Maillot bleu et présomption d’innocence

(Mas)sacré

Il y a des déclarations politiques qui laissent rêveur…

Il y a des déclarations politiques qui laissent rêveur…

(…)

Je découvre ce matin que Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux Sports, invitée du Grand Journal de Canal+, a lâché cette énormité : « Le maillot de l’équipe de France est sacré et ne peut être porté par un mis en examen, si jamais M. Ribéry est mis en examen ».

Je n’ai aucune forme d’indulgence pour les faits reprochés à Ribéry (et à d’autres). On ne touche pas à un(e) mineur(e).

Mais…

Que fait Rama Yade de la présomption d’innocence ? Des droits du mis en examen (que Ribéry n’est même pas) ?

Ne voit-elle pas le caractère choquant d’un tel projet qui revient à assimiler, a priori, le statut de mis en examen à celui de coupable ? Faut-il rappeler à Rama Yade que le doute doit toujours profiter à l’accusé, a fortiori lorsqu’il n’a pas encore été jugé ?

Etc.

Mais, après tout, si Rama Yade tient absolument à aller dans cette direction, il faudra s’en souvenir et avoir, désormais, la même sévérité pour étendre cette « mesure » (je ne sais pas comment l’appeler) à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, portent une sorte de « maillot », tout aussi « sacré » d’une « équipe de France ».

Je pense aux membres du gouvernement, évidemment. Nos ministres et secrétaires d’État sont aussi des « Bleus ». Et le costume de ministre est sacré.

Mais aussi à tous ceux qui « représentent » la nation :  les députés, les sénateurs (les maires, c’est un peu moins évident) : ça aussi c’est « sacré ».

Idem pour les militaires ? Quoi de plus « sacré » que l’uniforme. Et celui de nos policiers ?

Et, au fait, que décide-t-on pour les hauts-fonctionnaires qui font tourner la machine administrative du pays ?

Moi, je n’ai pas la réponse à toutes ces questions.

Et j’ai probablement oublié des catégories entières qui, « sacrées », elles aussi, méritent de subir le même sort.

Rama Yade a certainement réfléchi à tout ça…

18 Commentaires

  1. Je pense que la fonction de membre de gouvernement, même en tant que sous ministre potiche, est trop sacrée pour Rama Yade.

  2. Décidément les préoccupations de nos dirigeants sont portées sur l’industrie du textile actuellement.

  3. A quelques mots près (ou dans le désordre, quoi) c’est ce qu’à dit Roselyne Bachelot, lundi soir dans « Mots Croisés » de Yves-pardonnez-moi-de-vous-poser-cette-question-Calvi ..

  4. Vraiment d’accord avec cette analyse mais… Toujours à propos de cette affaire, sur un autre aspect par contre.

    On parle beaucoup de la minorité de cette jeune fille, et tu le rappelles, Guy, dans le début de ton article « On ne touche pas à un(e) mineur(e). »
    Est-ce à dire qu’on pourrait davantage toucher à des majeur(e)s ?

    On reproche à Ribery et d’autres d’avoir acheté les services sexuels d’une mineure. Mais elle aurait eu 18 ans et 1 jour, plus de reproche ?

    On sait tous que les prostitué(e)s sont rares à choisir réellement cette activité. De sorte que leur corps ne leur appartient plus. Au contraire il est devenu un bien que certain(e)s peuvent acheter ; celui ou celle qui possède l’argent possède leur corps, ou, tout au moins, l’a à sa disposition. Et qu’on parle d’escort girl n’y change pas grand chose, c’est surtout les sommes d’argent en jeu qui sont différentes (une soirée/nuit payée largement plus chère que les autres, et le « choix » de la praticienne est vite fait ; c’est toujours l’argent qui décide).

    La particularité de la prostitution c’est tout de même que le corps, la sexualité et l’intimité sont directement mis en jeu. Certes le salarié et l’ouvrier mettent leur corps à la disposition du patron comme outil de travail, mais leur intimité, nudité, sexualité restent les leur (en tout cas c’est la règle reconnue).

    Donc, qu’on s’arrête à la minorité de la jeune fille au moment des faits me dérange beaucoup. C’est certes aggravant, mais ce n’est pas pour moi le premier reproche qu’on peut formaliser. Certes la prostitution est « le plus vieux métier du monde », c’est « culturel ». Ca n’en fait pas quelque chose d’acceptable.

    Une avant-dernière remarque. On est adulte (majeur) à 18 ans en France. Et si une loi avait été récemment votée (ça arrive assez souvent) pour faire passer la majorité à 16 ans… Plus d’affaire Ribery ?
    Pourtant, Ribery et ses « collègues » auraient été les mêmes. La jeune fille aurait été la même.

    Et une dernière remarque. Les enfants, les adolescents, comme les adultes doivent pouvoir disposer de leur corps sans contrainte. Qu’on reconnaissent alors aux adultes le droit de ne pas se prostituer quand ils n’en ont pas envie, comme aux mineurs, et on aura fait un grand pas en avant. Que le corps, la sexualité, l’intimité appartienne à chacun en dehors de toute loi du marché, pour les adultes comme pour les mineurs.
    Pour un adulte autant que pour un mineur la prostitution est une dépossession de son propre corps. Qu’on le veuille ou non. Qu’on s’en contente ou pas.

  5. Sacrée Ramaya, elles ferait mieux de se consacrer un peu plus à son travail et arrêter de dire des énormités pareille…

    Y’a déjà Fredo (Lefebvre) pour ça!

    PS : Rama Yade veut-elle la démission de Pasqua ?? (Le plus gros politique mis en examen du moment, mais bientôt Balladur pour ses fonds de campagne de 95 et Juppé(déjà condamné pour d’autres faits) pour l’église donnée à « dies irae » devront-ils démissionner aussi ? Je pense que la démission de Villepin l’arrangerait déjà plus…
    Bon, je vais pas faire la liste des politiques mis en examen ou en attente de, je n’ai pas toute la journée devant moi.)

  6. « Et celui de nos policiers ? »

    Je te rassure Guy, en majorité quand ils sont mis en examen, ils sont suspendus administrativement, quasi systématiquement, dans le même esprit que celui développé par Melle Yade ou Mme Bachelot.

    Interdiction de jouer sur le terrain donc.

    Application d’une sorte de « présomption de culpabilité » non rétroactive même en cas de non-lieu quant aux effets, notamment financiers. (Une suspension de ce type entraîne l’arrêt du paiement d’une bonne partie des primes liées à l’exercice effectif du métier, et ce, pour des questions de temps d’enquêtes judiciaires, parfois longtemps)

    Cela n’a jamais fait hurler personne.(sauf les flics eux-mêmes évidemment, mais cela, cela ferait plutôt marrer globalement la population…)

    Content de voir que ce principe dérogatoire au Droit, lorsqu’il est appliqué à d’autres catégories (en l’espèce des footballeurs) fasse parler.

    Inutile de dire, comme tu le soulignes justement, qu’il ne sera jamais appliqué aux responsables politiques mis en examen.

    Dans ce cas là, la présomption d’innocence joue à plein.

    Y aurait il dès lors, plusieurs sous-catégories de justiciables en France ?

  7. Tout cela fait peur.

  8. oups
    ils ont changé la photo dommage

  9. Moi ce qui me fait marrer c’est l’extension actuelle du domaine du sacré à la « République » alors qu’en parallèle on ne cesse de hurler qu’elle est « laïque ». Qu’est-ce que la laïcité? c’est la proclamation que l’Etat ne reconnait rien de sacré, rien d’intouchable: tout est donc critiquable, les religions comme le reste.
    Or en même temps qu’on devient de plus en plus intransigeant avec ce principe pour l’Islam (rappelez vous les caricatures de Mahomet où l’on n’a cessez de dire que les musulmans (sous-entendus « ces arriérés »…) devaient s’habituer à ce que leur religion puisse être blasphémée), on interdit de se torcher avec le drapeau français, de siffler la marseillaise, d’injurier le chef de l’Etat (avec ce délit monarchique « d’outrage au chef de l’Etat »), de dire « nique la France »,… et maintenant même le maillot est sacré!
    « Dis-donc Mouloud, t’aurais pas une paille dans ton oeiul? » s’interroge la RRRépublique des tartufes…
    Plus sérieusement j’ai l’impression qu’on est en train de nous imposer une religion civile du culte de la République, de l’identité nationale etc… et ça me fatigue!

