Trois points de suspension

Il faut se méfier des tables basses…


C’est très compliqué…

(…)

En matière d’éducation, la période est extrêmement délicate.
Déjà, il faut éviter que vos enfants ne passent devant la télévision ou qu’ils n’entendent certains trucs à la radio, rapport à Dodo la Saumure et tout le reste.

Mais le problème c’est que maintenant, il faut se méfier des tables basses.

Oui des tables basses !

Plus précisément des journaux papiers qu’on laisse traîner sur la table basse (j’en ai qu’une en fait).
Là, mon souci c’est un journal auquel je suis abonné depuis longtemps et que j’apprécie depuis de longues années.

L’Express.

Cette semaine l’hebdo dirigé par Christophe Barbier produit de « nouvelles révélations » sur « l’effarante double vie de DSK ».
Mon erreur est d’avoir laissé le canard ouvert page 52 entre 12h et 13h15, sur la table basse, pendant que les filles rentrent déjeuner de l’école.
Voilà…

Il est ouvert page 52…

“Tu te souviens qu’il avait voulu b… Béa dans les toilettes ?”…

Lorsque j’ai commis l’erreur de laisser cet hebdomadaire sur la table basse, je n’imaginais pas que n°1 allait tomber dessus.
Lorsque j’ai commis l’erreur de laisser cet hebdomadaire sur la table basse, je n’imaginais pas que n°1 allait discuter avec n°2 et n°3, qui ne savent pas encore vraiment lire, de ce que ce “il avait voulu b… Béa dans les toilettes ?” pouvait bien signifier.
Lorsque j’ai commis l’erreur de laisser cet hebdomadaire sur la table basse, je n’imaginais pas que j’allais rentrer à la maison avant que le trio infernal n’ait repris le chemin de l’école.
Lorsque j’ai commis l’erreur de laisser cet hebdomadaire sur la table basse, je n’imaginais pas que n°1 m’attendrait, l’air interrogatif voire suspicieux, dans le salon, entourée de ses deux acolytes :
“Dis papa, ça veut dire quoi ‘il avait voulu b… Béa dans les toilettes ?'”.

Elle a prononcé ça “il avait voulu B, trois points de suspension, Béa dans les toilettes”.

TROIS POINTS DE SUSPENSION

Suspendu, là, c’est moi qui l’étais.

J’ai d’abord fait semblant de ne pas comprendre la question…
Quand elle l’a répétée, presque inquisitrice, un froid glacial a gelé ma nuque.
Sans compter qu’une deuxième salve m’attendait :
“Et pourquoi le monsieur là, il dit : ‘Ben, je sais, c’est un gros cochon…’”.

Je suis passé du gel à la suée.

Qui saura décrire un jour avec talent la détresse du père de famille nombreuse, abandonné, seul, à l’heure du déjeuner, face à trois paires de couettes interrogatives ?

Que répondre ?

J’ai tourné la première question dans tous les sens pour trouver comment traduire ce “il avait voulu b… Béa dans les toilettes ? “.
J’ai laissé passer un long moment de silence… J’ai profondément inspiré et j’ai hurlé quelque chose en regardant le plus loin possible en direction de l’Everest  : “J’en sais rien ! Je connais très bien le patron du journal ! Ok ? Alors, je vais lui demander ! Et je vous dirais quelle est la réponse. OK ? Mais là j’en sais rien ! Maintenant, basta ! Il est l’heure d’aller à l’école. Alors circulez. Capiche ?”

Comme vous l’aurez noté, lorsque je suis en difficulté, je truffe mon propos de mots italiens.

Je sais c’est lâche, mais je ne me voyais pas expliquer le sens de cette phrase inepte à  trois petites filles.

Mais ce n’est pas fini…

Ce soir, elles vont rentrer, je compte donc tout particulièrement sur vous.

Parce que je ne pense pas du tout qu’en vrai Christophe Barbier va vouloir me tirer du mauvais pas où je me suis collé tout seul (rapport à la table basse…).

En revanche, ce dont je suis certain, c’est qu’avant le coucher, les questions qui tuent vont revenir sur le tapis.
Ou alors demain, entre le réveil et le chemin de l’école.

Juste un dernier truc.

J’attends vos conseils avec impatience.

Mais, surtout, surtout…

Que personne ne s’avise de me dire ici que ce qui m’arrive est bien fait pour moi !

Que c’est entièrement de ma faute…

Que rien ne serait arrivé si je n’avais pas laissé traîner un tabloïd sur ma table basse !

Capiche ?

Be Sociable, Share!

    , , , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (90)

    > Déposer une réclamation
    • K_Lan dit :

      Il a voulu “Bisouter” Béa, du verbe “faire des bisous”. Mais comme ce n’est pas très français, on ne pouvait pas vraiment l’écrire dans le journal…

    • Marion burlot dit :

      Il a voulu braver? il a voulu boursicoter? il a voulu baliverner? Il a voulu braquer?

    • catnatt dit :

      Alors là mon vieux chacun sa merde !

      T’étais pas là pr m’aider quand ma fille m’a demandé ce que ça voulait dire le mot “fellation” après l’avoir entendu 56 fois par jour à la télé à cause de DSK.

    • Marchal dit :

      1.B pour bisouter 2. B pour bagarrer 3. Demande à ta mère

    • Philippe dit :

      Elles ont quel âge tes filles ?

      Les miennes – des jumelles de presque 12 ans – ont très bien compris que l’individu en question était -un peu ;-) – pervers, depuis le temps que l’on en parle (je dois avouer que je leur inflige le JT tous les soirs).

      Alors quoi ? “Ben le monsieur, il a fait des choses pas top avec des dames, et maintenant il risque d’avoir beaucoup d’ennuis. Parce qu’il y a des choses qu’on peut faire et d’autres pas”.

      Je t’envoie mon # de compte par MP pour la consultation :-)

      Bon courage !

    • Allais dit :

      Je penche aussi pour “bisouter”, mais le journal n’a pas voulu mettre le terme en entier.
      Conseil : ne laissez pas traîner non plus le dernier livre de Nabe…

    • Guy dit :

      Le tu plaisantes est pour Catnatt

    • euromix dit :

      Leur dire la vérité, c’est déjà assez triste qu’on trouve ça dans les magazines, les prendre pour des cruches n’arrangerait pas vraiment la situation.

      La vérité ça peut être: désolé vous être trop jeunes pour qu’on discute de ces sujets, c’est pour les adultes.

      ou alors B ça veut dire baiser que est un mot vulgaire pour dire faire l’amour. Et ce sont les gens vulgaire qui font l’amour dans les toilettes de cette façon. et comme il s’agit d’un homme qui voulait être président de la république tout le monde en parle malheureusement d’une façon pas beaucoup moins vulgaire.

    • Dominique Godin dit :

      Pour vous consoler, Guy, ça aurait pu être bien pire. Elles auraient pu, en surfant sur internet, tomber sur ce léchage de fion éhonté d’un journaliste de l’Express à l’endroit (enfin, à l’envers) de ses collègues éditocrates, à commencer par son propre patron :
      http://blogs.lexpress.fr/media/2011/11/14/quand-le-monde-cible-les-cumulards/

      C’est tout de même autrement dégueulasse. Et tout ça sans points de suspension en guise de préservatifs.

    • pikpik dit :

      B comme Bisouter

      c’est devenu cochon depuis hier selon le Vatican

    • Koz dit :

      A l’aise, Blaise, il a voulu BLOQUER Béa dans les toilettes. C’est un gros déconneur, ce Dominique et, à chaque fois, il tire le verrou extérieur.

      Sinon, tu dis qu’il a voulu la BALANCER dans les toilettes, ce qui est très très mal, surtout pour un candidat à la présidence. Et, vu que les toilettes, c’est sale, ils ont dit que c’était un gros cochon.

      Dans le pire des cas, tu leur dis qu’il a voulu la baiser et que, selon certains, il a même essayé de la sodomiser. Tu leur expliques le coup de la sodomie et, à mon avis, t’es peinard jusqu’au dîner.

    • schloren dit :

      “Je suis passé du gel à la suée.” Quand on cite DSK il faut mettre entre guillemets Monsieur Birenbaum.

    • pikpik dit :

      ou B comme “Boutiner Christine qui se promène toute nue”

    • pikpik dit :

      Babariser avec sa trompe

    • Salam93 dit :

      Ivan Rioufol, lui, saurait quoi répondre à tes filles… http://www.twitvid.com/461XN

    • Marc dit :

      Babiller.

      Il voulait babiller. ou Bavarder.

      Et raconter des blagues cochonnes.
      D’où les toilettes, pour ne pas être entendu.

      D’ailleurs, je ne vois pas ce que cela pourrait être d’autre.

    • Dominique Dupagne dit :

      Souvenirs…
      Mon fils de 5 ans dans le train. Deux banquettes de 4 personnes face à face. Mon épouse et moi d’un côté, mon fils au milieu.

      En face, trois matrones dont une tricote. Silence quasi total dans ce train de grande banlieue.

      Mon fils aimait lire tout ce qu’il voyait. Je ne m’étais pas méfié du graffiti au dessus de la tête des dames…

      D’une voix forte et interrogative rompant le silence, mon fils demande brutalement “Papa, ça veut dire quoi suc ma bite” ? L’absence du “e” rendait la question encore plus surréaliste. Franchement, je ne me souviens pas de ce que j’ai répondu.

    • nathalie dit :

      B… Bea
      il bégaye
      je sais, ce n’est pas très crédible, mais le begaiement inspire le silence

    • mad dit :

      Et le “vous comprendrez lorsque vous serez plus grandes”
      ça marche plus ?

      mad, les vieilles recettes …

    • Garcon dit :

      Il vous en manque un, Guy.

    • catnatt dit :

      Bon, bon, bon, je me rends !!

      Alors, tu dis il a voulu bouffer Bea dans les toilettes. C’est un gros cochon. Ca devrait passer.
      Ricrac, mais ça devrait passer :))

    • lovely dit :

      Le vocabulaire de DSK est respectueux, il utilise les mots “demoiselle” ou “petite” en lien avec la matérialité des faits: il partage des moments avec des personnes de sexe féminin consentantes. La question sera de savoir s’il savait que ces dames étaient rétribuées pour leur prestation. On peut admettre la naïveté de DSK sur les motivations des dames, sa quête du plaisir charnel dans l’instant aura néanmoins des retombées car le vieil adage “Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes..” a sacrifié la présomption d’innocence au profit de Une racoleuse comme ces dames. Mais on tourne en rond, car le souvenir d’un homme au sommet de sa gloire retournant avec bonhomie des tournedos très épais dans sa cuisine de Washington rappelle que la communication à outrance empêche d’invoquer le respect de sa vie privée après 30 ans de vie publique façonnée pour plaire à Madame Michu. C’est c’est même Madame Michu fascinée autrefois qui lit avec effroi les mésaventures sordides d’un homme politique brillant mais terriblement humain.

    • Dominique Godin dit :

      Vu sur un forum : “je commence à le trouver sympa, ce Dominique. Dire qu’on aurait pu avoir le meilleur président de la raie publique”.

    • MHPA dit :

      BA-RA-TI-NER, solution pratique et idéale, proche du baguenaudage innocent et du batifolage pré-adolescent qui ne prête nullement à conséquence.
      Eventuellement, enfoncer le clou en évoquant un trop grand romantisme, citer des petits cochons sympathiques qui “baguenaudent” dans les prés, et qui “batifolent”, parfaitement ingénus, dans les basses-cours, contrairement au grand méchant loup pas cool.
      Bon, après, tu te démerdes…

    • iban dit :

      Fastoche le”je connais le patron de lExpress je vais lui demander”
      Maintenant double emmerdes: 1 trouver une réponse convenable,il le faut.2 si réponse vaseuse,elle va penser que vous lui mentez (il ne connait pas le boss de l’Express,car elle,elle va la trouver cet a’prem la réponse a l’école)
      j’aimerais pas être a votre place!!!
      De plus vous allez avoir droit au “avec ta manie de rien ranger”
      Enfin peut-etre la lecture de F,Dolto avant ce soir,.

    • anamaywong dit :

      hé oui “TabloÎd c’est bien ça.
      Il faut lire le papier de Revel (grand spécialiste des médias de ce french News of the World), essayer de dédouaner le torchon en question (lexpress donc) tout en soutenant que c’est du journalisme pur et honnête…un devoir d’informer dit-il!
      Phouhhha!

    • moimoi dit :

      Mon ainée à 9 ans, et franchement je vois bien qu’elle n’est pas totalement naïve sur ce type de sujet, même si elle n’a que sa vision d’enfant bien sûr, loin des détails sordides du monde des adultes.
      Vous semblez focalisé sur la ruse à trouver pour ne pas dire la vérité, vous cherchez à esquiver à tout prix.
      Comme le dit “euromix”, on peut dire les choses, éventuellement sans révéler le mot cru en pointillés, mais en expliquant qu’il s’agit d’une expression vulgaire, et que globalement le sujet est un sujet d’adulte (le résumer avec des mots d’enfants reste faisable !), et se révèle peu glorieux.
      Votre fille, j’en suis sur, comprendra le contexte, sa curiosité sera donc apaisée, et se désintéressera des détails pitoyables de cette affaire.

    • Il avait voulu BIFFLER Béa. Parce qu’elle le vaut bien.
      Pas besoin de me remercier. Salut.

    • Quent dit :

      et pourquoi pas la bousculer?

    • Ckan dit :

      Il y a du répondant dans toutes ces réponses ! Il a voulu “bousculer”…. c’est déjà pris ou bien ? alors il y a aussi “bricoler”, “brendre” en étant enrhumer… “barler” ou alors la “peser”

    • Dim dit :

      D’accord avec Moimoi. Ca serait bête de leur mentir vu que forcement l’affaire du “B…” finira par rebondir. Personnellement, je me rappelle de Wolinsky qui avais dit “éjaculateur précoce” à la télé quand j’étais petit et j’avais demandé la signification à mon père qui, bien emmerdé, à juste dit “tu verras plus tard”.

      C’est la technique que j’utilise avec ma fille: “c’est un truc de grand, tu verras ça plus tard”. Elle a 7 ans, et pour l’instant ça marche.

    • NK dit :

      Lorsqu’une petite fille s’intéresse à l’article d’un journal politique dont les illustrations se limitent à trois pauvres tronches en cravate, on peut parler d’un signal fort, voire d’un véritable appel au secours.

      En l’occurence, selon moi, elle ne sait plus comment vous faire comprendre qu’elle ne supporte plus de “grandir avec Scrabble Junior ” (sic).

      Elle vous rappelle également que c’est bientôt Noël.
      C’est tout !

    • NK dit :

      occurrence *

    • Fabrice dit :

      “banoniser Béa dans les toilettes”…
      Ceci étant, d’accord avec Cattnat, “Bouffer” c’est ce qui passe le mieux…

    • Ann O'Nym dit :

      Cette question venant d’une gamine de 9 ans est un peu étonnante. Vous êtes sûr qu’elle l’a posée ? Hum !
      Mais peu importe… Peut-être trouverez-vous une réponse parmi ces expressions.
      http://www.echolalie.org/wiki/index.php?ListeDeFaireLamour

    • mickleau dit :

      A ta place je dirais ça :

      “En fait comme le son est inaudible, on n’entend que le “B”. Ce qui fait qu’on ne sait pas trop ce qu’il a voulu faire le Dodo. ”

      Sinon, tu peux faire le gros mensonge de la mort qui tue :

      “Il a voulu la balladuriser” Et donc oui, c’est un gros cochon.

    • Jean-Paul Dayan dit :

      Il voulait tout simplement B…arbier du nom du Directeur de ce tabloïd qui, par discrétion ne cite pas son nom dans les articles de son journal
      Oui, mais Papa ça veut dire quoi Barbier Béa ?
      Ben faire comme ce gros cochon de Christophe Barbier !!
      Finalement, Barbier, Figaro, c’est bien le même métier !!

    • Steve0253 dit :

      Je ne sais pas comment vous allez régler cela,il y a de la matière. Mais moi je viens de me tordre de rire à lire tous les commentaires. Merci à tous d’avoir embelli ma journée.

    • Gofrett dit :

      il a voulu Bousculer Béa dans les toilettes ca peut le faire

    • LaurentNetTweet dit :

      Il a voulu bricoler dans les toilettes ( elles étaient cassées) et comme il travaille très mal ( il n’est pas plombier) il en a mis partout. Il a travaillé COMME UN COCHON.

    • FMI dit :

      Allez vous garçonner un bon coup, vous oublierez ce qu’elles en pensent.

    • Effrontee dit :

      que n’ont-elles posé la question à leur mère?

    • Bourse dit :

      À bien soupeser.

    • Malbrouck dit :

      Aucun conseil à donner bien entendu ! Je trouve cependant plus pédagogique de dire aux enfants que le monde du journalisme est divers et varié, et qu’il arrive qu’un journal ou une revue se mette parfois à verser dans le sensationnel, le scandaleux; le dégoutant, le dégueulasse…Aucune explication de texte ni transformation ! Après un bon “capiche” faut trouver un bon “basta” : c’est l’heure des devoirs les enfants ! :-)
      Ici la bonne question est posée directement à Christophe Barbier et on peut en effet se demander pourquoi les journaux et revues supposés bien tenus se transforment en tabloïd ? Pour vendre ? C’est bel et bien à ces journalistes de réfléchir à ce qu’ils diffusent auprès du plus grand nombre ! Au prétexte d’informer l’Express a reproduit un dialogue au contenu pornographique et dont le niveau de langage n’est pas approprié à une presse tout public !
      Moi quand j’étais gosse je trouvais très violentes et effrayantes les pages de “détective” exhibées sur les panneaux publicitaires devant les kiosques à journaux ! L’affaire Bruay en Artois m’a terrorisé à vie !

    • moon dit :

      Je penche pour l’idée de “faire des bisous en cachette dans les toilettes parce que c’est un cochon” qui sera la plus proche de la vérité MAIS avec le verbe BECOTER ;)
      Bonne chance !

    • martingrall dit :

      Ben oui, mais. Ca veut dire quoi “””voulu b… Béa dans les toilettes “”? Donc nous somme trois à la demander.

    • poisson dit :

      Il faut lui demander ce qu’elle croit.
      Et si elle dit le “mot”, lui dire chut!, le monsieur met b… pour que les enfants de moins de “âge de n°1″ ne puissent pas deviner même en cherchant dans le dictionnaire.
      Si elle ne dit pas le mot, lui dire “tu n’as pas beaucoup d’imagination dis donc”.

      Puis faire un jeu de devinette.
      Il veut m… Chantal, c’est un crocodile.
      Elle veut c… Astrid, c’est une souris.
      etc.

      De toute façon, les filles ont eu leur réponse. C’était pour être sûres et certaines que il y a des trucs dont les parents ne veulent pas parler, des trucs qu’on cache aux enfants. Des trucs amusants: Bé, béa, cochon.
      Un petit espace suspendu, comme les points, de quoi ravir les enfants. Qui comprennent tout, mais rien à la fois.

    • Phildepalma dit :

      Trop tard, elles sont rentrées et en ont parlé avec leurs copines.

    • gill68 dit :

      …en plus ça ne veut absolument rien dire “Il a voulu barbier Béa” !

    • catnatt dit :

      mouahaha

      Phildepalma a probablement raison :)

      Si tes filles ont le sens de l’humour de leur père, elles devraient normalement s’abstenir de te dire qu’elles savent et te regarder patauger entre “bousculer”, “bricoler”, “bisouter”

      Enfin, à leur place c’est ce que je ferais :p

    • SamGion dit :

      Le seul conseil pratique et utile que je puisse donner, c’est à Christophe Barbier. Ajouter en couverture de l’Express la mention : “Ne convient pas à un enfant de moins douze ans.”
      Mais il ne le fera jamais, il n’aurait plus de lecteurs.

    • martingrall dit :

      J’ai pris des cours en accéléré. Pour les distraire de la cruauté des maux de l’express,…. B…. béa…. il faut leur cantato en rital.
      “ritrovano intrecciate in una piccola porzione di cazzo caldo”

      Enfin j’suis pas sûr.

    • martingrall dit :

      Ceci étant. En dehors de l’express qui vient prendre le titre d’Impuissant à l’Obs, les “informations” relatées rendent la crédibilité du sénario de moins en moins…, ou de plus en plus.. de toute façon impossible! Personne ne peut accompagner D.S.K dans les chiots d’un avion! Il n’y a pas la place! Six anglaises, oui,dans le Guinness des records, mais DSK bèa non. Et puis pourquoi serait-il béa, lui qui justement à toujours la langue bien pendue.

    • Pat dit :

      Bon, admettons que le papa soit effectivement dans l’embarras (je n’y crois pas, à la lecture du passage clé du récit, notamment pour le “hurlement”…).

      Donc, admettons : n°1 a effectivement déjà une petite idée mais voudrait juste obtenir une confirmation. Elle l’a obtenue à la récré depuis, mais par ses copines. Alors si un adulte lui confirmait, elle serait plutôt fière qu’on ne la traite pas comme la petite fille qu’elle est. La confirmation parentale s’impose, accompagnée d’une petite explication sur l’hypocrisie bien connue des journalistes, qui se gargarisent du mot “Fellation” mais s’offusquent d’une chronique de Didier Porte devenue célèbre à une heure de grande écoute. Ben oui, parce que n°1 va s’étonner : “et pourquoi il n’a pas écrit “baiser” ? c’est un gros mot “baiser” ? Pourtant, c’est dans le dictionnaire et je l’ai déjà écrit au Scrabble : ça veut dire bisou !”

      Pour n°2 et n°3, trop petites puisqu’elles ne savent pas encore vraiment lire, il reste à expliquer à n°1 qu’elle, elle est grande (9 ans, mazette… oui, avec 3 points de suspension), mais que ses petites soeurs ne peuvent pas encore bien comprendre. C’est comme ça qu’on retourne la “fronde” à son avantage, non ? Et elle leur expliquera elle-même que “pfff, c’est pas important, en fait, c’est juste les grands qui font des fautes dans le journal et qui ne se relisent même pas avant de l’envoyer à papa”.

      Bon, mon commentaire ne sert à rien, parce que là, elles dorment déjà et rêvent à des choses essentielles, des rêves d’enfant bien loin des futilités adultes.
      Mais s’il peut être utile pour le tout prochain tabloïd oublié sur la petite table basse…

    • Dominique Godin dit :

      Ça y est, j’ai trouvé. Baiser, les petites filles ne savent pas trop ce que ça veut dire. Elles peuvent très facilement imaginer que ça veut dire “donner un baiser”. Donc, Dominique a voulu donner un baiser à sa copine. Dans les toilettes parce que c’est bien connu, il est pudique. Voilà, et en plus vous n’avez pas menti.
      Mais si vous préférer dire branler…

    • phil dit :

      Faut toujours avoir une bouteille de lait Lactel à proximité, ça peut rendre service.
      http://www.dailymotion.com/video/xbwq29_pub-lait-lactel-1990_creation
      ;)

    • Elsa dit :

      J’ai bien aimé beaucoup des réponses apportées
      J’ai été d’accord avec l’idée de la jouer très responsable (je ne peux pas t’expliquer tout maintenant / tu sais ce que c’est d’expliquer à n° 2 et 3)
      Et j’ai aussi imaginé des top scenarii :
      – le journaliste en formation avait voulu dire “bêlé avec Béa dans les toilettes”, mais comme il a eu un doute sur l’orthographe et que Christophe Barbier n’était pas là, il n’a pas pu vérifier, il a mis des points de suspension en attendant son retour (trop tardif pour écrire correctement avant l’édition) – mais il a voulu en rajouter pour qu’on comprenne au cas où : le cochon est là pour évoquer le bêlement ;
      – le journaliste s’entraîne à écrire avec un nombre de mots limités, et comme il avait beaucoup à dire(“b…ien expliquer où étaient les… toilettes” puis “c’est un gros cochon… qui avait sali le carrelage…”), il a mis des points de suspension pour identifier ce qu’il devait modifier – mais comme l’éditeur avait le bon nombre de caractères, il a publié tel quel.
      – l’enquête est en cours : on ne sait pas exactement ce qui est arrivé.
      – et autres…

      Sauf qu’il y a forcément encore plus à analyser pour évaluer votre potentiel de répondre “juste” :
      – comment avez-vous passé le test Père Noël ?
      – où en êtes-vous dans les explications du Prince Charmant ?
      – sont-elles plutôt pour le modèle Médiapart ou pour la démarche Rue89 ?

      Et que l’essentiel est que vous vous interrogiez – quitte à leur en parler plus tard pour décrypter la situation.

      J’en dis juste : bravo, vous exprimez bien l’enjeu de la relation père-fille.

      Heureusement, mon père lit le nouvel obs, je n’aurai pas à lui dire ce que j’ai compris de la conversation. Mais vais-je vérifier la table basse avant son prochain passage ?

      Merci de nous avoir mis à contribution.

    • Saraconor dit :

      En effet ce n’est pas une époque à laisser les taboïds, traînés, ni à oublier d’éteindre son ordi….
      Moi j’aurais dit que le journaliste a eu une panne, il avait le mot au bout de la langue et il n’est jamais sorti, alors il a publié quand même…parce qu’il moins bon journaliste que Papa :).

    • Néb d'or dit :

      Tout ça pour : “Bise or not Bise ?”
      Mooi je Bise tous, meci GB.
      Salut.

    • Charles dit :

      Dites simplement qu’il a voulu baiser Béa… Et renvoyez-les à la définition du Littré.

      Rien de choquant là-dedans (si je puis employer ce terme).
      Je suis surpris de la haute tenue linguistique des propos rapportés par L’Express. Et je ne vois rien de répréhensible pour DSK. Qu’Anne Sinclair se rassure.

      Non c’est vrai, si les personnes citées par le journal de l’homme à l’écharpe rouge avaient employé un terme comme “forniquer”, là j’aurais compris votre embarras, Guy! Mais ici, le verbe baiser, comme c’est anodin;-))

      Charles.
      http://www.lepost.fr/perso/charles-ex-hautetfort/

    • Pat dit :

      Elsa a raison : comment avez-vous surmonter l’épreuve parentale au sujet du Père Noël ? Pour ma part, je m’en souviens encore pour ma n°1 …
      Quant à la question-clé de la tendance des trois paires de couettes vers le modèle Mediapart ou la démarche rue89, j’en rigole toute seule en sirotant mon café ;-)

    • borneo dit :

      Ben non, faut pas toujours apporter une réponse mais au contraire leur demander par exemple Et toi qu’est ce que tu as compris ?
      qu’est ce que la maitresse vous dit de bien faire ou ne pas faire pour garder les toilettes propres ? qu’il
      ne faut pas bloquer une amie dans les toilettes, jouer avec la chasse d’eau au risque de la briser ou encore ?

      ou alors se raccrocher à leur monde. Si c’est celui de Maya l’abeille, elle ne doit surtout pas aller butiner dans les toilettes

      En désespoir de cause tant pis pour #DSK au point ou il en est ne pas hésiter à évoquer le loup garou du FMI
      Quand on va aux toilettes, on fait bien attention à ne pas être suivi par un monsieur qui est un loup garou déguisé surtout ceux qui ont toujours une écharpe rouge autour du cou

    • Charles Mouloud dit :

      Salut Guy,
      Tu leur dis que ce n’est pas b…, qu’il y a une faute de frappe, et qu’il faut lire sodomiser.Ne me remercie pas.Quand je peux aider !

    • Mère Bordel dit :

      B…arbouiller !
      Il voulait barbouiller les filles, quel cochon !
      Cohérent.
      Avec de la peinture. Évidemment.
      Ajoute que le patron de l’Express est joueur et qu’il aime laisser quelques points de suspension ici et là en guise de devinette et tu es même couvert pour les prochaines fois…

    • martingrall dit :

      Il arrive à l’express d’avancer, mais seulement à reculons.
      Il en est des cons comme des extraterrestres, ou des lesbiennes, il faut l’être pour les reconnaître!

    • PatAbitbol dit :

      Ce qui me fait doucement marrer, c’est si ton enfant connait ton blog, tu risques d’avoir de gros problèmes !

    • Malbrouck dit :

      J’ai besoin d’aide pour comprendre la vie politique française et un gros doute m’assaille ! Si quelqu’un peut me faire un bon résumé pour que je puisse comprendre je le remercie par avance :-)
      Je crois avoir compris qu’après une longue période d’antisarkozysme primaire à tous les étages s’en est suivie la primaire PS avec une courte période d’euphorie pour Hollande et que nous commençons à assister à la résurrection crescendo de Sarkozy avec la promesse d’une explosion en plein vol de Hollande !
      (J’ai fait l’impasse sur la promesse d’un DSK président et au sujet duquel il est inutile de revenir bien entendu !)
      Est ce que j’ai bien suivi le film ? Tout va tellement si vite pour ma petite cervelle !

    • Anthropia dit :

      Mais non, GB, ils auront la réponse en rentrant de l’école. C’est sûr.
      Comment vous croyez qu’on se renseignait quand on était enfant ?

    • 2514 dit :

      rien à voir surement, puisque les gros mots ne sauraient perturber l’éducation des enfants.

      “À qui feriez-vous croire, Monsieur Arthur, que les gros mots perturbent l’éducation des enfants ? Au nom de quelle morale ratatinée nous ferez-vous encaisser qu’un mot leste (c’est à dire agile et léger, en bon français) puisse surprendre et traumatiser un enfant devant un téléviseur ? Faut-il que vous soyez amnésique, papy, pour avoir oublié vos chants de la communale, qui sont encore en vogue, et véhiculent aux quatre vents tous les mots anatomiques, hormis testicule et postérieur, pour décrire aux porteurs de bretelles le dessous de leur ceinture“.

      C’est con, hein ?

      Au lieu de lâcher Porte, en utilisant le pitoyable argument des auditeurs choqués, il aurait suffi à Demorand de citer ce petit texte, pour s’en sortir par le haut. Avec élégance. Et dignité.

    • Ckan dit :

      Alors, le retour ? Comment ça s’est passé ? Elles avaient oublié ou bien elles étaient allé aux toilettes avec leur copain de 9 ans pour faire des expériences ?

    • Albatros dit :

      Le bien le mâle et la put

      Malin ces petites encore des mômes qui font marcher leur père….si ils vous questionnent et si ils se sont arrêtés sur cet article PRÉCISÉMENT c’est que l’affaire était déjà dans leur petite t^te, n’ayant pu échappé à cette saga par quelques biais que ce soit…

      Sur qu’un article sur l’immobilier et ou la gueguerre des verts et du PS ou encore celle des valises quoique pour cette dernière, n’aurait pas fait bouger un cil de leur regard “angélique” “innocent” ( jt’en fiche)

      Le mieux c’est de leur dire comme vous en parlez si bien sans utiliser forcément le mot bite ( pourvu qu’ils ne lisent pas votre blog…:=) ) normalement ils ont déjà la réponse croyez moi…et puis les histoires de puts, c’est moins graveleux que les guerres….faites de brutalités d’argent ou de bombes, et c’est souvent une très bonne et belle occasion de poser, dans un échange nourricier, un soupçon d’éthique qui manque tant à nos petit comme à nous…la philo à 6, 9 10 ans j’y crois fermement.

      Rien ne vaut les questions des enfants, elles sont bien plus importantes que les réponses aux questions qu’ils ne se posent pas et que nous voulons leur faire entendre…de gré ou de force.

    • Dominique Godin dit :

      @ Malbrouck

      “Je crois avoir compris qu’après une longue période d’antisarkozysme primaire à tous les étages s’en est suivie la primaire PS avec une courte période d’euphorie pour Hollande et que nous commençons à assister à la résurrection crescendo de Sarkozy avec la promesse d’une explosion en plein vol de Hollande !”

      Peut-être que “les gens” ont envie d’une véritable alternative et pas d’une simple alternance ?

    • Malbrouck dit :

      Ils veulent tellement le changement, le vrai, l’alternative plutôt que l’alternance qu’ils risquent de conclure par un Nicolas 2 ! Je sens venir le truc !
      Très cohérent le peuple français :-)

    • hitano dit :

      Malbrouck

      Diète médiatique+insultes venant de tous les côtés+accord ridicule sur le nucléaire= mois de novembre catastrophique pour Hollande

      Franchement se pourrir la vie pour une formation politique qui fera 5% dans cinq mois, c’est se tirer une balle dans le pied. Et je ne parle même pas des circonscriptions offertes qui font jaser au sein de la baronnie locale ;-)

    • Patrice Guyot dit :

      Bon ! Je dois dire que je suis scotché – et mort de rire – devant la pertinence drolatique de nombreuses réponses…

      Entrons (j’ose) dans le vif du sujet… Deux options, celle, un peu petite bite (re) je noie le poisson. Dans ce ces je préfère “bisouiller” à “bisouter” mis c’est un avis personnel. En réalité je préfère les sorties de crise plus couillues (re-re), style j’explique sans faux-fuyant, mais sans choquer bien entendu : j’ai croisé les filles IRL, elles sont petites, et même je me suis abstenu de les photographier à la demande de papa. C’est vrai qu’elles sont mignonnes tes filles…

      Après tout ce préambule verbeux je dois tout de même te dire qu’on peut faire mieux en matière de table basse, que ce soit dans ce qui supporte ou dans ce qui est supporté…

      Avec des petites filles ce genre d’ouvrage est adapté davantage :

      http://img40.xooimage.com/files/8/3/3/pat_3499-1adf198.jpg

      Ensuite, quand tu seras sorti du pouponnage tu pourrais investir dans une belle table, et même y poser des objets que tu aimes (ici nous sommes chez moi, tu t’en doutes…)

      http://img29.xooimage.com/files/4/b/1/p1080403-1ac480f.jpg

      C’est le bordel ? M’en fous : je fais ce que je veux, c’est pour énerver Godin !

      Tiens, pendant que j’y suis allez donc voir l’émission consacrée à la très stupéfiante “Interview Impossible” de ce bon Schneidermann (présentée comme réelle, mais j’ai un tout petit peu de mal à y croire, je ne sais pourquoi…)

      http://le-pg-express.xooit.fr/t1417-Nous-allons-nous-amuser-un-peu.htm?start=105#p14334

      PG

    • Patrice Guyot dit :

      Correctif :

      Entrons (j’ose) dans le vif du sujet… Deux options, celle, un peu petite bite (re) je noie le poisson. Dans ce cas je préfère “bisouiller” à “bisouter” mais c’est un avis personnel […]

      PG

    • martingrall dit :

      @ hitano, EELV fera 1,5% des voix, c’est ce que valait les verts tout seul. C’est à Eva Joly la justice et l’anticorruption que vont les suffrages, et à personne d’autre. Donc pour l’heure Hollande est notre seule chance. Ensuite les législatives vont tout replacer dans le bon ordre.

    • hitano dit :

      martingrall

      Hollande est le seul, certes.

      Il reste maintenant au PS à ne pas se flinguer tout seul, et son candidat avec. Le camp d’en face ne se privera d’aucune bassesse pour discréditer, y compris de faire passer Sarkozy pour le mentor d’Obama (Rosso-Debord sur Public Sénat hier soir).

    • FredHilbert dit :

      Les trois points, ça se dit un point de suspension non? Je suis pas certain, je demande!

    • martingrall dit :

      @ hitano, faut pas prendre les français pour des cons. Le système fait qu’ils ont rarement le choix de leurs élus, mais ce système montre sa faillite. Ce qui fait que les français pour la première fois sont libres devant le candidat. Ensuite au P.S François Rebsamen crie tout fort, Pour le P.S c’est maintenant ou la mort! Maintenant avec un statuts quo sur tout et pour tout! Ensuite, législatives, municipales, ont aura le temps de s’époumoner.

    • hitano dit :

      martingrall

      Les français peuvent aussi se faire submerger par leurs craintes comme en 2002 et 2007, c’est pour cela que la moindre mesure potentiellement insécurisante (une sortie du nucléaire prématurée par exemple) peut changer la donne.
      Même si je penche pour ta théorie, il va falloir procéder aux réglages d’ici janvier, et je fais confiance à Hollande pour cela.

    • Dominique Godin dit :

      “C’est le bordel ? M’en fous : je fais ce que je veux, c’est pour énerver Godin !”

      Pas du tout énervé. Au contraire, je suis fasciné. Dommage que Guy n’a pas fait la photo. Vous deviez être grandiose en avançant dans l’eau, fièrement, la bite à la main.

    • Patrice Guyot dit :

      Si vous me connaissiez vous sauriez que ma bite ne tient pas dans une seule main, contrairement à la vôtre. De plus je ne me baigne pas à Trouville, c’est beaucoup trop froid pour moi, et puis tous ces poissons qui pissent et qui chient dans la mer, quelle horreur !

      Vos rêves vous peignent, sympathique Dominique, ils sont aussi creux et glauques que ceux du bon Strauss-Kahn dont vous partagez également le prénom !

      PG

    • Pat dit :

      @FredHilbert

      « Il faut beaucoup de talent pour faire rire avec des mots. Mais il faut du génie pour amuser avec des points de suspension… » Frédéric Dard

      « Le point de suspension, c’est ce qui vous reste à dire quand vous avez tout dit. » Frédéric Dard

      A vous de choisir !

    • Elia dit :

      Vous avez des lecteurs de talent. Leurs réponses m’ont égayé la journée (avant qu’ils n’en viennent aux débats plus ou moins politiques mais moins rigolos).

    • Guy dit :

      Dominique et Patrice, vous me faites penser aux deux vieux du Muppet Show…

    • Dominique Godin dit :

      Ouais l’autre ! L’hôtelier pétaradant est beaucoup plus vieux que moi. Vous l’avez vu sur son engin ? Ça fait plus crapaud sur une boîte d’allumettes que Marlon dans l’équipée sauvage.

    • Patrice Guyot dit :

      Très bien vu Guy,

      Sauf que moi je ne suis pas vieux du tout, contrairement à ce mauvais Godin, poële à charbon fumant et breveté SGDG. D’un autre côté s’il n’existait pas il faudrait l’inventer cet exemplaire époustouflant et anachronique du comique troupier : on s’ennuierait sans lui !

      PG

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis