Blog

L’impromptu de 9h34

C’est tellement beau que ça ne se discute pas…

(…)

Ce matin, à 9h34, Alain Juppé a retrouvé le chemin de son blog.

Et il a pondu une métaphore assez bouleversante…

Quand même… Ce matin, à l’écoute des radios, une image océane me vient à l’esprit : Nicolas Sarkozy, c’est la vague, puissante, sans cesse renouvelée qui apporte chaque jour son lot d’idées neuves et de propositions fortes. François Hollande, c’est le galet, roulé dans le ressac, qui tente d’exister. Différence avec le galet : Il s’use vite”.

Le galet, roulé dans le ressac…

Il devrait bloguer plus souvent, Alain Juppé !

  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Blogplay
  • Add to favorites
  • LinkedIn
  • Technorati
  • Tumblr
  • Twitter
  • Wikio IT

,

RÉCLAMATIONS (38)

> Déposer une réclamation
  • lovely dit :

    Sa longévité en politique, il la doit à son acharnement à coller à une image sincère: celle d’un fayot zélé avec le locataire de l’Elysée.

  • hollandgirl dit :

    le galet reste, la vague passe

  • Pat dit :

    Je n’ai pas encore vu de mes yeux de galet roulant dans le ressac.
    Les blocs de silex issus d’un éboulement de falaise, oui. Mais les galets rondement formés ?…

    Sauf peut-être si la “vague puissante” est un tsunami, une vague destructrice, qui broie tout sur son passage, comme à Fukushima.

    Finalement, la métaphore ne mériterait-elle pas un débat de fond ? Sauf, peut-être, si Alain Juppé, Ministre des Affaires étrangères et européennes, tente de nous rouler dans la farine…

    Au fait, où en est-il avec la Syrie et l’appel à l’aide humanitaire ?

  • La vague se brise sur le premier écueil venu et s’échoue sur le rivage…

  • poisson dit :

    Quand il dit “c’est la vague”, qu’est-ce qu’il sous-entend? “La vague” comme le film?

  • hollandgirl dit :

    c’est vague tout ça

  • Kzyh dit :

    Juppé en grève ! Pas de quoi se ré… galer. On lui chante “le maire de Bordeaux” sur l’aur bien connu du (trou) Duc de Bordeaux ! Un brin de galets pour le gringalet.
    Sy..rie c’est qu’i s’brûle.
    @ Pat : SUPER

  • hollandgirl dit :

    vont-ils l’interner
    à suivre

    “L’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin a été la cible d’un entartage à la chantilly, vendredi 24 février à Lyon, alors qu’il s’apprêtait à entrer dans une librairie du centre-ville pour dédicacer son livre, Je marcherai toujours à l’affectif. L’auteur de l’entartage, un homme de 25 ans sans antécédents judiciaires, a été arrêté et se trouvait en garde à vue vendredi soir à la Sûreté départementale. Il risque des poursuites pour “violences”.”

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/02/24/jean-pierre-raffarin-entarte-a-lyon_1648282_1471069.html

  • Moi ma grand mère c’est Suzie. Elle habite en face d’une petite épicerie.

  • Lesgentilsméchants dit :

    C’est bien j’attire du monde et occupe des gens.

  • Blandine dit :

    Le galet,roulé dans le ressac…
    Sylvain Tesson a écrit “Galets :la langue du ressac suce les bonbons” A classer dans les confiseries

  • Malbrouck dit :

    C’est assez juste et plutôt bien vu ;-) Disons que la vague fait bien des vagues et provoquent bien du ressac pour le galet ! Même enfoui dans le sable de sondages favorables la vague forte peut promener le galet à son rythme !

  • poisson dit :

    Qu’est-ce qui est juste Malbrouck? Un galet s’use? Va donc à Dieppe: j’attends depuis toute petite et c’est toujours pas du sable.
    Et il a oublié de dire que la métaphore lui est venu car lui, Juppé, s’est dit qu’il veut surfer sur la vague. C’est vrai qu’il a bien battu des deux bras pour atteindre le large et qu’il en a loupé plusieurs, mais il avait dit que non, pas celle-là. Alors on comprend pas. Une vague puissante, on rigole, à Bordeaux c’est un petit mascaret à une marée par an et que des plages de sable, il n’y connait rien de rien.

