EXCLU

SCOOP ! La “une” du Valeurs actuelles de la semaine prochaine !!!

C’est une exclusivité…

(…)

J’entretiens désormais une relation plus qu’amicale avec la direction de Valeurs actuelles.

Je propage leurs “unes”, admirables, leurs éditos parfois ; et mieux, nous dialoguons.

En bonne intelligence.

Ce tweet matinal en atteste…

J’ai même droit – un privilège ! – à des échanges particuliers avec le patron du journal !



 

 

Ce dernier dialogue faisait suite, vous l’avez compris, à ma diffusion de la dernière couverture de Valeurs actuelles

 

Comme nous sommes désormais en confiance – en empathie même – j’ai réussi à obtenir un scoop de la part du patron de l’hebdomadaire.

Rien moins que la couverture de l’hebdomadaire qui sera en kiosques la semaine prochaine !

Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la chance que j’ai.
J’ai donc décidé de partager ce bonheur – énorme – avec vous.

Je suis certain que vous en ferez bon usage…

 

Merci encore, cher confrère, pour cette magnifique preuve de confiance.

Bien À Vous…

Be Sociable, Share!

    RÉCLAMATIONS (23)

    > Déposer une réclamation
    • ericatun dit :

      Ah la menace intégriste ! L’islamo-conservatisme, le jihadisme,les gorges chaudes de certains médias et d’habitude c’est pour la Tunisie ou l’Egypte,je vois que ça se rapproche. Oseraient-ils vraiment nous rappeler que l’extrémisme et l’attachement compulsif à certaines valeurs n’est pas plus méritoire quand il vient d’Occident. J’en doute pour ma part. Bravo pour le montage édifiant.

    • seb musset dit :

      Je suis jaloux. Avec toute la pub que je leur ai faite, même pas un petit FF.

    • Armand dit :

      Au-delà (ou en deça) des batailles de celui qui fera pipi le plus loin (à propos de “valeurs actuelles” je ne l’ai pas lu depuis longtemps mais à une époque il était écrit en bon français, ce qui n’est pas le cas de la plupart de ses concurrents), je m’interroge sur un point précis : le retournement du juge anti-terroriste Trevidic.

      Balance de “Mediapart” à une époque (où certes il était déjà anti-terroristes basques), protégé par son appartenance syndicale, il est maintenant interviewé dans d’autres publications où il évoque la menace islamiste (“loups solitaires”, la hantise des services secrets de toute l’Europe) et notamment le rôle néfaste d’internet.

      Ce n’est donc plus Bruguière et ses années de détention provisoire sur simple inscription de son numéro de téléphone sur le mauvais agenda, mais un jeune type au départ plutôt à gauche, reconnu par ses pairs puisqu’ayant obtenu un grade dans l’association des magistrats instructeurs.

      Qu’est-il donc arrivé au juge Trévidic ?

    • newzorro dit :

      J’ai comme l’impression, en regardant ces “superbes” unes d’être en quelque sorte cerné… La peu m’envahit peu à peu…vais être égorgé par un islamisant dormant au coin de ma rue ou bien être détruit à coup de batte de baseball au détour d’un match du PSG. Entre les deux mon cœur balance. Ceci dit, question Valeur et sans faire ombrage à “Valeurs Actuelles” question valeur je préfère garder les miennes, au moins elles ne font peur à personne.
      J’en termine en vous donnant ma petite Une à moi…ça s’appelle “AMERICAN HISTORY X-FRENCH STORY S.” Et aussi bizarre que cela puisse paraître ça parle justement des faiseurs de peur… Je vous invite à jeter un œil http://0z.fr/UAn71
      merci Guy

    • Armand dit :

      Il faut faire attention au politiquement et au racisme à rebours sur ce sujet. Avant le 11 septembre 2001 le politiquement correct “antiraciste” quotidien “Libération” vouait aux gémonies le juge Bruguière. A partir du 12 septembre “Libération” en a fait un héros.
      Dans les deux cas c’était évidemment excessif.

      Lors de mon séjour en Algérie l’année dernière, juste après les exploits de Merah, un Algérien m’a dit que lesdits exploits étaient de la responsabilité des Français qui toléraient ce genre d’individus sur leur territoire et leur donnaient la nationalité française.

      Faut-il répondre que c’est du racisme et qu’il n’y a de fascisme que chez les vieux croulants de “Valeurs actuelles” ? C’était un réponse déjà périmée il y a 30 ans mais FN oblige personne ne voulait le voir.

    • Justin Destailles dit :

      Jeu, set et match !

