Book

Sarkozy “salopard” ?

Polémique annoncée…

(…)

C’est sur Le Lab que j’ai lu ça.

Alors je suis remonté à la source

Et c’est bien ce que dit à l’Obs, Laurent Binet, auteur de Rien ne se passe comme prévu, à propos de François Hollande :

“Sinon, il se contrôle constamment. D’ailleurs, la seule chose qu’on lui a reprochée dans ce domaine, c’est d’avoir dit que Sarkozy était ‘un sale mec’. Ça m’a fait rire, parce qu’en privé il traitait régulièrement Sarkozy de ‘salopard’, de manière tout à fait tranquille”.

Sarkozy “salopard”…

Je pense que Laurent Binet n’a pas saisi que le président Hollande n’est plus le candidat qu’il a suivi, et qu’il y a des choses qu’il ne va pas pouvoir raconter, sous peine d’être démenti ou critiqué par ceux-là même qu’il a accompagnés.

Surtout s’il ne les a pas écrites et qu’il s’en sert pendant “la promo”.

N’ayant pas lu le livre, je ne sais pas encore si ces mots – Sarkozy “salopard” – y sont glissés par l’auteur dans la bouche du candidat.

En tout cas, qu’ils y figurent ou pas, Binet l’écrivain va découvrir la différence entre littérature et politique.

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (12)

    > Déposer une réclamation
    • Patrice Guyot dit :

      Je crois qu’il est temps de cesser d’écrire, les uns et les autres… C’est trop dangereux et plus rien ne passe au travers des innombrables (et désintéressées) procédures judiciaires !

      Où est le temps où le magnifique Pierre Desproges pouvait dire, en plein milieu d’un spectacle, d’un air suspicieux : “On me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle” Avant de montrer, bien entendu, toute son émotion pour le sort qui leur a été fait entre 36 et 45… Aujourd’hui au troisième mot on le tuerait.

      Pas la peine, il est déjà mort, hélas !

      PG

    • Charles dit :

      Je pense qu’il n’y a pas de problème. François Hollande, pour une raison que j’ignore, croyait parler du masculin (qui n’existe pas)) de “marie-salope”, terme bien connu de marine.

      Quant à votre post (que je n’avais pas encore lu/vu) sur François Fillon qui cherche un kiné de campagne, c’est le plus drôle de l’année.
      Certains recherchent des masseuses thaïlandaises, François Fillon, lui, c’est un kiné de campagne. Chacun son truc.

      Charles.

    • Leni Riefenstahl dit :

      En fait, j’y étais, et Hollande a dit : “bande de petits salopards !” Il ne visait pas Sarkozy, il imitait Guy Montagné.

      Par ailleurs, si vous aimez le cinéma, vous avez peut-être remarqué l’épidémie de points Godwin décernés par le journal. Ils ont dû manger un truc pas frais. Godard antisémite, Antonioni pro-nazi, Chris Marker pétainiste… à qui le tour ?

      les deux dernières éruptions

      http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/07/31/femmes-entre-elles-antonioni-et-la-decantation-par-le-suicide_1740583_3246.html
      et là
      http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/08/15/un-moment-petainiste-dans-la-vie-de-chris-marker_1746314_3232.html

    • Leni Riefenstahl dit :

      * le journal Le Monde *

    • Malbrouck dit :

      Hier Roland Cayrol (très en forme) m’a fait éclater de rire en rétorquant avec ironie à Yves Thréard qu’il fallait peut être s’attendre qu’un Président normal aille se baigner en costume trois pièces :-) (dans le C dans l’air)
      Et en effet ce concept de “présidence normale” doit être compris d’un point de vue institutionnel sinon Hollande risque de se faire passer pour un être double, pas authentique etc… Ce genre de livre peut y contribuer !
      Il y a le vrai Hollande (en off, en privé), le “faux” Hollande (l’homme politique en représentation) et au dessus de tout ça il y a désormais “le président normal” !
      C’est du Mitterrand ou du Chirac comparé à un Sarkozy pareil à la scène ou à la ville ;-)
      Sa présidence normale ne peut pas souffrir de “off” : une présidence normale c’est une présidence hyper-verrouillée avec des Valérie, des Ségolène et des Thomas sous surveillance assistée !

    • Malbrouck dit :

      L’article de Rioufol dans le figaro est rempli de bon sens mais comme bon nombre de réactionnaires ce dernier continue à avoir la malhonnêteté intellectuelle d’affirmer que c’est le “refus du vivre ensemble” qui est cause de son obsession ! C’est un monde quand même ce Rioufol !
      Je fais le même diagnostic qu’un Zémmour ou un Rioufol, au risque de me faire passer pour un socialo-traitre, sauf que je continuerais toujours à rappeler que le non vivre ensemble est le résultat scientifique d’une politique communautariste !
      Je reproche donc à ces réactionnaires de droite d’avoir une analyse orientée ne tenant jamais compte des origines du problème (si j’ose dire) ;-)
      http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2012/08/les-roms-demeurent-de-commodes.html?xtor=RSS-19

    • Malbrouck dit :

      Monsieur Rioufol je vois votre dépression chronique non feinte, vous souffrez de voir votre pays dans un état de délabrement et il y a de quoi !
      Je vous recommande de déplacer l’objet de votre obsession et je vous invite à écrire un article condamnant avec fermeté le communautarisme blanc traitre à la Nation (dans lequel vous ne vous reconnaissez pas j’espère ?), qui de fil en aiguille, par non volonté de vivre ensemble, par un anti-républicanisme patent, a transformé cette république en communautés tribales !
      Oui je fais de la médecine illégale s’il s’agit de soulager votre psychose ! De rien c’est gratuit !
      Pourquoi un communautarisme blanc ? Mais parceque le blanc a autant le droit que d’autres à revendiquer son tribalisme à la con ! Rien de suspect ni d’anormal sauf que ça ne fera jamais une république universelle droit sorti des fantasmes d’illuminés dont je suis ! Faut il s’appeler Lévis Strauss pour aller étudier cette nature humaine sous je ne sais quelle tropique ? Nous sommes ainsi faits !
      C’est foutu et c’est de la faute à personne dans le fond ! Zut à la fin !

    • quand la matière rencontre l'antimatière, il en résulte une explosion dit :

      Elisabeth Lévy interviewe Emmanuel Todd dans Le Point. Marrant

      http://www.lepoint.fr/economie/emmanuel-todd-annulons-la-dette-du-vieux-monde-13-12-2011-1406951_28.php

    • piere dit :

      surtout que “salopard”, ça reste un euphémisme poli…

    • poisson dit :

      merci pour l’interview de Todd. Ça + le billet d’Éolas “pour en finir avec la laïcité”, c’est moins désordre dans ma tête entre ce matin et ce soir.

    • Yann Leclerc dit :

      C’est un cas, Binet.

    • Theolevertige dit :

      Si vous saviez ce que j’ai enduré depuis vingt ans par des gens qui se sont révélés être de sa clique et accélérés en carrière jusqu’au plus haut de l’Etat, du fait du national sarkozysme, forme de néo bushisme mêlant tous les conservatismes les plus à droites dans une confusion haineuse, vous seriez effrayés : digne des pires manoeuvres et tentatives Mac Carthystes d’élimination … Il m’a fallu une résistance exceptionnelle et avoir la vie chevillée au corps pour exister encore et à présent en parler.

      Saloper, c’est salir ; je crois que c’était une pratique érigée en système méthodique jusque dans la communication avec les confectionneurs de boules puantes (le mot est apparu de même que story telling avec le Sarkozysme, dont il faudra un jour décortiquer les manipulations cognitives du petit mot lâché jusqu’à la pratique législative ou encore pire, immergée et glauque.

      Au mot de Hollande, banal en français parlé pour qualifier une personne peu recommandable, et, me semble-t-il judicieux et bien pesé à défaut d’être flatteur, j’ajoute donc celui de “clique prédatrice sans foi ni loi”.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis