Éric Woerth acceptait aussi les petits dons sur internet

Trésor

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x5tzq_le-choix-du-don-sur-internet[/dailymotion]

Je ne peux pas résister au plaisir d’exhumer une vieille vidéo d’Éric Woerth, publiée le 19 juin 2006. Il y est question d’argent, de dons, d’internet, de donateurs, de chèques et même d’enveloppes…

Je ne peux pas résister au plaisir d’exhumer une vieille vidéo d’Éric Woerth, publiée le 19 juin 2006. Il y est question d’argent, de dons, d’internet, de donateurs, de chèques et même d’enveloppes…

(…)

Vous le savez, les caciques de l’UMP et les ténors du gouvernement n’ont pas de mots assez durs contre Internet depuis qu’Éric Woerth est pris dans la tourmente des révélations de Mediapart (entre autres).

Mais ça n’a pas toujours été le cas.

Ainsi, lorsqu’il s’agissait d’encaisser des dons, pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, ils appréciaient beaucoup cet « outil simple », ce « média » (sic)…

Surtout le trésorier de l’époque de l’UMP.

Un certain Éric Woerth.

J’adore le couplet sur les « nouveaux donateurs » qui « rajeunissent », par rapport « au nombre de donateurs classiques ».

Je me le passe en boucle et je ris.

Mais je note aussi que monsieur l’ex-trésorier avait vraiment tout compris à propos des avantages d’Internet : « Et puis c’est facile pour les petits dons …quand on veut donner 20 ou 25 euros… bah Internet facilite les choses, beaucoup plus que d’envoyer un chèque, le mettre dans une enveloppe, c’est plus compliqué… Donc là c’est très simple« .

Je vous remercie par avance de sauvegarder cette vidéo et de me signaler par mail une disparition éventuelle.

Un accident est si vite arrivé…

21 Commentaires

  1. pour les gros dons, l’enveloppe, kraft de préférence, reste un must….

  2. Cette video prend une autre saveur avec le recul. J’adore la concurrence nouveaux donateurs et donateurs classiques: d’un côté un clic net et transparent de quelques euros, de l’autre, une enveloppe épaisse et officieuse.

  3. Eh ouais et d’autant plus que, et qui c’était le mac internet de Nicolas Sarkozy pendant la campagne UMP.S (je sais ça fait mal mais un oubli est si vite arrivé) Et qui c’était le labre qui nettoyait les rapaces d’eau douce, et ben l’actuel haut sur-get de l’autorité d’Hadopi. D’ici qu’il nous soumette à l’amende, ou à la négociation, un p’tit don et on efface l’ardoise numérique sans papier. Ou bien mieux, contre un petit abonnement à l’U.M.P le S doit se démerder tout seul,un évanouissement de vos I.P, pas Impôts Personnalisés, quoique. internet n’est que l’autre face de la pièce a deux faces.
    Purée, un monde politique sans papier, même Pasqua ne pouvait le rêver.

  4. Après l’Oréal, la boisson anisée ! ??? tiens je ne sais pas pourquoi j’écris ça. de toute façon François Mitterrand aimait le Cognac.

  5. Tiens un constat. Pourquoi le Parti Socialiste ne demande t-il pas l’interdiction des financements privés de la démocratie française.

  6. « Quand on veut donner 20 ou 25 euros… » = reniflement de mépris, au vu du montant ? #lietome #eckman

  7. Cette fois j’espère qu’il ne va pas s’en sortir comme ça : concurrence déloyale. Les Porte et Guillon doivent porter plainte. Tiens, Valounet va pouvoir les remplacer avantageusement.

  8. 4 GAV dans l’affaire Bettencourt

    Maistre, Goguel, Banier et le gérant de l’île d’Arros

  9. Tiens, on remarque que sur l’affiche « la France d’après » est en train de tourner la page. Ouf.

  10. Le JO n’est pas une de mes lectures régulière, pourtant, je devrais.Ca vaut son pesant de cacahuètes…
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2009-2010/20100081.asp#ANCR200900000094-00157

    Première séance du mercredi 9 décembre 2009

    Invitation au Bristol des donateurs UMP

    M. le président. La parole est à M. Christian Eckert, pour le groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche.

    M. Christian Eckert. Ma question s’adresse à M. Éric Woerth, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État.

    Monsieur le ministre, l’un de vos collègues considèrent que les propos de bistrot fondent le débat national. Lundi soir, à l’hôtel Bristol – ce n’est pas n’importe quelle gargote! –, le Président de la République a tenu à remercier le premier cercle de ses donateurs. Ces derniers donnent tous les ans à l’UMP entre trois et sept fois le SMIC. Ils sont repartis pleinement rassasiés et rassurés.

    Les 9 millions d’euros collectés par le trésorier de l’UMP sont le meilleur placement du monde: ils rapportent les 13 milliards d’euros du bouclier fiscal, les 20 milliards de réductions d’impôts sur les cessions des filiales, j’en passe et des meilleures!

    Devant ces donateurs prestigieux, le Président de la République s’est engagé à ne jamais revenir sur le bouclier fiscal. (« C’est scandaleux! » sur les bancs du groupe SRC.) Il y a là de quoi les fidéliser.

    Le Président de la République avait parlé de République irréprochable.

    M. Bernard Cazeneuve. Nous avons la République des privilèges!

    M. Christian Eckert. Il doit être le Président de tous les Français, et non le collecteur de fonds de l’UMP. (Protestations sur les bancs du groupe UMP.)

    Monsieur le ministre du budget, vous êtes le trésorier de l’UMP. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Vous avez fait voter à votre majorité les franchises médicales qui touchent tous les malades; l’imposition des indemnités journalières, qui touche tous les accidentés du travail; l’augmentation programmée des impôts locaux, qui touchera tous les ménages !

    Monsieur le ministre des comptes publics, vous êtes censé combattre l’évasion et la fraude fiscale. Est-ce compatible avec votre fonction d’animateur du club des financeurs de l’UMP? N’y a-t-il pas là sinon conflit d’intérêts, pour le moins confusion des genres? (Protestations sur les bancs du groupe UMP.)

    M. Richard Mallié. Mais pour qui se prend-il celui-là!

    M. Christian Eckert. Je ne sais pas ce que l’on dit au Fouquet’s ou au Bristol. Mais dans les bistrots de nos villages, on entend la grande majorité des Français pour lesquels la justice fiscale était jusqu’alors le socle de l’identité nationale. (Applaudissements sur les bancs des groupes SRC et GDR.)

    M. le président. La parole est à M. Éric Woerth, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État.

    M. Éric Woerth, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État. Monsieur le député, en matière de confusion, le parti socialiste est vraiment très fort. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.) Vous confondez tout: les idées, les hommes, les femmes! Véritablement, le parti socialiste n’est plus qu’une machine à confusion.

    Y a-t-il confusion des genres lorsque l’on est à la fois ministre du budget et trésorier d’un parti politique? Il n’y a pas de problème: il n’y a pas de confusion des genres. (Exclamations sur les bancs du groupe SRC.)

    Un membre du Gouvernement est un responsable politique – c’est également vrai pour certains députés. Voilà un grand scoop! Le Président de la République est aussi un homme politique.

    Plusieurs députés du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Il rame!

    M. Éric Woerth, ministre du budget . Nous sommes des hommes et des femmes politiques et nous exerçons des responsabilités dans nos partis.

    Par ailleurs, lorsque l’on est ministre du budget, on est responsable des finances du pays ainsi que du contrôle fiscal. Je n’ai pas vraiment le sentiment que, sur ce dernier sujet, quiconque puisse m’accuser d’être laxiste. Vraiment pas! (« Si! » sur plusieurs bancs du groupe SRC.)

    M. Patrick Lemasle. C’est justement le cas!

    M. Éric Woerth, ministre du budget . Ceux qui le font devraient lire les journaux et regarder la télévision plus souvent: il me semble plutôt entendre l’accusation inverse.

    Je ne sais pas ce que vous essayez de démontrer au travers de votre question stupide (Vives protestations sur les bancs du groupe SRC) , mais j’aurais du mal à y répondre autrement que comme cela. (Applaudissements sur les bancs des groupes UMP et NC – Vives protestations sur les bancs des groupes SRC et GDR.)

    M. André Chassaigne. C’est inacceptable!

    M. Frédéric Cuvillier. C’est scandaleux!

  11. J’en pleure encore de rire. Merci.

  12. Ici, enfin ailleurs, mais ici quand même, il y a quelques années, des quidams me reprochaient mon antiparlementarisme primaire. Et ben ce 15 juillet 2010 je suis bien content de ne plus être tout seul.

  13. Oui, c’est en voyant cette petite vidéo sur un scandale d’ État « local » que l’on comprend mieux aussi ce que voulait nous dire Denis Robert avant la chute de Wall Street, en ce qui concerne les comptes secrets de la finance internationale et plus particulièrement de l’agence Clearstream.

    Des lignes de compte qui n’apparaissent pas directement sur les listings  » officiels  » des chambres de compensation, mais bien dans ceux
     » officieux  » ; quand ceux -ci ne sont pas purement et simplement  » effacés  » électroniquement …

    Combien de milliards de milliards de « dollars » ont-ils été ainsi ravis aux impôts des pays concernés et à la richesse des nations pour aller enrichir les puissances financières à la barbe des États depuis les années 70 ? Nul ne peut le dire car personne ne veut le savoir.

