Very Nice

“Ces gens-là”

Monsieur Estrosi continue…

(…)

Voici l’une des questions que lui posent Anne-Charlotte Dusseaulx et Vivien Vergnaud pour le Journal du Dimanche.

“Sur Europe 1 mercredi matin, vous avez parlé des étrangers comme ‘des personnes qui haïssent la France, qui détestent la laïcité, qui refusent nos lois'”.

Réponse…

Il y a certains étrangers qui détestent la France. Quand je vois ceux qui, lors de mariages à Nice, viennent avec des drapeaux étrangers faire du tohu-bohu, rompre avec toutes les traditions d’une grande célébration civile et républicaine, je n’ai pas l’impression que ces gens ont envie de témoigner leur attachement à la France. On va donner le droit de vote à ces gens-là ? Cela me pose un problème. Et s’ils sont étrangers, comment vont-ils voter ? Avec la volonté de défendre le pays qui est le leur, qui a une vision parfois fanatique et intégriste, qui ont une constitution émanant de la religion et non pas de la laïcité ? C’est le risque de déséquilibrer complètement ce qui fait respirer la démocratie dans notre pays, à savoir le pacte républicain“.

Il a raison monsieur Estrosi.

Il y a très probablement certains étrangers qui détestent la France.

Sûrement.

Même si je ne suis vraiment pas persuadé que “ces gens-là“, ceux qui lors des mariages viennent avec des drapeaux étrangers “faire du tohu-bohu“, comme dit monsieur Estrosi, veuillent tous manifester là une détestation de la France.

Et puis, ce qu’oublie de dire monsieur Estrosi, c’est qu’il y aussi certains Français qui détestent les étrangers.

Et de “ces gens-là”, il ne parle pas souvent…

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (11)

    > Déposer une réclamation
    • Pierre dit :

      pile poil

    • Charles dit :

      Toujours là, celui-là?

      Que devient l’autre? Celui qui était Ministre de l’Identité nationale?
      Ils ne veulent pas, lui ou l’autre, nous faire en plus une sortie sur les mariages gris homosexuels? Ca comblerait (si j’ose écrire) d’aise Pierre Bergé…

      Charles.

    • Albatros dit :

      Des frances

      Je viens d’écouter et voir l’émission de D Schneidermann sur le discount et je me dis que Monsieur avion pas cher qui met “ses” hôtesses sur des calendriers il n’aime pas beaucoup les femmes, les françaises comme les anglaises. Ce qui est bien dans le refus de l’autre et ou de son exploitation, c’est que c’est une perversion bien partagée, entretenue et cela paye, cerise sur la perversion, aussi bien en politique que dans le commerce de masse….mais nous on fait dans le commerce de proximité religion, tenue vestimentaire et expressions en tout genres et toutes langues sont admis …y compris l’anglais…

      Vive le petit commerce.

    • NK dit :

      Je me suis lancé ce matin complètement par hasard dans le montage audiovisuel, et je vous le donne en mille, en découvrant le sujet du jour, ma surprise : c’est plutôt raccord pour un petit commentaire.

      http://www.youtube.com/watch?v=lZZG2HvPjoM

    • NK dit :

      … Avec un son ÉNORME de François Rabbath à la contrebasse, hein

    • Bouyer emilie dit :

      Et si les pauvres d’esprit étaient encore plus dangereux pour la république…

    • poisson dit :

      C’est une carte politique qu’on abat régulièrement sous nos yeux, comme le crevaison aux mille bornes, et on n’a pas la botte pour contrer.
      Les dirigeants africains, ou sri lankais, ou portugais, ou syrien, …, abattent eux la carte de “l’Europe est le salut de l’individu” qui leur évite de régler quelques problèmes résiduels, hum, comme nourrir leur peuple et veiller à leur santé et à la protection des faibles.
      C’est l’harmonie du monde.

      Pour le vote des étrangers, non demandé par eux j’ai mené mon enquête. c’est juste pour démantibuler des fiefs électoraux, on est arrivé au bout des possibilité de modifications de carte électorale par les autres moyens.
      Des gens ont fait des maths: à Marolles en brie 80%, à villeneuve saint georges 52%, c’est taux de votants sur nombre d’habitants. Et les matheux en ont tiré les conclusions qui s’imposent.
      Mais le vrai danger vient des anglais :-) http://www.anglais-en-france.com/cartefamilles.jpg
      Imaginez si une commune fait élire un maire british naturalisé par tous ses électeurs de nationalité anglaise? Qu’est-ce qui empêchera de mettre de la panse de brebis farcie à la cantine? Ou pire de la gely verte?
      J’aime les étrangers mais je ne les comprends pas du tout. En grande partie mon incompréhension vient du fait que eux-même ne comprennent pas du tout la situation où ils se trouvent ou n’osent pas l’expliquer clairement de peur qu’on les juge.

    • Nous sommes tous des Français enfants d’étrangers, des enfants de France étrangère, d’étranges enfants français, des enfants étrangers à cette France qui sent souvent le renfermé, le refermé, ô fan !

    • Albatros dit :

      @Poisson

      Contrôle d’identité

      comment faites vous pour reconnaitre les étrangers, là vous me posez une colle….

    • Malbrouck dit :

      La droite décomplexée va se rappeler à notre bon souvenir pour les municipales de 2014 : Estrosi s’échauffe en répétant inlassablement la même chanson…Il trouvera sans doute le bon moment pour donner une variation en préférant le mot “ramdam” au tohu-bohu ;-) Ils sont si prévisibles ces gens là !

    • poisson dit :

      Ce sont des étrangers qui se nomment tout seul que je traite pour tels voyons, pas moi qui les désigne!!!
      Je ne devrais même pas répondre à cette insinuation.

      Le mot étranger n’est pas un concept, c’est une réalité et je vous fais remarquer que c’est une symétrie. On est autant étranger à l’autre que l’autre est étranger à soi. Ceux qui ont la nationalité française ne sont pas des étrangers au sens vote des étrangers.
      Voilà des précisions, je ne comprends même pas pourquoi il faut les dire. Montrer patte blanche dès qu’on discute, c’est dû à une bienveillance qui verse trop dans la condescendance. J’ai de la bienveillance mais je crains les marchés de dupes, on se sert des étrangers sous couvert de les aider. Celui qui les loge n’importe comment, celui qui les fait travailler dans n’importe quelles conditions: tous ces bienfaiteurs ne font que se servir d’eux comme briseur de droits des travailleurs ou “dévaloriseurs” d’immobilier pour mieux “revaloriser” d’autres quartiers.
      On se sert d’eux pour manipuler l’électorat, faire épouvantail de service. C’est pas très bienveillant avouez.
      L’hostilité d’Estrosi envers les étrangers est du cynisme.
      Quand je dis que je ne comprends pas les étrangers (et je pense qu’ils ne comprennent pas non plus la réalité des français et ne discernent pas ceux qui détestent les étrangers et ceux qu’ils leur veulent du bien.
      Des étrangers, on en a de toutes sortes, nos étrangers sont même étrangers entre eux, donc on le voudrait qu’on ne pourrait pas globaliser et se définir français par opposition à “l’étranger”, on serait réduit à un état de néant, la multiplicité de leurs facettes d’étrangers nous englobant forcément. Il faut bien admettre qu’on a une identité de français, indépendante de nos étrangers présents et qui est dégagée de toutes obligations vis à vis de nos étrangers passés de nos multiples origines. Sinon quoi? Je me donne le droit de dire “étranger”, parce que pour moi français ne veut rien dire de plus que français par hasard justement.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis