Impuissant

Radio Franche

Philippe Meyer travaille à la fois sur France Culture et France Inter. Il évoque dans le Journal du Dimanche – sans citer aucun nom – la « violence verbale » des « chroniqueurs audiovisuels » à l’égard du chef de l’État et de certains membres du gouvernement. Mais de qui et de quoi peut-il bien parler ?

Philippe Meyer travaille à la fois sur France Culture et France Inter. Il évoque dans le Journal du Dimanche – sans citer aucun nom – la « violence verbale » des « chroniqueurs audiovisuels » à l’égard du chef de l’État et de certains membres du gouvernement. Mais de qui et de quoi peut-il bien parler ?

(…)

Invité sur une pleine page par le Journal du Dimanche à évoquer le vaste monde qui nous entoure, Philippe Meyer (qui anime chaque dimanche « L’esprit public » sur France Culture et « La prochaine fois je vous le chanterai », le samedi, sur France Inter) lâche ces quelques lignes…

D’abord, on notera que « des chroniqueurs audiovisuels », c’est une manière bien commode de ne désigner personne ou tout le monde.

Meyer parle ensuite de « violence verbale » à l’égard du chef de l’État et [de] certains membres du gouvernement.

Ce qui le conduit, enfin, à une étonnante comparaison, pondérée par un louable « peut-être » : « Peut-être est-elle [cette violence verbale] de la même nature que la violence physique ».

Oui.

« Peut-être »…

En tout cas, Meyer sait, nous dit-il, de quoi il parle : « j’ai eu l’occasion, dans une vie professionnelle antérieure d’étudier celle que certains hommes exercent sur leur compagne ou leur famille ; le plus souvent, elle était l’effet de leur impuissance ».

Je ne vous cache pas que cette puissante analogie, toute en nuance, entre la « violence verbale » « des chroniqueurs audiovisuels » et la « violence physique » des salauds qui battent leur(s) femme(s) – voire leur(s) famille(s) – me laisse totalement hébété.

Impuissant.

Mais quel est donc cet objet sorti de ma collection personnelle ? (réponse dans les commentaires)

45 Commentaires

  1. « Peut-être » Philippe Meyer aurait mieux fait de la fermer … quoique, ça en dit long sur lui !

  2. Philippe Meyer nous saoule. Encore un légataire de « France-Vieux ».
    Ressassant sa vie professionnelle et la « violence ».

    Si violence il y a ? Ce lettré devrait se poser la question non pas de la direction, mais de la source originelle de celle-ci ?

    Portez-vous bien

  3. C’est la Meyer celle-là!
    (un crayon que vous auriez fabriqué dans une tranchée en 14-18?))

  4. Serait-ce un stylo utilisé autrefois par nos amis bulgares?

  5. Ce que je sais, en tout cas, c’est que si Tiberi est maire du 5è à Paris, c’est grâce à Philippe Meyer.

  6. Le cadeau Mac Donald’s du menu enfant de cette semaine ?

    (toi aussi joue à l’espion amateur avec ronald).

  7. Il flotte un parfum de délation avec des zélés serviteurs enchaînés volontaires du nain de l’Elysée.

  8. Un criterium ?

  9. C’est un revolver déguisé en stylo. Mais je ne sais pas s’il a servi…

  10. C’est un inoffensif stylo gomme servant uniquement à gommer et non pas à dégommer.
    J’aime bien Philippe Meyer et je trouve son commentaire pertinent. Si nous comparons les chroniqueurs qui font leur tour de magie avant les passages d’hommes politiques comme sur France Inter, rien de commun avec les chroniques de Meyer et Duhamel à la télévision dans les anciennes émissions politiques ou justement ils faisaient un portrait de l’invité avant le débat.

  11. Résumons, il y a des « humoristiques » chroniqueurs qui font de la politique avec une violence verbale réelle (tout en se planquant derrière le vieux-nouveau statut d’intouchable résistant à l’ORTF avec 40 ans de retard) et des chroniqueurs « humoristiques » qui leur répondent avec des raccourcis bien tirés par les cheveux.

    C’est de bonne guerre. De la à prendre parti..

  12. Comme la vie antérieure de P.M. m’intrigue, j’ai regardé sa notice Wikipédia : « Après des études qui le conduiront jusqu’à un doctorat de sociologie dans le domaine de la psychiatrie, Philippe Meyer consacre une dizaine d’années à la recherche au Centre de santé mentale (1969-1973) puis au Groupe d’étude des fonctions sociales (1973-1979). Il refuse d’entrer au CNRS et préfère se tourner vers le journalisme. » Le CNRS ou l’Express : ça vous classe tout de suite un bonhomme, ça. « Intellectuellement proche à la fois de Jean-François Revel, de Michel Rocard et de Pierre Desproges,(…) » J’aimerais connaître le rédacteur de la notice, il a un certain talent comique je trouve. Bon en même temps quelle idée de lire le JDD? Ne vous fatiguez pas M. Birenbaum, je connais la réponse : chuis chez moi, j’fais c’que j’veux et je t’emm… Quoique je suis pas certain que vous soyez si grossier.

  13. Un flash ball di 16eme…. siecle (pas arrondissement)

  14. ha …! je crains m’être embarqué plus haut dans une histoire inutile ..!! à bien y regarder c’est à n’en pas douter d’un lance projectile dont il s’agit, dont on distingue fort bien le ‘cran’ qui maintient le percuteur en position armée, en haut de la fente longitudinale. Le projectile quant à lui semble bien être de nature balle d’arme de tir, avec une extrémité pénétrante en métal dur et un culot à amorce et à poudre …

  15. mais d’accord, c’est étrange cette référence à la violence familiale comme signe d’impuissance. La famille, l’entreprise, l’homme, son responsable, la violence, celle faite à ses employés ?

  16. J’imagine la tristesse voire la honte des parents de la famille de Didier Porte.

  17. La famille des parents, pas les parents de la famille. Eux c’est en différé, comme on disait à la radio avant l’avènement d’Internet.

  18. C’est dommage j’aime beaucoup l’émission de Meyer « la prochaine fois je vous le chanterais ». J’aurais aimé qu’il en reste là ça m’aurait évité la déception. Bon en même temps Porte le dit lui-même il est pas forcément très satisfait de sa chronique. Si à mon sens elle recèle quelque chose de jouissif elle est en même temps d’une facilité un chuya outrancière. Chacun mes goûts…N’empêche que le côté à taper systématiquement sur Sarko on dira c’qu’on voudra, à mon sens c’est taper sur l’arbre qui cache la forêt. Suivez mon regard vers système capitaliste mondialisé et gauche prout prout asseptisée. Le PS est un parti centriste désormais.Allez j’m’arrête ça commence à me troller…

  19. L’émission de Philippe Meyer est la plus poussive, passéiste, ringarde, que je connaisse. Meyer fût jadis proche des centristes, il est devenu un apôtre du gouvernement, semble-t-il, sous l’influence de son confrère de l’Académie française ?
    Plaindre Sarkozy, il faut oser.
    http://anthropia.blogg.org

  20. UltraVixens dont voici le synopsis d’après Wikipédia :

    « Small Town, petite ville de l’ouest des États-Unis, un narrateur nous raconte la vie des habitants qui se livrent tous aux plaisirs charnel. Il y a sœur Effola Rupp, une bonne-sœur aux formes impressionnantes. Junky Yard Sal, qui couche avec ses employés, et enfin le couple Lamar et Lavonia.

    Lavonia ne supporte plus le fait que son mari ne veuille pratiquer que la sodomie et se console avec Peterbuilt l’éboueur. Après avoir plongé dans le bain de jouvence, Lamar revient dans le droit chemin et tout revient dans l’ordre. »

    PS : « J’encule Lavonia »
    😉

  21. ne mérite que le rire – le poids de Philippe Meyer est-il tel que l’on doive sans soucier ? juste suffisant pour assurer sa survie tranquille

  22. Un stylo à plume avec aspiration de l’encre par un piston mécanique.

    C’est vrai qu’on dirait une culasse avec une balle. Mais la balle est en réalité une plume, me semble t-il.

    Un vieux vieux stylo…

    M’étonnerait que Guy se balade avec une arme dans sa collection personnelle.

    Mon prochain billet s’appelait « impuissance », il n’avait rien à voir avec ce sujet : il est à la poubelle.

  23. C’est pas plutôt un crayon à ardoise ? Je me rappelle d’un truc de ce genre quand j’étais gamine. Ça écrivait tout fin et blanc, et ça crissait sur la surface …

  24. Marrant ce P.Meyer. La violence verbale il connait bien, relisons ses chroniques de l’heure de vérité : à l’époque il envoyait du lourd, il devait battre sa femme…

  25. Votre objet mystère ne serait-il pas un porte-mines ?

  26. Stylo: style moyen de détresse pour lancer des SOS , il date…Pas de cran de sureté, et la cartouche me parait aléatoire.^^^

  27. Monsieur Birenbaum,

    Courage.

    PM pose une équation : violence verbale des chroniqueurs audiovisuels = violence physique des salauds domestiques. Le temps de l’hypothèse, qui tenait dans le « peut-être », a passé, la retenue a été balayée par l’étude (« j’ai eu l’occasion d’étudier »). Même si les limites de l’étude –ce qui pose question aux observateurs… et à d’autres- ne sont pas écartées : PM dit qu’elle ne portait que sur « certains » et ses résultats se comptent en ordres de grandeur, quand les « études » appellent les statistiques, qui préfèrent les chiffres. Mais « l’étude » était-elle un sondage ? Bref, sur la méthode, il y aurait à redire.

    Sur l’objectif de PM, aussi.

    N’est-ce pas un « message » que PM a voulu faire passer ? N’a-t’il pas, tout simplement (être simple arrive à des gens très bien) donné son point de vue. Pourquoi, dans ce cas (*), faire autant d’embarras ? (**)

    Donc, le « message » de PM.

    Tout pareils, ces barbares : barbares parce qu’impuissants, PM n’a pas posé une équation « au hasard ». Il n’a pas « lancé une idée » « à la volée ».

    Et voilà que PM vous laisse « impuissant », Monsieur Birenbaum.

    Courage.

    En posant son audacieuse équation, PM sous-entend que l’impuissance est aimantée par la violence. Difficile de le contredire sur ce point.

    Reste que vous (***) voilà un barbare, Monsieur Birenbaum.

    Courage.

    Dans vos (***) chroniques, vos (***) mots « broient » l’idée que NS et Cie se font d’eux-mêmes.
    En vertu de l’audacieuse équation de PM, vous (***) êtes « également » un barbare domestique. Vous (***) vous déchaînez sur vos proches, giflant votre femme, dérouillant vos enfants.

    PM vous (***) a percé à jour.

    La « violence verbale » dont vous (***) faites preuve à l’antenne, en images, n’est pas seulement un carnage à l’endroit de ceux que vous n’aimez pas (NS est un bon exemple), c’est le prolongement du carnage auquel vous (***) vous livrez dans votre sphère privée.

    PM vous (***) dit que vous avez le diable au corps.

    Certes, vous voilà bouleversé, Monsieur. Et surpris. Au total, vous le confiez, vous êtes « hébété ».

    Courage.

    Si PM avait moins d’empathie pour NS et Cie ou, à tout le moins, qu’il en avait AUSSI pour vous, le chroniqueur audiovisuel, les chroniqueurs audiovisuels « en question », qui sait s’il s’intéresserait autant à la science des mathématiques ? Qui sait si, de « rapprochements », il tirerait des équations ?

    PM n’a pas dit « Je vous e…, moi aussi, Monsieur (***) ». Non, mais… l’idée du carnage ne lui déplaît pas.

    Pour ses proches, la vie n’est pas rose tous les jours non plus, si vous me comprenez.

    Si PM réduit la « violence verbale » à l’usage d’un vocabulaire effronté, peut-il en parler. Oui, bien sûr, et heureusement, si nous nous taisions au seul motif que l’on ne sait rien du sujet que l’on évoque, où va-t’on, n’est-ce pas ?
    En revanche, prétendre fustiger cette « violence verbale » riquiqui… en sachant parfaitement comment les mots peuvent blesser pour de bon, là, ce n’est pas joli joli.