    Une guerre feutrée a bien été déclaré aux populations occidentales par les marchés financiers et nous commençons à mieux comprendre quel prix maintenant nous allons devoir payer, nous les citoyennes & les citoyens d’ Europe. La régression sociale, la paupérisation généralisée, l’attaque contre la Santé publique, le démantèlement des libertés sociales et de beaucoup de nos droits à vivre libres ont été et vont être encore sacrifiés sur l’autel du veau d’or.

    Comprendre Denis Robert : http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Robert

    Lire Denis Robert :http://www.evene.fr/celebre/biographie/denis-robert-15361.php

  14. Et voilà la vidéo sur un nuage :

    http://dl.free.fr/uIc0wtYqT

    Vous pouvez la télécharger tranquillement.

  15. mais le don manuel peut aussi se faire par simple jeu d’écritures 😉 La Preuve par T comme dans les carnets de caisse de Tibout…

  16. Histoire de famille…

    Selon l’Express daté du 13/07 –  » Agé de 61 ans, M. de Maistre, descendant du philosophe contre-révolutionnaire Joseph de Maistre (1753-1821), est l’une des vedettes involontaires des enregistrements pirates effectués par le majordome de la milliardaire pendant près d’un an, et dont l’authenticité a été confirmée par les expertises techniques » …

    Retour sur notre Histoire de France : parlant de Bonaparte, il n’est pas surprenant que son ancêtre Joseph de Maistre le qualifiait d’être providentiel. Il faut avoir à l’esprit que le libéralisme de cette époque n’était qu’ un mélange de république, de royauté constitutionnelle et de bonapartisme !. Aujourd’hui, dans cette affaire d’Etat, devrions nous s’inspirer des  » Idées napoléoniennes  » de Sainte-Beuve, lui qui n’appréciait pas la politique napoléonienne mais qui « louait » l’auteur du Code Civil ?. Ce qui peut encore servir pour échapper au judiciaire (lol)

    vidéo mise sur facebook

  17. Balle de webmaster

    Vous croyez y être, mais vous n’y êtes pas. Vous ne croyez pas y être, mais si, vous y êtes.
    Internet est le lieu de toutes les médisances, nuisances et vengeances en tous genres.
    A l’heure du numérique, les pendules juridiques n’indiquent toujours pas la même heure.
    Décalage qui peut vous couter très cher, si vous vous baladez en étant persuadé qu’il n’y a aucune raison pour que quelqu’un vous plante un couteau dans le dos…
    C’est pourtant ce qui arrive tous les jours sous nos yeux parce que les visages sont masqués et les messages non signés.
    Tout est virtuel, à part les larmes ou le sang, qu’ils font couler…
    Vous pouvez toujours faire appel à des nettoyeurs sur le web, qui peuvent riposter en menaçant, en noyant ou en étouffant vos plus proches ennemis.
    Mais le plus court chemin reste : la bombe ou la tombe ?

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Webmaster

  18. Bettencourt : de nouveaux témoignages sur les « enveloppes » aux politiques.

    Contrairement à ce que proclame la propagande élyséenne, des témoignages recueillis par les policiers crédibilisent les déclarations fracassantes de Claire Thibout, l’ex-comptable des époux Bettencourt, sur l’existence d’enveloppes en espèces ayant profité à des personnalités politiques, principalement de droite.

    Les dépositions d’un majordome et d’une secrétaire, et le témoignage d’un ancien chauffeur des Bettencourt à Mediapart (à lire ici), ne laissent guère de place au doute.

    http://www.mediapart.fr/journal/france/150710/bettencourt-de-nouveaux-temoignages-sur-les-enveloppes-aux-politiques

  19. Joe Sarkozy

    William Bertrand

    Jack Lefebvre

    Averell Woerth

  20. Houses are quite expensive and not every person is able to buy it. However, loans are created to aid people in such kind of cases.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Tweets that mention Éric Woerth acceptait aussi les petits dons sur internet | Le Blog de Guy Birenbaum -- Topsy.com - [...] This post was mentioned on Twitter by guybirenbaum, david pasmalin and Claude Nicole, Dominique MACHURE. Dominique MACHURE said: RT…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 Juil, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Montrer des « monstres »

Montrer des « monstres »

Quand des médias fascinés (télévisions, radios, sites internet de médias, etc.) arrêteront de considérer qu'ils doivent tendre leurs micros et braquer leurs caméras vers n'importe quel ego qui déraille ou qui délire, au prétexte de la liberté d'expression ou de...

Sale élection 2022

Sale élection 2022

Toutes les "autorités" les plus légitimes écrivent ou annoncent que la présidentielle qui s'annonce sera extrêmement sale. J'ai même entendu dire "dégueulasse". Soit. C'est probablement exact. Mais où étaient-ils en 2002 ? Ont-ils entendu parler du juge Halphen, de...