La belle vie

48 heures

D’abord, il faut que je vous dise… Je n’ai vu aucune burqa. Pas le quart de la moitié d’une. Pas de niqab non plus…

D’abord, il faut que je vous dise… Je n’ai vu aucune burqa. Pas le quart de la moitié d’une. Pas de niqab, non plus…

(…)

Ces deux jours passés loin d’un ordinateur (avec, tout de même, j’avoue, un i-Phone, de temps en temps, à portée de main), j’avais décidé de les mettre à profit pour regarder autour de moi.

Pour écouter, surtout, comment les gens réagissent à l’agitation politique et médiatique qui nous occupe au quotidien.

Ici.

Dans le bruit et la furie imbécile du net.

La réponse est toute simple.

Il suffit de descendre 800 km en TGV, puis de s’enfoncer de quelques kilomètres, dans la vraie campagne Gardoise (pas dans un endroit à la mode), pour constater que nos débats hystériques et nos querelles frénétiques n’intéressent quasiment personne.

Ou qu’ils n’y arrivent que très sérieusement assourdis.

Tiens…

La polémique du week-end sur la conductrice verbalisée en niqab.

Personne ne m’en a dit le moindre mot.

L’affaire dans l’affaire ? La polygamie « supposée » du mari ?

Pas au courant.

Bien sûr, là-bas, on parle aussi, en riant fort, des frasques des Bleus, de deux ou trois pipoleries (« Dis guy, c’est vrai que… »), du nuage islandais, étrangement disparu aussi vite qu’il était monté dans le ciel…

Mais la chaleur qui commence à s’installer (25° à l’ombre) et la nature qui exulte déjà, constituent des sujets de conversations bien plus présents.

Et pour tout dire plus intéressants.

Aller au marché.

À pied.

Acheter la meilleure saucisse sèche.

Les plus beaux légumes.

Les fraises les plus grosses.

Ne surtout pas se tromper de fromager.

Se goinfrer d’olives.

Lire un livre : La Belle vie, de Jay McInerney

Faire la sieste au soleil.

Plonger dans l’eau, encore bien trop fraîche (19°) pour les locaux qui se moquent.

Regarder les lézards qui se courent après.

Un premier lézard, c’est comme une promesse…

Et ce petit rosé.

Je n’étais pas revenu depuis quatre ans.

La vie.

Quatre années à passer des heures et des heures à essayer de ne rien manquer de ce qui s’écrit, de ce qui se dit. De ce qui se montre.

Quatre années à enchaîner les billets, les articles, les chroniques, les débats, les émissions…

Quatre année à faire le beau.

À se faire voir. Ailleurs.

Quatre années à cavaler pour récupérer de la main droite ce que l’on perd de la main gauche (rien de politique).

Quatre années courtes et longues, à la fois.

Il m’aura suffi de moins de 48 heures pour mesurer la vacuité de mes centres d’intérêt et de mes activités.

Pourtant, ce matin, à peine rentré, je recommence.

Il faut manger. Payer. Rembourser.

La chronique pour la radio est déjà presque écrite.

Le billet apparaîtra, bientôt, apparaît, déjà, sous vos yeux.

Et, dès ce soir, pendant trois jours, je vais même devoir essayer d »assurer » un minimum, à la télévision, à l’antenne.

Mais…

Mais en fait,  je ne sais pas finir ce billet.

Il paraît que Roland Topor a dit ou écrit : « On reconnaît les histoires vraies à ce qu’elles n’ont pas de chute ».

Ce matin, je me dis qu’il avait peut-être raison.


71 Commentaires

  1. Un billet bien rafraichissant…vous verrez quand vous croiserez les lucioles twitter facebook vous paraitrons encore plus fades

  2. J’adore les lézards, moi aussi je guette leur apparition dès le retour des beaux jours. Cela fait déjà deux semaines qu’ils galopent joyeusement dans mon jardin.

    Retrouver la froideur de son poste de travail après 2 semaines de congé, c’est brutal… Je n’ai pas sauté de joie ce matin, au sortir de mon lit, les yeux mi-clos, en plus ce feignant de soleil n’était même pas de la partie.

    « […]pour mesurer la vacuité de mes centres d’intérêt et de mes activités. »

    Triste constat qui me frappe régulièrement et violemment de plein fouet. C’est pourquoi, malgré mon âge, je me plais à préserver mon imaginaire et à m’y perdre (ou m’y réfugier…) le plus souvent possible.

  3. S’il est vrai qu’au fin fond du Gard (ou du Gers) la vacuité des préoccupations existentielles, humanistes, politiques, etc., est bien réelle, qu’en est-il à la porte d’Emmaüs dans le XIVème à Paris ? Qu’en est-il dans les cités nîmoises ? Qu’en est-il de cette vacuité, en dehors des troquets où l’on essaie d’oublier au prix fort qu’un jour il se pourrait bien qu’on ouvre les yeux ?
    Qu’on en parle ou pas, la burqa est un leurre qui ne sert qu’à justifier des clivages qui occupent les esprits : soit en y réfléchissant, soit en n’y pensant pas et en l’ajoutant aux multiples sujets à oublier car ils empêchent d’aller bosser et consommer tranquillement. Tous les faits divers sont du même accabit.
    Le sport et le temps, sur lesquels on n’a absolument aucune maîtrise, sont les sujets préférés des gardois ? Bien leur en prenne, ils savent ainsi qu’ils n’auront pas de verglas sur la route, qu’ils seront à l’heure pour engraisser les financiers, qu’à la pause ils pourront feuilleter, rigolards mais attentifs, dans la presse « qui pue », comme on dit, les frasques de leurs idoles millionnaires, et se reposer, beaucoup plus sérieux, devant le jeu de baballe entre millionnaires soudain parés du prestige accordé aux « grands hommes ».

    Oui, en effet, l’agitation Internaute est vide de sens, vue comme ça.

    A mon avis, Guy, tu as confondu résignation et désintérêt.

    Xavier Bignet, mène pourtant une vie tranquille, au soleil, sans trop de contraintes…

  4. Punaise après m’avoir fait lire du Mazarine Pingeot un Lundi matin, vous me foudroyez en déclenchant une irrésistible envie de Sacha Distel!!!!
    Je ne sais qu’en penser…
    http://www.youtube.com/watch?v=HmP8G_lyX9M

  5. Après une semaine de péripéties, on peut s’attendre à ce qu’un touriste lambda coincé dans la capitale pour cause de poussières volcaniques repartira chez lui avec l’impression suivante:

    La France est peuplée d’Arabes musulmans, soit des prostituées aux seins siliconés qui gagnent 20 000 euros par mois en se tapant leurs idoles du foot des mécréants proxénètes (!!!), soit des mollahs bouchers hallal excellents communicants qui séquestrent leurs concubines terrorisées mais contestent les PV face caméra pour mieux jouir de leurs allocations familiales.

    Donc, pour le dire simplement Arabe = Délinquant, car un délinquant ne peut pas être un bon Français. Il y a peu Carla Bruni vantait les mérites de la polyandrie après une virée à moto masquée par un casque intégral et des lunettes mouches et son patrimoine fructifié à Monaco. Elle est devenue Française et faiseuse de Rois et Reines sous la Vème.

  6. En plus, il a fait un temps superbe ce weekend dans le Gard…

    Bon retour à la réalité Guy…

  7. Mouais, Guy, il fut une époque, pour justifier le besoin de contraste, on aurait lu en amorce « Loin de la Capitale… bla bla bla ». Là j’ai l’impression qu’Internet a remplacé « milieu parisien »… Sauf que, la Toile est sans frontières, et n’est que ce que vous voulez bien y lire.

    Quant à cet ailleurs en France, comme j’aimerais qu’il ne soit en rien concerné par ce qui s’y passe… naïf parisianisme !

    Et si finalement, Guy, au bout de plusieurs années, la découverte : « eurêka ! Peu importe l’endroit, pourvu qu’il y ait pause. » Ça aussi ! nombre de nos compatriotes en rèvent… ça aussi…

  8. Eh bien Clés de la cité, faites y un tour et vous verrez si je suis si naïf…

  9. A propos des délinquants qui, bien entendu, ne sont généralement pas de bons Français de souche.
    Ce matin, sur France Inter, un apiculteur au bord des larmes s’était vu dérober des ruches. Quelques mois avant, les victimes de vols étaient des ostréiculteurs.
    Apiculteur, ostréiculteur, ces deux professions fleurent bon le terroir et la vraie France. On peut donc imaginer que les voleurs (pas de simples amateurs de miel ou d’huitres)sont de bons et vrais Français.
    ???????????????????????????????????????????????????

  10. Quelque chose me dit que pour se goinfrer d’olives, tu connais une bonne adresse 😉
    Et c’est vrai que faire son marché à La Coupole, sa revue de presse à La Grande (ou Petite) Bourse à l’ombre des Arènes, y’a pire comme occupation.
    Ça serait dommage d’attendre 4 ans de plus pour revenir.
    Surtout qu’a la fin du mois de mai il y aura du beau monde http://www.arenesdenimes.com/index.php?id=3
    Aaaahhh José Tomas :-))

  11. C’est vrai qu’à Trouville! Ah c’est le Gard. C’est tout pareil. D’un côté l’effervescence, la publicité, la mousse. De l’autre une dure réalité, l’indépendance de pensée. Le pieds de nez de Jojo de la Frêche, et le front national loin devant le parti socialiste officiel! C’est que dans le soleil , les grappes de minuscules raisins poussant les feuilles prenant leur part, il faudra sans doute beaucoup, davantage, presque tous, de Jojo pour larguer marine. Heureusement la pierre légèrement brune est friable.

  12. @ Rep Ban Javier Conde…

  13. Lool triste analyse, moi qui n ai pas le temps d’aller me caresser le ventre en province, croyez moi, j en vois des burqa et des familles polygames.
    Il suffirait de venir dans le 18 eme adrt.
    Tous les jours je me fais alpaguer par des imams ou des religieux dans la rue pour aller à la mosquée.
    Refusant souvent, on m’insulte, on me traite de « mangeur de porc » ou de « juif ».
    Voyez monsieur Birenbaum, j’aimerai bien que l’islam ne devienne pas un sujet taboo ni un cousin sur lequel on s’assoit pour paraitre plus humaniste, sur le dos « des pauvres petits arabes ».
    Il y a un problème réel en France.

  14. As-tu oublié de vivre ? C’est ça l’ami ?
    Tu as de la chance dans ton malheur ; car au moins, tu es payé pour ta passion, beaucoup de gens aiment l’information, l’écriture, et ne sont même pas payés ! Et pourtant ne contribuent-ils pas, eux aussi, à toutes ces informations ?
    Bref ah les mégalos alors !

  15. PS: j’ai grandi à Montpellier.

  16. Il y a un problème, qui n’est pas nouveau, avec tous les intégristes, les extrémistes, les traditionalistes, de TOUTES les religions.

  17. Pitoyables bobos!

  18. Si vous saviez mon pauvre Fouille-merde, à quel point je ne vis pas du tout chez les bobos. Mais à quoi sert-il de vous répondre, après tout ? La vérité, moi je la connais. Et ceux qui comptent aussi. Vos imprécations éructantes m’amusent profondément. Vous vous trompez d’adresse. D’interlocuteur. Allez baver ailleurs, la toile est infinie.

  19. Tout comme Xavier Bignet, ci-dessus, je mène une vie paisible et confortable dans le Tarn. Mais, Guy, vous ne me ferez pas croire que dans le Gard, ou ailleurs en province, on ne parle pas (au bistrot ou à la table familiale) de burqa, de polygamie réelle ou supposée, etc.
    Les cons et les racistes sont aussi nombreux en province qu’à Paris. Au fait, quel est le score du FN dans le Gard ?

  20. Même si la description de la campagne est un peu outrée. Les provinciaux se moquent souvent des « buzz » parisiens.
    A condition que ces phénomènes ne se retrouvent jamais devant leurs portes.
    Là, les conversations seront d’une autre teneur. Mais cela se fera d’abord en toute discrétion, en petits comités puis ça gagnera le bistrot entre 2 « petits » blanc, rosé, rouge (rayer la mention inutile). Cela rebondira à la boulangerie en passant par l’épicier.
    Finalement, tous seront au courant, sans que personne n’en parle ou à mots couverts avec force d’images et de métaphores.
    Cela me rappelle quelque chose dit donc…

  21. @RepBan.
    Y aura du beau monde, mais franchement, pour ce qui serait des toros: on peut toujours se gratter.
    Bon, on ira voir les Miura, et peut-être les Samuel Flores.

  22. Guy dit :
    Il y a un problème, qui n’est pas nouveau, avec tous les intégristes, les extrémistes, les traditionalistes, de TOUTES les religions.

    ====

    Et les laïcards intégristes ??
    Pourquoi vous ne les mentionnez pas ?
    Pourtant ils sont tout aussi pénibles que les intégristes religieux. Voir + pénibles car ils ont plus de pouvoir en France.

    On les retrouve surtout dans les couches bobos gôche de la population (celle qui a milité contre Royal en 2007 faisant par rebond gagner Sarkozy).
    Type Fontenelle and co.
    Tous vos copains « éclairés » quoi.

    Les bobos laïcards qui se croient sorti d’affaire parcequ’ils ne vont pas à la messe le dimanche… Lol. en fait, ils sont pire que tout.

  23. Souvent les laïcards intégristes travaillent sans le savoir pour la droite extrémiste (ou Sarkoziste au choix). Ce sont des pions très utiles à ces partis.
    Et très manipulables parce que pour la plupart, ce sont des sombres idiots qui se croient éclairés.

    On l’a constaté en 2007 quand ils ont milité contre le seul parti de goche pouvant aller au second tout.

    Et aussi quand la loi sur le foulard a été votée… Qu’est-ce que j’en ai entendu de ces bobos cultureux de gauche toujours à tenter de m’expliquer que c’était la seule solution pour lutter contre toutes ces connes qui étaient enrôlées.

    Rien qu’à cause d’eux j’ai envie de porter le foulard et sans doute j’en ferai un de mes accessoires de mode ces prochaines années.

  24. Les intégristes laïcards sont la nouvelle merde française. La vieille génération. Ils ont d’ailleurs souvent votre âge GB. Et à mon avis, c’est pas un hasard du calendrier.

  25. Dites donc Guy, Voltaire a quand même attendu d’être un peu plus vieux que vous pour se dire qu’il valait mieux cultiver son jardin (et se mêler de ses affaires….)

    Et puis, qu’est ce que c’est que cette description d’image d’Epinal de la vie « simple » et « vraie » loin de Paris, de ses petits bonheurs…. On dirait du sous Philippe Delerm (ou une pub pour des saucisses). Vous vous moquez un peu de la clientèle là….

    Je suis content pour vous, que vous vous soyez bien reposé et changé les idées, mais maintenant il faut s’y remettre, hein…. L’histoire de l’automobiliste niqabéé et ses prolongements, j’aimerai bien que vous vous y intéressiez figurez vous ! Parce que certains s’en occupent, eux, et pas qu’un peu, avec des visées assez dégueulasses….

    Alors quoi ? Les problèmes de société, les manipulations médiatiques, les tendances lourdes et répétées à stigmatiser une partie de la population, on s’en fiche finalement ? C’est ridicule et dérisoire en face d’une course de lézards ?

  26. @BadLove.
    Je suis athée et farouchement laïque.Mais je ne suis pas une bobo de gauche (pff, le lieu commun)
    Pour moi la Burqa ou le niqab n’ont rien à voir avec la religion. Ils ne sont que l’expression de l’asservissement des femmes dans certains courants religieux minoritaires à la limite du sectaire.
    Donc, je vais ramasser de mes blanches mains tout votre vomi et vous aidez à le ravaler en oubliant pas les morceaux.
    Une laïcarde pas intégriste mais qui n’aime pas qu’on lui gerbe sur les pompes.

  27. « Eh bien Clés de la cité, faites y un tour et vous verrez si je suis si naïf… »

    oui oui, et je n’ai point attendu 4 ans pour sortir ni de Paris, ni du pays… donc je confirme la naïveté du vacancier où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et ingénuité… dans l’endroit de villégiature –et tant mieux !

    Content que le repos était au rendez-vous ! 🙂
    A renouveler, Guy, à re-nou-ve-ler
    « chi va piano… »

  28. On peut parfaitement vivre à la campagne (en ce qui me concerne : un coin tout vert et sans portes fermées ni de jour ni de nuit) et se tenir au courant d’affaires comme celle du niqab, qui n’est pas anecdotique.

    (Aux amateurs de miuras je préfère la Miura, par exemple celle d’AutoArt au 1/18. Mais il est vrai que je n’ai pas d’assez grosses cojones pour aimer les mise à mort si esthétiques ma chère…)

    http://tinyurl.com/67j7vy

  29. PMB,
    un cojon (masculin singulier) dos cojones (pluriel.
    Il faut donc dire « d’assez gros cojones ». Mais « d’assez grosses couilles » (féminin pluriel) c’est aussi bien

  30. astrid dit :
    26 avril 2010 à 12h55

    Farouchement laïque MDR…

    Mon dieu, ces deux mots : »farouchement laique »…
    Mon dieu que ça me parle… Mon dieu que je sens la grosse arnaque derrière…

    J’adore.

    Attendez quelques questions pour la « farouche » :

    – Je suppose que vous prenez vos vacances de pâques (amen) en dehors des vacances de pâques du coup ?

    – Que vous ne fêtez pas Noël(amen) du coup ?

    – Je suppose aussi que vous travaillez le dimanche (amen) tjrs du coup ?

    – Je suppose que vous ne suivez pas le calendrier des saints (restauré par l’église sous Nap, amen) Mais celui des des druides par exemple ?

    Non.
    Ben alors, allez vous rhabillez pour l’hiver : vous n’êtes pas une « farouchement laïques ».
    Faut arrêter de se la jouer dans ce qu’on n’est pas.

    Vous êtes juste une femme pétrie par sa société judéo chrétienne mais qui l’ignore.
    Rien de plus.
    Et vous n’êtes pas farouche du tout…

    Ca me fait marrer tous ces pseudo laïques qui suivent les rails catho sans se poser de questions et qui vont aller cracher sur les musulmans dès qu’ils peuvent, dans un vieil élan de croisés qui s’ignore mais qui n’en peut plus.

    Vous êtes juste une blague carambar pour moi, astrid.

    Et puis, non, vous n’êtes pas une bobo de gauche NON, bien sûr… Vous êtes du centre droit. ex Bayroutiste sans doute ? Snif snif.

    Bobo de droite ça existe aussi, je vous rassure… Et pour vous préciser le projet : personne ne se revendique jamais bobo (sauf les hyper conscients mais ils sont tellement rares)… C’est comme les racistes, personne ne se dira jamais raciste.

    Sauf que ça se définit quand même comme « existant » et palpable un bobo. Vu de l’extérieur, vous en êtes à plein nez.

    Quant à votre féminisme, s’il est paternaliste, c’est pas de ma faute.

    Que vous vous sentiez le besoin de faire des lois pour interdire aux femmes de porter ci ou de porter ça dans la société françaises : c’est votre problème pas le mien.

    Que vous vous sentiez le besoin de copier coller les talibans dans les process, c’est votre problème. OK ?

    Perso, j’interdis pas aux femmes de porter quoi que ce soit. C’est même une base de mon féminisme.

    Le féminisme paternaliste que vous portez en vous ne m’a jamais intéressé. Il est puant de masculinité. Un copié collé de ce que font les hommes aux femmes.
    Pitié.

    Et il est typique du bobo moyen… Qui se revendique féministe mais qui n’y connait strictement rien au féminisme et qui va la dessus se revendiquer laïque mais qui va pas pouvoir s’empêcher d’appeler son fils Pierre ou Paul et surtout pas Mohamed.

  31. Raymondb, les apiculteurs voleurs (c’est pas bien, pour sûr) sont des apiculteurs aussi dans la m… que les volés car leurs abeilles sont exterminées par les pesticides imposés aux paysans dans les processus de culture intensive.

    Se faire battre les chiens est un des plaisirs des puissants.

  32. PMB,
    Je voulais simplement dire que les voleurs, délinquants, etc… ne sont pas forcément étrangers, arabes, noirs, roms, etc.
    Il y en a aussi de purs français, blancs, chrétiens … normaux quoi !

  33. @badlove.
    Vous m’avez bien fait rire avec votre pseudo masturbation intellectuelle. L’art ou la manière de tout mélanger en faisant passer les autres pour des sots sans les connaître. Dommage, on me l’a fait tant de fois (souvent de tout petits, petits esprits étriqués ayant pléthore de frustrations.
    Je pensais cependant pas que de vous voir vous tripotez intellectuellement sur ma petite personne avec autant d’emphase et beaucoup de mauvais goût.
    Si cela peut vous rassurer dans votre supériorité intellectuelle…ou votre envie de distribution de gerbes.
    Mouahaaa.
    Quel comique en ce Lundi.
    Un grand moment.

  34. Ici en Espagne il manque d’immigrés pour ramasser les fraises, la burca espagnole c’est la chasse au sorcier Garzon. Le lézard c’est le dragon local.

  35. MON DIEU EN EFFET UN GRAND MOMENT ET LA PROCHAINE FOIS QUE VOUS N’AVEZ AUCUN ARGUMENT ASTRID, NE FAITES PAS SEMBLANT DE RIRE DE « L’INTELLO » POUR CACHER VOTRE MISÈRE À PENSER…
    LE RIRE QUI SONNE FAUX ET QUI SERT JUSTE DE PARAVENT, çA SE VOIT MÊME À L’ÉCRIT.

    JE PRÉFÈRE ÊTRE L’INTELLO QUE LA PAUVRE CONNE…

  36. Heu, l’intello, on dit la prochaine fois que vous « aurez », futur…

  37. Ah ben, Elisabeth T., si vous voulez faire ma secrétaire, pas de problème… J’accepte humblement.
    Moi le ménage, le secrétariat etc…
    J’ai jamais été bonne.
    Ma mère m’appelait souillon. Deuxième prénom.
    Mes profs de français devaient décrypter grave derrière les ratures multiples et souvent mes feuilles de devoir avaient des gros trous à cause de l’effaceur… Je pense même que j’étais leur chouchoute à cause de ces trous justement. Comme quoi, même dans le trou y’a de la vie.

  38. Je pense juste que quand on se prétend « intello » (ce qui pour moi n’est pas forcément une appellation flatteuse), la moindre des choses est de d’exprimer dans une langue correcte…

    Et je trouve aussi très dommageable votre mépris évident pour les gens qui font le ménage ou travaille dans le secrétariat.

  39. Diantre…
    – de s’exprimer
    – les gens qui travaillent

  40. Ou ie j mérpise les gens qui font le ménage et le secrétariat, je pense qu’on devrait les décchoir dez la nationalité frnaçaises d’aiullerus.

  41. Elisabeth T (ex L.M.) dit :
    26 avril 2010 à 15h45

    Diantre…
    – de s’exprimer
    – les gens qui travaillent

    ———————————-

    lol, je me permets de rire. Je peux ?
    Surtout avec le « diantre » à coté, là c’est trop trop lol. reusement le ridicule ne tue pas.

  42. RaymondB, ok, j’avais bien lu votre post. Je voulais juste donner cette précision sur les raisons des vols.

    Personne n’a réagi au post de Mohamed. Indifférence instructive, si révélatrice l’islamo-compatibilité d’une certaine gauche. Le fondamentalisme islamique ne menacera jamais les beaux quartiers de croisés blonds comme les enfants d’Hortefeux l’auvergnatophobe, mais il pourrit déjà la vie des populations issues de l’immigration. Mais elles peuvent crever, les NPAboys and girls ne lèveront pas le moindre petit doigt, la moindre petite banderole pour elle.

    (Je précise : sur la compatibilité avec l’islamisme, qui défend autant les opprimés que ne l’a fait le communisme de gouvernement)

    PS Merci Astrid !

  43. PMB ou « la France à peur ».

    Oui, attention mesdames messieurs, le fondamentalisme menace les cités… C’est PMB qui le dit !!!

    Et bien sur Mohamed aussi,l’arabe certifié made in auvergne.

    Ben moi j’ai vécu en cité (et ma mère est d’Auvergne), et on m’a jamais emmerdé pour aller à la mosquée… lol.

    C’est drôle non ?

    Enfin je veux dire c’est plutôt bizarre, quinze ans en cité et rien de ce coté là. Aucune pression. Trop trop bizarre… Qu’est-ce qu’on peut dire de ça PMB ?

    Ca pourrait vouloir dire que Mohamed n’est pas du tout représentatif de ce qui se passe en cité ?

    Et si c’était possible ça ?
    Et si oui, c’était possible qu’en fait…
    Oh mon dieu… Mais quelle horreur… L’islamiste ne serait pas plus menaçant en cité que dans ton TDQ.

    Putain BNP, ça craint non ? Et si on peut plus avoir peurs de l’arabe musulman de qui on voit avoir peur alors ???

    Reste au choix pour les gens qui aiment avoir peur :
    – le communiste rampant
    – la femme savante à mettre sur un buchet
    – heuuu… Qu’est-ce qui reste encore d’autre dans les poncifs ?

    Attendez que je me souvienne, l’arabe, la femme, le communiste… Non je me souviens plus des autres sur qui on doit avoir peur.

    Mais PNM va bien trouver tout seul une nouvelle raison de trembler devant sa cheminée.

  44. A la lecture de certains des échanges sur cette page, finalement, je retire mon com de tout à l’heure…. une immense lassitude me gagne et je ne voudrai vivre que pour parier des tournées de rosé sur des courses de lézards, les pieds dans l’herbe brûlée par le soleil….

  45. Oui, on appelle ça l’alcoolisme rampant

  46. Ne me prenez pas pour une truffe les amis…
    Il y a une ou deux choses qui vous ont, peut-être, quelque peu échappé dans ce billet parce que j’ai fini de mettre les points sur les i et les barres sur les t. Chez moi, le lecteur prend ce qu’il peut et comprend ce qu’il veut.
    1° Le titre du billet… 2°…Qui renvoie au titre du livre que j’ai lu : il suffit de cliquer pour connaître son sujet… 3° La question de la chute… Si avec ces trois indices, désormais éclaircis, vous ne voyez pas mieux, je ne peux rien ajouter.
    Par ailleurs, ce que vous me voyez présenter comme la naïveté et la candeur provinciales, par opposition à la passion parisienne (ou du net), n’est que la pleine compréhension par les gens qui m’entourent du caractère totalement manipulatoire de ces affaires (burqa, niqab, polygamie, etc.).
    Ils n’en parlent pas car ils ont parfaitement compris qu’en rajouter c’est tomber dans le piège tendu.
    Sur le net, comme il se doit, chacun y va de son billet de plus sur ces polémiques qui ne sont pourtant agitées sous nos yeux que pour que nous polémiquions.
    Quant au score du FN dans le Gard, il a toujours été élevé, et ce malheureusement, sans qu’il soit nécessaire aux électeurs du cru de s’écharper sur des questions qui n’existent pas.
    Légiférer pour un millier de femmes… Au nom de l’altérité et de l’intégrité… Foutaise.
    Mais quelle immense plaisanterie.
    C’est là ou je préfère, et de loin, rester au jardin, loin de cette furie ridicule qui emporte tout le monde dans ces débats qui n’ont pas lieu d’être. Capiche ?

  47. Franchement GB je ne comprends pas touts ces commentaires… je n’ai a aucun moment lu que vous aviez écrit une histoire de grillons chantant en burqua http://pagesperso-orange.fr/grillons/sons/grillon-champ.mp3….
    je ne dois plus savoir lire ou alors mon imaginaire est comme Marc E, j’imaginais bien une tournée de rosée en pariant sur une course de lézard …bon j’ai du prendre un coup de soleil dans votre épicerie….

  48. ente ans et des poussières commençait par une fête mémorable. On y voyait Corrine et Russell Calloway former ‘le plus beau couple de New York’, puis plonger en piqué, après que Corrine ait décidé de tromper Russell avec son meilleur ami sur fond de krach boursier. ‘La Belle Vie’ s’ouvre également sur un dîner chez les Calloway, quatorze ans plus tard, le 10 septembre 2001. Corrine et Russell ont deux enfants et vivent dans un loft à Tribeca. Comme tous les New-yorkais, ils sont subitement plongés dans l’atmosphère très particulière consécutive au 11 septembre : un mélange de chaos et de sentiment de responsabilité collective, d’angoisse et d’euphorie, parce que la vie quotidienne est bouleversée et que ‘tout est possible’. Corrine fait du bénévolat à Ground Zero. Elle y rencontre Luke. C’est le début d’une passion qui va tout balayer sur son passage jusqu’au moment où, inexorablement, les habitudes et les convenances reprendront le dessus.

    =========

    Mais c’est un roman Harlequin « tout un monde d’évasion » ma parole.

  49. tous

  50. Ils n’en parlent pas car ils ont parfaitement compris qu’en rajouter c’est tomber dans le piège tendu.

    ========

    Non, ils n’en parlent pas parce qu’ils ne sont pas concernés et que cette affaire ne va pas changer ni leur vie, ni leur loisirs.
    S’ils étaient musulmans, ils en parleraient…

  51. Je veux dire GB : si votre femme s’appelait Shériffa Shouarref, vous en auriez parlé tout le WE autour de votre merguez.
    `
    Il se trouve que vous avez épousé une fille française moyenne de gaulois moyen donc, on n’en parle pas…

  52. la vie est belle!
    Le problème est la définition de la vie.
    Et puis en province du sud il y a des truc qui courent sans queue. Pas sûr qu’à Paris, les hommes politiques et leurs valets(tiens c’est un joli nom valet) fassent de même.
    Le problème est la définition du valet.

  53. Badlove, vous en savez des trucs. C’est vraiment chouette.

  54. Tiens, un truc nouveau entre Nîmes et Montpellier, pour les gosses : Teraventure (à st christol), c’est une jolie campagne et ça occupe les petits. J’y ai accompagné les miens la semaine dernière. C’est bon à savoir. Bon va falloir retourner voir la belledoche, mais ça tombe bien y a la feria de l’ascension !

  55. C’est pas très dur d’imaginer que vous n’avez pas été dans une famille de musulmans ce WE…

    Je la connais votre famille, c’est la famille française type classe moyenne qui évite de parler des sujets politiques quand les gosses débarquent parce que ça risque de spliter grave et que du coup ils risquent de moins voir leur enfants si le beau-fils se torche avec eux… Lol. Ils ont posé l’ambiance « paradis ». Masseuse et cocotiers. Club med quoi.

    Mais, si vous aviez débarqué dans un milieu + extrême gauche (donc + engagé et + habitué au conflit politique),
    vous en auriez parlé direct, ça fait parti de leur qualité de vie que de parler politique.

    Et pareil : si vous aviez été dans un milieu plus extrême droite où là, vos beaux-parents n’auraient pas pu s’empêcher de baver FN autour du rosé…

    Là, vous êtes dans une famille tradi moyenne.
    En plus commerçants donc trop lol.
    Faut sourire, donner l’impression d’être heureux.
    Les commerçants ont l’habitude de sourire à tout le monde et de ne pas afficher leurs avis politiques.

    Qu’ils sont noir ou blanc, un client c’est un client etc… Faut pas froisser, on se tait etc… Et on déblatère seulement en arrière cuisine quand le client est parti…

    Je connais : ma belle famille est aussi d’une milieu commerçant et moi qui ne connaissait pas ce milieu, j’ai découvert leur capacité hypocrite à sourire à tout en disant merci à demain… Et ça les empêche pas de penser le contraire dans l’heure qui suit. Des vrais Schyzo.

    Enfin il en faut… Sinon on aurait pas de croissant le dimanche.

    Mais je vois pas en quoi parler d’un sujet d’actualité sur un blog, tout à coup deviendrait un piège…
    Les vrais piégés ce sont ceux qui en parlent pour trouver cette loi nécessaire, type PMB. Ou Astrid qui au fond fait genre de pas y toucher mais n’attend que ça etc…

    Soit votre belle-famille n’est pas tombée dans ce piège et ils ont bien eu raison. On ne peut que les féliciter, en général cette génération est plus prompt à tomber dans les pièges.

    Mais de là à pas en parler parce que le piège ça serait d’en parler… Ben voyons… Y’aurait donc des sujets d’actualité dont il faudrait parler et d’autres dont il faudrait pas parler… Parce que piège ???

    Et la vie derrière qui court, le temps qui passe cuicui les petits oiseaux.

    Ya que vous GB qui avez passé 4 ans collé sur votre ordi et totalement fan de twitter depuis six mois. Perso, ça fait un bail que j’ai su m’aérer ailleurs dans le réel.
    cuicui la vie et les romans harlequins.

  56. Si vous saviez à quel point vous êtes à côté de l’ensemble des plaques…

  57. Autant pour moi, vous êtes donc marié à la seule famille musulmane de France qui n’a pas parlé de ça ce WE. Bravo !
    Belle performance.

    Mais si vous saviez à quel point je m’en tape, le problème c’est pas vous et votre famille, arrêtez de tout ramener à vous. Moi je parle de politique, pas d’une famille de français moyen qui mangent des olives le we

  58. Putain mais c’est qui ce Guy qui vient parasiter les discussion politique avec sa vie de famille ? On peut pas le virer ????? C’est un troll ou quoi ?

  59. En dépit de vos efforts, je ne m’énerverai pas et je ne vous virerai pas. Oui, je sais, c’est pénible les valises sans poignées. Le moule est cassé.

  60. merde t’as un nouveau troll !

  61. Un troll c’est 50% de com’ supplémentaires et autant de lecteurs en plus. Les troll d’ailleurs sont sur le point d’être payés pour animer les blogs aux états-unis en tout cas.

  62. y’a même une société de trolls qui vient d’être montée là bas. Avec différents profils de trolls à acheter selon, pour animer son blog. troll politique, troll mal poli etc..

  63. Birenbaum, La Belle vie et le lézard
    Mitterrand, La Mauvaise vie et les Arts
    Pas la même philosophie de la vie…

  64. Tiens je viens de voir une motarde avec un niqab sous le bob. Avec les nouvelles plaques je ne sais pas si elle vient de Dijon ou de Meaux.

  65. Guy dit :
    26 avril 2010 à 18h23

    En dépit de vos efforts, je ne m’énerverai pas et je ne vous virerai pas. Oui, je sais, c’est pénible les valises sans poignées. Le moule est cassé.

    ==========

    Quel gros vantard, putain ça perd pas une phrase pour se vanter tap tap (petites tapes sur la tête)

  66. Badlove, c’est un bon !

    Faut le garder, Guy !

    Attention, j’ai pas dit le mettre dans le Gard !

    Déjà qu’ils ont assez des inondations catastrophiques…

  67. On devrait interdire aux gens heureux de parler politique.

  68. ah oui c’est sympa la province, mais bon, ça va 5 minutes

  69. « Et ce petit rosé. »

    Mince, la crise de conscience est assez profonde pour que Guy s’y mette aussi…

    😉

    T’embrasse.

  70. Passé de même 4 jours au vert, juste quand il a fait beau, dans le Morvan sans ordi ni télé ni internet ni rien, tout juste le journal local (pour dénicher les marchés). En 24H le pli était pris, à se demander pourquoi ou comment on pouvait passer des heures sur le net (même pour des motifs sensément utiles ou « intelligents »). Trouvé une liqueur de cassis d’un producteur local, qui ridiculise et rend impossible à boire toutes celles habituellement vendues dans le commerce, tellement délicieuse qu’on la boit pour elle-même, sans vin blanc (pourtant dans le coin on en trouve aussi quelques uns intéressants à proximité…).

    @ Dante Haguel 26 avril 2010 à 21h47
    « On devrait interdire aux gens heureux de parler politique. »

    Justement quand c’est comme ça on pense à autre chose, éventuellement en sirotant son cassis. Quand après on se retrouve « tapis dans des terriers de plâtre » (Balzac), on se remet au courant, de « ce qui se passe »…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention La belle vie | Le Blog de Guy Birenbaum -- Topsy.com - [...] This post was mentioned on Twitter by guybirenbaum, Donatella Saulnier. Donatella Saulnier said: RT @guybirenbaum: Burqa. Niqab. Bruit. Furie.…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26 Avr, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...