    La nuance, quand elle sert au carnage, est un peu superfétatoire.

    (*) pourquoi ne pas poser à son tour une hypothèse : qui n’a pas, dans une vie professionnelle antérieure, lui aussi mené des études de ceci cela, je vous épargne l’évocation de travaux ardus sur la façon de planter les pins. Pourtant, je vous promets que de comprendre que l’on en plante à dessein bien plus que l’on n’en gardera, parce que l’on sait que la bagarre rendra les survivants plus robustes, est tout à fait passionnant.

    (**) un terrain d’étude qui reste à labourer, bien qu’il y ait déjà énormément de laboureurs, mais il y a, ainsi, des sols aux ressources intarissables.

    (***) pourquoi ne seriez-vous pas dans le « lot » des chroniqueurs ? Le «lot » est désigné sans entrer dans aucun détail (et cela ne vous a pas échappé). Vous en êtes donc bien, Monsieur. Et si ce n’est vous, c’est votre frère. Ou votre ami, enfin, un « même ».

  28. Euh, j’ai des « hallus » sans consommer c’est dire^^^

  29. Philippe Meyer serait il devenu un vieux c… ? (arf je viens de confesser mon impuissance par cette violence verbale)

  30. Rien à voir avec le billet…
    C’est mon blog qui est « l’oeuf pondu du jour ». Merci pour l’afflux de visiteurs !

  31. C’est un faux stylo qui permet de tirer une balle… De fabrication artisanale, il m’a été offert par un ami qui garantit le fonctionnement de l’objet. La balle et le stylo ne sont JAMAIS ensemble, sauf pour cette photo.

  32. @ Guy

    Connaissant un peu les armes comme tout bon Corse qui se respecte, permets moi de te mettre en garde contre l’utilisation de ton stylo-pistolet.

    À moins que tu ne souhaites ressembler au Capitaine Crochet, je te déconseille de l’utiliser. La charge explosive me paraissant dangereusement inadaptée à la culasse.

    Mais bon ! Tu fais ce que tu veux, hein ? 😉

  33. Meyer anime une de mes émissions préférées : La prochaine fois je vous le chanterai. Préférée quand aux titres qu’il diffuse. Car ses commenatires pontifiants et ampoulés, je m’en suis lassé.

    Mais il ferait bien de s’en tenir là, car la violence verbale qu’il associe à de l’impuissance… je la vois spontanément chez Nicolas Minimoi !

    http://tinyurl.com/67j7vy

  34. 1 point Godwin pour Meyer ?

  35. Hein? C’est la pompe de Satellifax qui le dit?

  36. Ah, la violence verbale qui vaudrait la violence physique ! Et surtout qui évite au candidat aux élections d’un parti de droite de parler de la violence sociale. Peut pas connaître, il a le cul dans la graisse, ce gros bourgeois.

  37. Et si Meyer faisait tout simplement un peu de fayottage auprès de Val pour être sûr de garder son émission du samedi matin sur France Inter dans la grille de la rentrée ?

  38. Beaucoup de personnes utilisant le Viagra féminin
    Acheter Viagra Cialis et Levitra, toutes les pilules impuissance masculine.
    Dans cette autre drogue est la lutte contre la dysfonction sexuelle féminine, qui avec l’éjaculation précoce et son traitement plus fréquent, Priligy, forme triangle est des sujets tabous dans les consultations médicales.
    C’est dans l’ordre habituel de plus haut vers le bas la consommation dans les achats en ligne: Viagra, Cialis, Priligy, et enfin des femmes Viagra Levitra, mais aussi à la mode chez les consommateurs récents Kamagra pour traiter l’impuissance masculine.

  39. Le Générique Cialis est aussi connu comme Tadalafil. Ce médicament a besoin d’une simulation sexuelle. Le Générique Cialis soulage les vaisseaux du sang et muscles de l’orgue d’érectile

  40. It’s non rare pour que les couples doutent qu’ils sont toujours dans l’amour après avoir été ensemble pendant tant d’années.

  41. Content            Shed your extra pounds with Adipex. phenterminehome.com will help you regain your figure back with the best deals available on diet pills Adipex without going on dieting or that painful surgery to shed weight.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 Juin, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...