  10. Non seulement C. Pasqua est mis en examen et même condamné depuis quelques heures (mais il peut encore se retourner vers la Cassation je crois) mais Eva Joly soulignait l’autre jour dans Dimanche+ (Canal+)que dans une autre affaire, il est définitivement condamné (Cassation comprise), et pourtant toujours sénateur. Ce qui est un scandale, et qui n’a pas fait lever un sourcil à R. Yade.

    Curieuse, cette ministre qui prétend vouloir casser les codes et renouveler le personnel politique (c’est méritoire, elle a bien des atouts pour cela) qui a parfois des accès de courage (sur les droits de l’homme, sporadiquement) mais qui est le plus souvent dans un impressionnant contrôle de la moindre aspérité de langage qui pourrait lui nuire. Curieux et triste.

  11. Si on se torche le cul avec le maillot de l’équipe de France on va en prison ?
    Tiens, voilà un beau projet de loi !

  12. Peut-être que s’ils jouaient torse nu, ça règlerait le problème, non? Il a bien retiré le maillot avec Zaza…zani….enfin avec la mineure.
    Tiens, je viens d’inventer une blague musicale (pour les initiés bien entendu)..

    Savez-vous pourquoi Ribéry a couché avec la mineure, parce qu’elle est prêt du sol, comme lui.

    Dans le même style, Gérard Collomb le Maire de Lyon a déclaré : « les joueurs de foot se doivent d’être irréprochables ».

  13. C’est pour moi que vous dites ça?
    (C’est chiant, sinon, ton CAPTCHA Code.)

  14. Je ne sais pas si « Le maillot de l’équipe de France est sacré »… Rama Yade voit du sacré où elle veut, après tout, c’est bien connu la France est un pays laïque, donc son maillot de foot est « sacré ».

    Sinon, je suis assez d’accord avec le reste de votre billet, Guy.
    Je me demandais juste: votre conception de « maillot de l’équipe de France » kingsize devrait-elle ou non, selon vous, Guy, inclure le(s) ancien(s) ministre(s) du budget en exercice impliqué(s) dans la campagne Balladur aux Présidentielles… avec l’histoire des magnifiques billets de 500 et l’histoire de Karachi?

    Charles.

  15. Valeurs fond-a-mentales
    dans ce monde sans éthique, je suis ravie que rama redonne du sens et introduise la Morale par le maillot….
    Juste une petite question quid des proxos et des parents car il s’agit d’une mineur…dans mon esprit exiguë si je rapporte les faits « criminels » des coupables, même si les clients sont stupides au point de se sentir intouchables ce n’est qu’une faute de gout même consentante …mais qui a mis cette môme sur le bitume au yeux de la loi c’est eux les coupables, proxénétisme de mineurs c’est pas rien, et les parents est ce qu’ils bénéficiaient du job de leur fille…bon je sais ça n’intéresse pas les les bons censeurs, mais si on pouvait Cher Rama profiter de cette actu pour sortir les mineurs des bordels en France je veux bien gouter de cette morale à deux balles

  16. Heu, Zut, c’est embêtant. Si j’étais elle, je demanderai conseil au paternel, le bras et pas que droit de Léopold Sédar Senghor, le président des tirailleurs.
    Mais en politique tout est si cher que rien ne peut se perdre.
    Alors je dis Chiche. m’Dame Rade! Chiche et re Chiche.
    Demandons, enfin demandez, la démission de tous les politiques ayant forniqué d’avec des mineurs et pas forcément du sexe opposé. Imaginons, enfin, imaginez m’dame Yama, que notre Franky à nous, qui ne sait que taper dans un ballon en matériau de synthèse made in china, et qui n’a pas la chance de bénéficier de la croix de fer en une grande embrassade d’Angela en son palais berlinois, le mettant définitivement à l’abri de certaines tracasseries , comme l’a fait si bien l’habitant des carapates avec ses gros sourcils pour son Cordonnier de Cologne, donc, si notre Franky à nous, re donc , avait très fort niquer un petit jeune par l’orifice du tout à l’égout. Qu’en serait-il de notre bleu ? A priori du vert, rouge et bleu, puisque le blanc n’est plus très usité en ce bas monde politique français.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 Avr, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...