Bal tragique à la Nouvelle Star

4 Commentaires

  1. La chronique est bonne mais tu parles un peu vite. :s

  2. Je chipote, mais dans les tags il y a Lio et Manœuvre, mais pas Marco Prince et Manoukian ! Pourquoi ?

  3. Parcequ’il parle pas des deux autres dans sa note.
    Quant à Lio, c’est vrai qu’elle est insupportable tellement elle minaude comme une star du muet… Qu’elle n’est pas en plus ! Ce qui n’arrange rien dans ce qui la rend insupportable

    Mais le pire chez elle, c’est son teint. A chaque fois, ils lui font un teint poudré alors que clairement elle devrait avoir un teint tout en transparence avec un esprit glowy à mort. Faut que ça respire.

    Je comprends pas que trois ans après l’arrivée en France des fdt mineral, elle en soit toujours réduite à faire poudrée comme un vieux sac à farine qui dégorge.

    Sinon en dehors de ça, elle est super juste dans ses avis, très pertinente et très fine dans ses jugements. Elle a aussi bcp de générosité avec les candidats ce qui n’est pas le cas de l’autre vieux bourgeois roquet Philippe manoeuvre. Figure patriarcale imbitable. Pétri d’un conformisme à la culture traditionnelle très très réchauffée. Mais bon je suis obligée de regarder parce que la nouvelle saison de house je l’ai déjà vue depuis un bail.

  4. En fait, même si j’ai bien aimé la chronique, je n’ai rien appris sur les coulisses de cette émission.

    Peut-être des choses plus précises.

    Il suffit de l’avoir suivi un peu pour comprendre le procédé mis en place.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 Mar, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...