    • Jeremy Desaix dit :

      Tu vas voir qu’ils vont se tomber dans les bras l’un de l’autre ces deux-là : http://youtu.be/2aqb93B9FR8

      De là à ce qu’ils nous fassent un petit mariage. (oh horreur !)

    • EngagezVousQuIlDisait dit :

      Rien sur la violence des antifas ?
      Vous avez quelques photos pour faire des collages ici : http://spiritoftens.canalblog.com/archives/2013/01/20/26206747.html
      Qu’ils s’entre-tuent donc entre militants de tout poils !

      ♪♫♫
      Mourir pour des idées, l’idée est excellente !
      Moi j’ai failli mourir de ne l’avoir pas eue.
      ♫♪♪

    • Virginia L dit :

      Quand on lit les titres, on peut dire que ce n’est pas réjouissant.

    • Bonjour,
      j’ aurais été étonnée de voir des fleurs et des poèmes.
      J’ aime bien le dessin de une choisi(e) du The New-Yorker de jeudi.
      Aussi j’ en ai très très ras-le-bol de la pommade de Franz Olivier Giesbert sur le monde politique dans mon téléviseur et à ce titre très outrecuidant encore une augmentation de la redevance télévisuelle; j’ ai été tentée de décocher la case sur la déclaration de revenus de cet an.
      TchÔ kenavo.

    • poisson dit :

      “Des”, on ne sait pas les nommer ni même les identifier, cherchent l’étincelle. Qui mettra le feu, pour faire table rase en gardant l’innocence de l’agneau. Ils cherchent parmi les faits divers, multiples et incessants et dont la majorité restent à un niveau restreint de diffusion quelques soient leurs ingrédients explosifs.
      Il faut croire que l’insatisfaction est superficielle, que l’indignation n’est que l’apanage d’une poignée d’inquiets pathologiques sur le sort des autres, personnes qui par ailleurs ne se dévouent pas tellement pour autrui et le compensent ainsi. C’est ça qui me ravage peu à peu les neurones et me détourne de ces problématiques de société, l’épouvantail FN, skin head et bottes de cuir, pfff.
      C’est sévère ce que je dis, mais la parole des vrais victimes de la pauvreté étant habilement confisquée, c’est un peu fort de vouloir soulever les foules en s’appuyant sur une bagarre qui tournent mal. C’est un fait divers banal et marginal, personne n’est dupe.
      Possible que je change d’avis, et que je regrette d’avoir posté ce message mais quand l’insatisfaction n’est pas une remontée de la base mais est parachutée par le haut c’est de la manipulation. Je dis ça pour les organisations syndicales qui ne lèvent pas le petit doigt pour défendre salaires etc. et veulent nous mobiliser à cette occasion.

    • Malbrouck dit :

      Ce genre de presse a un parti pris idéologique et désignera en effet l’islamisme sans jamais faire la meme une pour désigner l’extrême droite !
      Valeurs actuelles est dans la logique FN du bouc émissaire ; une vision manichéenne de la société !
      Le reste de la presse n’est pas plus objective et j’attends toujours de lire un papier démontrant qu’extrême droite et islamisme, tout extrémisme sont les faces d’une meme pièce ! Trop compliqué, trop complexe si on y rajoute les questions sociales et économiques, le chômage de masse, l’exclusion, l’échec du pacte social et républicain entrainant tant de groupes dans la quête identitaire, communautariste etc…
      Je suis écœuré par le meurtre de ce jeune de 19 ans : qui va porter la responsabilité d’expliquer par quelle incongruité de l’histoire des jeunes plutôt brillants soient condamnés à construire leur identité politique dans l’antifascisme de 2013 en France ? Qui va expliquer l’existence de fascistes, d’extrémistes, de jeunes nazillons aux gros bras, capables de frapper aveuglément à coups de poing américains ?
      Opposer les uns aux autres c’est déjà accepter un état de fait qui est inacceptable ! Fachos vs anti-fachos et on a tout dit ?
      Une partie de la jeunesse entrainée dans des mythologies débiles par des enfoirés se tenant dans les coulisses !
      Alors bien sur c’est facile de dresser le portrait d’un jeune rebelle idéaliste mort pour ses idées : je les préfère vivants et occupés à leurs études surtout lorsqu’ils ont un profil de pacifiste sans arme en main et sans avoir bénéficié d’un stage de combattant à la mesure de l’affrontement !
      Les idéologues de l’antifascisme sont tout aussi responsables si leur vision naïve du combat font croire à nos jeunes que quelques idéaux suffiront !
      On ne joue pas à armes égales et il y a donc bien un choix à faire et une stratégie de lutte contre le fascisme ! Soit on agit dans le cadre d’une lutte armée, à armes égales, ou soit on se limite à défendre des idées dans un cadre juridique, politique sans envoyer nos jeunes aux casses pipes !
      Le “fascisme” dans la France d’aujourd’hui doit être traquée et désorganisée par des mesures coercitives, par la dissolution de tout groupe, et par la poursuite judiciaire sans relâche de ceux qui s’en prévalent (on nous explique suffisamment qu’ils sont peu nombreux donc c’est faisable)
      L’antifascisme n’a pas à devenir une sorte de propriété privée exclusive dédiée à je ne sais quels idéalistes en mal d’identité et doit redevenir une valeur commune que défendra notre état de droit républicain !
      C’est parceque tout le monde s’est lavé les mains de cette montée de l’extrême droite en acceptant les défilés de groupuscules qui font le salut nazi ici et là que certains jeunes vont risquer aveuglément leurs vies ; nous sommes tous responsables !

    • Malbrouck dit :

      Autrement dit il y a mise en danger de la vie d’autrui lorsque notre État républicain ne se donne pas les moyens suffisants de désarmer tout groupe armé (peu importe l’arme)…
      Si notre police avait eu ordre “d’harceler” en amont tous ces jeunes fachos (identifiés depuis depuis belle lurette) en vue de les désarmer ils ne se seraient pas senti en droit de pouvoir frapper comme ils l’entendent !
      S’il n’y a pas d’opérations de démantèlement de ces groupes pour marquer une tolérance zéro et si au contraire il y a impunité alors il ne faudra pas s’étonner d’une évolution à l’américaine où tout groupe se sentira le droit d’être armé au nom de la légitime défense !

    • Albatros dit :

      Mourir pour ses idées…

      Drôle de phrase si elle se rapporte au crime commis sur Clément.

      Il n’est pas mort pour ses idées comme dans la chanson de G Brassens, il est mort non pas au “combat/ bagarre” comme certains journaux l’écrivent, ce qui irait dans le sens de mourir pour des idées…Non il est mort assassiné par un psychopathe qui l’attendait pour tuer comme on le lui enseigne par des exercices d’entrainements qu’organisent ces chefs dans des camps.

      Ces coups sont portés pour tuer. A moins de mettre les idées et les armes sur un nm^me plan, je dois avouer que tout ce que je lis dans la presse me sidère ou m’attriste…

      Ultra gauche extrême gauche¨≠ il faut atterrir le militantisme du jeune Clément à peine sorti de l’adolescence n’a rien à voir avec la bande à Baader, les brigades rouges et autres groupes armés des mouvances radicales des années 70.

      Si un grand nombre de jeunes avaient les m^mes préoccupations que Clément, nous pourrions estimer que notre société va bien…m^me très bien.

      Nous en sommes loin, pire il semblerait que nous nous en éloignerions….

      PS : Il aurait été, noir, arabe, juif, homo, ces vermines l’auraient tout autant massacré.

    • Malbrouck dit :

      Albatros,

      Je n’ai pas la meme impression et je crois que le jeune Clément défendait des valeurs antifascistes et je pense qu’il était habité par une très belle cause ! Que la paix soit sur son âme ! Quand on le voit se tenir derrière la banderole “l’homophobie tue” il est dans une lutte idéaliste !
      Il est mort d’avoir arboré non sans courage son identité “antifa” et parce qu’identifié comme tel par ses ennemis !
      Je ne reproche pas à la jeunesse d’être idéaliste : je reproche aux adultes d’avoir laissé à ces jeunes la lourde charge d’être les portes drapeaux de l’antifascisme, d’aller en première ligne, se laisser identifier à ce point pour se prendre les mauvais coups !
      Ce qui me trouble c’est la séparation nette entre ces jeunes antifascistes, anarcho-libertaires et leurs ainés : comme si cette mouvance était une sorte de génération spontanée de l’antifascisme, sortant de nulle part et prenant le volant à elle seule d’une si grande entreprise !
      Ça me dérange fortement !

    • Albatros dit :

      Voilà que, dans certains commentaires, on peut lire, que les Résistants, les rares à s’opposer ouvertement aux fachos, sont relégués au rang d’irresponsables, voir de dangereux “pousse au crime”, instrumentalisant des jeunes épris de justice… c’est quasi de l’injure, c’est vrais que commenter c’est plus courageux, plus responsable….

      Les Communards, des crétins, et tous ceux qui ont donné leur temps, parfois aussi leur vie pour libérer les Hommes, sont en 2013 bien peu considéré, on savait les hommes la^ches, les voilà aussi, amnésiques et potentiellement révisionnistes.

      L’irresponsabilité des Résistants, des Eclaireurs forcera toujours plus mon admiration que les commentateurs naïfs ou irresponsables….

      Les vrais responsables dans ce sens, seraient les pouvoirs publics qui ont en charge la sécurité des personnes et qui ont ces dernières années laissé la rue à ces saloperies. Si ils avaient fait le job, ces groupes ne recruteraient pas et ou n’existeraient sur ce thème.

    • Malbrouck dit :

      Oui les pouvoirs publics sont responsables : parfaitement !
      Et viendra l’heure du choix à faire entre République et démocratie (je tente de défendre cette théorie depuis au moins 10 an)
      Soit la République a un cadre démocratique délimité par un champs de valeurs indiscutables et a donc droit d’interdire toute attitude récalcitrante de la manière la plus forte qui soit ou alors les adorateurs de la démocratie en roue libre finiront par réduire à néant le cadre des valeurs universelles qui fondent notre identité nationale !
      L’heure du choix c’est de dissoudre et d’abolir tout groupe contraire aux dites valeurs : Il n’y a pas de démocratie qui tienne en dehors du cadre rigide, fermé, inaliénable, indiscutable de la République !
      Je n’ai aucune sympathie pour la démocratie en roue libre, celle qui ne s’appuie sur rien sinon sur un fantasme délirant du droit à tout !
      Sans cadre toute société est foutue !
      Il est drôlement méchant et terrifiant notre cadre rigide : il nous condamne à la liberté, à l’égalité et à la fraternité là où d’autres lui préféreraient la démocratie pour la démocratie !
      Moi j’aime bien savoir où ça s’arrête pour qu’aucun adolescent ne sente la nécessité d’aller se faire tuer pour défendre l’antifascisme ! C’est à l’État de droit de le garantir !

    • Albatros dit :

      Je ne vous comprends pas souvent…

      Juste sur le cadre de notre République, elle doit bouger, évoluer dans l’espace démocratique et ce jeune était dans ce que la démocratie autorise, à savoir le droit d’afficher, défendre, faire progresser des idées, des opinions quand elles ne sont pas contraire à l’état de droit, mais les, ces tueurs qui ont commis ce crime sur Clément n’ont jamais été dans l’opposition au sein de la République, tout comme Buisson le maurassien, un de leurs inspirateurs, mentor idéologique, et ce malgré la virginité offerte par sarko…

    • Malbrouck dit :

      Le drame des Républicains contemporains c’est d’être devenus des traitres démocrates adorateurs fous de la démocratie !
      Dans mon idéal républicain le FN n’aurait jamais eu droit de cité ! A force d’arrogante tolérance la grenouille démocrate a voulu se faire plus grosse que la République et son cadre dictatorial de fraternité !
      C’est rageant ce débat sans fin ; il y a quelque chose de ridicule à tout ce cirque !
      Fallait il que ce jeune assassiné se sente abandonné et en droit absolu d’avoir à défendre un idéal gravé dans le marbre et qu’un monde adulte n’a jamais su défendre bec et ongle !
      J’attends depuis longtemps qu’un président élu ose décliner point par point le système dictatorial obligeant chacun à s’inscrire dans le très minuscule droit démocratique à défendre liberté, égalité, fraternité et laïcité ! Toute autre discussion étant interdite par manque de temps !
      Zut à la fin !
      Démocratie et tolérance ; que de mots devenus bien vilains à bien les décortiquer !
      Alors bien sur quand on sera parvenu à faire République, en l’an 5000, à l’occasion par ennui on pourra s’essayer à parler “démocratie” !
      Bref, la république n’a certainement pas à bouger : elle a à être appliquée à la lettre de manière obligatoire et sans discussion ! Toute addition démocratique à la “démocratie républicaine” est un crime absolu !
      Une autre alternative c’est de donner au plus vite les clés de l’Élysée (et du reste) au FN et qu’on en finisse une bonne fois pour toute ! Vous l’aurez en 3D votre démocratie tolérante !

    • Armand dit :

      A mon avis le vrai scoop est là :

      @guybirenbaum Puissiez vous cher confrère

      Guy a toujours indiqué qu’il n’était pas journaliste, donc de cette fange-là. Alors, “confrère” en quoi ?

    • Armand dit :

      Bon j’ai encore écrit une connerie : après relecture c’est le journaliste de Kerdriel qui prétend que Guy appartiendrait à cette répugnante corporation. Aucun scoop, Guy étant habitué aux diffamations.

    DÉposer une RÉCLAMATION

    Souscrire à ces commentaires.

    *

    *Champs Requis