C’était le bon temps…

Giscard à la Barre

Superbe archive…

Superbe archive…

(…)

Je me souviens qu’à l’époque beaucoup se demandaient (et j’en faisais partie) comment on pouvait être jeune et giscardien.

Nous sommes le 22 novembre 1980…

Pas mal, non ?

En tous cas, Jean Ferrat se posait la même question…

Mais dites-moi/Mais dites-moi/À quoi peut correspondre/ En notre temps/Un jeune/Un jeune/Républicain-Indépendant ?

 

L’affichette vient de là.

3 Commentaires

  1. Oh, là, là Guy, vous me ramenez loin où se noie ma nostalgie (moi fils de banlieue rouge).
    J’ai l’album. Il faut maintenant que je le retrouve. Et aussi 1 autre titre si j’ai bonne mémoire : Ah Mr d’Ormesson, vous osez déclarer, qu’un air de liberté flottait sur Saïgon…
    Merci.

  2. Oui c’était le bon temps. Puis vint le 10 mai…

  3. Gispard bouge encore, méfiez-vous.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

22 Nov, 2013

VGE

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Un nouveau Gallimard »

« Un nouveau Gallimard »

Il est midi. Il est allongé de tout son long. Conscient. Mais incapable de se relever. La quarantaine. Nous sommes dans l’un des quartiers les plus huppés de la capitale  : devant la Banque de France, au coin de la rue de Sèvres et du boulevard Raspail. Je me suis...

Une journée ratée

Une journée ratée

Ce matin, au Parc de Saint-Cloud, mon chien et moi, nous avons croisé une bonne sœur qui faisait de la marche nordique. Je n'avais pas mon appareil photo. Je refuse de prendre des photos avec mon smartphone. À quoi tient la réussite ou l'échec d'une journée ? Tout ça...