Jean-Pierre Raffarin nous prendrait-il pour des billes ?

Fail

Celle-là, c’est la meilleure…

Celle-là, c’est la meilleure…

(…)

Voici ce qu’a déclaré Jean-Pierre Raffarin, à propos de la condamnation de Jacques Chirac :

« Je suis franchement surpris parce qu’il y a quelque chose d’un peu anachronique : on juge aujourd’hui des situations d’une autre époque, entre-temps de nombreuses lois ont changé la donne »…

Mais comment peut-on dire une énormité pareille, a fortiori lorsque l’on a été Premier ministre de ce Président !

Si Chirac Jacques a été condamné seulement aujourd’hui, c’est bien parce qu’on ne pouvait pas le juger entre 1995 et 2007, puisqu’il était protégé par son statut ! (un complément et des propositions aussi).

Parfois je me demande si ces gens nous prennent vraiment pour des billes.

 

34 Commentaires

  1. Réponse : oui.

  2. Réponse : oui. Et ils ont bien raison. Pourquoi se gêneraient-ils ? On les porte au pouvoir quand bien même ils nous prennent pour des billes.

  3. ben oui

    @ Dominique Godin
    Je crois que c’est bien pire que cela :
    ils sont inconscients !

  4. Cette mansuétude pour leurs proches n’a d’égal que leur inflexibilité à punir les autres. Je me demande si la dépistage dès 3 ans aurait nous éviter d’avoir un président délinquant….

  5. Désolé, je voulais dire: Je me demande si le dépistage des enfants agités dès l’age de 3 ans aurait pu nous permettre d’éviter d’avoir un président délinquant.

  6. Raffarin n’est qu’un exemple, une des voix de cette époque, j’adore le « trop trop sévère pour lui » à la sortie de l’audience de la fille adoptive, ce n’est pas pour autant qu’il va quitter le conseil constitutionnel ou que sais-je encore.
    Raffarin veut nous faire croire que les lois sont rétroactives, toujours chercher à se dédouaner… Mais la loi en réalité peut-être la même pour tous et c’est heureux.

    Flop flop

  7. Des billes ?? Non !
    Des calots, certainement !

  8. un grand bravo au président du tribunal qui a certainement dû résister à bien des pressions, mais comme dirait l’autre, « touche pas à mon Pauthe »

  9. Chacun y va de sa formule, si possible sotte et stupide, pour commenter une décision de justice ! La seule à qui je donne circonstance atténuante c’est à sa fille adoptive parce qu’au moins elle me fait éclater de rire ! Si elle n’a pas sa marionnette au guignol je serais ravi qu’elle y vienne ! Cette manière de venir défendre une cause perdue est si particulière qu’elle mérite qu’on la ressorte à toute occasion, pour toute cause perdue : on devrait décliner le « truc » à l’infini 🙂 ! Quel talent : tout est dans le regard, les yeux grands ouverts de la fille adoptive de super menteur lorsqu’elle parle sont extraordinairement expressifs !

  10. Ô tempora, ô mores… Il a raison Raf… et pour éviter un bis repetita, je propose que dès le 7 mai, le locataire actuel de l’Elysée soit jugé pour :
    – son quinquennat calamiteux,
    – les enveloppes de Betancourt,
    – ses rencontres nocturnes avec le Premier Cercle,
    – son travailler plus pour gagner moins,
    – son explosion de la dette
    – sa montée du chômage,
    …….
    Listes non exhaustive… et pour ces fautes, une peine, le … billot ! 😉

  11. C’est quand même rigolo de voir que Chirac s’en tire mieux qu’un type qui se ferait chopper par Hadopi. (3 ans de prisons.)

  12. Oui en cela la peine n’a rien de sévère et c’est davantage une journée historique pour la justice en france au titre de quoi un minimum de 3 ans avec sursis eurent été justifiés : chacun sait parfaitement que Jacques Chirac au vu de son age et de son état de santé n’ira pas faire le mariole pour faire « tomber » son sursis !
    Donc il s’agissait bien d’une décision de justice majeure pour la justice elle même ! Disons qu’ici la justice est au moins passée même si elle a été modérée…Le pire eut été une sorte de prescription totale comme l’aurait presque souhaité Raffarin !

  13. (sauf s’il étrangle sa femme je vois mal comment son sursis pourrait tomber) 🙂

  14. Justice needs injustice to win against injustice

  15. si on appliquait à la lettre, cette merveilleuse, féconde et si innocente pensée aux pauvres manants prisonniers pour des larcins bien plus modestes, les prisons s’en trouveraient allégées et notre président ferait des économies sur les projets à venir forts couteux, et bien peu pédagogiques a venir….à moins que….

  16. Et j’ai bien conscience que c’est typiquement « français » que de se féliciter que la justice passe au bout de 20 ans : c’est déjà presqu’une faute morale alors que dire au sujet de ceux qui ont le culot de contester ou de trouver ça sévère ! 😉
    Un élément supplémentaire pour observer à quel point la france est décidément à la remorque sur bien des points en matière de démocratie, de justice…
    C’est fou comme le pays lumière des droits peut sur quelques décennies se retrouver le dernier de la classe…

  17. Il ne manquait plus que celui-là ! Ses réflexions sont généralement si subtiles, fines, je n’aurais pas aimé manquer ça !!

    « Réagissant à chaud sur I-Télé, Eric Raoult, député UMP de Seine-Saint-Denis, a parlé d’une «volonté d’abattre un homme». Emu, il a lâché: «J’ai honte pour la justice de mon pays. [Au tribunal de Bobigny], on libère des voyous. Dans un pays comme le notre on ne doit pas condamner Jacques Chirac». »
    http://www.20minutes.fr/societe/843218-condamnation-jacques-chirac-francois-hollande-pensee-homme-eric-raoult-honte-son-pays

    Rassurez-vous Monsieur Raoult, on ne libére pas les voyous en Sarkoland. La preuve !

    Et quel voyou !!

    « Six mois de prison pour un vol de cinq euros »
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/06/15/1450-six-mois-de-prison-pour-un-vol-de-cinq-euros

  18. Raffarin est une bille.

  19. Fillon a dit pareil.
    Deux billes.

    Je vais en avoir un gros sac de billes si ça continue.

  20. Oui un Éric Raoult reste un Éric Raoult en toutes circonstances : qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige…(y compris avis de tempête) ! Si au moins tout ce beau linge faisait semblant de paraitre aussi bête qu’obtus, au nom de l’intérêt général, y compris pour manipuler les foules souvent toutes aussi sottes, MA FOI !
    Même pas ! Je dois me résoudre à l’idée qu’il n’y a pas cette élite éclairée dont j’espérais au moins l’existence plus ou moins secrète ! Rien, zéro, nada, walou de chez walou ! 🙂
    Bon beinh je vais me rabattre sur France 3 en soupçonnant que Pflimlin soit au moins pour quelque chose dans la rediffusion du jour du plus long en attendant de voir le fameux reportage de Caroline Fourest a propos de la Le Pen ! C’est toujours ça de pris !

  21. François Hollande :  » Elle est à la fois pénale et morale et elle touche l’homme. Donc j’ai une pensée pour lui… « 
    Les réactions corporatistes et grégaires animent toujours les politiques par delà les clivages, les propos émanent de la droite sont eux à la limite du délire de persécution, pour une condamnation somme toute pas si terrible.
    Politique et honnêteté sont peut-être antinomiques alors qui pour donner espoir?

    Auront-ils la même compassion pour un Jacques Servier?

    Il ne pensent qu’à eux… 😐

  22. ils ne pensent… ce sont des gens qui réfléchissent, débattent… en se battant, mais une fois la représentation terminée et les projecteurs éteints?

    Flop flop 😐

  23. A quand une « ligne jaune  » sur ce sujet:je t’ai connu sur ce creneau et je guette chaque semaine….c’était toujours passionnant!une réponse SVP…

  24. Ces gens-là, Raffarin, Raoult, Fillon … font partie de « La France d’en haut », de l’Elite par conséquent!

    A priori, j’ai du respect pour les gens qui savent, qui sont l’Intelligence même face à moi « france d’en bas ».
    Mais, de temps en temps, un léger doute… ces gens intelligents ne seraient-ils pas un peu c… ?

  25. Euh oui Anne…. après une longue enquête je peux te certifier que ta conclusion est assez juste 🙂

  26. //Emu, il a lâché: «J’ai honte pour la justice de mon pays.//

    Et nous, on a honte pour notre pays qu’un type comme toi soit élu.

  27. @ Anne

    L’ hyper grand casse tous siècles con_fondus (de honte)

    Sus, dégradons sans pitié ces dégradés…

    Ils ne sont pas cons mais pas cons du tout car en
    plus de nous déplumer (planète terre entière) ils nous flanquent le plan de rigueur le plus violent depuis les 30 glorieuses, ils mettent à bas, à sac, façon nano confettis, tous les acquis sociaux depuis un demi siècle, c’est plus de l’intelligence c’est du génie diabolique, même les seigneurs, roi soleil inclus, avec leurs taxes au moyen age auront fait moins de bénéfices, moins fortune….

    Cerise sur le gâteau, ils nous culpabilisent, nous accusent, avant de nous rançonner, en s’indignant de notre superficialité à dépenser ce que nous n’aurions pas…en porte monnaies.

    Ah les vilains pauvres ces triples buses….A!A!A!

  28. et dire qu’il voulait noter ses ministres…

  29. Pour l’instant, celle qui commence à me gonfler, c’est Martine…
    Raffarin en devient presque un modèle de vertu…

  30. C’est à croire que la vraie rumeur-fausse info est finalement juste.
    Moi qui ait parié de l’argent sur la réelection de Sarkozy, voilà que mon pronostic va sans doute se réaliser…dans les pires circonstances politiques qui soient…

  31. Sans oublier la non rétroactivité des lois…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Jean-Pierre Raffarin nous prendrait-il pour des billes ? | Le Blog de Guy Birenbaum | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it - [...] Jean-Pierre Raffarin nous prendrait-il pour des billes ? | Le Blog de Guy Birenbaum [...]

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 Déc, 2011

Épicerie ouverte

Prenez votre temps…

Conserves

« Y’en a un peu plus, je vous l’mets quand même ? »

Le grand remplacement

Le grand remplacement

Lorsque la vie m'éloigne de la mer, mon chien, Jedi, me promène souvent, une heure et des poussières, dans un grand domaine, celui de Saint-Cloud. Ce matin, j’avais prévu, durant notre balade rituelle, d’écouter deux interviews, en direct, tout en cheminant. F. à...

Justes

Justes

En ces temps déments où n'importe qui dit n'importe quoi, en toute impunité, juste deux visages. Ceux de Rose et Désiré Dinanceau qui cachèrent ma mère et mes grands-parents maternels, tous trois Juifs polonais, dans un débarras de six mètres carrés, du 16 juillet...