Cheap

Les réseaux asociaux

C’est désormais une habitude…

(…)

Flinguer le Web est un sport national.

La semaine dernière, c’est le grand Beigbeder qui s’y collait.

Là, c’est Besson (Patrick) qui a apparemment un avis sur une grande affaire… La séparation de Kristen Stewart et Robert Pattinson.

Eh oui.

C’est ça la presse hebdomadaire.

Quand tu as une chronique, tu peux écrire sur tout. Le tout étant surtout d’écrire. Enfin de remplir le blanc.

Au passage, Besson met donc le petit coup de pied – traditionnel – aux réseaux sociaux :

Tremblement de presse à Holywood, cyclone de gossips à Los Angeles. L’Amérique entière s’étouffe de médias. Les réseaux sociaux se déchaînent. Les réseaux sociaux se déchaînent vite, car ils n’ont pas de chaînes. On devrait les appeler les réseaux asociaux, les messages de haine y étant beaucoup plus nombreux que les déclarations d’amour“.

Je l’ai connu mieux inspiré, Besson.

Plus sévère. Plus tranchant. La plume plus acérée.

Les “réseaux asociaux”, c’est cheap.

Très cheap même.

Rien de grave, en somme.

L’été, nos écrivains s’ennuient.

Alors ils déblatèrent.

Ils feraient mieux d’écrire.

Je veux dire vraiment.

Pas dans les journaux.

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (22)

    > Déposer une réclamation
    • Marc dit :

      “Les messages de haine y étant beaucoup plus nombreux que les déclarations d’amour“. C’est criant de vérité et il a raison, il n’y a qu’à lire …. à droite ou à gauche !

    • Guy dit :

      Marc, vous avez la vue basse…

    • Charles dit :

      Oui Patrick Besson est habituellement plus inspiré. Il doit subir les effets secondaires d’une présidence -de la République- normale.

      Frédéric Beigbeider ferait mieux de se méfier que l’Empire ne contre-attaque!
      Lui qui aime bien les capots de voiture, je l’aurais plutôt attendu sur le mode: “après cinq ans de travailler moins pour gagner mois et alors que le changement n’est manifestement pas pour maintenant, saluons l’heureuse initiative du gouvernement qui veut ouvrir des salles de shoot, seule occasion pour le gouvernement d’offrir un peu de rêve à ses électeurs: c’est urgent, en effet!”

      Charles.

    • Marc dit :

      Et pourtant j’essaie de regarder loin devant moi…

    • SamGion dit :

      Marc,

      Je vous aime.

    • Anatole dit :

      J’ai l’impression que ce sont moins les réseaux sociaux ou l’internet qui sont visés que ses utilisateurs. En fait, que ce soient Richard Millet et les blogs comme « champ d’épandage », Beigbeider et la haine incommensurable de Twitter (ce qu’a déclaré aussi le présentateur du Petit Journal au Monde en début d’année), Philippe Val (lire l’extrait d’un édito de janvier 2001), tous ces gens nous parlent d’eux-mêmes et de leur vision condescendante, très pessimiste de la nature humaine.

      ” A part ceux qui ne l ’utilisent (Internet) que pour bander, gagner en bourse et échanger du courrier électronique, qui est prêt à dépenser de l’argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel ? Des tarés, des maniaques, des fanatiques, des mégalomanes, des paranoïaques, des nazis, des délateurs, qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions. Internet, c’est la Kommandantur du monde ultra-libéral. C’est là où, sans preuve, anonymement, sous pseudonyme, on diffame, on fait naître des rumeurs, on dénonce sans aucun contrôle et en toute impunité. Vivre sous l’Occupation devait être un cauchemar. On pouvait se faire arrêter à tout moment sur dénonciation d’un voisin qui avait envoyé une lettre anonyme à la Gestapo. Internet offre à tous les collabos de la planète la jouissance impunie de faire payer aux autres leur impuissance et leur médiocrité. C’est la réalité inespérée d’un rêve pour toutes les dictatures de l’avenir. “

    • NK dit :

      Incroyable, Anatole : pas plus tard que le mois dernier, j’ai découvert stupéfait cet édito de Val, qui a déjà plus de 10 ans !

      (il faut dire que deux ans plus tôt, j’avais dégoté par hasard dans la rue une collection quasi complète de Charlie-Hebdo (1997-2004), à l’abandon mais en parfait état…)

      … Bref, drôle de coïncidence sur le Net ! Et pas besoin d’en remettre une couche, en gros j’ai pensé la même chose que vous…

      Mais avant d’arrêter de rebondir sur votre commentaire, je tiens néanmoins à saluer la mémoire de ce grand journal historique et cinquantenaire (1961), avec grosse pensée entre autres pour l’immense Gébé, dont la triste disparition en 2004, me semble-t-il, a donné le coup d’envoi du hold-up final commis par l’éditocrate susmentionné… (même si par ailleurs j’adore Charb, qui depuis l’a remplacé)

      pouf, pouf.

    • NK dit :

      * “collection complète” pour la période indiquée…

    • Malbrouck dit :

      Je me demande jusqu’où ce n’est pas encore une de nos bizarreries françaises cette phobie de l’internet chez certains ! C’est d’un anachronisme invraisemblable !
      Patrick Besson nous dit presque qu’il rêverait d’un monde totalement enchainé : c’est curieux tout de même !
      Sans doute un des éléments qui explique notre retard considérable lorsque je songe à la bataille du gros gâteau entre Apple et Samsung par exemple !
      Nous on sait se battre contre des moulins me direz vous ! On est à la pointe : imbattables :-)
      Un pays qui invente le minitel et qui se retrouve dernier de la classe parceque trop de ringards, trop de froussards, trop d’intellos de prisunic effrayés d’être dépossédés de leur “pouvoir” à la noix !
      Elle nous coute fort cher la facture du “purisme” qui lui est bel et bien virtuel par dessus le marché !
      Quand on me parle de “french touch” c’est pour parler de David Guetta ! Ce DJ est sans doute bien sympathique mais ça commence à faire un peu maigre la “french touch” !
      Merci les intellos d’aider ce pays à aller de l’avant ! Bande de ringards comme dirait l’excellent Daniel Prevost ! :-)

    • As dit :

      Mais oui voilà, c’est ça Malbrouck!

      Quelle bande de ringards nos intellos!

      Une citation en français (pour soutenir le combat de Danielle)

      « Le métier des intellectuels est de remuer toutes choses sous leurs signes, noms ou symboles, sans le contrepoids des actes réels. Il en résulte que leurs propos sont étonnants, leur politique dangereuse, leurs plaisirs superficiels. » (Paul Valéry)

      Et une petite ritournelle qui tourne dans ma tête quand on me parle “d’intellectuels”:

      “Il ne faut pas…

      Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes
      Parce que Messieurs quand on le laisse seul
      Le monde mental Messssieurs
      N’est pas du tout brillant
      Et sitôt qu’il est seul
      Travaille arbitrairement
      S’érigeant pour soi-même
      Et soi-disant généreusement en l’honneur des travailleurs du bâtiment
      Un auto-monument
      Répétons-le Messssssieurs
      Quand on le laisse seul
      Le monde mental
      Ment
      Monumentalement.” (Jacques Prévert)

    • As dit :

      Une de mes préférées, toujours en français pour Danielle bien que venant d’un rosbeef:

      “Un intellectuel est quelqu’un qui regarde une saucisse et pense à Picasso.” (Alan Patrick Herbert)

    • Patrice Guyot dit :

      C’est chiant parce que j’aime bien Patrick Besson (obligé de mettre le prénom, il y en a au moins deux autres qui me filent des boutons, je te laisse deviner lesquels !)

      J’aime la plupart de ses bouquins, et il m’a bien amusé quand il draguait systématiquement les petites présentatrices de télévision dans une chronique assez déjantée…

      Et puis j’ai de la sympathie pour les gens qui habitent rue de Bourgogne.

      Mais là il avait du en abuser du nom de sa rue pour écrire aussi mal de telles conneries, ça ne lui ressemble pas !

      Bon, c’est pas tout ça, j’ai les oeuvres d’Yves Hirschfeld à aller visionner. Ça me remontera le moral !

      PG

    • Marc dit :

      Tiens, en parlant d’intellectuels !
      Il parait que le véritable intellectuel est celui qui est capable d’intéresser les autres en leur donnant l’impression que ce sont eux qui sont intelligents.
      Et bien ou je ne sais pas lire ou je les ai loupés, mais je n’en connais pas beaucoup qui s’intéressent aux autres
      … etc..

    • NK dit :

      Petit HS pour faire partager cette simple expérience réalisée hier soir, en attendant que les pâtes cuisent…

      – Revoir “Destino”, fruit sublime de l’association de deux fripouilles de génie (Salvator Dali et Walt Disney…)

      http://www.youtube.com/watch?v=1dIznsAdTOE

      – … en coupant la musique (qu’on peut trouver assez désuète et lourdingue), afin de la remplacer par n’importe laquelle de son choix… en l’occurrence, pour ma part, par celle-ci :

      http://www.youtube.com/watch?v=wTL0t_HHkZI

      … Quant au commentaire de As, un peu plus haut, il est toujours délectable de relire ce poème de Prévert… et de relever une nouvelle preuve de lucidité chez Paul Valéry (heureuses références, décidément), lequel sans vouloir classer personne, pouvait d’ailleurs passer lui-même pour un (très grand) intellectuel… en tout cas, davantage que pour un comique troupier ! … Merci, As.

    • verbatim dit :

      “J’ai bien dormi.”

      François Hollande ?

      Non : Christiane Taubira !

    • Nounourse dit :

      Il y en a un autre qui adore faire le Senvatenguerre contre le web :
      http://owni.fr/2012/08/28/le-nouvel-observateur-de-tes-mails/
      J’ai franchement beaucoup ri en lisant les twits de réponses à la sortie débile de Joffrin ! Les réseaux asociaux peuvent être très spirituels !

    • lovely dit :

      La révolte des ringards.

    • NK dit :

      ;-) Nounourse & Scapegoat

    • Malbrouck dit :

      Ils sont tous devenus cinglés :-)

    • NK dit :

      … Merci à Nounourse et Scapegoat pour leurs liens, voulais-je dire ;-)

    • NK dit :

      NB :

      En train de lire le très bon petit livre de Mona Chollet, illustré par Gébé, “Marchands et citoyens, la guerre de l’Internet”… (publié en 2001, et enfin retrouvé… sur la Toile !)

      Or, il faut souligner ici au passage la concomitance entre l’édito hallucinant de Philippe Val, cité plus haut par Anatole, et la parution de ce bel objet : soit deux points de vue TRÈS différents sur le Net… Ce qui ne manque pas de sel, puisque Mona Chollet était alors journaliste à Charlie-Hebdo ! … qu’elle quittera d’ailleurs en 2004 – à la mort de Gébé, précisément, on y revient -, pour “divergence de fond” avec son nouveau patron, Val (tu m’étonnes…).

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis