Décodeur

Le petit raccourci de Yann Barthès

C’est toujours étonnant…

(…)

Je suis souvent surpris de lire ce que des gens intelligents, brillants même, écrivent à propos de l’Internet et des réseaux sociaux.

Après Patrick Cohen bien sévère à propos du drame touchant Luc Chatel, Yann Moix hier, c’est aujourd’hui au tour de Yann Barthès de délivrer dans M Le Magazine une forme de sentence définitive à propos de Twitter (il est interviewé par Ariane Chemin).

Oui, il y a des méchants sur Twitter et puis des salauds aussi.

Et puis il y a des gens bien. Pas mal. Et puis parfois des insultes. Et puis des discussions. Et puis des liens. Et puis du lien. Et puis des informations. Beaucoup. Et puis de la violence aussi. Bien sûr.

Dans ce bistrot mondial, il y a somme toute un raccourci (140 signes…) de ce qui constitue l’ordinaire et le quotidien de nos vies.

Revenons à la fameuse “violence de ce réseau” qui semble traumatiser le présentateur du Petit Journal, qui “se protège” de ses “attaques, notamment physiques”.

Mais…

Il n’y a pas de violence à la télévision ?

Il n’y a pas de violence sur Canal + ?

Il n’y a pas de violence dans le Petit Journal ?

Ah non ! C’est juste pour de rire.

Mais…

Ce n’est pas “violent” parfois de se moquer de militants anonymes, en les ridiculisant face caméra, sans qu’ils puissent jamais se défendre en plateau ?

Et au fait,  il n’y a jamais d'”attaques physiques” dans les séquences du Petit Journal ?

Contre des inconnus qui passaient juste dans le champ ? Pas de bol !

Ah non ! C’est juste pour de faux.

Je ne suis pas là pour défendre un réseau qui n’en a vraiment pas besoin.

Surtout, je ne crois pas ignorer grand chose de ses gros défauts, ni des risques qu’il induit, ni des comportements qu’il génère.

Mais je sais aussi pourquoi j’y passe (trop) de temps. Combien j’y fais tous les jours des rencontres. Comment j’y discute avec des inconnus ou des anonymes ; ce qu’ils m’apportent parfois (ou pas).  Toutes les informations ou les nouveautés que j’y découvre, en suivant tant de pistes explorées par d’autres, bien avant moi.

Tout ce que j’y partage.

Je sais aussi, surtout, pourquoi j’ai quasiment cessé de regarder la télévision.

MAJ 17h50 l’interview est là

Be Sociable, Share!

    , , , , , ,

    RÉCLAMATIONS (67)

    > Déposer une réclamation
    • Hanna dit :

      Tout à fait d’accord.

    • Deemee3 dit :

      Tu m’enlèves les mots de la bouche, rien à ajouter. Merci Guy !

    • Ju dit :

      J’aime beaucoup quand Guy, il écrit des billets avec le coeur…
      Allez, on le retweete !

    • Val dit :

      Bien dit.

    • intox2007 dit :

      Bien dit Guy, le comique a des limites et ils franchissent ces limites.

      Bizarrement ils cherchent comme le grand journal, à ridiculiser tout ce qui n’est pas dans leur moule : Nicolas Dupont Aignant (qui a fini en noir & blanc chez Denisot) , Melenchon.
      Bref, ce n’est plus du journalisme.

    • [Enikao] dit :

      Qui lolera les loleurs ?
      Qui bashera les basheurs ?

    • Léon Zitroll dit :

      Impeccable, Guy ! Yann Barthès et son Petit journal sont en train de tourner comme une bonne crème qu’on aurait laissé trop longtemps sous les lampes. Dommage…

    • rezba dit :

      C’est marrant, depuis des années que je n’ai plus de vrai poste de télé, le seul contact que j’ai régulièrement avec l’info montée/triée/coupée des chaines télé et son ultime avatar cynique, l’infotainment, je l’ai par les réseaux sociaux, et particulièrement par twitter. Je ne regarde que ce que d’autres, en qui j’ai une certaine confiance, pointent en disant que je ne perdrais pas trop mon temps à le regarder.

