Juste dans l’autre sens…

Opposé

Et après tout, pourquoi Sylvie Vartan n’aurait-elle pas la Légion d’honneur ? D’autres, bien moins méritants ou talentueux, ont, eux-aussi, obtenu des décorations…

Et après tout, pourquoi Sylvie Vartan n’aurait-elle pas la Légion d’honneur ? D’autres, bien moins méritants ou talentueux, ont, eux-aussi, obtenu des décorations…

(…)

Je découvre, grâce à une dépêche de l’AP, que Sylvie Vartan a reçu, hier soir, les insignes d’officier dans l’ordre de la Légion d’honneur, des mains du président Nicolas Sarkozy.

Forcément.

Comme souvent lors des remises de décoration, même en l’absence d’images, j’aime aller lire ce que le Président de la République a déclaré.

Parce que j’ai déjà remarqué qu’au milieu des banalités d’usage et des vides remplis par des fiches rédigées par ses conseillers, en liaison avec des proches du ou de la « récipiendaire », il y a toujours des sentences définitives.

Du vrai Sarkozy dans le texte.

Là, en l’occurrence, le Président a évoqué les débuts télévisuels de l’ancienne idole yé-yé, en 1965, dans une émission de Michel Drucker (évidemment présent dans l’assistance).

Nicolas Sarkozy a, alors, lancé (je l’imagine parfaitement) :  « Sylvie était en pantalon, symbole à l’époque de rébellion, de refus contre le conservatisme, dans une époque où tout était possible, où tout était facile ».

Vous noterez, au passage, le petit passage sur le refus du conservatisme. Et le « Tout était possible ».

Classique.

Mais ce qui m’intéresse vraiment vient après.

D’après la dépêche, Nicolas Sarkozy aurait salué une carrière allant de « la rébellion à l’institution ».

Eh bien voilà, nous y sommes.

Une fois de plus…

En lisant ce Sarkozy, je me dis que penser « juste », c’est respecter et récompenser le contraire.

Les seuls chemins qui valent la peine sont ceux qui vont dans l’autre sens. De l’institution à la rébellion.

Ce sale esprit de contradiction…

http://www.dailymotion.com/video/x50s1p_david-bowie-rebel-rebel-1974_music

La formidable photo de Sylvie Vartan vient d’ici.

21 Commentaires

  1. Sylvie Vartan rebelle ? Non mais on aura tout entendu ! 😉

    N’importe quoi !

    À l’époque du yéyé, elle était considérée comme la chanteuse la plus nulle. Elle chantait affreusement faux. Elle n’a dû sa carrière qu’à son joli minois et surtout à son frérot Eddy Vartan.

    Marre d’entendre que Vartan est une diva culte ! Jamais de la vie ! Je crois même n’avoir jamais entendu chanter aussi faux…

  2. Est-ce vraiment le sujet 😉 ?

  3. Non Guy, mais les choix de Sarkozy de récompenser l’absence de talent, simplement parce que l’artiste le soutient, fait partie du sujet.

    Et son discours creux sur le passage de la « rebellion à l’institution » n’est qu’un effet de style dicté par un directeur de cabinet quelconque.

    Je trouve que son choix de récompenser cette artiste de la croix d’Officier (merde ! Ce n’est pas rien, officier) de la Légion d’Honneur est un scandale autrement plus grave qu’un discours convenu.

    Sarkozy disant tout et son contraire, perso, je n’accorde plus aucun crédit à ses déclarations.

    Cela dit, votre dernière citation : »Les seuls chemins qui valent la peine sont ceux qui vont dans l’autre sens. De l’institution à la rébellion. » est séduisante certes, mais que doit on dire de Régis Debray ? Malraux ? de Gaulle ? de Bonaparte ? de Clémenceau : ceux là ont « fait le chemin de la rebellion à l’institution » et non l’inverse…

  4. Il est toujours consternant d’observer que la famille Halliday élargie sévit chaque jour à l’Elysée ou chez Drucker, ce dernier agissant comme une courroie de transmission pour le pouvoir en place.

  5. si le seul chemin qui vaille pour soi -la rébellion- est vital
    on y rencontre peu de promeneurs
    ceux qui se rebellent dans l’institution sont plus efficaces pour l’intérêt général, sans rien amputer à leur nécessité perso
    mais sur leur chemin, ils voient pas mal de pélerins
    comment ça se fait ?

  6. Oui mais re belle c’était avant sa seconde chirurgie composée par papapal. je suis sûr qu’avec les légionisés d’honneur, Woody à six pan creux va faire un remake du retour des morts vivants dans un « Maudite Aphrodite II ». Et dont le premier second rôle sera assuré par Carla, qui par la suite recevra une légion d’honneur par « monbiquet » pour sa soixante douzième botoxification.

    Tiens au fait le pompier qui est mort en 2003 pour avoir sauvé pas moins de 127 personnes lors des incendies du var à été fort récompensé, sa famille délaissée, vient de recevoir un bon d’achat pde la grande surface locale.

  7. Moi je dis qu’une journée qui commence avec du Bowie, c’est une bonne journée (même si, par rapport au sujet, je ne suis pas sûr qu’il illustre au mieux le chemin menant de l’institution à la rébellion) (dommage que Cécilia Attias ne chante pas xD)

  8. Mais je pense que vous bien vu le truc : Sarkozy sait y faire dans le subliminal.
    Là où il doit parler d’autrui, il en revient toujours à lui et à ses propres préceptes. A l’ère où l’UMP veut faire passer le gauche pour bastion du conservatisme (procès historiquement fait à la droite), quoi de plus normal que d’inverser aussi les valeurs dans l’art, en voyant dans Vartan un déglingo anar’ qui veut casser le système à grands coups de planches à clous (contrairement par exemple à un Balavoine soumit à l’autorité).
    Par contre, quelqu’un qui en revient à parler de soi en toutes circonstances, ça porte un nom en psychologie, je crois…

  9. Intéressant le « tout était possible », bien vu !

    Tout n’est donc plus possible ?
    Mais tout ne devait-il pas devenir possible en 2007 ?
    On nous aurait menti ?

    PS : troublante Ligne j@une hier. AU delà de l’ambiance ponctuellement électrique, ce fut pour moi la fascinante découverte d’une nouvelle passerelle de la gauche vers l’extrême droite. Je reste à quai, mais ces passerelles m’inquiètent.
    J’ai longtemps espéré que le rouge-brun reste pour sa plus grande part un fantasme d’éditorialistes de droite, mais là, les fuites se multiplient, non?

    HS, désolé…

  10. A la réflexion, je trouve que dans la bouche de Nicolas 1er, le « dans une époque où tout était possible » sonne comme un aveu d’échec et d’impuissance….

    (à supposer qu’il ait cru un instant à sa propre propagande, ce qui quelque part serait encore plus inquiétant)

  11. Je suppose que le « tout était possible » faisait référence à une époque bénie d’avant Mai 68, Mitterrand et les 35h. Depuis, plus rien n’est possible, c’est bien connu.

    Au passage, j’étais sidéré ce matin d’entendre le P’titzident tancer le mitterrandisme comme la cause de tous les maux (ce qui inclut la retraite à 60 ans et la 5è semaine de congés payés).

    Prochaine étape, dénoncer la Révolution de 1789 ? Ah pardon, c’est déjà fait, en dénonçant le « droit-de-l’hommisme » et en rognant ce qui reste de l’impôt sur les successions…

  12. Mais diable, où sont les chanteurs rebelles d’aujourd’hui? Ceux qui n’ont pas cédé à la société de consommation. Le premier qui dit Benjamin Biolay prend une baffe! L’institution dans le domaine atistique, c’est le cerceuil de la créativité (même si la bière coule à flot dans le milieu des musiciens).

  13. Mais au fait, dans l’histoire, qu’apporte la légion d’honneur aux heureux demandeurs? Ben oui il faut la demander.
    « Ouais Sardoux l’a bien eue, moi aussi j’peux m’faire la légion. » quoique l’honneur est peut-être de ne pas la demander.
    Donc Vartan gagne quoi? L’école gratuite pour toute sa marmaille,le respect des forces de l’ordre, la complaisance de la justice, un compte en suisse,une photo de Perrier, un ruban sur son costard, une jarretière bleu blanc rouge ?

  14. @ Martingrall, la légion d’honneur c’est une martingale, elle est utile pour améliorer son quotidien, elle donne du prestige à celui qui l’a eu, et ensuite c’est un jeu de cooptation et de levier social et elle sert de bouclier moral ( Arcadi Gaydamak / Charles Pasqua ).

  15. Merci d’avoir mis David Bowie!!!!!!!!!!!!

  16. @ Lovely,
    Honneur, moral, Pasqua, où est l’erreur?:)

  17. La pauv’ touche à Bowie, quand même… Mais entre lui et les Beatles, fréquemment diffusés ici, je vais pas bouder mon plaisir, surtout qu’ils ont tous changé de coiffure depuis !
    Sinon, ben ce que tu évoques, Guy, ce n’est ni plus, ni moins, que le processus politique archi rôdé : il est le même, exactement, que dans la publicité. Une formule choc, même si elle renferme un mensonge, flattera la capacité de déchiffrement bien plus qu’elle ne heurtera la faculté de compréhension.

    Je viens d’écrire un article sur l’acte de guerre qui se prépare, et qui concerne un sujet bien plus grave que les retraites : le revenu de vie. Sarkozy tient sa réélection avec ça, s’il mène bien son attaque. Victoire plus qu’éclatante en perspective. La partie à commencé.

    Xavier Bignet, propose l’instauration de la Lésion d’Honneur.

  18. >>Xavier Bignet, propose l’instauration de la Lésion d’Honneur.<<

    On pourrait aussi lancer la Légion d’Horreur (qui me semble bien appropriée…).

  19. oh David Bowie en Albator !

  20. Rectification : c’est Albator qui a copié David Bowie.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

26 Mai, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...