#OLD

Le petit blog perdu

7 ans, l’âge de raison ?

(…)

Voilà, nous y sommes. 7 février.

Cette année, je ne manque pas l’anniversaire de mon “activité” de blogueur. Mais puisque 7 ans, c’est un peu spécial, quand même, j’ai une surprise. J’ai toujours expliqué que j’ai commencé à bloguer en 2006, à la demande de Frédéric Filloux et sur les conseils de Daniel Schneidermann.

C’est vrai ! Mais je précisais déjà : “En 2005 ma toute première expérience avait, effectivement, lamentablement échoué en moins d’une semaine”.

Par l’un de ses hasards qui font la richesse et l’infini d’Internet, je suis retombé, totalement par hasard, il y a deux ou trois mois, au détour d’un “auto-googling“, sur ce blog originel… Oui la Toile a gardé la trace de mes premiers efforts forts maladroits et si naïfs. J’en suis resté baba. Je ne me souvenais même plus de son nom !

Avant de vous donner le lien vers le petit blog perdu, qui a duré si peu de temps (il fut piraté), je voudrais, sans solennité, vous dire deux ou trois choses.

D’abord, que c’est dur de bloguer tous les jours. Surtout quand on écrit par ailleurs, au quotidien, sur un site d’information, comme je le fais, avec plaisir, sur le Huffington Post. Mais j’essaie de ne jamais vous oublier, parce que j’aurais l’impression de m’oublier moi-même… Et parce que bloguer c’est comme courir, ou faire des gammes. C’est tous les jours ou rien. C’est pourquoi je veille à ce que chaque jour, chaque rayon de l’épicerie soit renouvelé, même si parfois ” j’en bave des ronds de chapeau”…. Je sais que certains ne sont pas contents quand je n’écris pas quelque chose ; que je me contente d’une vidéo, d’une archive de l’ina, d’une vanne ou d’un cartoon, souvent passé par l’ami Francis. Mais il n’y a pas de règles, ni de formes sur un blog ! No Rules !

Ensuite, c’est dur pour une autre raison. Désormais les réseaux sociaux, et en particulier Twitter, ont considérablement modifié les rapports entre les internautes et déplacés leurs centres d’intérêts. Lorsqu’il m’arrive de fouiller dans mes archives, je me rends compte qu’avec certains d’entre-vous, grâce à eux même, nous avions inventé des formes que d’autres ont su développer ensuite à leur bénéfice (tant mieux pour eux…). Le Live Tweet n’est qu’un dérivé des chats et je relis parfois avec émotion les commentaires en direct que nous postions sur le blog, sous le billet du jour, lors d’une émission politique télévisée ou d’un débat ! Même chose avec le “fact checking“. Combien de billets furent complétés, améliorés, démentis, par des commentateurs inspirés ? Aujourd’hui, tout cela ne se passe presque plus sur les blogs. C’est en instantané, en temps réel, sur les réseaux sociaux qu’est née une discussion permanente, une “grande conversation”, parfois mondiale, où chacun apporte sa pierre à l’édifice ; qu’il s’agisse d’un chateau de sable (un buzz bidon) ou d’un vrai “monument” : une cathédrale moderne… Ces “bavardages” en temps réel, n’ont pas tués les blogs, mais les commentaires des blogs. La plupart des lecteurs (heureusement pas tous !) ont changé de vitesse et de calibrage. Il ne sert à rien de pleurer sur le lait renversé. C’est ainsi. Il n’empêche qu’il faut continuer.

Dernière chose. Forcément des remerciements. Merci aux fidèles. À ceux qui sont là depuis le départ. Aux “nouveaux” aussi. Merci à ceux qui cherchent et à ceux qui trouvent. Merci.

Ne me questionnez surtout pas sur la suite. Je ne la connais pas. Elle s’écrira. Ici. Et ailleurs. Comme toujours.

Bloguy (avril mai 2005) est ici.

Be Sociable, Share!

    , , , ,

    RÉCLAMATIONS (40)

    > Déposer une réclamation
    • Florian dit :

      Excellent morceau d’histoire personnelle numérique, merci de la (re)partager Bloguy (et de la continuer).

    • politeeks dit :

      Je poste un commentaire pour dire la meme chose. Le pire c’est quand je twitte un billet de blog à moi, les gens qui répondent sur twitter soit aux mots du titre genre “ah bon?” ou alors n’ont pas lu le billet qui t’a demandé 3 ou 4 heures de recherche ou d’efforts pour corriger les fautes.

      Et quand ils disent un truc bien qu’on leur demander de commenter : 1 sur 20 le fait.

      Sans s’en rendent compte, ils ne comprennent pas que leur message parfois utile par ce que pertinent disparait dans un flot de trucs inutiles ou de trolls.. Et ça c’est con. Ils réduisent donc la qualité des échanges… tout en croyant échanger plus.

      Je t’avoue que par moment , suffit d’en avoir 3 ou 4 comme ça à la suite en 10 minutes quand les billets sont RT “en masse”… j’ai envie de leur dire d’aller se faire empapaouter , de mettre le blog en vrac.

    • Guy dit :

      Non ronald, on lâche rien.

    • Pyrrhon dit :

      Quel bilan !
      En tout cas merci, bravo et bananiversaire !

      http://www.youtube.com/watch?v=ztoSUhbNntQ

    • Caroline Deschamps dit :

      Comme, je suis old moi aussi, je poste un commentaire. C’est parfois comme un pull qui pique, souvent comme une chatouille qui déclenche un grand éclat de rire, c’est en tout cas toujours un plaisir de te lire. Et puis, que ferait-on sans nos vieux blogueurs? hein, dis Guy?

    • Guy dit :

      Merci Caro ;-) Concorde !

    • nonolimit dit :

      Je viens toujours avec un grand plaisir sur ce blog.

      joyeux bloggyversaire

    • As dit :

      C’est très mignon (sans ironie aucune).
      Moi aussi, je vous remercie monsieur l’épicier (un peu grincheux).
      J’ai rencontré ici tellement de clients différents!
      Enervé, songeur, averti, enthousiaste ou même totalement indifférent…quand on ressort de l’épicerie, on est jamais tiède de ce qu’on a lu.

      C’est pour moi un gage de qualité d’avoir autant de différences de tons et d’opinions sans que cela ne vire au classique pugilat des incompréhensions.

      L’instantané des réseaux sociaux est épuisante.
      Sa vacuité parfois sidérale, sa violence en 150 caractères, sa versatilité déconcertante me font quand même préférer le cocon d’un site tel que le votre.
      Il y aura toujours des clients fidèles (y compris les plus chiants) qui préféreront cet espace non limité en caractères et qui vit au rythme des découvertes de son propriétaire.
      Merci pour ce travail, pour cette constance.
      Un vrai respect pour tout cela malgré des opinions parfois différentes (mais des choix musicaux toujours top).

    • Fred Camino dit :

      Joyeux bloganniversaire l’ami et bien sûr qu’il faut continuer!

    • Justin Destailles dit :

      Not so #OLD…
      Just #VINTAGE.
      ;-)

    • Pensez BiBi dit :

      Je te souhaite encore plus de lecteurs et des lectrices attentifs.

      C’est drôle, presqu’au même moment, je me suis retourné sur mon passé de blogueur (4 ans pour moi… oui, oui, je te dois le respect)

      Pas besoin de discours de mon côté :-)… juste des photographies, des instantanés qui font mise au point sur ma vie de blogueur…

      http://bit.ly/11P9XDg

    • Jean-pierre Duverge dit :

      C’est vrai que c’est difficile de se renouveler tous les jours, aussi je t’encourage a continuer en esperant que l’actualite t’inspire toujours un peu plus. Bon courage.

    • Zgur_ dit :

      Alors Guy,

      Bon anniversaire.

      Et merci, car comme beaucoup j’ai commencé à bloguer en août2006 après avoir commenté quelques mois sur le DEL (et ailleurs, Sebastien Fontenelle et d’autres).

      Je n’ai jamais réussi à tenir le rythme quotidien, et perso, je m’en fous un peu. Je blogue quand je peux, quand j’y arrive. Mais je n’ai pas (ou ne me crée pas) les mêmes obligations que certains.

      Et puis Twitter est arrivé et a pris trop de mon temps. Mais j’aime ce que je peux y découvrir.

      Enfin, je suis content de voir que les archives du DEl sont de nouveau accessibles parce que je considère que les commentaires font partie intégrante de l’intérêt à revenir sur un blog. Et que ceux qui détruisent leur blog oublient qu’ils détruisent aussi les commentaires qui y sont liés et qu’on a parfois envie de retrouver (merci google pour ça).

      Voilà.
      Alors encore merci, à vus, à ceux que j’ai connu ou croisé grâce à vous. Et continuons, chacun à notre rythme.

      Paz y Salud !

      ET

      Arf !

      Zgur_

    • Gildan dit :

      Eh eh !!!
      Le vieux : Quatre ans et un jour de plus que ‘moi’!
      Je ne suis qu’un padawan !
      :)

    • Albatros dit :

      Souvent je me dis que vous allez forcément lâcher, car l ‘exercice au quotidien relève de la performance et les soutiens ne sont pas toujours au rendez vous m^me si l(épicerie est plutôt bien fréquentée et à voir le nombre de blogs qui ont fermé parce que trop trollés et/ ou le tollier devait essuyer des injures ….
      Je sais bien que,
      comme les mamies allant chaque matin acheter leur lait en bouteille de verre chez l’épicier du coin, après avoir subit la bouteille en plastoc, trouvèrent porte close….Je crois que vous Zapperez la case plastoc

      Mais ne boudons pas notre plaisir et carpe diem

      Merci GB

    • falconhill dit :

      Joli billet. Merci pour ce que tu as fait pour notre blogosphère (et pour le reste)

    • JeandelaXR dit :

      Bon anniv. ! Papy Delien !

    • petit louis dit :

      j’aime bien passer dans ct’taule y a toujours un truc qui sort de l’ordinaire a lire.
      pis on écoute la même zik. et tu dégottes des pepites vidéo.
      bon anniversaire a la crémerie donc ;.)

    • Malbrouck dit :

      Mais c’est que ça en deviendrait presque émouvant ! :-) Dans ce genre de contexte je deviens autiste, je suis dans la pudeur (maladive) des sentiments alors si j’essaie de prendre distance je dirais qu’il m’est nécessaire de donner une dimension humaine à l’usage d’internet ; ici c’est un repère, un repaire d’humanisation du virtuel, une sorte d’illusion de QG (visible et invisible) qui me rassure :-)
      Il y a autant de manière de vivre l’internet que d’internautes : chacun fabrique sans doute sa story-telling ;-)

    • poisson dit :

      Il aurait pu s’appeler aussi birenblog,
      tant pousse la jeunesse, de ce petit blog perdu,
      aux jeux de mots. Il était moins joli ce blog
      mais je sais que je l’aurais lu si j’avais su.

      Je ne sais pas tenir un blog, alors je sème
      Je sais bien que ce n’est pas très réglo quand même
      Meilleur des blogs de Guy, l’épicerie notre maison
      A moins de commentateurs/taires que l’extension..
      Pourquoi?
      Parce que.

      Ce billet est le meilleur de ce blog, on ose à peine ajouter son blabla. Mais j’ose toujours. Mille excuses. C’est parce que je ne twitte pas.
      Pourvu que ça continue encore un peu.

    • mané dit :

      moi aussi, j’ai un peu honte d’ajouter mon blabla plat.
      moi non plus je ne twitte pas
      si le proprietaire de ce lieu eprouve une lassitude à ECRIRE tous les jours, qu’il sache que certains dont je fait parti LE LISENT tous les jours
      go on!

    • Malbrouck dit :

      Oui Poisson c’est parceque tu ne twittes pas encore ;-)
      Pour être plus précis (et pour ce qui concerne mon expérience) je pense que Twitter m’a aidé à fermer ma gueule, à me taire en raison meme d’un formatage (les 140 caractères) qui ne permettent pas (contrairement au format blog) d’écrire des tartines (souvent indigestes) ! Ça m’évite d’avoir à dire des âneries puisqu’en 140 caractères on se rend très vite compte si ce qu’on a à dire est une ânerie rajoutée inutilement à d’autres (le flux est tel que tant d’autres s’en chargent et vous offrent un miroir des plus réfléchissant) ; il y a un effet loupe quand on a la contrainte de faire court !
      Le propos long peut donner illusion d’être moins bête mais le propos court lui ne pardonne pas : il oblige à la justesse, à l’utile ou au silence d’une certaine manière ! Pour quelqu’un dans mon genre ce “twitter”, que j’ai tant décrié, a une vertu thérapeutique extraordinaire puisque non seulement le format ne m’invite pas forcément à twitter (mais plutôt à lire les tweets, retweeter etc) mais, cerise sur le gâteau, ça m’a appris à me tenir, par ailleurs, sur les blogs (ou avoir une attitude un peu plus “normale”) ! Il y a une sorte de relation de cause à effet qui vient également se conjuguer à la lassitude de la démocratie par trop participative (et son impact illusoire) !
      Twitter m’a appris que je n’avais rien à dire de spécial (ou plus rien à dire) et à m’abstenir de le faire savoir :-)
      Je grossis le trait par auto-dérision mais je pense que “twitter” est venu au bon moment, comme pour calmer ou au moins canaliser les bavards “hystéros” !
      Ce que j’avais perçu à priori comme un format de “censure” est devenu peu à peu à mes yeux format de sagesse dans le fond ! ;-)
      Reste à savoir si on devient plus cool, moins énervé par totale lassitude, par épuisement, par résignation voire par formatage ou par pure sagesse (les années aidant)?

    • Charles dit :

      J’ignorais le contenu de ce premier blog. Je viens depuis le DEL. Ca ne nous rajeunit pas tout cela.

      Charles.

      Vous avez vu, sinon, c’est marrant Nicolas Sarkozy même quand il n’est plus Président ne peut pas s’en empêcher: après le baptême de sa dernière, où est-ce qu’il organise sa petite sauterie?

      Dans le 3 pièces cuisine du XVIème de Carla? Non, non…
      Dans les locaux qui lui sont alloués en tant qu’ancien Président de la République… je ne savais pas que cela servait à cela les locaux que nos impôts lui permettent de louer.
      Et ça m’éNeRVe un peu, beaucoup.

    • Malbrouck dit :

      :-)

    • Antoine Bial dit :

      merci de ce billet doux du jour, et du petit bal perdu. Quelle force d’évocation, Bourvil seul, perdu dans ce décor minimal, le passage du temps, ce temps qui gagne toujours, à la fin, et nous efface, mais quand même le bonheur d’avoir été heureux ou presque, et de pouvoir encore s’en souvenir, la nostalgie partagée …

    • Tirésias dit :

      Bon heptaversaire Mister Guyyyy …. poupoup-pidou ;-)

    • princesse101 dit :

      joyeux anniversaire à la petite épicerie :)

    • Armand dit :

      Bonjour Guy,
      C’est amusant que vous regrettiez les commentaires. A l’époque de votre blog nrv vous nous expliquiez que les vrais gens intelligents (et donc appréciant systématiquement votre prose) ne laissaient pas de commentaires. Donc vous pourriez déduire de la baisse du nombre de commentaires une augmentation du QI et de l’admiration envers vos prestations de vos lecteurs de l’épicerie, non ?

    • Bon anniversaire de blog M. Birenbaum♫♪☼
      Plusieurs années que j’ ai plaisir à vous lire ici;
      cette plage de liberté me plaît.
      Merci.
      Gorfou breizhou.

    • Merci pour tout ce que vous donnez à partager.

      Bloguer sans un jour de bug, big up !

      The show must Guy @n

    • Albatros dit :

      @ Armand

      En réalité cela s’applique aux personnes qu’il connait, soit de nom soit de loin, ceux qui laissent des commentaires ce sont les anonymes, ceux qui le suivent par pur plaisir gratuitement en somme, c’est si rare.

      Les autres ceux à qui il attribut une intelligence, sont aussi parfois connus, ils ne le peuvent pas…il y a aussi des codes, des hiérarchies dans ce petit monde parisien ou rattaché…

      Mais moi qui fait partie des anonymes je suis parfaitement à l’aise avec cette perception à ceci près que ces intelligences tweetent et ou s’expriment sur d’autres blogs ( souvent sous leur vrais nom) ou il est pertinent ( rémunérateur ?) de se montrer…rien de nouveau sous le soleil…

      Et n’oubliez pas, les blogs ont ou ont eu un classement cela à permis à certains d’émerger sur la toile, de ce faire un nom, les blogs sont des outils de productions comme les autres.
      :-))

    • Phildepalma dit :

      J’aime revoir des films sur ma télévision plutôt que sur un support vidéo ou un choix de ma part en téléchargement. C’est un peu comme une communion désirée de partager un instant gracieux en sachant que je ne suis pas le seul, pas seul. C’est un attribut de sociabilité avant tout. Le blog, votre blog (choisi dans des circonstances oubliées) réponds à ce même besoin de solidarité vis-à-vis de la marche de la société qui me supporte. Cependant, je ne suis pas allé plus loin qu’un Facebook, je ne réagis plus aussi spontanément à des réflexions, des indignations et à des suggestions comme voudrait me laisser croire ces fameux “réseaux sociaux”, dans ma pleine liberté démocratique acquise du fait d’un droit censitaire attribué par ma capacité à payer un abonnement internet et un matériel informatique. Je considère l’ENA au même rang qu’une école d’agriculture par un fait commun, celui de pouvoir gérer un troupeau de veaux. Notre démocratie de la cinquième fonctionnait par un savant dosage d’appréhensions de la gesticulation syndicale et des résultats des élections municipales, législatives et présidentielles. Un grand frère est passé par là et je pense bien que par une savante trituration de ce flot d’informations de l’humeur du peuple, les RÉSEAUX SOCIAUX, sont tout à fait digérés par ceux qui ont la prétention d’user d’une constitution devenue inadaptée pour diriger un peuple avec ses propres aveux sur les limites qu’il ne souhaite pas voir dépassées. Ainsi donc, Monsieur Guy, votre activité continue à me plaire dans ce sens de service de lucidité des travers du monde Web appliqué à vos lecteurs.

    • Armand dit :

      @Albatros je suis d’accord, en même temps je pense que sur Twitter aussi il y a des gens qu’il connait qui doivent le suivre sans répondre ou sans le retwitter.
      Personnellement la seule prestation de Guy outre l’épicerie que j’appréciais était l’émission “Ligne jaune” sur Asi. Je me suis d’ailleurs désabonné d’Asi quand il est parti, et je m’étais abonné à son arrivée.

      Je suppose que le microcosme parisien, dont j’ai moi-même connu quelques phénomènes, n’est pas plus sordide qu’un autre. Je partage quand même l’avis d’un ancien journaliste de “Libé” qui m’avait expliqué qu’il valait mieux quand même foutre le camp pour respirer. A cet égard Twitter encourage à aller lire voire à twitter au-delà de Saint-Germain des prés et de ses excroissances débilitantes.
      S’agissant du DEL je le lisais essentiellement pour les commentaires, auxquels je prenais part. Du coup je partage un peu cette nostalgie avec Guy, même si chez moi c’était le moteur de ma fréquentation de son blog de l’époque.

      (BizaMalbrouk).

    • Guy dit :

      Bonjour Armand ;-) Mais je ne vois pas où j’ai écrit ça ? Et surtout, dans quel contexte ??

    • Ckan dit :

      Bon anniversaire à ce blog qui désormais a l’âge de raison, sait faire ses lacets tout seul et aussi couper sa viande.. pour le reste on attend la suite évidemment !

    • Albatros dit :

      @ Armand
      Pas plus sordide pas moins en effet et comme dans tous microcosmes il y a aussi des personnes dignes d’intérêt.

      Et puis il n’y a pas ici (paris) comme ailleurs UN microcosme, mais DES microtrucs.

      Twitter c’est formidable pour moi, je suis des gens, des adresses qui sont dans mon univers, je lis leurs potins et ou infos que je ne trouverais sans doute pas dans la presse, ou plus tard, c’est parfois amusant, parfois plus, mais je me dis que je ne perds rien, n’ayant pas le temps de tous lire, je suis informée en tps réel et je peux faire mon petit marché…Un sentiment à la fois de porte dérobée et d’instantané.
      Ce que j’aime par dessus tout c’est de découvrir une personne qui dit ou fait des choses formidables que je n’aurais jamais croisé sans twittwit ( c’est rare)

      Les réseaux sociaux c’est comme dan la vie, on fréquente ceux qui nous inspirent

      PS : d’accord pour la ligne jaune, même constat mais sur Arret il y a une belle personne, et je vous la conseille.

      Salve

      Maja Neskovic elle sévissait sur LCP une perle

    • jmbourdo2000 dit :

      J’ai toujours adoré cette chanson de Bourvil et particulièrement la chorégraphie de Découflé, qui dégage une poésie inexpliquée et qui m’a toujours complètement fascinée. C’est un des rares clip que je peux voir et revoir sans aucune lassitude.
      http://www.youtube.com/watch?v=zvP3FJfPgx8

    • Armand dit :

      @Guy Très souvent quand vous étiez énervé par nos commentaires sur le DEL vous nous expliquiez que nous n’étions qu’une infime minorité parmi vos lecteurs, et que vos lecteurs de qualité ne commentaient pas.
      Vous ne regrettiez jamais quand un billet faisait moins de commentaires qu’un autre.
      Je ne discute ni la véracité de ce que vous disiez naguère, ni de ce que vous dites maintenant, je note l’ironie du changement de discours, tout en partageant votre nostalgie d’un blog plus réactif.

    • Armand dit :

      @Albatros je suis d’accord pour dire que Twitter est formidable pour moi dans certaines circonstances, même si j’ai appris à me méfier des direct live dans les zones de guerre avec infos démenties quinze minutes plus tard.

      Je ne pense quand même pas que Twitter bouffe les blogs, sauf peut-être dans la niche du commentaire politique de Guy.

      Ne perdons pas de vue également l’énorme machine Facebook, à laquelle je ne prends pas part mais qui risque de devenir incontournable.

      Et info blog+Twitter+Facebook et autres réseaux sociaux peuvent sans doute être complémentaires.

    • Guy dit :

      C’est bien ce que je pensais… Non Armand, pas les “lecteurs de qualité”, la majorité des lecteurs ou ceux qui sont d’accord avec un billet. Ce qui n’a RIEN à voir avec la qualité, me semble-t-il.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis