenesauraisvoir dit :

      Peut-être hors sujet mais quand vous aurez un moment, pouvez-vous revenir sur…

      “le point qui personnellement m’intéresse le plus : la comparaison entre les sondages publiés ces dernières semaines et le résultat de demain (ici aussi)”?

      N’y voyez aucune malice. C’est si rare de dire ‘avant’ qu’on y ferait attention ‘après’. Rien que pour cela et quel que soit le résultat, je suis curieux de savoir…

    • martingrall dit :

      Généralement c’est le 13 que l’on oublie. Bon. Va pour James…..

    • Guy dit :

      Je ne peux pas vous répondre encore jenesauraisvoir : pas de résultats…

    • […] résultats et les grandes analyses sont disponibles un peu partout. On parle de surprises, bonnes ou mauvaises, on s’étonne de […]

    • poisson dit :

      Ce n’est pas que les électeurs la lachent. C’est qu’ils sentent qu’elle est lachée, depuis belle lurette.
      Un vote contre elle en 2007?
      Qu’est-ce qui le montre? Vous voulez dire une cabale contre elle? Jospin a eu un vote contre lui, mais elle, je ne le vois pas.
      Les gens ont peur que les armes qui ont servies contre elle en 2007 ne soient que trop bien affutées et prêtes à servir à nouveau, sans qu’elle ait le temps de faire ouf. Le sentiment qu’elle n’est toujours pas soutenue nous incite à penser que c’est vain de la soutenir. Voilà ce qui est.
      Car si elle était soutenue: tout simplement pas de primaires! Et si elle avait verrouillé par avance ses rivaux, comme on la verrouille par des procédés insidieux, 2007 aurait été vu comme un échelon, tel Mitterrand qui d’élection en élection a réussi. Pourtant lui aussi avait l’image d’un gars pas possible, un peu ridicule et pas crédible qui faisait ricaner (après Giscard tellement moderne, pensez-vous…).
      Elle a perdu de l’intérieur de son parti. 2007 a été une claque pour les personnalités du PS et ils ne l’ont pas admis, ne l’ont pas intégré, tout a continué comme avant, jusqu’à maintenant, dans la non analyse, dans le non-dit.

    • benoit16 dit :

      Heureusement que l’UMP est venue au secours de Ségolène Royal en votant pour le “pire candidat”
      http://www.sudouest.fr/2011/10/10/stress-couac-et-provoc-521915-659.php
      On n’ose imaginer son score sans ce soutien!!!

    • benoit16 dit :

      Une question me semble intéressante:
      quel est le pourcentage d’électeurs venus SINCÈREMENT voter POUR la désignation du candidat PS à la présidentielle?
      Beaucoup ont fait de l’entrisme.
      A la gauche de la gauche pour Montebourg.
      Chez EELV on a consolidé le score de Aubry face à Hollande pour avoir plus de chance de faire avancer ses idées sur la sortie du nucléaire.
      A l’UMP on a préfèré voter pour la “pire des candidats”, soit Royal ou Aubry, vu le relatif faible score de Valls qui n’a pas décollé.
      Bonjour le billard à trois bandes! Bonjour la manipulation!
      Le succès -quantitatif – n’est que relatif
      Cette primaire ne pourra être qualifiée de réussite que si le candidat ainsi “sélectionné” gagne en 2012.
      Et là franchement… je n’en mettrais pas ma main à couper.

    • Oblivion dit :

      On ne peut pas imputer son mauvais résultat à une seule cause.
      Ce qu’écrit Poisson est vraisemblable. En tout cas, flagrant. Je me souviendrai longtemps des mots de DSK lors de la soirée du deuxième tours de 2007 : en gros, c’était un mauvais choix (il aurait fallu le désigner, lui, candidat).
      Des gens qui ne la soutenaient pas du tout, n’ayant aucune scrupule à ne pas soutenir LEUR projet.
      Je pense comme Royal et d’autres que les sondages pourrissent tout le processus démocratique. Sans doute, nombre d’électeurs votent en fonction des candidats « naturels » que les sondeurs et les médias désignent.
      J’espère que nous aurons un jour l’interdiction des sondages d’opinion dans le domaine électoral.
      Hier, j’ai écouté le discours de Ségolène Royal. Elle était extrêmement triste.
      Je l’étais aussi (j’ai un côté nunuche fleur bleue :) ).
      Non pas parce que je l’ai soutenue (je ne soutiens personne). Mais je trouve qu’elle s’est montrée très combative durant ces dernières années et je pense sa déception très sincère.
      Enfin, j’ai une forme d’admiration pour les gens qui se battent comme ça dans un milieu de brutes.

    • little big horn dit :

      Même si je n’ai pas voté pour elle en 2006 et cette fois-ci,je pense qu’elle ne méritait pas une telle claque,humainement parlant.Je ne crois pas à l’argument de l’UMP votant pour elle,les gens de droite ont autre chose à faire que de voter aux primaires PS,ou alors une infime minorité.Maintenant j’espère,comme Guy le suggère,que Bayrou et surtout Sarkozy seront eux aussi balayés et je ne ressentirai pas la même compassion!

    • benoit16 dit :

      Pour quelqu’un qui nous a bassiné depuis des années avec SA région “qu’elle y fait un travail formidable” (sous-entendu “les autres ne foutent rien”), le résultat est particulièrement piteux. Preuve que les picto-charentais (dont je fais partie) ne sont pas dupes.
      Perso j’ai pris un vif plaisir (sadique?) à la voir chialer après cette gifle.

      Charente

      14724 votants

      François Hollande, 6456 (43,8%)

      Martine Aubry, 3060 (20,8%)

      Arnaud Montebourg, 2297 (15,6%)

      Ségolène Royal, 2278 (15,5%)

      Manuel Valls, 601 (4,1%)

      Jean-Michel Baylet, 42 (0,3%)

      Charente-Maritime

      21316 votants

      François Hollande, 40%

      Martine Aubry, 20,7%,

      Arnaud Montebourg, 17,7% ,

      Ségolène Royal 16,2%,

      Manuel Valls, 4,5%,

      Jean-Michel Baylet, 0,8%.

      Deux-Sèvres

      11001 votants (70% des bureaux)

      Hollande, 44%

      Royal, 18%

      Aubry, 17,%

      Montebourg, 16,5%

      Valls, 3,6%

      Baylet, 0,4%

      Vienne

      16 872 votants (90% des bureaux)

      Hollande, 41,1%

      Aubry, 20,6

      Royal, 17,4

      Montebourg, 16,5

      Valls,3,7

      Baylet, 0,3

    • Oblivion dit :

      « Perso j’ai pris un vif plaisir (sadique?) à la voir chialer après cette gifle. »
      Sadique ? non, je pencherais plutôt vers « frustré ».

    • BertranD dit :

      Vous rendez-vous compte qu’il fallut tout ce battage et cette neo-organisation de primaires pour parvenir (enfin) à se débarrasser de Ségolène Royal ?
      Ca risque d’être tout aussi compliqué pour faire de même avec Nicolas Sarkozy…
      Les Francais risquent de s’épuiser à “nettoyer” ainsi sa classe politique…
      Mais ca vaut le coup non ?
      Enfin, on n’est quand même sûr de rien sur ce qui sortira des urnes en 2012…
      N’oublions pas que la Nature a horreur du vide !

    • Thess dit :

      Ce qui paraît évident c’est l’insatisfaction et la volonté de renouvellement en temps de crise, cristallisée hier sur Ségolène Royal et Bayrou, aujourd’hui sur Montebourg. C’est d’ailleurs presque la même chose à chaque élection depuis quarante ans.

    • pikpik dit :

      2,5 millions d’électeurs de gauche ont peut-être voulu effacer la défaite de 2007, qui faisait suite à celle de 2002, qui faisait suite à celle de 1995.

      ça ne dit pas forcément quelque chose de plus.

    • hitano dit :

      Franchement, autant Royal ne méritait peut-être pas sa victoire en 2006, autant la raclée qu’elle vient de se prendre hier ne me paraît pas mérité, les valeurs qu’elles étaient la seule à porter en 2007 ayant infusé dans tout le PS ces cinq dernières années

      Comme en 2008, le scrutin sera serré, ce qui n’arrangera pas les choses pour le candidat qui sortira du chapeau. Au moins, les fraudes ne seront pas légion (espérons-le…)

      Désigner Aubry représente un risque pour la suite, étant donné son ancrage à gauche, mais risque calculé de par la maîtrise des dossiers de cette dernière, et sa capacité à se sortir d’à peu près toutes les questions posées. Mais libérer un nouvel espace pour Bayrou peut s’avérer très risqué, après le retrait de Borloo.

      Heureusement, Sarkozy est totalement inaudible, et il le restera tant qu’il n’entrera pas officiellement en campagne, ce qui arrange les affaires de la concurrence qui va pouvoir panser ses blessures, et ce n’est pas les insultes proférés par Copé et Morano, dont les crédibilités respectives sont égales à celle d’une chaise vide, qui vont diminuer le crédit du candidat socialiste.

    • hitano dit :

      Les grandes manoeuvres continuent en direct ce soir.
      Hollande sur France 3
      Aubry sur TF1
      Montebourg sur france 2

      Les premières tractations en direct à la télévision, une vraie révolution des moeurs politiques, cette primaire :-)

    • pikpik dit :

      Royal était isolée.

      Tous les poids lourds qui la soutenaient en 2006-2007 l’ont quittée. Excepté Jean-Louis Bianco qui mérite d’être salué.

      En réalité Royal a perdu l’élection d’hier au Congrès de Reims et a enchainé les erreurs de stratégies depuis. C’est tout.

      Un seul exemple : Royal a fait perdre la gauche aux cantonales en Charente-Maritime. D’où le silence média pendant quelques semaines ensuite. En choisissant de financer par la région l’extension du port de plaisance des Minimes de La Rochelle – 12millions d’€ , (le maire Maxime Bono soutient Royal) plutot que la reconstruction des digues après Xynthia, elle a fait perdre à son camp 2 cantons. + un 3eme qui aurait pu basculer à gauche est resté à droite. 3 cantons touchés par la tempête. Résultat : la droite à gardé le département alors que la gauche aurait pu l’emporter.

      beaucoup d’erreurs, donc depuis plusieurs années …

    • Veig dit :

      En fait, le “vote utile”, qui est devenu l’obsession du PS depuis la rouste de 2002, est une stratégie qui force les gens à voter pour la personne la plus consensuelle, la plus populaire, celle qui a le plus de chances d’emporter les suffrages, et cette personne est forcément la personnalité la plus haut placée dans les sondages.

      Par conséquent, les instituts de sondage et les médias ont toute latitude pour nous bricoler un candidat “désirable” et “consensuel” à souhait, grâce à cette escroquerie du “votutile” on sait qu’il faut voter pour lui. Et peu importe que ses convictions ne soient pas les nôtres ou qu’il change d’avis comme de chemise…

      Appeler au vote utile, c’est donner aux instituts de sondage le pouvoir de désigner le candidat du PS. Je me réjouis qu’ils se soient plantés dans leur tiercé et qu’il reste, à l’issue de ces primaires, la possibilité pour qu’on choisisse une candidate non-consensuelle…

    • Anthropia dit :

      Oui, l’analyse est intéressante. Et les 2,5 millions de Français qui se sont déplacés et ont payé pour ça, c’est aussi un signe. Une belle manif et la Préfecture n’a pas pu abaisser l’évaluation des organisateurs.

      http://anthropia.blogg.org

    • hitano dit :

      pikpik, en résumant beaucoup, son moment est passé, je reste persuadé qu’elle méritait un peu mieux comme fin. Mais bon, la politique est cruelle, après tout…

      Juste en passant, Baylet vient de soutenir officiellemnt Hollande sur Europe 1, et ils ont prévu de faire meeting commun jeudi soir. Pas une grande surprise, ça ne va pas beaucoup avancer Hollande, mais qui sait

    • hitano dit :

      Veig, en fait tout dépend quel compromis les électeurs de gauche sont prêts à faire sur leurs convictions pour que la gauche gouverne le pays.

      Aller plus à gauche au risque de s’aliéner le gros des troupes centristes.

      Se positionner au centre-gauche pour ratisser large.

      Avec Bayrou en embuscade, le choix Aubry peut s’avérer périlleux.

      Quant aux sondeurs, à part le troisième homme, il n’y a pas de quoi les brûler en place publique, surtout que le scrutin était difficile à déchiffrer…

    • pikpik dit :

      quant à Bayrou … Certes il a été éliminé au 1er tour de 2007. Mais on retient surtout son énorme progression. De fait il n’a pas eu l’occasion de perdre dans un duel face à Sarkozy.

      Je dirais même que les évenements (crise de la dette, échec de Sarkozy) lui donne raison par rapport à sa campagne de 2007 (voire 2002), par rapport à ce qu’il a écrit dans ses livres qui se vendent bien (beaucoup mieux que ceux de Hollande).

      Il est mieux entouré qu’en 2006-2007. Il est déjà au dessus de ses scores dans les sondages de l’automne 2006. Presque tous le montrent en progression tranquillou. Il va bénéficier d’une fenêtre médiatique après les primaires du PS. Il a l’expérience que n’a pas Hollande, ni Aubry, ni Joly. Pour lui c’est maintenant ou jamais. Et Sarkozy est fatigué.

    • little big horn dit :

      @pikpik
      Bayrou risque de connaitre le même sort peu enviable de S.Royal car lui aussi surfe sur son bon score de 2007 sans se renouveler.De plus et on en revient toujours au même point,avec qui gouvernera-t-il s’il parvenait à l’emporter?Il faudra qu’il dise s’il est plus pour une coalition de gauche ou de droite (j’ai déjà la réponse)!Je ne crois pas à la “fusion” de divers talents issus d’horizons différents,il faut une politique cohérente.

    • Malbrouck dit :

      Je partage volontiers cette hypothèse et il n’est pas impossible que Bayrou connaisse le même sort en effet : alors que dire de Sarkozy ! Il y a de ça : comme vouloir annuler 2007 des esprits ! C’est aussi un indicateur de ce fameux désir de “changement”, et le score de Montebourg prend dans cette hypothèse tout son sens parce qu’il a objectivement incarné le renouveau avec sa 6ème République, sa nouvelle France, son nouveau monde ! Il y a un mouvement de fond à l’évidence et si le PS ne veut pas le comprendre ça profitera à l’offre “nouvelle” que propose les deux extrêmes !

    • borneo dit :

      Oui, c’est tout à fait comme cela que je le vois

    • Malbrouck dit :

      Et c’est par hasard que la droite perd complètement les pédales jusqu’à entendre le premier ministre Fillon dire qu’il s’agira de choisir entre la sociale démocratie d’Hollande ou l’extrémisme de gauche que pourrait incarner la coalition Aubry-Montebourg-Royal ….
      D’autant plus intéressant que la Morano a également pour éléments de langage de fustiger la démondialisation !
      C’est ahurissant et ça leur retombera sur le nez lorsque face à Marine Le Pen ils seront contraints de s’enfermer dans le discours libéral, mondialiste dont les peuples ne veulent plus !!

    • Malbrouck dit :

      (il faut lire “c’est PAS par hasard….”

    • Malbrouck dit :

      Là on est en plein dans le déni démocratique et je suis consterné qu’un premier ministre offre ainsi sur un plateau l’argument de complot UMPS visant à instaurer un diktat de la sociale démocratie ! Quelle bande de cinglés et d’irresponsables ! Ils vont bientôt nous expliquer qu’ils sont complices !! C’est le bouquet !

    • pikpik dit :

      @little big horn

      “De plus et on en revient toujours au même point,avec qui gouvernera-t-il s’il parvenait à l’emporter?”

      Permettez-moi mais cette question est bidon. Du reste quelqu’un comme Manuel Valls ne devrait pas se la poser. Ce n’est certainement pas le principal problème qui se poserait à Bayrou ! ;) Il n’aurait que l’embarras du choix ! Qui plus l’équipe autour de lui souvent caricaturée n’a pas grand chose à envier à celle de Hollande. Juste un exemple : intéressez-vous à Sylvie Goulard plus connue à l’étranger qu’en France et entrée en politique récemment. Elle est de très haut niveau. Et il y en a d’autres.

      Et tous ces visages connus autour de Hollande et Aubry, toujours les mêmes, peuvent être un handicap au moment ou comme le suggère GB il y a peut-être une volonté de faire le ménage dans la classe politique.

    • Elia dit :

      Moi ce qui m’amuse c’est la position de Fillon qui exhorte les deux champions à avoir “le cran” de rester sur leurs positions centristes… Quant à Ségolène, j’ai du mal à pleurer sur son sort. Je l’ai beaucoup entendu parler de “Moi je” et de “Je veux” et je dois dire que ça m’a agacée. Alors que Montebourg me parlait de quelque chose.
      Quant çà parler de complots et de mauvais coups et de vilaines stratégies, alors ça, avec 2,5 millions de votants c’est vraiment n’importe quoi.

    • carole dit :

      Les “effacer tous” mais choisir Hollande et Aubry… ces notables installés, qui ont fait de la politique toute leur vie, que l’on voit depuis trente ans, et qui n’ont visiblement pas l’intention de changer quoi que ce soit. (Il faut voir leurs réponses sur l’absence de démocratie, la corruption, les conflits d’intérêt.) Si ce sont eux qui sont choisis, je ne crois pas que votre hypothèse du “dégage” soit plausible. Ce sont les candidats de la continuité, qui feront du Sarkozy sans le ridicule, en moins agressif, mais qui n’aboliront pas les 27 nouveaux fichiers de flicage et qui trouveront comme solution à la crise le fédéralisme européen sans consultation populaire.

      Notez bien que j’espère me tromper. On sent une aspiration à autre chose.

    • Malbrouck dit :

      Oui les deux candidats impétrants n’ont qu’à se dépasser eux mêmes ! Très bien dit ;-)

    • pikpik dit :

      @little big horn

      j’ajoute, que PS et UMP sont toujours balèzes lors des campagnes présidentielles lorsqu’il s’agit de faire des promesses.

      Mais là, vue la situation catastrophique du pays, comment vont-ils faire ?

      Le seul a peu près réaliste des 6 candidats à la primaire était Manuel Valls.

    • pikpik dit :

      @little big horn

      et maintenant que j’ai répondu à votre question, merci de répondre à la mienne :

      Comment François Hollande pourra-t-il sauver le pays alors que le département qu’il dirige est le plus endetté de France par habitant, et que l’Etat vient de voler à son secours pour éviter le dépot de bilan ? ;) http://www.slate.fr/44415/letat-va-aider-la-correze-endettee

    • Malbrouck dit :

      Pikpik

      Imagines qu’il y ait soudainement une révolution populaire pire que Mai 68 en raison d’un effondrement complet du système dans les mois qui suivent : tu penses que la présidentielle en l’état pourrait etre maintenue ? Et vers quels hommes le peuple se tournerait en bout de course d’après toi ? Vers Sarkozy (qui aura fui avec son Sarko’one)ou Montebourg et Mélenchon ? Montebourg a raison de ne rien lâcher car il a parfaitement compris que ses idées participent d’un principe de réalité qui s’imposera à tous qu’on le veuille ou pas ! Alors autant anticiper sur le réel chère madame Aubry et de reprendre l’ensemble des propositions alternatives qui avec ou sans vous s’imposeront ! Du balai la sociale démocratie gestionnaire des crises à rallonge ! Vous voulez l’Élysée ? Mettez par écrit que la mise sous tutelle des banques sera mise en œuvre ! Merci bien et bonjour chez vous ! Allez hop ;-)

    • nomad.soul dit :

      HS/

      J’espère que ce monsieur cherche seulement à faire peur aux gouvernements européens pour qu’ils renflouent les banques ?

      “Le Dr Shapiro, conseiller du FMI, annonce une débâcle bancaire dans deux ou trois semaines”
      http://electronlibre.info/Le-Dr-Shapiro-conseiller-du-FMI,01434

    • Saraconor dit :

      Il est possible que + que de la demondialisation, les français veulent des nouvelles têtes.
      Ségolène a en effet exploser son score de “je” elle devenait aussi écoeurante que nano avec son étalage d’ego….mais je de toute façon les français sont trop sexistes pour élire une femme…et pff Hollande n’a rien fait du PS alors….j’ai bien peur que le vent ne soit, au final, qu’une petite bise…

    • pikpik dit :

      @Malbrouck

      malheureusement vous seriez certainement étonné que le contrecoup de l’état chaostique auquel vous semblez aspirer amènera l’inverse. Le désordre renforcera le désir d’ordre. Nous sommes ne l’oubliez pas dans un régime proche de la gérontocratie. les anciens, eux, vont voter.

    • V. dit :

      “Je ne peux pas vous répondre encore jenesauraisvoir : pas de résultats…”

      QUOI ???!

      Depuis ce matin : http://resultats.lesprimairescitoyennes.fr/

    • Malbrouck dit :

      Pikpik

      J’aspire à de la tranquillité dans un monde de bisounours pour ma part, mais comme à mon grand regret je me retrouve incarcéré parmi vous dans un système qui est en train d’imploser je me permets simplement d’émettre un avis sur ceux qui semblent anticiper mieux que d’autres les évènements ! Je vais conclure là dessus aujourd’hui ; y a t’il un sens à anticiper une révolution qui par définition échappe à tout contrôle pour pouvoir se produire ?
      Je lance un nouveau concept : l’accompagnement contrôlé des révolutions à venir ! On va appeler ça “la démocratie” qu’en dites vous ? ;-)

    • little big horn dit :

      @pikpik
      Je persiste et signe:on ne fait pas une politique cohérente avec des personnalités de tous bords (il suffit de voir “l’ouverture” de Sarkozy)!En ce qui concerne la Corrèze,je ne connais pas assez ce département pour en parler sérieusement,mais comparer un pays à un département me semble un peu difficile,celui-ci vivant en partie des des redistributions de ce même état,pas toujours bon payeur.
      Cela dit je vote Martine Aubry au deuxième tour et ce en dépit de sa gestion de Lille avec le MODEM.

    • Charles dit :

      Et que proposez-vous?
      Martine Aubry face à Alain Juppé? Ere Mitterand-Chirac.
      François Hollande face à François Fillon? Ere et air de rien.

      Charles.
      http://www.lepost.fr/perso/charles-ex-hautetfort/

    • phil dit :

      J’me demande si c’est pas les MIB du PS avec leur nouveau stylo-neuraliseur qui ont effacé Royal de nos mémoires.
      Les Montebourg is Back sont parmi nous…

    • Saraconor dit :

      Un petit mot vu de l’autre bout de la lorgnette, pour les sondages, depuis 2/3 ans je suis sondée de partout ;) et ça commence légèrement à me taper sur les nerfs depuis 6 mois, les sondeurs essaient clairement de manipuler. Un exemple, Ségolène Royal n’etait que rarement mentionnée dans les sondages et curieusement, elle est réapparue vendredi matin dans toutes les questions…et c’est valable sur beaucoup de sujets, comme s’Ils ignoraient certaines options et cela pollue la démocratie. J’en suis convaincue.

    • martingrall dit :

      Ségolène Royal a fait un très beau parcours pour le parti socialiste,hélas pas pour elle. Elle a trop privilégié les français smicard et souvent moins. Et ils se déplacent peu pour les élections. – Hillary Clinton a fait la même erreur alors que les conseillers en primaire sont très affûtés- pour la présidentielle elle vaut plus de 20% d’électeurs.
      Les résultats quartiers par quartiers promis par Harlem Désir le confirmera.
      Ségolène Royal est loin d’être lessivée.

    • Alceste dit :

      Toutes les personnes que je connais (moi y compris puisqu’a priori je me connais) qui ont voté à la primaire ont voté pour des candidats divers… mais avaient tous en tête effectivement “surtout pas elle”.
      Pourquoi ? Pour effacer 2007 ?
      Pas tout-à-fait. Plutôt pour éviter d’avoir de nouveau à soutenir celle qui fût une très mauvaise candidate, qui fit une très mauvaise campagne et qui amena donc au pouvoir la fort regrettable personne que l’on sait.

    • Guy dit :

      Eh non V il faut apprendre à lire. Les résultats ne sont toujours pas définitifs… Une colonne résultats validés et une colonne résultats estimés. Désolé… Et là il est 5h39 et nous sommes mardi…

    • Malbrouck dit :

      Et au sujet de ces résultats on a bien senti que Mignard était complétement dépassé avec cette histoire étrange de bugs d’audiotel (transmission téléphonique des données) ! A l’heure du twit je trouve ça incroyable ! Ce PS a décidément bien du mal avec les comptages ;-)

    • poisson dit :

      On se demande sur quoi reposent les estimations pour une chose sans précédent.
      Sur les résultats des sondages avant le vote?

    • martingrall dit :

      Une autre hypothèse. Puisque sur trois deux seront encore en course et surtout Elus, ‘reusement pas à la majorité, mais élu.
      Des trois Hollande-Aubry-Montebourg, qui mènera la gauche au pouvoir en absorbant en parti le centre droit. Pour moi Aubry est la seule qui puisse être élue. Certes, la moelle du granit ne fait pas le sexisme obligatoire de tout candidat politique français,mais on parle de changement, mais justement c’est du granit. Pour l’Europe, Fille de Jacques Delors, pour la connaissance du monde politique, toujours fille de Jacques Delors, pour les finances internatioanles, idem, mais surtout pour éteindre l’incendie du monde arabe que laissera le pyromane.
      Faire une campagne au centre comme le fera Hollande est perdue d’avance. Nous ne sommes pas prêts pour la social-démocratie. Nous avons trop de rancœur à apaiser. Hollande construira à grand peine une droite paternaliste qui a toujours été la mort du centre. Et donc de la Hollando-Kahnienne. Et donc des Français.
      Montebourg a réussi à imposer les demandes raisonnables , pardon, les ventes électorales d’EELV ainsi qu’au front de gauche. Gauche où le parti socialiste n’a jamais été aussi puissant. Bien sûr en tout premier lieu, le vote utile dès le premier tour de 2012, en laissant Sarkozy se frotter à le pen.

      Autre hypothèse, des trois,élections présidentielles, 2002-2007-2012 laquelle ne sera pas apportée sur un plateau à la droite par les Straus-Kahniens (je ne dis pas Dominique Stauss-Kahn)

    • martingrall dit :

      A la machine à café, pour détendre l’atmosphère lorsque l’on se coltine la sphère d’attitude politique.
      Le nouvel album de Christophe Hondelatte est en écoute gratuite sur voici ou gala. et R.T.L.
      Ça arrache :-))))

    • Malbrouck dit :

      Et si notre intuition sur cette question du “renouveau” se confirme je reviens sur l’idée qu’il n’est pas impossible en ces temps pré-révolutionnaires, en fonction de circonstances inouïes, qu’on ne retrouve pas au second tour des présidentielles un FG qui parvienne à balayer les éléphants du PS et un FN qui règle son compte à Sarkozy ! La boucle serait bouclée, la crise démocratique trouverait là son issue fatale ! Pas impossible ! Je ne la sens pas cette présidentielle 2012 ! Oui je suis un mystique, signe du poisson, très intuitif, c’est mon fonctionnement et moi j’avais “vu” venir Le Pen en 2002 même si j’avoue que c’est une obsession (ça n’empêche pas) !

    • Albatros dit :

      Ce résultat de S Royale ne cesse de me questionner,
      et dans votre début de réponse, hypothèse, il y a comme un paradoxe avec ce vouloir balayer l’équipe de 2007, fermer une porte qui recèlerait l’échec de 2007…mais en même temps elle est avec A. M. celle qui travaille le plus activement à la rénovation du PS. Que ses pairs l’aient combattu soit, mais les électeurs ? la base, pour qui elle a pris des risques…
      Je ne suis pas segoléniste, mais je crois qu’elle ne peut que revenir en force et que peut être elle aurait du, comme je le pensais en 2007 créer son propre parti il n’est pas trop tard, avec A. M. si le PS décide une fois de plus de mépriser les réformistes socialistes, comme le fit Mélenchon…

      Bref moi j’y vois un paradoxe, l’année sera dure mais féconde et devra éclaircir les zones d’ombres de la pensée socialiste, la crise va les forcer à sortir du bois et se définir entre libéralisme et socialisme.

      Et là nous retrouverons les thèmes développés par Royal
      mettant un terme au temps de la moquerie…

      A suivre

    • Grenouille dit :

      Un peu freudienne cette proposition, Guy. Les français voudraient occulter 20007 ? Bof. A mon avis SR s’est ramassée d’abord parce que le positionnement “renouvellement” a été récupéré par AM. Lui même reconnait avoir été poussé à la candidature par les amis de MA+FH pour cannibaliser l’électorat de SR. Ensuite, force est de constater que le personnage “extatique” ne répond pas à la plupart des amateurs de rationalisme. Je ne sais pas sur ce point s’il s’agit d’un travers de personnalité ou seulement une erreur de com.

      A part ça, n’êtes vous pas consternés de constater le peu de références des candidats à leurs relais européens, sachant que la gouvernance nationale ne peut pas grand chose dans son coin ?

    • Albatros dit :

      @ Grenouille

      vous éclairez mes questions, mais à celle concernant la personnalité et ou l’erreur de com, je dois dire que je me la pose depuis 2007…la crise profonde de confiance qu’elle traverse, corrigera certainement ces deux facteurs perturbants, freins pour la comprendre, la suivre, quand on est pas militants.

    • Malbrouck dit :

      Rien qu’avec ses 17% Montebourg fait bien du bruit alors imaginez si comme je l’avais souhaité l’ensemble du peuple de gauche l’avait carrément fait élire dès le premier tour ! On en serait à faire des émissions sur le putsch réussi des bolchéviques sur le PS ! ça aurait eu de la gueule ! Bref le casse du siècle n’a pas eu lieu ! ;-) Grrrrrrrr@@@@

    • poisson dit :

      “Lui même reconnait avoir été poussé à la candidature par les amis de MA+FH pour cannibaliser l’électorat de SR.”
      Le lien? La source? C’est du lourd si c’est vrai.

      “la gouvernance nationale ne peut pas grand chose dans son coin ?”: ou comment générer de l’abstention.

    • Malbrouck dit :

      Et sans valoir quoi que ce soit je me souviens du pacte écolo que Nicolas Hulot a su imposer à tous les candidats qui ont du le signer ! Montebourg est donc bien plus légitime à exiger de l’écrit signé sur ses propositions au sein du PS ! Quand c’est démocratique on s’étonne presque et quand ça ne l’est pas du tout tout le monde applaudit ! C’est un monde quand même !

    • Grenouille dit :

      @Poisson, désolé pour la source, je n’arrive pas à mettre la main dessus. Je souligne cependant que c’est le contraire qui serait surprenant. Vous croyez qu’AM a concurrencé SR à l’insu de son plein gré ? Ouarf.
      Pour ce qui est de l’échelon national, vous croyez que l’abstention se combat par le crédo national, mensonge perpétré par les gouvernants français depuis 30 ans ? Moi pas.

    • Langellier dit :

      Pendant que ses fans se demandent combien de kleenex Ségolène a bien pu mouiller de son orgueil défait, et à qui le bel Arnaud va refiler ses voix, en Hongrie, pays de l’Union Européenne, les Roms sont mis en camps de travail et aucun media français n’en parle

      http://roms.blog.tdg.ch/archive/2011/10/01/la-hongrie-met-en-place-des-camps-de-travail.html

      Désolée d’avoir dérangé la conversation…

    • Albatros dit :

      l’orgueil défait….no comment

      le jour ou on verra les webnautes se mouiller la chemise pour changer cette société schizo, à la hauteur de leurs saillies méprisantes, nul doute que le changement sera proche….

    • Langellier dit :

      Respecter l’autre, ce n’est pas seulement respecter sa couleur de peau, sa religion, son mode de vie, c’est aussi accepter qu’il pense différemment, sinon voter Le Pen !
      Ben oui @Albatros, je n’aime pas Ségolène. Les petites filles chialeuses et tapeuses de pieds m’indisposent. Elle nous a déjà beaucoup joué la pièce de la victimisation : ça lasse.
      Mais les camps de travail en Hongrie me révoltent.
      Chacun sa tasse de thé, hein ?

    • Albatros dit :

      Alerter sur des sujets graves, ne dispense pas et ou n’excuse, ni ne rende plus digeste vos propos qui relèvent plus de l’émotion que de l’analyse politique….

    • Malbrouck dit :

      @Langellier
      oui j’avais vu le reportage sur france 2 aux actualités ! C’est très inquiétant qu’au sein même de l’Union Européenne réémerge ce type de discrimination institué, érigé en système !

    • Albatros dit :

      de plus si vous restiez sur le plan politique stricto sensu, il n’y aura pas de nuit de longs couteaux, il serait bon déjà de surveiller ses propres dagues….

      Le débat politique si vif soit il, quand il ne tourne pas au portrait de personne, ne peut que renforcer la démocratie, le délit de sale gueule et ou d”émotions lui affute les arguments des ennemies du politique et celui des citoyens ( nivellement par le bas) plus surement;

      j’ai des mômes je ne veux pas leur laisser ce monde merdeux et mortifère en héritage, et aussi, pour tous les mômes des jeunes générations, alors je me tiens, et aussi dans mon langage, je connais mes ennemis, les leurs demain, je me tiens sans mouchoir mais avec la trouille au ventre, alors ceux et celles qui même maladroitement se battent dans l’arène pour eux, pour moi, je les respecte m^me si je ne partage pas tout ….

    • pikpik dit :

      @ Little big Horn

      “Je persiste et signe:on ne fait pas une politique cohérente avec des personnalités de tous bords”

      la différence idéologique entre disons centre gauche et centre droit est moins évidente que les grands écarts actuels au sein des partis PS et UMP , entre Montebourg (dans le texte) et Valls d’un coté et entre les “centristes” du gouvernement et les membres de la droite populaire. Et pourtant, c’est ce qui fonctionne aujourd’hui et ce qui serait mis en place demain. Bayrou pourra même former un gouvernement plus cohérent à mon sens que ces formation. Je ne vois vraiment pas où est le problème.

    • pikpik dit :

      @Little big Horn
      au sein de l’UMP, au sein du PS … et même au sein de EE-LV il faut être aveugle ne pas voir de fracture idéologique : Laurence Vichnievsky , Cohn-Bendit n’ont pas grand chose à voir avec les écolos “durs”

    • Malbrouck dit :

      Le problème Pikpik c’est qu’à force d’entremêler les genres on va finir par avoir non pas un centre capable de rassembler mais deux partis extrêmes qui eux seront suffisamment cohérents dans leur positionnement idéologique pour etre crédibles et attirer vers eux tous les déçus de chaque camp ! Franchement on ne l’aura pas volé si ça se produit ! Et plus ça va plus je sens qu’on y va tout droit ! Patience !

    • Albatros dit :

      peut être pas des extrémistes mais simplement, le retours à une droite et une gauche distinctes, pour que les électeurs y comprennent quelque chose dans les propositions, et un centre qui joue sa fonction naturelle, celle de faire des propositions à ceux qui ne savent pas qui ou quoi choisir…

    • martingrall dit :

      Langellier, si depuis deux mois, une vingtaine de documents, dossiers, ont été diffusés sur la télé publique.
      Le problème, aujourd’hui ces camps de travail obligatoires,et pas que, sont du ressort de la commission des droits de l’homme. La Roumanie et la Hongrie sont des pays de l’UNION. :(

    • martingrall dit :

      Tout le problème avec Arnaud Montebourg est que nous sachions savoir faire la part du corps et du feuil. La sixième n’est pas de lui, il en est le dextre destrier, comme il est le véhicule des autres propositions, quelques unes piquées dans la gibecière de désir d’avenir,quelques autres récupérées lors des discussions préalables pour la réalisation du programme du parti socialiste. Et c’est bien.Très bien même. C’est beau comme un camion fraîchement repeint, puisque le programme d’Arnaud Montebourg colle aux volontés de changement des militants élargis et deviennent la préoccupation du parti socialiste.On va ni pleurer, ni rire jaune.
      Aussi que François Hollande redéfinisse son programme afin de s’y adapter me semble tout à fait sincère, bon en politique la sincérité est beaucoup moins évidente que la virginité d’une call girl, mais on peut lui en faire crédit. il a été aux commandes du P.S pendant 10 ans avec l’exceptionnel résultat que l’on connaît: Un parti en vrac! Shakespearien jusqu’aux synapses. Qui suis-je où vais-je.
      Et c’est la-dessus que va fondre sarkozy, ces dix années où il a signé à peu près tout ce que lui demandait la droite! Il n’y a qu’à faire le tour des journaux officiels et nous pouvons lui tricoter un gros pull pour l’hiver de cet inventaire à la Prévert, père de sa toute soumission
      Mais heureusement je me trompe tout le temps.

    • Albatros dit :

      ” c’est beau comme un camion fraichement repeint..”

      superbe image, je garde.
      :=))

    • Langellier dit :

      @Albatros
      Quand on agit “émotionnel”, je réponds “émotionnel”. C’est une règle de base. Pour elle ou pour un autre. Je finis par me demander si tous ces candidats, tous ces politiques ne devraient pas suivre une analyse transactionnelle (oui, vous savez “Berne”, non, pas “Stéphane”, mais “Eric”) pour être capables d’agir en “adultes” face à de graves situations. Engageant leurs citoyens et leur pays.
      Pour voter, pas de “délit de sale gueule” voyons, sotte comme je suis, j’ai agrandi les six portraits des candidats que j’ai affichés sur le mur de mon salon. Puis, de nuit, c’est en lançant un long couteau à l’aveuglette que j’ai pris ma décision (c’est “ça” le nivellement par le bas !)
      Alors que voulez-vous tant que des gens comme moi auront le droit de vote, on s’en sortira pas, pas vrai ? Mais quelle horreur la démocratie !
      Un coucou à @Malbrouck : bien sûr que je rejoins vos craintes. Et mes craintes vont grandissant chaque jour. Ces divisions de la gauche vont profiter aux partis extrêmes et nous aurons un second tour glorieux en 2012 (là, voyez-vous, j’ai remis mon cerveau en mode opérationnel) ;-)

    • Indésirable dit :

      La seule question pertinente à mon avis c’est de savoir pourquoi l’électorat populaire ne s’est pas déplacé
      raison essentielle de l’échec de Royal mais aussi et surtout de celui du PS, échec qui apparaitra plus nettement en 2012.
      Quant à ceux qui viennent ici répandre leurs aigreurs misogynes sur la dépouille politique de Royal, je pense en particulier aux commentaires puants et niaiseux de “Langellier” le blaireau, c’est juste à vomir!

    • Langellier dit :

      @martingrall
      “Rue 89″ avait parlé de ces camps pour projet dès juillet dernier :

      http://www.rue89.com/2011/07/13/en-hongrie-des-camps-de-travail-obligatoire-qui-visent-les-roms-214011

      Là, nous ne sommes plus dans le projet… Mais dans la réalité. Et ne jamais oublier que VIKTOR ORBAN est de la droite extrême.

    • Albatros dit :

      Langellier
      ??????

      cela étant si je devais voir le monde et plus particulièrement le politique, par la psy , ma grille de lecture, se ferait, sans discussion possible, par la grille de la psychanalyse, cela peut expliquer en partie, mes réserves….

      Au delà de ces considérations…., je vous lis et vous respecte, nous ne sommes pas pour des réponses différentes sur le monde comme nous le souhaitons, alors essayons, sans baisser pavillon sur nos divergences, d’exposer nos souhaits et nos réserves avec un peu de courtoisie et mieux, avec un peu de vertu, d’éthique, cela fait sourire, irrite mais permet de s’attaquer plus surement aux vrais raisons, trouver les moyens, pour modifier et changer la donne…
      Nous aurons besoin de toutes les forces républicaines, sans mépris, pour inverser ce processus qui c’est installé, lentement mais surement depuis presque un demi siècle.

      j’ai nommé le libéralisme ultra, et la communication bras armé de la déréglementation, dérégulation.

    • Albatros dit :

      ps : les longs couteaux fait référence à votre commentaire d’hier….suite logique, ou pas.

    • pikpik dit :

      @Malbrouck
      le fameux épouvantail des extrémistes ! ;) si vous en avez peur, c’est que vous n’êtes pas sur que vos idées puissent l’emporter dans un débat démocratique. Barrer l’accès à l’AN au FN c’est lui donner des billes, des arguments anti-système.

    • Langellier dit :

      @Indésirable
      D’une part, la femelle du BLAIREAU s’appelle LA BLAIRELLE.

      D’autre part, modérez votre vocabulaire. Si vous voulez entendre “des commentaires puants, niaiseux et juste à vomir” :

      http://teleobs.nouvelobs.com/articles/nicolas-canteloup-sur-tf1-a-pleurer

    • Langellier dit :

      @Indésirable
      Sentant monter en vous un incommensurable désir d’aligner au mur tous ceux qui ne pensent pas comme vous, je vous rappelle que les commentaires sont les bienvenus sur le Téléobs dont j’ai indiqué le lien dans le post précédent.
      Et pour finir la fêfête, je vous en offre un autre (c’est mon jour de bonté) :

      http://www.slate.fr/story/44881/segolene-royal-echec

      où vous pourrez également laisser éclater votre luxueuse plume-plume-tralala !

    • Indésirable dit :

      “la femelle du BLAIREAU s’appelle LA BLAIRELLE.”

      Alors c’est encore pire.

      Pour Canteloup votre prose est tout à fait de ce niveau en effet

    • Langellier dit :

      Règle de base : ne jamais utiliser de mots dont on a omis de vérifier auparavant la signification précise.
      “Opposé à vers et à rime, PROSE désigne toute expression écrite courante” (Source : Alain Rey, Le Robert).
      Canteloup “ne fait pas de la prose sans le savoir” mais éructe des termes vulgaires et blessants. Tant sur les radios qu’à la télévision.

    • martingrall dit :

      Langellier 11 octobre 2011 à 14h27
      Vous avez raison. et effectivement voir un maire élu se faire virer manu-militari par ces fascistes tout droit sortis de la bande annonce d’un Jeames Bond, pose de graves problèmes.
      Vous pouvez me rappeler le ministre français chargé des affaires européennes qui a favorisé l’entrée de ces deux pays?

    • Langellier dit :

      Entrée de la Hongrie dans l’U.E. : 1er mai 2004
      3e gouvernement Jean-Pierre Raffarin
      Claudie Haigneré ministre déléguée aux affaires européennes.
      Est-ce bien cela ?

    • Langellier dit :

      @martingrall
      Je pensais juste….. Gérard Larcher n’a-t-il pas beaucoup oeuvré pour l’entrée de la Hongrie dans l’Union Européenne ?
      N’était-il pas d’ailleurs (je viens de le vérifier) Président du Groupe Sénatorial France Hongrie ?

    • pikpik dit :

      en réalité, la principale raison de l’effondrement de Royal est celle-ci : depuis des mois, tous les sondages sur la présidentielle la montrait en difficulté face à Sarkozy. Pire ! elle n’était même pas certaine de se qualifier au 2nd tour. Alors que Aubry et Hollande étaient loin devant tout le monde. Et que … Montebourg n’a jamais été testé, lui.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis