OLD

Du changement

Une vieillerie…

(…)

Quand je pense que des gens ont eu l’idée aujourd’hui de fêter les 40 ans du périphérique, j’en reste confondu.

Je ne connais rien de pire que le périph.

Pas question d’évoquer ce ruban infâme.

En revanche, en fouillant, je suis tombé sur une archive comme je les aime.

Une projection sur un proche futur – 1970 – vu de 1965.

Je vous laisse déguster ce bijou…

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (9)

    > Déposer une réclamation
    • Graziani dit :

      Magnifique !! 65, j’avais 2 ans ! J’ai adoré ” la circulation presse-boutons” (Guaino stagiaire?), la “vision” de l’auto-lib, le Nobel de Jacob, le rêve du Concorde.. Quel enthousiasme dans le commentaire ! Quel changement..n

    • As dit :

      Ce que l’on était con à cette époque (bah quoi? c’est pas à la mode?)

      Sinon ,j’ai été moi aussi assez dépité en voyant qu’on célébrait les 40 ans d’un bitume.
      C’est moche le goudron et puis ça pue. Et puis c’est con comme un pied.

      En fait il y a toujours eu beaucoup de conneries dés que l’Homme se pointe dans le secteur.
      Celles qu’on découvre avec le recul du temps et celles qui vous surgissent directement en pleine face.

      Serions-nous finalement tous des cons?

      Si le petit con est souvent méprisant, le gros con a quelque chose de voluptueux. Le pauvre con sonne pathétique alors que le sale con est véhément.
      Le connard se croit supérieur et le con tout seul semble un peu constipé.
      Le parfait con est une rareté figurant au tableau d’honneur.
      Le con mais je me soigne est un menteur en plus d’être con.
      Quand au con qui s’ignore, il lui reste un long chemin à parcourir.

    • Jeremy Desaix dit :

      Puisqu’il est question d’autoroutes et de science-fiction : http://www.youtube.com/watch?v=dedlmVUKxgQ&feature=youtube_gdata_player

    • dalipas dit :

      avez-vous remarqué dans ce reportage quand des femmes travaillent elles sont entre femmes ! pas de mixité !

    • Radio Fanch dit :

      bonjour Guy, et merci pour cette archive qui met en scène l’espoir tout azimut. depuis il en a pris un sale coup dans la… gueule. La commémo du périph’ montre qu’on peut tout commémorer même l'”horreur”.
      Quant à l’aérotrain un groupe français “Exsonvaldes” (sic) vient de faire une chanson sur le sujet avec images d’archives couleur.
      So long…

    • Malbrouck dit :

      J’ai également été surpris qu’on ose “célébrer” les 40 ans du périph parisien : il eut été plus pertinent d’insister sur les 30 ans du métro lillois par exemple http://www.ina.fr/video/CAB00045951/le-metro-de-lille-video.html
      L’esprit de 65 sur la vidéo était à l’utopie, du temps où on osait rêver à voix haute et ce qui est troublant c’est que tout le bon sens n’ait pas été suivi d’effet ! Pourquoi ce qui peut apparaitre comme utopie (à priori) se fait souvent, sinon toujours, supplanter par des choix dépassant l’entendement ?
      Ça vaut pour tout : le bon sens est souvent présenté comme utopie là où dans la réalité c’est le mauvais sens qui s’impose ! Quel mystère invraisemblable !

    • Guy dit :

      Le lien d’exonvaldès ?

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis