Bourvil se prénommait André

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=fAWnRWlhhRA[/youtube]

Parce que ce n’était pas qu’un comique…

Parce que ce n’était pas qu’un comique…

4 Commentaires

  1. Ahhhh, commencer sa journée de boulot par une touche de Melville….. et celui-là est peut être un de ses meilleurs films (si on oublie Delon, inexpressif au possible et qui ne dégage absolument rien).

    Mais mon Bourvil préféré reste quand même celui-là :
    http://www.youtube.com/watch?v=p-VVgbtWBeA

  2. RRHHHHAAAA le cinéma ciselé de Melville, carré, ne laissant rien dépasser, se buvant comme un café noir et fasant le même effet électrisant, énergétique, intense.
    D’un montand alcoolique à délirum tremens cuvant ses cuites dans une chambre rayée comme son pyjama cradingue jusqu’au braquage d’orfèvre chez un joailler place vendôme, du grand, du bon, dubonnet ! (si j’ose dire)

  3. Merci pour cette bouffée d’oxygène Guy …
    André Bourvil était surtout André Raimbourg que l’on découvre et regrette encore plus en revoyant : http://archives.tsr.ch/player/personnalite-bourvil

    et en ré-écoutant :
    http://www.dailymotion.com/video/xk5w7_bourvil-ballade-nord-irlandaise
    http://www.youtube.com/watch?v=vAAzI9dufn8
    http://www.youtube.com/watch?v=TMHiphp6Ork
    … entre autre.

    Quand au cercle rouge, il s’agit de son dernier film … il était déjà très malade. Film prémonitoire et bien plus poignant qu’un « simple » Melville.

  4. The loans seem to be very useful for people, which are willing to ground their own company. By the way, it is easy to receive a secured loan.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

23 Sep, 2010

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

« Toutes les histoires sont vraies »

« Toutes les histoires sont vraies »

Le 9 septembre je publie mon premier roman aux éditions Braquage. Voici le texte de la quatrième de couverture. Dans une suite de textes fulgurants, véritable puzzle qui donne à ce roman cousu main des allures de fausse autobiographie (où tout serait vrai), Guy...