Temps mort

Trou noir

Où sont encore passés mon 29, mon 30 et mon 31 ? Chaque année, en février, c’est la même histoire. Ces quelques jours qui disparaissent (pas toujours autant), ces dizaines d’heures perdues dans un néant, me troublent profondément.

Où sont encore passés mon 29, mon 30 et mon 31 ? Chaque année, en février, c’est la même histoire. Ces quelques jours qui disparaissent (pas toujours autant), ces dizaines d’heures perdues dans un néant, me troublent profondément.

(…)

Ce matin, ce passage nocturne et furtif du 28 février au 1er mars ne me va pas.

Pas du tout.

N’allez surtout pas me fournir des explications, a fortiori religieuses.

Ce temps mort ne me convient en rien. Je n’accepte plus la fuite du temps. Alors trois jours engloutis d’un coup…

Oh… Je vois bien que vous n’en avez rien à faire.

Que vous trouvez que j’exagère. Qu’une fois de plus je cherche la petite bête.

Eh bien justement, vous qui êtes si malins, si la petite bête a eu la mauvaise idée de se perdre fin février…

Je vous souhaite bien du courage pour l’y retrouver !

Ciao la petite bête ! Nulle part ! Dans un trou noir la petite bête.

Je suppose même que certains d’entre-vous trouvent ça très bien.

Vous en aviez marre de ce sinistre février. Mars commence. Bientôt le printemps. Et hop ! C’est réglé. No problemo.

Vous avez le temps…

Vous croyez que vous avez le temps. Que vous ne perdez rien.

Pour attendre…

http://www.dailymotion.com/video/x18v7u_rolling-stones-time-is-on-my-side_music

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Mar, 2009

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...