  • Phildepalma dit :

    Oui, en face de l’hippodrome de Gagnes, le ressac fait entendre le roulement des galets. Peu confortable le galet mais ne rentre pas dans le maillot comme le sable. Par contre, parfois les vagues régurgitent quelques déchets, du Japon aux Etats Unis après une erreur de jugement sur les risques d’une surexploitation de nos ressources scientifiques, ou ceux d’un yacht indélicats vers un prolo en bouée.

  • Malbrouck dit :

    Je prends volontiers tout prétexte pour avoir à dire que je trouve ce Sarkozy très habile et d’autant plus habile qu’il a face à lui un Hollande bien moins enthousiasmant que Ségolène Royal en 2007 !
    Pour moi ça ne change rien puisque je vote PS tel un automate depuis toujours y compris si ce fut un singe ou une guenon candidat c’est dire mon esprit partisan obtus ! Mon vote est une opération blanche comme celui de tous mes camarades socialistes d’ailleurs !
    Ce qui est un peu plus gênant c’est que les déçus du sarkozysme eux n’ont aucune raison objective de soutenir un Hollande muet comme une carpe sur la question essentielle du pouvoir d’achat !
    Autrement dit Juppé est suffisamment intelligent ou raffiné pour se limiter à la très sympathique métaphore du galet ! Je fais moins dans la dentelle en parlant de carpe !

  • Malbrouck dit :

    Alors oui c’est possible quoique risqué de ne vouloir gagner la présidentielle que grâce à un réflexe anti-sarkozyste ! C’est cependant malhonnête sur le plan intellectuel, idéologique !
    Ils veulent tous aller gouverner une rigueur budgétaire en somme et à ce tarif là un comité d’experts imposé par l’union européenne pourrait parfaitement faire l’affaire !
    Qu’ils aillent tous au diable !

  • Le Bordelois est un misérable poète de merde, disons le tout net.
    (Ah et puis cet agaçant côté haut-fonctionnaire péteux au-dessus de tout/Des coups de pieds au cul se perdent…)

  • frida dit :

    j’ai cru que vous étiez au bord de la mer à Etretat ! j’entends presque le bruit.

  • bob dit :

    la vague destructrice qui fait chavirer le paquebot France ?

  • ! dit :

    Métaphore pas très inspirée et vraiment tirée par les cheveux (et s’agissant de Juppé, les cheveux…) Bref, il a encore des progrès à faire pour être poète ou écrivain. En même temps, Giscard siège à l’Académie Française, hein.

    La Vague (Hokusai) :
    http://www.lethist.lautre.net/hokusai.jpg

  • ! dit :

    Le galet est droit dans ses bottes. La vague est sans cesse changeante.

  • ! dit :

    Haïkus :

    Galets sur la plage
    Parmi tous en choisir un
    Semblable et unique

    ******************

    Au fil de la vague
    La plage chuchote et claque
    Et chuchote et claque…

  • ! dit :

    Version alternative :

    Au fil du sarkozysme
    La France gronde et claque
    Et gronde et claque…

    Source des haïkus précédents :
    http://mimiclectik.canalblog.com/archives/_haikus_mer_/index.html

  • Trust dit :

    Ils n’en ont pas marre de ressasser des poncifs ?

  • Trust dit :

    Je vois plutôt le départ des rats démarrer car le bateau France coule et il va s’échouer à cause d’un capitaine abandonné depuis la Concorde. Sous les galets, la plage.

  • Alain Jéppu dit :

    “Quand même… Ce matin, à l’écoute des radios, une image culinaire me vient à l’esprit : Nicolas Sarkozy, c’est la truffe tartinée, le dessert au riz soufflé pour enfants de maternelle arrosé de Coca-Cola. François Hollande, c’est la soupe d’artichaut à la truffe noire et brioche feuilletée aux champignons. Différence avec la truffe présidentielle : il est plus goûteux”.

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/16/fouquet-s-coca-et-artichauts-nicolas-sarkozy-a-table_1644382_1471069.html#xtor=AL-32280542

  • hi han dit :

    Je ne suis pas sûr que le grin-galet di-vague.

  • Ligerien dit :

    “Il devrait bloguer plus souvent, Alain Juppé” ça c’est bien vrai , les occasions de rigoler sont si rares

  • question dit :

    Il ne touite pas, Juppé ? ce serait rigolo aussi

  • amoyel dit :

    A mon avis, les psychanalystes vont se régaler
    de voir alain Juppé filer ces metaphores..
    Nico en vague océane, c’est une image erotique, il me semble.
    il n’y a qu’a relire les paroles de “je t’aime moi non plus”
    alain juppé en une jane birkin amoureuse transie: une première.

  • Trust dit :

    Est-ce que Sarko tient toujours la barre du bateau tel Gisacard à son époque ? http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=381255BBGiscardalabarre.png Quitte à piquer les slogans de Giscards, autant reprendre les mêmes soutiens de l’époque. Pas sûr que BB soit aussi sexy et fréquentable de nos jours…

  • Malbrouck dit :

    Très belle diatribe de Bayrou contre le monopole du pouvoir UMPS :-) Il oublie simplement que ce n’est pas de la seule volonté d’un homme providentiel qu’il est possible de transformer la société ! Tant qu’il n’y aura aucun soulèvement citoyen digne de ce nom rien ne changera !
    C’est le discours le plus intéressant depuis le début de cette campagne affreuse même si je continue à penser que Bayrou aurait pu gouverner avec Royal s’il ne fut pas obsédé lui même par le pouvoir suprême et la présidence !
    Clin d’œil appuyé à Iban ;-)

  • hi han dit :

    Le gros galet a déjà eu l’occasion de s’user 10 ans à la tête du PS.
    Il a eu le temps d’arrondir les angles… et de perdre quelques kilos.

  • iban dit :

    il est et reste l’un de nos plus brillant républicain ,rien du camelot mais la droite française a toujours préféré les border Line.
    Je regardais sur arte un photo-reportage sur l’extrême droite hongroise et les roms.Effrayant!!! manque plus que la haine de l’ottoman…

  • [...] César du meilleur film d’art et d’essai pour Alain J. ” La Vague et le Galet “ [...]

  • PMB dit :

    //Nicolas Sarkozy, c’est la vague, puissante, sans cesse renouvelée qui apporte chaque jour son lot d’idées neuves et de propositions fortes/:

    Et après ça, on se fout de Dominique Galouzeau qui avait fait fort avec un recueil de poésie maritime comme la gare de même, le Requin et la Mouette !

    Au fait, bel Alain, il y a deux ans, tu parlais pas de Titanic à propos de Foutriquet ?

  • Charles dit :

    Le “meilleur d’entre nous” oublie qu’une vague (tout comme le galet) n’a pas le contrôle d’elle-même. Une vague est la conséquence du vent, de la marée, des fonds marins et que sais-je encore.

    Mais si Alain Juppé veut dire que Nicolas Sarkozy (tel une vague) roule tout le monde, là nous somme d’accord.

    Charles (qui s’ennuie chez son beauf donc qui vient ici).

    Au fait, il me semble que les observateurs de la vie politique n’ont pas soulevé l’idée que si l’UMP fait voyager Nicolas Sarkozy en TGV c’est peut-être par peur de ne pas être remboursée des frais de campagne.

  • Patrice Guyot dit :

    Si Juppé était à Cayenne, en train de travailler à la voirie, ce qui serait sa place compte tenu des indélicatesses qu’il a commises, nous serions dispensés de lise sa prose aussi indigeste que ridicule !

    PG

DÉposer une RÉCLAMATION

Souscrire à ces commentaires.

*

*Champs Requis