      Et, comme toi, ça me fait un bien fou.

    • xYohmx dit :

      “Tu vas avoir des problèmes toi” comme dirait l’autr

      Ah ouais, j’oubliais de dire que ça fait du bien de lire un texte comme ça. Des fois je me sens un peu largué devant le petit journal et ses adorateurs.

      Et Yann Moix il est gentil uniquement quand il sait que des gens l’écoute. Quand il est tout seul, il fait moins le gentil. (Mais bon comme tu dirais c’est du Storytelling tout ça. Ami-calmant)

    • Paul akyuri dit :

      Barthès comme l’équipe Denisot c’est le concentré du concentré d’un mépris parisianniste qui se croit au dessus du lot. Et lui qui était un ‘compère’ et qui avait besoin de Denisot pour exister a voulu se mettre en avant seul. On peut voir à quel point il se plante.
      Même en clair, je n’ai plus envie de le ergarder

    • martingrall dit :

      Cela me rappelle une phase amérindienne?
      Toute “mauvaise herbe” n’est qu’une herbe dont l’utilité ne nous est pas évidente..
      Yann Moix est étonné du nouveau présent! Qu’il faut prendre dans les deux sens, – un don, et maintenant- et dans ses quatre dimensions.-le chaos systémique- (C’est ma spécialité) Le net comme tout autre innovation collective, et innovation n’est pas le bon mot puisqu’elle est toujours en mouvement toujours recommencé entre un pendule de Foucault et l’énergie et le mouvement perpétuel, cette “””innovation””” s’alimente sur un instantané d’un siècle sur cinq générations. C’est qu’on twitte dès huit ans et jusque dans les chambres des maisons de retraite. Là surtout, il faut bien que jeunesse se passe et meetic tous les quinze jours fait de la promo.
      Parce que, que ce soit, Ou Moix ou Barthès, ils en sont encore à verrouiller leur siècle égocentré. ils ne sont pas les seuls. Le problème de cette activité sensorielle, tout twitter est peau à peau avec son vis à vis, Phéromone à fragrance avec ses followers et de prendre le temps de lire un livre. Ce qui reste la grande recette du retour de son authenticité.Là sur twitter c’est ce que l’on vient chercher.
      L’authenticité est bien ce qui manque à chacun des deux dans leur professionnalisme.

      Ceci dit je n’ai pas de téléphone portable. mais j’ai un compte twitter, et ne suis pas tout à fait fini.

    • VPN dit :

      C’est sur que c’est l’hopital que se moque de la charité…Ils passent leur temps à ridiculiser les gens donc c’est sur que ca ne plait pas à certaines personnes IRL…et qu’ils en parlent sur twitter.

    • Cmoilafee dit :

      J’aime bien la conclusion.
      J’aime bien aussi les coups de griffes de Yann Barthès.
      Pour le reste, cessons donc de nous prendre au sérieux … nous ne sommes que poussières

    • WohaWed_Wok dit :

      Comme je disais donc sur “touitteur” : il manque le mot “beaucoup” dans votre phrase : “Mais je sais aussi pourquoi j’y passe (trop) de temps”

      Mais merci de le remettre en place le Yann B.

    • melclalex dit :

      bien joué Guy !

      Barthès a été drôle mais à force on se lasse, il a raison d’évier twitter parce qu’au fond twitter ne l’éviterait pas, ça c’est clair.

    • Anthropia dit :

      Ce qui frappe, c’est que ces gens ne comprennent pas la systémique, j’agresse, je suis agressé, je juge, je suis jugé à mon tour.
      Ils considèrent qu’ils n’ont aucune responsabilité, qu’ils n’y sont pour rien.
      Et je ne suis même pas sûre que ça soit de la mauvaise foi. http://anthropia.blogg.org

    • Malbrouck dit :

      Et puis c’est l’expression d’une trouille de la part d’un monde télé qui voit bien que tout lui échappe !
      C’est complètement anachronique de continuer à présenter “internet” tel un ovni appartenant à un autre monde !
      On peut y voir la pathétique mégalomanie de ceux qui voudraient une seule lucarne disponible, limite ORTF, pourvu qu’ils soient les Zitrone de leur époque ! N’est pas Zitrone qui veut d’ailleurs ;-)
      La stupidité et l’intelligence sont tellement partout qu’elles se partagent d’ailleurs plutôt bien chez chaque être ! La question du lieu ou de l’espace est complètement absurde !

    • Magicyoyo dit :

      Si tu écoutes les gens de télé, le web ce n’est que pirates et langues de putes qu’on ferait mieux de bâillonner.
      En tout cas, je reprends à mon compte chacun de vos mots.

    • Manuel Atréide dit :

      Joli buzz qu’a réussi le sieur Barthès aujourd’hui. Un animateur d’une émission de divertissement s’insurge contre twitter, le réseau des “méchants” et il y gagne ses galons de “journaliste sérieux” parce que twitter lui fait l’honneur d’un petit buzz … Franchement, son émission, comme DPDA d’ailleurs sont à l’info politique ce que McDo est à la nourriture : une contrefaçon.

      Siouplé M. Birenbaum, ne faites pas de cet amuseur public un personnage essentiel du PAF, rebondir sur sa tentative de buzz ne fait que rentrer dans son jeu …

      Cordialement, M.

    • Malbrouck dit :

      Et ça rejoint la sempiternelle question de la démocratie qui selon nombre de démocrates auto-proclamés consisterait à ne donner le droit à la parole qu’à une élite, qu’à une caste !
      La formule toute faite rappelant que sur l’internet on y trouve le meilleur comme le pire a le don de m’agacer car elle sous entend l’idée qu’on veuille gommer le pire ! On ne veut pas transformer le pire, faire pédagogie, analyser, étudier, comprendre tout ce qui nous entoure : on voudrait plutôt falsifier l’histoire, falsifier la vie et ne présenter que le meilleur selon des normes établies !
      Le miroir est trop réfléchissant sur twitter et facebook car même les abrutis ont le droit de parler dans le poste : et ces abrutis nous apprennent que la vie n’est pas le long fleuve tranquille qu’on voudrait absolument nous vendre !
      La parfaite égalité entre un imbécile et un érudit c’est dur à avaler sur un forum ? L’érudit préférerait sans doute garder total pouvoir pour se moquer de l’imbécile jusqu’à parfois le dépasser ? :-)
      Plus les abrutis seront sur la place et plus les politiques auront alors des raisons nobles et justifiées de faire de la politique !
      Sans la présence évidente de toutes les névroses sociales identifiables et vérifiables sur internet je serais bien incapable de comprendre le degré d’évolution de la société !

    • Lacazote dit :

      Bonsoir,
      Je suis bien d’accord, je regardais le Petit Journal, mais j’avoue l’avoir lâché depuis peu, la satire à outrance, les coupure de pub incessantes, finalement cela n’apporte pas grand chose, on finit par avoir une indigestion d’infos de toutes sortes et notre analyse perso s’en trouve dégradée et déformée…
      Cordialement.

    • Grenouille dit :

      Si le sujet c’est Barthès, je n’ai pas d’opinion, je ne regarde pas la télé non plus. Si le sujet c’est l’opinion de Barthès sur twitter, pourquoi l’épingler, puisque globalement, tu es d’accord avec ses griefs ?
      Tu ne fais que pondérer en expliquant que par ailleurs, tu y trouves du bon. Soit. Mais tu es un chineur de l’opinion électronique, Guy. Il est donc naturel que tu y trouves des avantages. Mais ton avis sur la question est donc celui des “professionnels de la profession”.
      Pour moi twitter, ce n’est qu’une techno qui mérite 140 signes, c’est tout.

    • hitano dit :

      Yann Barthes est trop jeune pour diriger sa propre émission. En tant que chroniqueur d’un vieux briscard comme Denisot, ça passait. Le filet de sécurité était là pour le protéger.

      Mais assumer le succès et ses erreurs tout seul dans une émission de 26 minutes, c’est une autre paire de manches.
      La marche est peut-être un peu haute pour le moment. Mais rien ne dit qu’il ne la franchira pas lui-même prochainement (quand je dis lui-même, j’inclus aussi son équipe,évidemment)

    • Albatros dit :

      Je ne twitte pas par manque de temps et pas l’envie, le gout, de suivre une personne et ou personnalité, il m’arrive de les lire et de suivre un lien ou une info jamais sans intérêt

      Bon c’est de bonne guerre voilà que les réseaux sociaux se mettent à critiquer les “stars” de la télé eux qui ne connaissent que l’adoubement de leurs fans en délires
      ce qui ne veux pas dire que la critique soit toujours subtiles, mais la rumeur propage que le petit journal en manque aussi ….

      allez faudra bien qu’il s’habitue le Prince sans rire….

    • Albatros dit :

      goût
      subtile

    • Benjamin Kerber dit :

      Twitter a la qualité de mettre en avant l’un des fondements les plus importants de notre république: la liberté d’expression.

      Mais des billets comme celui-ci nous feraient presque oublier qu’il existe une hiérarchie entre les opinions. Certaines sont plus construites, plus pertinentes que d’autres. Le Petit Journal fait du journalisme, il se base sur des faits réels, des vidéos, interview de personnalités. Il se déplace, va sur le terrain, se mouille.

      Twitter, c’est la culture du commentaire. Beaucoup sont anonymes, beaucoup ne prennent pas le temps d’expliquer, d’argumenter, de bâtir de vrais raisonnements.

      Alors oui, Yann Barthès utilise la satire, l’ironie, se moque. Mais l’adage “je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu’on me fasse”, c’est de la philosophie de cours de récréations.

      Je comprends à 200% la raison pour laquelle Yann Barthès souhaite se protéger de l’agressivité qu’on peut trouver sur twitter. Si on passait son temps à lire les critiques instantanées, souvent irréfléchies, souvent méchantes et gratuites, souvent bêtes (parfois justes, mais il y a une vraie presse, papier, sinon digitale, si on veut de la critique juste, non ?), on ne ferait rien. Ou alors on ferait, mais on serait déprimé.

    • HR dit :

      Je suis très étonné que ce soit vraiment une déclaration de Yann Barthez.

      Pour l’avoir beaucoup vu dans Le Grand Journal, et un peu dans sa nouvelle émission au début, où il n’a fait qu’affiner son style, je dirais que cette déclaration ne lui ressemble pas du tout.

      A la question:
      – “Etes-vous sur Twitter, justement, sur Facebook”?, Yann Barthez aurait naturellement répondu:
      – “Neither sur l’un, nor sur l’autre, no. Pour une question (ne vous trompez pas sur la prononciation bathèzienne de ce mot) of salubrity. Twitter, its’s like un bar où il y aurait fifty persons qui parleraient de Yann Barthès in front of moi. Je n’aime pas la violence (idem) de ce social network, etc., etc…”

      Donc je pense que cet interview est un fake. Encore une fois, Guy Birenbum n’a pas fait son fact-checking, comme Yann Barthès ne va pas tarder à démentir.

      Guy Birenbaum aurait dû s’apercevoir que quelque chose n’allait pas rien qu’au fait que le journaliste écrit: (Il (Yann Barthès) sort son portable). C’est idiot. Yann Barthès n’a pas de portable, il a un smartphone.

      J’en profite pour signaler que je parle et écrit le Barthez couramment, et plus généralement le Canal+, je cherche du boulot et suis disponible pour des traductions.

    • Raymondb dit :

      Lacazote,
      “La satire incessante” ? C’est précisément la raison d’être, le carburant et le moteur du Petit journal. Qu’en attendez-vous d’autre ?
      Après, on a le droit d’aimer ou pas.
      Juste un exemple : sans lui, on n’aurait pas su que TF1 avait escamoté la première partie de la glissade de Sarkozy sur une passerelle d’avion.

    • lovely dit :

      Je pensais que Yann Barthès était dans la catégorie des Intouchables comme l’Abbé Pierre ou Robert Badinter. La société est “canalisée” par ses comiques, ses miss météo, ses chroniqueurs touche-à-tout, c’est effrayant pour la démocratie. C’est du Berlusconie en costumes Kooples et robes Lanvin.

    • benjamin dit :

      > Twitter, c’est la culture du commentaire

      Ah?
      C’est vrai que sur twitter, y’a aucun expert dans son domaine…
      seul les journalistes sont experts, j’avais oublié…

    • little big horn dit :

      S’il n’y avait pas twitter,aurions-nous Morano?…

    • Malbrouck dit :

      Benjamin,

      Twitter n’est pas l’outil approprié pour bâtir des raisonnements : c’est un dispositif d’information en temps réel dont se sont emparés à juste titre et en particulier les journalistes et les politiques ! Une sorte d’AFP parallèle où les liens échangés font office de commentaires la plupart du temps ! Si Yann Barthès n’en retient que l’autre niveau, l’aspect boite de dialogue raccourci destiné au lolisme en tous genres c’est donc qu’il n’est pas du tout au fait de l’actualité !

    • pti dit :

      J’ai du mal à saisir pourquoi le fait de se “protéger de la violence” de Twitter te parait aussi mal venu quand ça sort de la bouche d’un Yann Barthès. Et ce, sous prétexte que lui aussi est un gros méchant ?
      Pour moi, c’est aussi absurde que de s’étonner qu’un boxeur professionnel ne se bastonne pas avec des inconnus dans la rue…

    • V. dit :

      pti : parce que c’est une question de cohérence.

    • Guy dit :

      Eh oui…

    • Guy dit :

      Eh oui (deux fois) ;-)

    • z3af dit :

      ah ça existe, twitter? je croyais que c’était une blague de potaches qui n’arrivent pas à se désoccuper d’eux mêmes

    • miissjuly dit :

      Ses propos sont vraiment injustes, je pensais qu’il avait plus de courage que ca … Je suis decue par ses propos !

    • poisson dit :

      Guy=oui-oui?

      C’est marrant que quelqu’un lui relaye les touites méchants envers lui, à Barthez qui ne les lit pas.
      Preuve que rien qu’un touite a une certaine portée, pire qu’un sms, balistiquement parlant. ça touche forcément sa cible.
      À cause de ça il se figure qu’internet pullule de tweets méchants contre lui. C’est exagéré.

      J’aimerais bien touiter mais comment s’y prendre? (allusion à une chanson, un petit poisson, un petit oiseau s’aimaient d’amour tendre, mais comment s’y prendre…” mais c’est que j’ai peur de ne pas y arriver ou de trop y arriver.)

    • Placebo dit :

      Je ne suis pas du tout convaincu par l’article.

    • Dominique Godin dit :

      Barthès, c’est une merde, non ?

    • Martine dit :

      Comment dire? Billet inintéressant.
      People au possible…Vos rivalités ne m’intéressent pas.
      De meme que pour les rivalités facebook/twitter.
      Allez hop!
      http://www.youtube.com/watch?v=WCkOmcIl79s

    • Malbrouck dit :

      La jeune génération (déjà vieille) de l’esprit canal (zérma l’esprit canal) est aussi mégalo-névrosée que la précédente ! Des vedettes parisiennes de la téloche branchouille qui se mirent et se regardent le nombril non sans causer des dommages collatéraux en matière de pensée unique ! Que de dégâts ce canal plus ;-)
      C’est grâce à tout ce beau linge que j’ai très vite compris que j’avais un coté réac vieille France : faut le faire pour un travelo complètement azimuté :-)
      Ils ont inventé la subversion convenue !
      Le lolisme ambiant a laissé la place au bashing sans que je n’aperçoive jamais un contenu objectif ! Le monde de l’image pour l’image est d’un ennui !
      Je suis un réac qui n’a jamais apprécié les guignols ni ce Bruno Gaccio aussi brave soit il par exemple (désolé sa voix ou son ton péremptoire m’agace profondément) : le seul résultat positif c’est qu’un chauffeur de salle a fait son trou dans le cinéma pour le bonheur de tous ! Un José Garcia c’est toujours ça de pris !
      Je n’aime rien ce qui m’oblige à tout aimer !
      Qu’ils aillent tous au diable même si je garde à l’esprit que tous ces gens là “travaillent” et gagnent donc leur vie : c’est mon coté socialiste ! Moi qui suit téléphage je les observe tels des braves gens qui sont au travail, qui se bousculent les uns les autres au portillon pour faire l’intéressant et leur trou ! Ils se tirent dans les pattes, ils s’observent les uns les autres ! La télé c’est un grand zoo, une vitrine derrière laquelle on regarde des gens affairés à gagner leur vie à leur façon ! Un téléspectateur c’est un voyeur addict qui se rassure en regardant en miroir le pathétique et l’absurde des existences !
      Je conseillerais par exemple à Alessandra Sublet de jouer la carte Sophie Davant en brune même si elle ne doit pas se forcer pour faire “la blonde” : un créneau comme un autre ma foi ! :-) Lovely aurait mieux décrit que moi la chose ! J’adooooooooore le regard incisif de Lovely ! Bref Yann Barthès ne supporterait pas le bashing amélioré du bashing :-)

    • MHPA dit :

      Bravo, chapeau bas!
      Moi en plus je me tape de la TELEVISION, ce qui te résume la teneur de mes formidables journées de merde en ce moment !!! (mais ça ne saurait durer, hein)

    • iban dit :

      hs.quoique !
      vous avez parlez ,m.l’epicier,sur un de vos twitts (?) d’un bonbon.,venant du Gers selon vous.
      http://twitpic.com/8c7n7h.
      et ben non!
      la preuve:
      http://www.novaplanet.com/content/fran%C3%A7ois-bayrou-mange-les-coucougnettes-du-ver-galant-%C3%A0-pau
      si argument trop partisan selon certains
      http://www.francis-miot.com/confitures-confiseries/pc/LES-COUCOUGNETTES-c37.htm.

    • Eve37 dit :

      fin aout 2011, meeting de Mélenchon, à Grenoble, le service d’ordre du Front de Gauche observe le manège des journalistes du petit journal, le garde du corps du candidat le prévient, ils sont en train de filmer les anonymes dans la salle, les pas beaux, les gros les pas bien habillés, ceux qui ont une dentition pas très soignée parce qu’ils n’ont pas les moyens de se refaire les dents, Pendant le discours de Pierre laurent (PCF) JL Mélenchon se lèvera, furieux et convoque les journalistes du Petit Journal dans une arrière salle , il leurs conseillent “vivement” de ne pas diffuser ce qu’ils viennent de filmer, , Mélenchon ne veut pas qu’on moque les petites gens, qui viennent assister à ses meetings. Le lendemain rentrée sur Canal +, 1ère émission du petit journal version 20 minutes , Mélenchon sera ridiculisé mais pas de reportage sur les petites gens du Front de gauche. Ce qui s’est passé à Grenoble a pu se passer ailleurs pour le FN à Tours en début d’année 2011, pour l’UMP ailleurs. Alors toujours aussi clean le petit journal? Cela fait quoi de moquer les pauvres Yann Barthès?

    • NK dit :

      Pardon de jouer sur l’homonymie (à un accent grave près), mais j’en remets une couche :

      Roland Barthes, “Le Neutre”, 1978, édité chez Seuil – double CD – 21 heures de cours :-)

      Ça n’empêche pas de s’intéresser à la discussion du jour !

      Consultable ici [pistes 16 à 28] avant d’aller l’acheter / emprunter à la biblio => c’est mieux.

      http://ubu.com/sound/barthes.html

    • Malbrouck dit :

      Alors bien sur voilà mon Hollande qui s’affole en prévision de la contre-offensive de Sarkozy demain : il vient de se souvenir qu’un petit coup de pouce au smic serait de bon ton ;-) Sur la bonne voie mais peut mieux faire ! Je continue à penser que la question du salaire est un piège et je conseillerais plutôt qu’on aborde la question du revenu global des salariés ! Un complément de revenu distinct du salaire permet d’éviter de fabriquer un pays de smicard à moyen terme ! C’est terrible comme ce dogme du tout salariat empêche toute autre approche du problème !

    • Albatros dit :

      Il me semble qu’il serait plus important de freiner le détricotage de la sécurité sociale que d’imposer une légère augmentation du smig….

      C’est pas avec quelques euros de plus que les bas salaire vont pouvoir se soigner, et je prétends, j’affirme, que l’urgence est dans l’éducation, je préfère de loin une aide rentrée scolaire, et un renforcement des mesures pour sauvegarder les remboursement des soins….

      Les picaillons sur les salaires, le medef les reprendra sur les charges de la sécu….lui le fossoyeur, l’ennemie de ce pilier de notre république….

    • martingrall dit :

      Eve, il en est ainsi de tous les “””””c o m i q u e s”””””” se foutre de la gueule des gens! ni plus ni oins qu’un autre. En cela il répond à son public. C’est ce public qui est lâche, et responsable de tout ce que l’on habille Barthès. Tout comme l’autre dont le seul comic’ est de se foutre de sarkozy, je ne parle pas de Guillon, et dont l’usage est d’être un grigri pour tous ceux qui ont fait voter contre royal, est avéré. Barthès existe parce que beaucoup, ne veulent pas connaître ni voir ce qu’ils sont. Là aussi il fait l’amuLette, le talisman.
      Talisman c’est le nom que donnent ces mêmes à François Hollande. pour le même motif.
      Bravo Yann Barthès parce que l’on peut se débrouiller tout seul de nos démons!
      je ne connais que les prêtres qui veulent devenir ouvrier! LES MAUDITS.

    • martingrall dit :

      ces ouvriers, Les Ouvriers, es Maudits.

    • Albatros dit :

      Je ne connais que les prêtres qui veulent devenir ouvriers…

      Toujours le bon mot Martin….

    • martingrall dit :

      Albatros, pour s’en sortir, chacun, pour détruire toutes les pauvretés partout et pour toujours, il faut supprimer toutes les aides, toutes les subventions, toutes les participations financières de l’Etat dans des structures privées. Tout ce qui interdit la responsabilité personnelle. La personne est une structure privée. la prime de rentrée scolaire enrichit la seule grande distribution, et participe à la délocalisation des entreprises françaises restantes.. sarkozy sait très bien, études et chiffres à l’appui, que la famille de son fils, Darty, augmente de 25 % ses ventes de produits électroniques., tout comme la coupe du monde de foot. Si François Hollande met cet argent de rentrée scolaire dans la rentrée scolaire, il n’a pas besoin de chercher des sous pour que chacun soit capable de s’orienter professionnellement. Parce que c’est quand même le seul objectif de l’école. L’émancipation !

    • Albatros dit :

      tu comprends que je ne souscris pas à cette analyse que je trouve infamante pour les familles…Darty et la prime rentrée scolaire participe pour moi du grand fantasme jusqu’à preuve du contraire….et j’ai écris preuve

    • martingrall dit :

      Et non Albatros. Ça fait longtemps que je n’ai plus aucun fantasme sur les mécanismes de l’asservissement des français! Et ce quel que soit les gouvernements. Six ans d’université plus deux, les ont écrasés. Preuves justement.
      ITW des vendeurs et films sur les promotions sur l’ensemble des surfaces de ventes de la grande distribution, e-vente compris. Je parle de globalité, Les cas particuliers même à 25 % ne comptent pas. Maintenant je trouve tout à fait normal que ces personnes accèdent à cette assise technologique, assise concourant à l’émancipation.

    • Facebook or not Facebook ? dit :

      “Passer trois heures par jours à alimenter une page traitant de Saint Pol sur Mer n’est peut-être pas la meilleure stratégie pour trouver un emploi.”

      http://dunkerque.blog.lemonde.fr/2012/01/26/lhomme-aux-1663-amis/

    • Albatros dit :

      oui d’autant que si cette prime permet d’acheter des gaodasses, des fringues de l’ électronique etc etc, cela ne veut pas dire qu’ils n’achètent pas les cahiers les gommes et les crayons, cela veut dire qu’ils ont un peu plus mais toujours moins…, et que les reluqueurs, les fouilleurs, les fouineurs des portes monnaies se rassurent, bien moins que ceux qui voient leur comptes enfler avec les placements boursiers ( argent facile, fait sur le travail et l’investissement)et cela sans avoir à bouger un ongle, juste baver deux mots à leur banquier…

      C’est quand m^me la chose la plus incroyable, cette distribution … je ne m’y ferai jamais à cette violence faite au travail….

    • El Fredo dit :

      La grosse différence entre Twitter, que Barthès qualifie de “violent”, et de la TV qui l’est bien plus, c’est que sur Twitter il y a un équilibre et une symétrie dans les relations, y compris violentes, qu’il n’y aura jamais dans les autres médias et encore moins à la TV. C’est peut-être cet aspect démocratique et égalitaire qui gène nos éditocrates, nos faiseurs d’opinions et nos bouffons télévisuels. Car il est bien connu que le bouffon, en faisant mine de se moquer des puissants avec leur assentiment tacite, ne fait que les flatter. Comme disait Tancredi dans Le Guépard, il faut que tout change pour que rien ne change, et la télévision n’est que le dernier avatar des cours aristocratiques.

    • popol dit :

      Apparemment j’ai dépassé d’un jour la date de péremption.
      L’épicerie est fermée le week end.
      Alors, juste un salut sur la route de la grande surface :o((.

    • Guillaume dit :

      Voici un commentaire peu constructif mais au moins je le dis :

      Depuis quelques temps je boycott le petit journal. J’aime pas qu’on manipule les sujets.

    • Dominique Godin dit :

      Raymondb dit :
      27 janvier 2012 à 17h34

      “Juste un exemple : sans lui, on n’aurait pas su que TF1 avait escamoté la première partie de la glissade de Sarkozy sur une passerelle d’avion”.

      Est-ce que vous justifiez les bidonnages de l’équipe du Petit journal pointés lors de la dernière émission d’Arrêt sur images ? Savez-vous que cette émission, qui figure sur la grille de Canal + en tant que divertissement prétend faire du journalisme ? Ça ne vous gêne pas le mélange des genres ?
      Vous ne vous êtes pas aperçu du changement de nature de cette émission ? Lorsqu’elle durait moins de 10 minutes, elle remplissait son rôle de décryptage humoristique. Aujourd’hui, elle dure le double de temps, il faut donc “monter des coups”, en s’arrangeant avec la réalité, pour tenir la distance.
      Et bien entendu, c’est toujours sur le dos des plus faibles que s’exerce la manipulation.

    • martingrall dit :

      A priori le plus faibles sont plus forts que Barthès. D’ailleurs ils l’ignorent, lorsqu’ils ne le prennent pas pour un joueur de foot.

    • As dit :

      J’aime pas les gens qui manipulent les images comme ceux du Petit Journal. Surtout quand ils se disent journalistes. C’est un peu le comble même sous couvert d’humour.

    • Clémence dit :

      et l’humour, vous en faites quoi dans tout ça ? le second degré ?
      Quand c’est une personne publique, il n’y a pas de mal de temps en temps de se griser des certaines mimiques ou tics.
      Quant aux manipualtions effectuées par le Petit Journal, il ne s’en cache pas et c’est dans un but HUMOURISTIQUE !!!
      Cependant les “grand” médias “d’information” tel que TF1 et compagnie, c’est tout le jours qu’ils manipule l’infromation, penche plus pour un parti plutôt qu’un autre et donne les info en conséquence. ALlô !!!
      Laurence Ferrari qui interroge Sarkozy sur TF1 ? s’il vous plapit un peu de sérieux !!!
      Tout n’est peu être pas bon et bien dans le petit journal, certe, mais pas plus que sur les résaux sociaux tels que Twitter où, oui la méchanceté est présente comme partout, et tout comme ces fameuses chaines d’info.
      Alors on modère ses propos.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis