Docteur Pipole

La peopolitique a encore frappé…

Le président du Conseil constitutionnel cède à son tour…

(…)

Paris-Match

Jean-Louis Debré et “la nouvelle femme de sa vie”…

 

“Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés…”

Be Sociable, Share!

    ,

    RÉCLAMATIONS (14)

    > Déposer une réclamation
    • Malbrouck dit :

      Face à chacun de ce genre d’exemple j’entends un bien pathétique message subliminal adressé par des hommes politiques supposés avoir été comblés et satisfaits de servir l’État : ils finissent presque tous, dans un ultime et irrépressible sursaut, par brandir leur jeune femme (ils se trouvent qu’elles sont parfois plus jeunes par pur hasard) tel un trophée, comme pour se rassurer et nous indiquer qu’ils n’ont pas raté leur vie !
      J’entends ça : comme si le message testamentaire d’une vie politique consistait presque à en renier le contenu et le sens au profit d’une image du bonheur bien plus présentable puisque comme chacun sait seul l’amour et toute son irrationalité ont un sens :-)
      La Saint-Valentin approche crise ou pas crise !

    • souris dit :

      Sont pleins de vies .

    • Christine Boutin dit :

      Encore le diable ! Vous voyez bien que j’ai raison ! Le démon de midi les rend fous et ils ont envie que ça se sache !

    • Mayfield dit :

      C’est ce qu’on appelle lubrique du pouvoir…

    • Malbrouck dit :

      Être dans le coup, dans le cou : lui passer “la cravate” au cou :-) Comme les représentations de la vie sont parfois d’un ridicule bon sang !

    • Pyrrhon dit :

      Cinq ans plus tôt,
      alors qu’il assurait à la radio (et en direct) la promo de son dernier roman ‘policier’…

      - Jean-Louis Debré, soyez le bienvenu, comment allez-vous ?
      – Oh ! moi je vais toujours bien. Y a tellement de gens qui vont mal, que moi je vais bien.
      (sic)

      Et plus loin :

      “Quand parfois – mais ne le dites pas – j’étais au perchoir à l’Assemblée nationale, que la soirée était très, très longue, je photocopiais quelques pages de la Comédie humaine [de Balzac], et je les lisais en regardant mes camarades dans l’hémicycle… Ça donne un peu de piquant, un peu de recul… On voit que la comédie humaine est toujours la même.”

      (Le Zapping de France Inter, 08.03.2008)

      … Cinq ans plus tard, donc, et en exclusivité mondiale, voici la reconstitution des préparatifs du “Sage”, avant son récent passage au Grand Journal :

      http://www.youtube.com/watch?v=E3ewUWlW5zw

    • Albatros dit :

      Bombe a_rythmique

      L Amour, l’amour, il n’y a que l’amour pour unir, comprendre ces deux là, c’est une partition subtile le tempo…et je ne vous dis pas Si Debré avait eu 30 ans de moins ce que cela aurait donné….une bombe…

      Contrairement à la Môme ces deux là c’est plutôt l’effet foule qui les unit

      http://www.youtube.com/watch?v=2UlEJXkxnSc

    • Charles dit :

      Jean-Louis Debré qui tient la dragée haute à Madâme, ça c’est drôle.
      Jean-Louis Debré en être réduit à faire de l’Arnaud Lagardère, çà c’est triste.

      Charles.

    • poisson dit :

      Je ne vois pas ce qui laisserait penser que JL Debré serait un modèle de vertu pour qu’on puisse se désoler de cet article.

      C’est une continuité de sa carrière d’aristocrate, pour le côté je sais tirer parti de ce qu’il me tombe du ciel, dans le sens “de ma notoriété rien ne se perd” car si je veux je publie des livres et la presse est à disposition pour ma promo. Il a quand même débuté sa carrière façon “fils Sarkozy” en étant assistant de faculté de droit (sans le bac avec la fameuse capacité en droit qui existe toujours pour shunter le bac, cas unique de l’université). Possible que cela l’ait mis à l’abri des intrigues et des compromissions où doivent baigner les self made man de la politique, mais bon.
      On devient ce qu’on est, comme dit l’autre.

      De plus c’est une fausse apparence de people de d’habitude qui s’épanche fièrement, puisqu’il est veuf et qu’à 68 ans il ne refonde pas vraiment une famille et dans ce cas la différence d’âge est trompeuse, ce n’est pas un cas de démon de midi, ou de couple ridiculement déséquilibré comme celui de Lagardère, ou d’homme remettant le compteur à zéro croyant enclencher une seconde vie.
      Bref plutôt qu’un coup au service de sa personne, qu’une carte politique de rappel de son existence, j’y vois une méthode de reconnaissance de son couple, un mariage médiatique rien de tel pour se faire enfin inviter à deux aux dîners? Pour la promotion d’un livre signé à deux, rien de bizarre que d’imposer la deuxième signature qui doit être moins invitée pour la promo. C’est de la correction. Un homme qui veut du bien à une femme, sans l’épouser pour ne pas différer et compliquer un héritage pour ses enfants et parce qu’elle n’en demande pas tant, et trouvant une façon de partager un minimum. Si on achète le livre c’est à nos dépens, mais moi je n’achèterais pas ce livre policier, sûre et certaine.

    • frida dit :

      on pourrait lui pardonner car son frère jumeau n’a ni son humour, ni sa liberté de ton, ni…..sa fossette au menton !
      et il ne se déplace à Paris qu’en vélo, donc il…ne pollue pas ! Comment des jumeaux peuvent-ils être aussi différents, voire opposés ?

    • lovely dit :

      La semaine dernière on pouvait voir Menucci se promener dans les allés de l’Assemblée avec une poussette, il était gonflé d’orgueil, il était papa à plus de 60 ans et exhibait sa jeune femme. Jean-Pierre Bel président du Sénat également père à plus de 60 ans en ménage avec une très jeune femme. Ils sont nombreux à s’afficher avec des jeunettes et poussettes branchés. Ils auront plus de 80 ans lorsque leurs enfants seront adolescents. L’enfant à tous prix pour marquer sa jeunesse, pour frimer dans le Marais. On ne sera même pas surpris de voir Jack Lang se balader à l’Institut du Monde Arabe avec son it baby obtenu par GPA, son jeune assistant portera les sacs de couches.

    • Pyrrhon dit :

      Sans tomber dans le piège des comparaisons futiles qui ne riment à rien, n’expliquent rien, ne mènent à rien (sauf à la récidive d’un trouble obsessionnel complètement hors-sujet), on a le droit d’avancer que le cas “JLD” est un peu à part ! “Grand Sage parmi les Sages”, qui a pour charge – Suprême – de superviser le contrôle de la constitutionnalité des lois au sommet de l’Etat, orgueilleux descendant d’une lignée politique de très haute renommée (à laquelle il a manifestement consacré un véritable musée dans son propre appartement), voilà qu’on le surprend désormais à “rire comme un gamin des facéties de la miss météo du Grand Journal”, et même à déclarer par la suite qu’il y prend goût, le bougre, à ces Grandes Messes Cathodiques… (“Qu’est-ce que c’est bon !”) …
      Remarque après tout, pourquoi pas… Socrate lui-même n’a-t-il pas dit, jadis, que “la sagesse naît de l’émerveillement” ? … Et Aristote, que “le plaisir perfectionne l’acte” ?

      Certes, dans cette affaire, il y a donc aussi (et surtout ?) une belle histoire d’amour, entre un homme et une femme… Raison de plus peut-être pour y voir un cas d’école ! Ou plus simplement, pour sourciller un peu, au moins, devant le spectacle offert par cette nouvelle victime de la “Peste médiatique” (allusion plus haut de GB à la fable de La Fontaine), de cette pipolisation des hommes politiques… dont certains – et non des moins avertis – vont jusqu’à s’exhiber comme des clowns dans Paris-Match ! … J’ai pourtant bien entendu (et fort apprécié) la nuance apportée au-dessus, par ma camarade Poisson ;-) … Mais si l’Amour a ses raisons (que-la-raison-du-Sage-ignore), j’ose espérer que la conception que s’en est fait monsieur Debré, elle au moins, est sans illusions… Tout dépend de ce qu’il aura retenu de ses lectures de Balzac, en loucedé, durant les très longs débats du Palais Bourbon… (voir plus haut)

    • Dominique Godin dit :

      Où l’on apprend que mamie pièces jaunes est âpre au gain et ne trouverait rien à redire dans la confusion de la cassette de l’Etat et son porte-monnaie. Mais ça, on s’en doutait un peu…

    • Charles dit :

      @ Poisson (à 09h08), Oui, vous avez raison.

      Charles.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis