Le vrai Nicolas Sarkozy

Autoportrait

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xb4rai_le-vrai-nicolas-sarkozy-devant-dany_news[/dailymotion]Depuis que Nicolas Sarkozy est Président, il a conçu une stratégie politique qui l’expose et le surexpose au regard des caméras – à notre regard de citoyens  et d’observateurs -, quasiment quotidiennement ; comme aucun de ses prédécesseurs. Lassés par la multitude de ces discours que les chaînes d’information en continu diffusent, désormais, systématiquement, simultanément et en intégralité, nous avons largement perdu le goût d’observer vraiment, voire d’écouter, celui qui préside notre pays. Généralement, d’ailleurs, lors de ces discours, qui arrivent quelques minutes avant, dans les rédactions, par fax ou par mail, l’improvisation n’a pas du tout sa place. À tel point que l’on a vu, récemment, comment le Président « ne sort jamais des clous », et peut se piéger lui-même, en répétant malencontreusement le même discours plusieurs fois, plutôt que de se laisser aller à quitter des textes trop formatés.

Depuis que Nicolas Sarkozy est Président, il a conçu une stratégie politique qui l’expose et le surexpose au regard des caméras – à notre regard de citoyens  et d’observateurs -, quasiment quotidiennement ; comme aucun de ses prédécesseurs. Lassés par la multitude de ces discours que les chaînes d’information en continu diffusent, désormais, systématiquement, simultanément et en intégralité, nous avons largement perdu le goût d’observer vraiment, voire d’écouter, celui qui préside notre pays. Généralement, d’ailleurs, lors de ces discours, qui arrivent quelques minutes avant, dans les rédactions, par fax ou par mail, l’improvisation n’a pas du tout sa place. À tel point que l’on a vu, récemment, comment le Président « ne sort jamais des clous », et peut se piéger lui-même, en répétant malencontreusement le même discours plusieurs fois, plutôt que de se laisser aller à quitter des textes trop formatés.

(…)

Alors que je travaillais, ce 11 novembre, avec mes camarades, pour fabriquer le « Sarkoinfo » (clic clic clic), pour BFM-TV, j’ai eu la chance de tomber sur l’intégralité d’un discours étonnant qu’absolument aucun média n’a entièrement diffusé ou repris.

Un discours nullement destiné aux chaines d’informations en continu.

Un discours dont aucun média n’a, à mon sens, mesuré la véritable « valeur ».

Un discours absolument pas cadenassé, ni contraint.

Un discours dans lequel le Président s’est « déboutonné » comme, pour ma part, je n’ai pas l’impression qu’il l’ait fait, depuis qu’il est élu.

Un discours qui, d’ailleurs, ne figure pas sur le site de l’Élysée (clic clic clic).

Il s’agit de la remise de sa légion d’honneur, le mardi 10 novembre, à l’acteur Dany Boon (clic clic clic).

Nicolas Sarkozy y avoue, d’ailleurs, étrangement et soudainement (peu après 7’40 »), que la présence d’une caméra l’empêche d’aller aussi « loin » qu’il le souhaiterait :

« … Faut que je fasse attention… Parce qu’il y a une caméra… Je ne savais pas… Sinon vraiment, je… J’aurais été beaucoup plus loin… Enfin bon… »

Ici, nous n’en saurons pas davantage.

On pourrait, un peu rapidement, penser, au premier abord, que par rapport aux discours politiques considérés comme sérieux et officiels, ces quelques onze minutes n’ont aucun intérêt, vu le « sujet ».

Détrompez-vous.

Prenez le temps nécessaire pour regarder et écouter le Président.

Parfois tendre, parfois drôle, parfois blessant sans le vouloir,  ni s’en rendre compte (sur les parents de Dany Boon : « ça commençait pas terrible », « question rêve on part de loin », « ça s’aggravait de plus en plus… », ou sur une première vocation de balayeur : « vous aviez une juste appréciation de vos qualités spontanées »…), parfois choquant, parfois même équivoque, Nicolas Sarkozy dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit.

Vraiment.

Regardez et écoutez le Président de la République sortir très largement de son texte et des fiches, trop écrites, de ses conseillers, pour lâcher, sans le moindre complexe ni la moindre inhibition, le fond de sa pensée sur les sujets qui lui tiennent le plus à cœur : l’origine, les origines, l’immigration, l’identité – nationale ou pas – , l’amour, les femmes, le couple, la religion, le parcours accompli, la réussite, le succès, la popularité, les honneurs – ceux qui les méritent, ceux qui les reçoivent -, la « pensée dominante », les artistes, les « faux intellectuels », la France, « pays où tout est possible » …

Parce qu’en célébrant le si populaire Dany Boon, Nicolas Sarkozy délivre, en creux, un formidable et fascinant autoportrait de lui.

Et, finalement, c’est, sans doute, ce discours que quasiment personne n’a vu, ni entendu, qui ressemble le plus au vrai Nicolas Sarkozy

Un grand merci à ceux qui m’ont permis de récupérer ce discours.

5 Commentaires

  1. « Vous êtes fils d’un Kabyle, votre père était Boxer devenu chauffeur routier, çà commençait pas terrible ! question rêve on part de loin » !

    méprisant même sans le vouloir…

  2. Juste une petite précision, notre président ne s’appel pas « sarkozy » comme il le prétend mais « Sarközy de Nagy-Bocsa » ( http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/01/12/Le-nom-dit-s%E2%80%99%C3%A9crit. ). Sauf que bien sûr la particule quand on veut se faire passer pour « le-petit fils-d’immigré-parti-de-rien-qui-s’est-fait-tout-seul-à-la-force-de-son-poigné », ça le fait moins… Mais je pense qu’il croit lui-même à sa propre fable (voire 09 l’analyse d’hervé letellier: http://media.la-bas.org/mp3/050623/ )

  3. Franchement quel excellent acteur, plutôt comique, mais c’est d’un président que la France a besoin!

  4. On rajeunit ici avec le DEL ouvert la nuit!!!
    Bravo et merci!

  5. @ Valy1974 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 Nov, 2009

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...